Accueil - sefarad.org

Moïse Rahmani

Il le fallait bien mais je ne m'y attendais pas si vite.(21 janvier 2010)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Il le fallait bien mais je ne m’y attendais pas si vite.

 

Benoit XVI a rendu  visite à la Synagogue de Rome. Les commentaires étaient symptomatiques et insistaient sur la qualité de Benoit XVI comme évêque de Rome d’abord et comme pontife ensuite.

C’est en tant qu’évêque de Rome, en voisin donc, en « collègue » pourrais-je dire, que le Pape s’est rendu dans le ghetto, sur le Tibre où il été reçu en grande pompes.

 

Dans son allocution, aux termes pesés et soupesés, Benoit XVI n’a pas cité une seule fois le nom d’Israël mais a parlé de la Terre Sainte ?

 

Mardi 19 janvier 2010, le Vatican sortait un document blâmant les Israéliens non seulement pour l’exode des Chrétiens des pays arabes mais qu’ils étaient responsables de leur situation à travers l’ensemble du Moyen-Orient.

Un responsable du Saint-Siège est allé même jusqu’à dire que l’Eglise catholique ne cherchait pas à émettre un avis politique mais a insisté sur le fait que les évêques ,basés au Moyen-Orient, à l’origine de ce document « connaissaient  très bien la situation ».

 

Comme de coutume, avec le Vatican, un pas en avant, deux en arrière.

Bravo à Benoit XVI pour cet exercice d’équilibriste.

 

Je suis fier aujourd’hui. Fier de l’état d’Israël dont l’aide aux victimes de Hait est disproportionnée.

Israël a envoyé 220 personnes et un hôpital de campagne. L’Angleterre 64 pompiers et 8 volontaires, la Chine 50 sauveteurs. La Ligue arabe personne  comme elle n’a envoyée  personne pour aider la Turquie ou l’Iran lors des tremblements de terre.

 

 

 

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -