Accueil - sefarad.org

Moïse Rahmani

Ira-t-on vers un affrontement armé entre la France et Israël (25 octobre 2006)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Ira-t-on, à D. ne plaise, vers un affrontement armé entre la France et Israël ?

Pour satisfaire sa politique moyen-orientale et donner des gages à son électorat issu de l’immigration, nne fois de plus, une fois encore, le gouvernement français s'est illustré. Le commandant français de la Finul, le général Alain Pellegrini, a fait une déclaration fracassante : « Si les moyens diplomatiques ne sont pas suffisants [pour faire cesser les incursions aériennes israéliennes], d'autres moyens pourraient peut-être être utilisés les forces de la Finul pourraient ouvrir le feu sur les avions israéliens qui survoleraient le Liban ».

Le général est censé être sous les ordres du secrétaire général de l’ONU. Pourquoi le porte parole de l’ONU a-t-il été contraint de le désavouer officiellement deux jours plus tard ? Le commandant de la Finul a fait marche arrière : on ne l'a pas compris. Pourquoi, tout en faisant semblant d’ignorer cette déclaration Jacques Chirac (avec un C et non un K) a-t-il affirmé le lendemain, en Finlande, que « les survols, par l'aviation israélienne, du Liban, sont contraires à l'esprit et à la lettre de la 1701, et qu'il faut, d'une façon ou d'une autre, que cette résolution soit appliquée ». Lisons bien : il sera mis fin aux vols « d’une façon ou d’une autre », donc éventuellement par des moyens militaires.

Michèle Alliot-Marie, ministre français de la défense, y allant aussi de son couplet a enfoncé le clou : « Ces violations de l'espace aérien » a-t-elle dit « peuvent être vécues et ressenties comme hostiles de la part de forces de la coalition qui pourraient être amenées à répliquer dans le cadre de la légitime défense.. » et Jacques Chirac (avec un c en non un k) a renchérit car, tenez-vous bien, c’est Israël viole la résolution 1701 du Conseil de Sécurité. Israel, pas le Hezbollah qui, non seulement n'a pas désarmé mais se réarme. Il devait libérer les deux soldats israéliens. Vous les avez-vu ? Hé bien pas moi ..

Et le Hezbollah, état dans l'état, continue la course à l'armement, soutenu par l'Iran et la Syrie.

Mais la France est grande. Mais la France est généreuse. Mais la France ne garde pas rancune à ceux qui lui ont tué un ambassadeur au Liban et plus de cinquante militaires dans le pays des Cèdres..

Après la sortie du cardiologue, comprenez Douste Blasy sur l'Iran, élément stabilisateur de la region, Chiranidejad (oups, pardon Chirak. Non Chirac) veut lui subtiliser la palme. La palme de quoi ? Mais de la dhimmitude.

La candidate à la présidentielle, Ségolène Royal, abonde dans ce sens puisqu’elle demande que l’Union Européenne reprenne son aide à l’Autorité palestinienne c’est à dire au Hamas.

Ah, électorat lorsque tu nous tiens…

Chirac se veut calife (pas de Bagdad mais de Paris). Ségolène se voit califa ? Non, pardon c’est une profession qui ne ne se décline pas au féminin car il n’y a pas de femmes à la tête d’un pays dit arabe. Ils sont finalement quoi, tous les deux ?

Merci à mon ami André N. qui m'a donné l'idée de ce billet d'humeur.

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -