Accueil - sefarad.org

Moïse Rahmani

La mort d'un tyran (10 janvier 2007)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


La mort d’un tyran

Une dépêche de l’agence Memri, datée du 3 janvier (DF 59) , titre : "La mort venue de l'Occident" ou le Père Noël en Algérie ». Elle nous informe que, dans la ville de Tizi Ouzou, en Kabylie, un père Noël circulait dans une calèche tirée par des chèvres. Le journal algérien El-Shourouq El-Yawmi, dénonçait, le 24décembre 2006, le « faste royal » et évoquait "l'évangélisation" de la région, décrite comme "la mort venue de l'Occident".

Bien que la Kabylie, comme les régions berbères de l’Afrique du Nord, soient musulmanes, ce qui prédominent c’est la laïcité. On constate aussi qu’un nombre grandissant de Kabyles retournent au christianisme. Arte a consacré un reportage, le 17 novembre 2004 et, dans le site kabyle.com plusieurs articles sont consacrés aux Kabyles chrétiens.

Le 17 avril 2006, le président Abdelaziz Bouteflika a déclaré au quotidien l’Expression, lors d'une visite à Constantine : "Nous n'accepterons pas que nos enfants oublient leur religion pour le christianisme sous prétexte de démocratie." Il a précisé : "Les Algériens n'accepteront pas qu'une autre religion vienne s'ajouter à l'islam ». Quelques mois plus tard, l'Algérie votait une loi sur la "Régulation des pratiques religieuse", instaurant une peine de prison allant de deux à cinq ans et de lourdes amendes à toute personne accusée d'encourager un musulman à changer de religion.

Voici ce qui se passe, aujourd’hui, en Algérie.

Mais le contraire, dans nos contrées d’Europe, est accepté. L’islam gagne du terrain alors que, dans les pays dits-arabes, souvent, très souvent, trop souvent des Chrétiens sont persécutés. Nous en voyons les exemples e, Algérie, en Egypte, au Soudan et dans les territoires sous autorité palestinienne

Je n’avais, bien entendu, aucune estime pour Saddam Hussein. Il a fait le malheur de son peuple, a fait exécuter des milliers de personnes, a tyrannisé les Kurdes, les chiites, a tiré des Scud contre Israël, a détruit la communauté juive vieille de plus de vingt-cinq siècles. Non je ne vais pas le pleurer.
Mais les images de sa mise à mort, images que l’on n’a cessé de nous montrer, en tout ou en partie, étaient choquantes. Elles nous ont montré un Saddam Husssein a qui, tout criminel qu’il soit, on a refusé le droit de mourir dignement. Ce n’est pas parce qu’il s’est conduit en monstre qu’il fallait le filmer sous toutes les coutures, filer ses derniers instant, son agonie les insultes qui ont accompagné ses dernières minutes. Et maintenant on nous montre des entailles sur le cou…. Ces images nous l’ont humanisé, l’ont rendu pitoyable, suscitant la pitié et risquent d’en faire un martyr.

Nocif jusqu’au bout, après une courte prière, Saddam Hussein a maudit les « ennemis de l’islam» avant que le bourreau ne le balance dans le vide. Mais qui sont donc ces ennemis de l’islam si ce n’est certains musulmans eux-mêmes !
J’ai eu de la pitié, je le confesse, pour cet homme et je regrette le voyeurisme malsain qui a entouré sa mort.

L’Europe s’est émue de la mort du dictateur déchu. Elle qui l’avait encensé, le plaint aujourd’hui. Mais a-telle plaint les innombrables victimes de Saddam Hussein ? Les Kurdes gazés ? Les victimes de sa police secrète sous les ordres de son fils ? Mais non. On blâme les Américains, on plaint les tyrans. Que l’Europe est couarde !

Nous allons, tout au long de cette heure, vous parler de quelque chose qui me tient à cœur car une injustice perdure depuis cinquante ans. Je voudrai vous parler des réfugiés juifs des pays arabes et vous demander votre aide. Nous entamons une campagne de sensibilisation et nous avons besoin de vous.

Voilà, c’est mon premier billet d’humeur de l’année. Je vous souhaite ainsi qu’à tous ceux qui vous aiment et à ceux que vous chérissez, une très bonne et très heureuse année 2007. Qu’elle vous apporte le meilleur et puisse le meilleur de 2006 être le pire de 2007. Qu’elle apporte à tous santé, joies, prospérité et la paix pour Israël, le peuple juif et toute l’humanité.

Bonne année.

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -