Accueil - sefarad.org

Moïse Rahmani

2 d├ęcembre. Lorsque la gauche se salit. (5 d├ęcembre 2014)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


2 décembre. Lorsque la gauche se salit.

 
Avec le vote du 2 décembre, l’Assemblée nationale française ne s’est pas grandie.
La gauche, une fois de plus, accorde une prime au terrorisme.
 
La résolution déposée par le PS, de reconnaître l’Etat de Palestine, a obtenu 339 voix pour et 151 contre.

Les socialistes (à l’exception d’un seul), les radicaux, les écolos et les communistes ont tous été en faveur de cette injonction faite au gouvernement alors que la grande majorité des élus de l’UMP, 136 l’ont rejetée. Seuls 9 se sont prononcés en faveur.
Signalons la déclaration de Chistian Estrosi, le maire de Nice, député UMP, condamnant «un choix honteux et indigne» de la majorité de gauche.
 
Le 2 décembre pour moi était la date du coup d’état de Napoléon III. C’était en 1851. Désormais le 2 décembre sera celui de 2014, celui où la gauche – je ne dirais pas la France – la gauche donc s’est salie et a accordé une prime au terrorisme.
 
Winston Churchill, après les honteux accords de Munich en septembre 1938, déclarait "Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre."
Je voudrai le paraphraser : "Vous avez voulu éviter le terrorisme au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous n’éviterez pas le terrorisme."

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -