Accueil - sefarad.org

Moïse Rahmani

Nivelles renoue avec les mystères de la Passion du Moyen-âge (5 juin 2008)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Nivelles renoue avec les mystères de la Passion du Moyen-âge.

Ces pièces, jouées sur les parvis des cathédrales, furent souvent le déclencheur de pogroms. La traque aux Juifs était ouverte.
La passion de Jésus était mimée de manière telle que le peuple juif, déicide pour l'Eglise d'alors (rappelons que cette accusation ignominieuse n'a toujours pas encore été levée), soit désigné à la vindicte populaire.
Qu'une manifestation organisée par un collectif "pour une paix juste au Moyen Orient" attaque de manière aussi mensongère Israël laisse pantois.
Israel fête ses soixante ans. Les Palestiniens eux parlent de Nakhba. Ils auraient été chassés de chez eux. Mensonges, oui mensonges et intox. Les Palestiniens ont suivis les consignes de leurs dirigeants de quitter leurs maisons pour laisser la place aux armées arabes même si le groupuscule des progressistes juifs affirme le contraire, sans en fournir la moindre preuve alors que les preuves des incitations arabes existent et sont largement documentées. Ces laissés pour compte, juifs... oui, si l'on veut. (il y eut de tout temps des Juifs de cour, collabos juifs, hélas. En très petit nombre. Très peu de Monsieur Jacques. Heureusement). Mais ces Juifs se mettent en dehors du judaïsme.

Samedi 24 mai 2008 a eu lieu une parodie de ces passions mortifères. Une parodie qui imite les rafles nazies et fait passer Israël pour un état fasciste. Certes, André Flahaut n'a pas comparé ouvertement Israël et le national socialisme mais avait-il besoin de parler de sa lutte contre le nazisme ? Et pourquoi ? Qui visait-il ?
André Flahaut a parlé de soldats (israéliens ?) qui violent les femmes. Je le mets au défi de citer un seul cas d’Israéliens qui se soit rendu coupable d’un tel acte.

Je rappelle qu'André Flahaut, alors ministre de la Défense, n'ayant pu accompagner des élèves a Auschwitz leur fit distribuer une lettre leur disant - sans citer une seule fois le mot Juif - que des hommes, des femmes et des enfants avaient été tués par la volonté d'un seul homme (un seul avait-il écrit !) car coupable d'adorer d'autres dieux (d'autres dieux, disait-il).
J'en avais d'ailleurs fait mon billet d’humeur du 13 mai 2006. Je ne sais pas comment qualifier ceci, j’avais parlé alors de désinformation et de négationnisme, m’attirant les foudres de Mr Flahaut auquel j’avais écrit en déplorant ces termes.
Mr Flahaut défend son droit à la parole. Certes. Mais peut-il dire n'importe quoi ? Et nous avons le droit à la critique.
Mr Flahaut dit avoir honte de sa ville. Moi ce n'est pas de Nivelles que j'ai honte. J'ai honte d'avoir vu et entendu un homme aussi respectable que Mr Flahaut s'être fait piéger de telle manière, car je pense qu’il a été piégé, je veux croire qu’il a été piégé, le contraire serait grave.

Mme Snoy, une députée écolo, se défend d'être antisémite. Je veux bien. Ceux qui ne sont pour Israël ne sont pas forcément antisémites bien que je considère que l’antisionisme est une forme camouflée d’antisémitisme. Mais Mme Snoy a parlé de groupes juifs qui empêchent le gouvernement d'agir. Juifs, pas israéliens ! Le mythe, le fantasme du lobby juif, du complot juif semble l'habiter. Peut-être est-ce la raison pour laquelle elle a accepte de se prêter a cette pitrerie et de défiler les mains levées. Au fait, cela ne vous rappelle rien, ces mains levées ? Mais si, voyons, souvenez-vous de cette photo des déportés, marchant, le petit l'enfant en tête, mains levées et les SS qui les menacent...

Ce mercredi 4 juin 2008, sur Radio Judaica, dans l'émission Dialogue & Partage, animée par notre amie Sara Brajbart, Isabelle Durant, la secrétaire générale d'Ecolo, a désavoué les propos de Thérèse Snoy et a précisé : en 4 ans de législature, "je n'ai jamais été l'objet de la moindre pression de la part de la communauté juive ou d'une organisation juive; il n'y a pas de lobby juif." Elle a ajouté qu'elle désapprouvait totalement la mise en scène de la Nakhba à Nivelles et qu'elle présentait ses excuses au nom de son parti.
L'émission peut être entendue sur le site du Collectif Dialogue & Partage ( www.dialogue-partage.org ).
Je félicite Isabelle Durant pour ces propos et je souhaiterai avoir une réponse similaire d’Elio di Rupo en ce qui concerne l’attitude de Mr Flahaut.

Si nakhba il y a, c'est celle qui a frappé le million de Juifs chassés ou forcés au départ des pays arabes. Mme Snoy, Mr Flahaut, ceux qui ont organisé cette mascarade de Nivelles veulent volontairement l'ignorer.

Permettez-moi de rappeler à Mr Flahaut qui combat les fascismes trois phrases de personnages qu’il n’aime sans doute pas : "Un mensonge répété dix fois reste un mensonge; répété dix mille fois, il devient une vérité". (Adolf Hitler, dans Mein Kampf).
"Plus le mensonge est gros, mieux il passe". (Joseph Goebbels, ministre de la Propagande du IIIe Reich).
Et Goering, lors du procès de Nuremberg : Mentez, mentez, mentez, encore et toujours, il en restera bien quelque chose !

Demain nous commémorons le quarante unième anniversaire de la Guerre des Six Jours. Face à la coalition arabe Israël a frappé et a vaincu ses ennemis. Souvenez-vous des efforts de Nasser et de Hussein tentant de déclancher l’apocalypse en affirmant que des soldats américains et anglais se battaient avec Israël, ce qui était faux, bien entendu. Nasser voulait que l’URSS entre dans la danse au risque de déclencher la troisième guerre mondiale. Mentez, mentez…
Aujourd’hui règne la paix entre Israël et la Jordanie, entre Israël et l’Egypte. Enfin la paix, une paix froide (ce qui vaut bien mieux qu’une guerre chaude). L’Egypte a décidé d’annuler, sous de fallacieux prétextés, la visites d’une quarantaine de Juifs âgés, nostalgiques de leur terre natale. C’était il y a une semaine après que la presse égyptienne se soit déchaînée contre ces « Juifs venus récupérer leurs biens », reconnaissant ainsi, explicitement, les spoliations dont nous Juifs furent les victimes. Mais bien entendu, ni Mme Snoy, ni Mr Flahaut n’en ont la moindre idée.

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -