Accueil - sefarad.org

Moïse Rahmani

La Belle du soleil n'est plus (24 février 2011)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


La Belle du soleil n’est plus !

 

J’ai reçu hier la visite d’un médecin corfiote, le Docteur Spiros Giourgas, venu m’entretenir sur une Fondation qui vient d’être créée, Fondation Mémoire Albert Cohen.


Albert Cohen est un immense écrivain, sa renommée est mondiale… sauf en Grèce où peu le connaissent.

 

Cette Fondation qui a tenu son premier colloque en mai 2010, fait connaître les ouvrages de cet auteur, de cet humaniste, de ce diplomate hors-pair. Ses livres, désormais traduits en grec par Odette Varon, ornent les vitrines des librairies corfiotes.

 

La maison natale d’Albert Cohen est en ruines. Il ne reste que les quatre murs extérieurs. Située dans le quartier juif, lui aussi détruit par les bombardements durant la Seconde Guerre mondiale et jamais reconstruit depuis ! le Dr Giourgas entend lever des fonds pour réhabiliter la maison natale de l’écrivain afin d’en faire un centre, un lieu de rencontre.

 

La Communauté juive, naguère forte de sept mille âmes (un  tiers des habitants de l’île) ne compte plus, aujourd’hui, que cinquante personnes. Peut-être est-ce la raison pour laquelle le quartier juif fait peine à voir, fait honte à voir.

 

Albert Cohen aimait Corfou où il a situé son légendaire Mangeclous même s’il rebaptisé la ville en Céphalonie.

Un autre descendant de Corfiote c’est Georges Moustaki, le célèbre poète et chanteur à la « gueule de métèque, de Juif errant de pâtre grec).

 

Cohen n’était pas sépharade mais romaniote. Ses ancêtres habitaient ka Grèce depuis toujours. On appelle Romaniotes les Juifs de l’ancien empire byzantin, très fiers de leur passé qu’ils revendiquent. Nous les évoquerons ce soir.

 

Nous publierons, dans les semaines à venir, des articles sur la décrépitude de la Corfou juive,

sur Albert Cohen, sur Corfou. Sur ce qu’on peut faire, sur ce qu’on doit faire. 

 

 

Moïse Rahmani 

 

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -