Accueil - sefarad.org

Moïse Rahmani

J'ai honte de cette gauche (9 mai 2007)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Ca y est. La France a voté et Nicolas Sarkozy a été élu à une très confortable majorité. Cinquante trois pour cent des voix se sont portées sur lui, un score jamais égalé à ce jour.

Lors du débat entre les deux, elle a monopolisé la parole, toisant avec mépris son interlocuteur ; bafouillant ses réponses alors que Sarkozy avait la stature d’un homme d’état, Ségolène montrait le profil d’une femme acariâtre, connaissant peu et mal ses dossiers, spécialiste pour couper la parole.
Et elle prétendait gouverner la France ?

Je n’aime pas les gens de gauche qui font dans le « sensationnel » qui racolent pour avoir des voix. Je n’aime pas une femme comme la députée européenne belge, Véronique de Keyser, qui se vante de vouloir étrangler l’Ambassadeur d’Israël auprès de l’Union européenne.
Dans tous les pays, on appelle cela une incitation au meurtre.

Je n’ai pas entendu de condamnation de la part du président du Parlement européen Pöttering ni de la part de M. di Rupo, président du PS belge. J’ai honte de cette gauche qui fait passer ses pseudo états d’âme dans le seul but d’avoir de gagner des voix.
J’ai honte de cette gauche partiale et donneuse de leçons mais qui appelle au meurtre.
J’ai honte de cette gauche caviar qui vous assène : faites ce que je dis et surtout pas ce que je fais.
J’ai honte de cette gauche méprisante du travail et qui veut gagner sans rien faire.
J’ai honte de cette gauche qui compte, aujourd’hui, sur le vote communitariste, qui promet monts et merveilles et qui, pour avoir des voix, inscrit sur ses listes électorales, on ne sait qui pour autant qu’ils aient des voix de certaines communautés.
J’ai honte de cette gauche prête à sacrifier son âme et ses idéaux pour des voix.
J’ai honte enfin de cette gauche dont la faucille se déguise en croissant, comme le disait Herbert Pagani.
J’ai honte, tout simplement honte de cette gauche.

En France, les électeurs de gauche ont contesté la victoire de Nicholas Sarkosy et ont provoqué des manifestations violentes car leur candidate a été battue. C’est cela la démocratie, pour la gauche ?

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -