Accueil - sefarad.org

Moïse Rahmani

J'ai révé (18 février 2010)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


J’ai rêvé

 

J’ai rêvé, oui j’ai rêvé. Il est permis de rêver non ? Même si je n’ai plus dix ans, mais un peu plus, quand même, maintes fois plus même (non, je ne vous dirai pas mon âge, je suis coquet, moi et il faut avoir quelques secrets…) on peut rêver, on doit rêver.

J’ai rêvé, oui j’ai rêve.  Vous le savez déjà, je vous l’ai souvent dit, je suis un éternel rêveur. Hier (ou bien était-ce aujourd’hui ?) pour le numéro 50 de Contact J en 1992 je parlais de ma communauté idéale, celle où l’on se mettait tous à table pour boire ensemble du Sidi Brahim cachère et de la bière israélienne sans alcool, en écoutant Hava Naguila sur la fréquence arabe et Oum Kalsoum sur la fréquence juive (non, pas Om Kalsoum, je ne l’aime pas mais plutôt Feiruz, le rossignol Libanais ou Farid el Attrache, l’Egyptien).

J’ai rêvé. Oui j’ai rêvé que le grand Satan n’était que le diable et que Téhéran construisait une  raffinerie d pétrole et non une centrale nucléaire.

J’ai rêvé… Oui j’ai rêvé que les journaux, ne vilipendaient pas Israël et excusaient les états qui massacraient les leurs comme le Soudan, la Chine, l’URSS avec la Tchétchénie. Au fait, la Chine a réprime dans un bain de sang un soulèvement dans une de ses provinces musulmanes. Qui l’a vu ? Qui l’a su ? Qui l’a condamné ?

J’ai rêve, oui j’ai rêvé que les ONG a appelaient désormais au boycott des produits russes, chinois ou soudanais (c’est vrai que pour ce dernier pays, à part la terreur, il n’y a rien à exporter !) et non exclusivement les israéliens.

J’ai rêve, oui j’ai rêvé que le Saint Siège déplorait les massacres des Coptes en Egypte et des Darfuris au Soudan au lieu de condamner la politique israélienne coupable, selon des évêques d’Orient, de la situation des minorités chrétiennes en islam.

J’ai rêvé, oui j’ai rêvé que les organisations des droits de l’homme condamnait Dieudonné et ne se camouflait pas derrière la liberté d’expression pour condamner le bourgmestre qui a interdit son spectacle en Belgique.

J’ai rêvé, oui j’ai rêvé que certaines organisations de droits de l’homme excusaient et ne décourageaient pas le boycott.

J’ai rêve, oui j’ai rêvé que les médias montraient, comme on a pu le voir parfois sur des sites impartiaux, les marchés de Gaza crouler sous les marchandises, les fruits et légumes, les bonbons et pâtisseries (mais c’est vrai que lors d’attaques terroristes, des pâtisseries et des douceurs sont si largement distribuées..

J’ai rêvé, oui j’ai rêvé parce que Israël était pointé du doigt pour l’excellence de ses  découvertes scientifiques et médicales, pour son apport à l’aide humanitaire, pour le nombre des brevets déposés l’année passée au Etats-Unis –près de 800 – contre moins de 10 pour cent l’Egypte dont la population est le décuple de la sienne.

J’ai rêvé, oui j’ai rêvé que la presse faisait ses titres en mettant en exergue les valeurs que nous devrions partager et non les faits divers qui ont la honte de nos pays. Que l’homme qui rapporte un objet trouvé ne soit pas considéré comme une espèce rare et curieuse mais comme la norme, comme nous l’ont inculqué nos parents. Apprendre à nos enfants que qui vole un oeuf est capable de voler un bœuf, que le larcin est condamnable, que c’est un crime.

J’ai rêvé, oui j’ai rêvé que les Dix Commandements, ces magnifiques paroles offertes à tous (les Sages juifs posent la question « Pourquoi les Dix Paroles ont été données dans le désert ? »  La réponse est claire : « car elles s’adressent à tous puisque le désert n’apparent à personne ») , j’ai rêvé donc qu’ils s’appliquaient à tous, surtout les Paroles relatives à l’homme, du cinquième au dixième Commandement.

J’ai rêvé, oui j’ai rêvé à cette chanson de Brel du temps ou Jeff était jeune et beau et j’ai rêvé, oui j’ai rêvé, du temps où moi aussi je fus jeune et beau et non un vieux beau ou un beau vieux tout cela pour rêver encore afin de ne pas dire moche et vieux.

J’ai rêvé, oui j’ai rêvé que si le Créateur me donnait le choix entre redevenir jeune et beau et les rêves que je fais pour le futur et la paix d’Israël, je préférerais rester vieux et moche avec mes maintes fois dix ans…

J’ai rêvé, oui j’ai rêvé…

 

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -