Accueil - sefarad.org

Moïse Rahmani

Protestations, où êtes-vous ? (20 juin 2007)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Protestations, où êtes-vous ?

Savez-vous qu’il y a eu des centaines de morts dans les combats fratricides et barbares entre Hamas et Fatah ? Des centaines de militants du Fatah, prisonniers de ce mouvement terroriste, risquent d’être froidement assassinés après avoir été sauvagement torturés.
Le monde ne s’en émeut guère, la presse reste silencieuse. Ici, les morts « périssent » comme s’ils étaient décédés de simple maladie et il n’y a pas de décombre macabre alors que le chiffre de trois cents victimes dans les seuls rangs du Fatah est dépassé ! Mais, si Israël abat un terroriste, un poseur de bombes, cela devient : Israël tue, Israël abat, Israël assassine.

Les terroristes du Hamas ont été jusqu’à violer des hôpitaux pour tuer des malades, assassiner des journalistes de la presse palestinienne dirigée par le Fatah. Ce ne vous rappelle rien ? Ca ne ressemble pas à un « remake » de ce que les nazis firent ?

Même l’icône (montée de toutes pièces par les Soviétiques) Arafat en a pris pour son grade. Sa maison a été pillée, les vêtements de sa veuve et de sa fille volés, son prix Nobel dérobé. Comme tout ce qui était dans les bâtiments publics (et privés aussi pour faire bonne mesure) : meubles, ordinateurs, voitures. C’est beau cette honnêteté que ces islamistes apprennent. Les razzias ne sont décidément pas mortes.

Nous avons vu des terroristes du Hamas jeter par les fenêtres leurs adversaires. C’est grand cette conduite que ces islamistes enseignent. Tuer des coreligionnaires ! Protestations, où êtes-vous ?

Les Gazaoui en viennent à regretter l’occupation israélienne et certains, de plus en plus nombreux, en arrivent à espérer une réoccupation de la bande de Gaza par Tsahal afin qu’elle la confie à une force d’intervention arabe ou onusienne qui séparerait les deux camps.

Mais la simple incursion palestinienne est montée en épingle et s’il y a un mort, celui-ci éclipse tous les autres.

Ce que la presse omettra soigneusement de vous dire, c’est que des Palestiniens se réfugient en Israël. Non, vous n’avez pas mal entendu : des Palestiniens cherchent refuge en Israël et, parmi eux, des membres du Hamas qui veulent s’infiltrer pour commettre des attentats.
Des terroristes ont attaqué ces réfugiés au poste frontière. Tsahal est intervenu et a mis hors d’état de nuire les tireurs. Non vous n’avez toujours pas mal entendu. Je répète en articulant : des terroristes du Hamas ont attaqué des civils, hommes, femmes et enfants, qui cherchaient à fuir les combats et la mort en se réfugiant en Israël et Israël les a protégés et défendus. Si ce n’était aussi triste, ce serait à mourir de rire !

Le Hamas contrôle Gaza depuis deux jours et les Chrétiens sont devenus la cible d’attentats.
Un couvent a été attaqué, des écoles visées, un avertissement lancé aux Chrétiens : obéissez à la loi musulmane. Toutes les femmes doivent être voilées en public, les débits de boissons sont fermés, les bars et les cyber cafés également.
Il y a eut un mort dans une école de l’ONU attaquée par les terroristes du Hamas. Ce mouvement reprochait aux enseignants des tendances missionnaires.
Un avertissement sans équivoque a été lancé : toute tentative de missionnariat de la part de Chrétiens sera très sévèrement punie.

A quand la burka intégrale, avec le grillage devant les yeux rappelant la prison ?
A quand la bastonnade pour la femme dont la tenue est jugée indécente, c’est-à-dire si une mèche de cheveux se laisse deviner sous le foulard ?
A quand le fouet en public de celui accusé d’avoir consommé de l’alcool ?
A quand l’amputation des membres du voleur ?
A quand la lapidation de la femme coupable d’adultère ?

Aujourd’hui peut-être, ou peut-être demain ? Mais bientôt, soyez-en convaincus.

Même en Cisjordanie, les Chrétiens sont harcelés. Depuis 1995, date du retrait israélien, la situation a empiré. Bethléem se déchristianise et, d’ici dix ans, quinze tout au plus, il n’y aura plus de Chrétiens dans la ville où naquit Jésus. Les Chrétiens ont averti de leurs conditions et du danger qu’ils courent les gouvernements occidentaux et le Vatican. Inutilement. Il n’y a pire sourd que celui qui ne veut entendre.

Lors de la dernière campagne électorale en Belgique, n’a-t-on pas entendu une candidate au Sénat, militante convaincue, demander que l’Europe discute avec le Hamas ?

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -