Accueil - sefarad.org

Moïse Rahmani

Quel pays accepterait ce qu'Israƫl accepte. 17 juin 2010

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Quel pays accepterait ce qu'Israël accepte !

Israël a accepté de former une commission d’enquête pour l’arraisonnement du Mavi Marmara et de la soi-disant flottille de la paix.

Drôle de flottille de la paix qui accueille à son bord, en plus de personnes qui ont peut-être une vocation humanitaire, des terroristes armés d’armes blanches, d’armes de poing et de barre de fer.

Drôle de flottille de la paix qui accueille à son bord des personnes dont le souhait déclaré est de mourir en « martyr ». Est-ce là le but recherché ?

Drôle de flottille de la paix que de voir que ces « humanitaires » n’en ont strictement rien à faire de Gaza et de sa population, mais cherchent uniquement à salir l’image d’Israël.

Il faut reconnaître qu’ils ont réussi.

Je déplore que certains d’entre nous aient vilipendé Israël. Ce n’est pas Israël qui doit être critiqué. Ce sont les autres qui, en toute impunité, bafouent le droit international ?

D’ailleurs le responsable du Hamas n’a-t-il pas déclaré : si les bateaux passent : c’est une victoire pour le Hamas. Les bateaux sont arraisonnés, c’est aussi une victoire pour le Hamas.

Des navires affrétés par le Hezbollah vont quitter le Liban. Derrière il y a l’Iran. Que fera Israël ? Les laisser-ils passer ? Les arraisonnera-t-ils ? Il peut y avoir des kamikazes à bord. Les coulera-t-il ? Et s’il y a des gens piégés par ces terroristes ?

Selon le droit international, un navire belligérant peut être coulé aussi bien dans les eaux internationales que dans celles des pays en guerre.

Rappelons-nous du Belgrano, torpillé par un sous-marin anglais lors de la guerre des Malouines. C’était début juin 1982. Le 3 juin, deux hélicoptères anglais coulèrent aussi deux bateaux argentins.

Au fait, une question : que décida la commission d’enquête anglaise ?. La commission internationale a-t-elle rendu son rapport ?

Israël, je le répète, a accepté de former une commission d’enquête. Avec même deux observateurs étrangers, quel autre pays au monde l’aurait fait ?

Au fait, dans un tout autre registre, quel pays a condamné, même du out des lèvres, cette grande démocratie égyptienne qui destitue de la nationalité égyptienne tout Egyptien marié à une Israélienne. Qui veut que les Coptes modifient leurs écrits religieux afin d’autoriser le divorce. Ca s’est passé hier, dans l’indifférence générale.

C’est la paix, que voulez-vous !

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -