Accueil - sefarad.org

Moïse Rahmani

C'est cela la démocratie ? (3 février 2011)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


C'est cela la démocratie ?

Après la Tunisie, l’Egypte se soulève, le Yémen s’embrase, et, dans les autres pays, la foule commence à frémir.

 

Les régimes « laïcs » dictatoriaux du Moyen-Orient s’effondrent les uns après les autres.

Certes, ce sont, c’étaient des dictatures

Les islamistes ne tarderont pas à les remplacer. Est-ce la démocratie ? En Iran, en Arabie Saoudite, les gens sont-ils libres !

En Algérie, des gens ont été condamnés à la prison pour avoir mangé durant le Ramadan. C’est cela la démocratie ?

 

Ben Ali est à peine tombé, les leaders religieux en exil à peine rentrés en Tunisie, jurant leurs grands dieux que l’ordre sera respecté, qu’une synagogue est incendiée à Gabes et ce dans les heures qui auraient suivies l’arrivée du leader religieux. La police, présente, n’a rien fait.

 

En Egypte, dès le rétablissement d’internet ; la nouvelle est tombée. Le 30 janvier 2011, en Haute-Egypte, deux familles coptes ont été massacrées. Onze personnes auraient été tuées.

Cinq journalistes israéliens ont été arrêtes dont Serge Dumont, pris à partie, tabassé et emmené dans une prison militaire.

 

Un leader des Frères musulmans (le Hamas en est une émanation) a déclare que, sitôt au pouvoir, les accords gaziers seraient rompus et le traité de paix dénoncé.

Le porte-parole des Frères a déclaré hier qu’à la suite des élections démocratiques, le pouvoir en place devra respecter ce que l’islam décrète. C’est donc le retour à la charia.

 

Lors d’un sondage réalisé en 2006, 92% des Egyptiens considéraient Israël comme un pays ennemi et seulement 2% comme un pays ami. 92% ! Toute la jeunesse égyptienne, toute la jeunesse arabo-musulmane est gangrénée par cette haine distillée depuis des années, des dizaines d’années contre Israël, d’abord, les Juifs ensuite.

Et pourtant, nous sommes condamnés à vivre ensemble, Israéliens et voisins arabes, Juifs et Musulmans. Alors essayons de vivre harmonieusement car, que nos cousins musulmans le sachent, nous ne partirons pas. Les Israéliens ne leur laisseront pas la place et les Juifs de la Galout non plus. Nous resterons.

 

Dans le site internet de Rania, la reine de Jordanie, des articles niant l’Holocauste ont été postés. Interrogé, l’administrateur du site ne les a pas retirés. « On ne retire que les articles portant atteinte à la décence » dit le modérateur du site. Pour les Jordaniens, nier l’Holocauste n’est pas indécent ou contraire à la morale.

Dans le Figaro de ce matin, je lis qu’à l’invitation du projet Aladin, une délégation de cent Musulmans, d’horizons divers, ont visité le camp d’Auschwitz. C’est très bien, ces ponts lancés vers l’autre.

 

Il faut parler, beaucoup parler.

 

 

Moïse Rahmani

 

 

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -