Accueil - sefarad.org

Moïse Rahmani

Jeux de rĂ´le ? (17 mars 2011)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Jeux de rôle ? 

 

Un honteux « jeu de rôle » s’est déroulé samedi Rue Neuve, en, plein Bruxelles.

Une bande de je ne sais quoi, déguisé en soldats israéliens, une autre bande d’autre e je ne sais quoi, déguisé en palestiniens, un check point et, comble de l’horreur, un soldat de Tsahal égorgeant un « pauvre enfant palestinien ».

 

On s’étonne (moi, je m’indigne) que la commune de Bruxelles ait donné son accord pour une telle ignominie, qu’elle ait laissé faire en sachant que la veille, de vrais palestiniens, terroristes, ont égorgé cinq membres de la même famille, le père, la mère et trois enfants, onze ans, trois ans et trois mois. Vous avez bien lu, onze ans, trois ans et trois mois.

 

Quel bel acte de bravoure ! Quel bel acte de résistance de ces pourris, de ces malades mentaux, de ces démons indignes d’être qualifiés d’hommes. C’est ca des palestiniens ! Sur une radio israélienne, Abbas a condamné, en anglais, cet attentat. L’at-il dénoncé en arabe, a la radio palestinienne !

 

La couverture de la presse est assez éloquente. Rien ou si peu. Elle qualifie ces morts de colons (justifie-t-elle le massacre ?). Un enfant de onze ans, un enfant de trois ans, un bébé de trois mois un colon ! Ca ne vous rappelle rien ? Moi ca me rappelle les listes du Vel d’Hiv : « un tel, six ans, terroriste ».

 

Je suis indigné et dégouté par cette violence. Cette lâcheté. Comment un enfant de onze ans, peut-il se défendre ? Un bambin de trois ans peut-il faire face ? Un bébé de trois mois ?

 

Vous pouvez être fiers de vous, vous palestiniens assoiffés de sang, vous politicards en quête de voix qui laissez faire, vous participants et spectateurs de ces jeux de rôle nauséabonds.

 

La catastrophe qui endeuille le Japon doit nous rappeler à beaucoup d’humilité.

L’homme est démuni devant un tel fléau et nous voyons, quotidiennement des actes d’héroïsme des sauveteurs et de ceux qui, au péril de leur vie, essayent de colmater les brèches des centrales nucléaires touchées par le séisme et le tsunami.

 

Ce que la presse omet de dire, c’est qu’Israël a envoyé immédiatement des robots spécialement conçus pour travailler a distance sans risque de perte de vie humaine afin de réparer, si possible, ou d’endiguer ces fuites. Mais ca, comme pour Haïti, on ne vous le dira pas. On préfèrera vous parler de «colons » abattus par des « activistes » palestiniens.

 

 

Moïse Rahmani

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -