Accueil - sefarad.org

Moïse Rahmani

Yom Haatsmaouth, 26 avril 2012

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Mon souvenir de la création de l’Etat d’Israël

Mon souvenir de la création de l’état d’Israël c’est, le soir du 16 mai 1948, après l’attaque félonne de pays arabes tels l’Egypte, de la Syrie, de l’Irak, de la Jordanie, du Liban, et d'une force de volontaires de la Ligue Arabe et, en moindre partie, avec l...’aide des Britanniques, le black-out avait été imposée. Nous devions occulter nos fenêtres avec du papier kraft et des tentures.

La sirène avait retentit et le Caire avait plongé dans le noir total.

J’avais écarté la tenture afin de regarder à l’extérieur.
Le policier, de faction devant notre immeuble (deux familles juives y habitaient) a donné un violent coup de sifflet en hurlant « Taffi el nour, Yahudi ebn kalb » : éteins la lumière, Juif fils de chien… J'avais trois ans et demi et "Juif, fils de chien" résonne encore en moi.

La création de l’Etat d’Israël a eu pour conséquence immédiate, l’antisémitisme arabe qui, depuis, ne se dément pas et même, depuis leur « printemps » glacé, s’amplifie.

Mon souvenir de la création de l’état d’Israël c’est aussi ce mélange de fierté et de peur dans le regard des Juifs de la communauté égyptienne. Peur du lendemain, certes, mais fierté de notre Renaissance. Les Juifs avaient un état. Nous avions, quoiqu’il advienne, un chez nous.

Mon souvenir de la création de l’état d’Israël c’est cette joie sauvage et cette émotion lorsque j’entends la Hatikva. A chaque fois, c’est comme si c’était la première. La Hatikva, l’espoir que plus jamais quelqu'un pourra dira "Juifs, fils de chien"

Israël, mon amour, mon pays, ma fierté.

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -