Accueil - sefarad.org

Moïse Rahmani

Billet d'humeur du 13 d├ęcembre 2007

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Ce billet d’humeur sera fort court. Je suis actuellement, pour la première fois, en déplacement avec ma petite fille de quatre ans, et je tiens à en profiter.
Alors ne m’en veuillez pas trop…

Tout le monde, en France, crie au scandale. Tout le monde ou presque.
Paris reçoit Khadafi.
Certes, c’est un dictateur. Certes, il est responsable de la mort de centaines de personnes : le Pan Am au dessus de Lockerbie, c’est lui. La discothèque à Berlin, c’est lui. L’avion de l’UTA au dessus du Sahara, c’est encore lui.
Certes les doits de l’homme sont loin d’être respectés en Libue. Certes, il s’ingère dans les affaires des pays africains : le Tchad, pour ne citer que lui.

Mais les gens ont la mémoire courte. Courte et sélective.
Prodi, Blair, Condi Rice ont déjà fait le déplacement à Tripoli. Angela Merkel y a dépêché le ministre allemand des Affaires étrangères et nul n'y a trouvé a redire.
La France a contribué à la libération des infirmières bulgares (et du médecin palestinien) et Sarkozy avait affirmé qu’il ne rendrait pas en Libye que les infirmières seraient sous le verrou.
Il a tenu promesse.

La politique ne rime pas avec la justice. Les affaires ne vont pas de pair avec les droits de l’homme. Il faut baisser (souvent) le ton. Qui critique la Chine ? Non. O n y organise les prochains jeux olympiques. Qui fait des remontrances au Kremlin ? Non, on félicite Poutine de changer la constitution afin qu’il conserve les pleins pouvoirs encore et toujours. Qui accuse l’Arabie Saoudite de violer constamment les droits de l’homme ? Non, on continue à a faire des affaires avec Ryad !

Je n’éprouve pas de sympathie pour Khadafi, oh non. Pourquoi vendre à un pays qui se noie sous le pétrole, qui s’enivre de gaz, qui n’a pas de problèmes énergétiques, des centrales nucléaires civiles. Je ne comprends pas.

A la semane ke viene se kere el D.io. A la semaine prochaine, be ezrah Hashem

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -