Accueil - sefarad.org

Moïse Rahmani

Billet d'humeur du jeudi 14 février 2002

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Un nouveau pas a été franchi.

Les attaques fielleuses et venimeuses des médias belges contre la politique de l'Etat d'Israël ne se calment pas, bien au contraire.

Maintenant nous en sommes à des attaques contre le peuple juif, dans son ensemble.

Le Soir d'hier, pour ne point le nommer, a publié une lettre d'un lecteur, " Juif mon ami ", véritable anthologie judéophobe.

Que cherchent les faiseurs d'opinion ? Cherchent-ils à dresser la majorité de la population contre sa minorité juive.

Je crois que nous sommes les premiers responsables. Lorsque nous voyons l'attitude de certains, plus Juifs de cour qu'autre chose, nous ne pouvons pas nous étonner des réactions des journaux.

Lorsque nous voyons les communiqués " glorieux " du CCOJB, suintant l'auto-satisfaction, communiqués nauséabonds et malsains, on ne peut être surpris qu'une partie de la population juive les rejette à juste titre.

Pour la première fois un communiqué signé conjointement par le Consistoire et le CCOJB se désolidarisent du gouvernement israélien. J'ai relevé, dans une lettre que leur adresse une personnalité israélienne, la phrase suivante : Je reste confiant que cette lettre est plus un signe de faiblesse que de rectitude morale.

Une organisation auto-proclamée, le CRJB, entend parler en notre nom. Le Comité représentatif des Juifs de Belgique (nul ne m'a demandé mon avis), groupuscule nébuleux, dont les " dirigeants " sont tapis dans l'ombre, demandent la dissolution du CCOJB et son remplacement par qui, devinez ? Vous avez gagné ! Son replacement par eux-mêmes, pardi !

On peut être ou ne pas être d'accord avec ceux qui dirigent le CCOJB. Ses deux derniers communiqués sont lamentables et ils se sont attirés les foudres de tous. Il faut, comme le dit un de ses anciens dirigeants, (qui fut aussi un des présidents si je ne me trompe), séparer l'organisation de ceux censés la représenter et on peut, si on n'est pas d'accord, exiger, à la rigueur, la démission de son président responsable de ces honteux communiqués. En tout cas créer une organisation parallèle est nuisible et destructeur. Les gens de bon sens le reconnaissent.

Alors ressaisissons-nous d'urgence et soyons derrière Israël. Nos destins - nos concitoyens sont là et bien là pour ne pas nous le faire oublier - sont indissolublement liés.

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -