Accueil - sefarad.org

Moïse Rahmani

De la violence, encore de la violence, toujours de la violence (16 mai 2007)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


De la violence, encore de la violence, toujours de la violence.

De la folie. Nous vivons dans un monde de fous. La violence est partout, les valeurs ne sont plus respectées.

Dimanche, un étudiant juif a été assassiné à St-Petersbourg, en Russie, de vingt coups de couteau. Vingt. Quel acharnement, quelle haine pour quelqu’un qui avait commis le crime d’être autre.

Il y a quelques jours, au Portugal, pendant son sommeil, une petite fille de trois a été kidnappée ! Trois ans ! Œuvre d’un sadique, d’un pervers ? L’enquête le démontrera.

On s’attaque aux Juifs, on s’attaque aux bébés. On s’attaque à tout.

La mode, en Europe, chez les jeunes, se dirige vers le « happy slapping ». Des jeunes attrapent un ou une inconnue, le ou la rouent de coups pendant qu’un filme la scène sur son téléphone portable et diffuse les images sur internet. La violence gratuite. La violence à l’éat pur.

Cette violence tend à être quotidienne. N’avons-nous pas entendu une parlementaire européenne belge socialiste, se vanter publiquement de vouloir étrangler l’ambassadeur d’Israël ! Cette parlementaire est, semble-t-il en congé de maternité. Allaitera-t-elle son enfant avec cette haine de l’Israélien voire du Juif ! Lui donnera-t-elle, en même temps que le lait, source de vie, ce désir de tuer ?
Où allons-nous si un parti ne désavoue et ne condamne pas un de ses élus pour cet appel à a violence, pour cette apologie du meurtre, pour cette incitation ? Car si un parlementaire, souhaite se muer en assassin sans être désavoué, dans quel monde vivons-nous ? C’est vrai, il s’agit d’un Juif !

Ce même parti socialiste se prépare aux élections du dix juin. Nous l’avons vu, lors des précédents suffrages, adjoindre sur sa liste un militant des Loups gris, mouvement fascisant et terroriste de Turquie. Quelle belle alliance, le noir et le rose… N’avons-nous pas vu, la candidate socialiste française, serre la main des leaders du Hezbollah, mouvement terroriste ?

A vous, électeurs, de savoir à qui donner vos voix.

Une société qui se complait dans la violence, qui appelle à la violence, est condamnée à disparaître. C’est cela que cherche cette députée européenne socialiste ?
En déclarant vouloir assassiner l’ambassadeur d’Israël sans être sanctionnée ni rappelée à l’ordre par le président du Parlement Européen et par son président de parti, en l’occurrence Elio di Rupo, n’est-ce pas donner là un blanc-seing aux terroristes et aux auteurs d’actes de violence : « Même un député le dit, alors… ».

Arrêtons d’abord cette violence verbale. Condamnons ceux qui en usent : le monde ira mieux déjà.

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -