Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

L'International Sephardic Journal est né.

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Félicitations à notre ami Shelomo Alfassa qui a lancé l’International Society for Sephardic Progress » et qui inaugure cette association avec le premier volume de l’International Sephardic Journal.

Le sommaire du premier numéro est très riche traite des origines et les stigmates de l’habit de la honte : le « san benito» par notre ami Shelomo qui, en une quinzaine de pages denses, nous explique ce que cet habit d’infamie que les suppliciés de l’Inquisition devaient revêtir, représentait.

Un article que me touche particulièrement retrace l’historique de la Benevolencija, cette admirable organisation caritative de l’exsangue communauté juive de Sarajevo. Durant les années noires du siège de cette ville, la Benevolencija aida toute la population de la ville, sans distinction, et lui fournissant nourriture, médicaments et soins. Elle assura la poste et les transmissions radio des populations bosnique et serbes : musulmans et chrétiens trouvèrent refuge et un repas chaud. Je l’ai vu lors de mon voyage dans la Sarajevo meurtrie, en 1992.

Marcia Haddad Ikonomopoulos signe une émouvante " Histoire derrière une statistique" ou elle met un nom, un visage, un témoignage poignant sur la Shoah des Juifs de Grèce.

Rufina Bernadetti Silva Mausenbaum, une sud-africaine qui a fondé Saudade,une association qui regroupe des personnes dont les ancêtres étaient juives, nous raconte la saga de Artur Carlos de Barro Bastos, surnommé l’apôtre des Marranes qui a ramené, en plein salazarisme les Juifs cachés de Belmonte au judaïsme. Ces hommes, ces femmes, ces vieillards et ces enfants qui, durant cinq siècles, ont maintenu la foi de leurs ancêtres et que Frédéric Brenner a immortalisé dans son documentaire "B> Les derniers marranes".

Comment la dhimmitude a affecté l’acculturation et l’assimilation des Juifs syriens qui ont émigré qu vingtième siècle à New York. Une enquête utile et fouillée de Sarina Roffe.

Le judéo-espagnol, où sommes-nous, où allons-nous telles sont les questions que posent, a juste titre, Karen Gerson aron en y apportant quelques pistes de réflexion alors que Hayriye Süleumanoğlu Yenisoy, étudie l’influence du turc sur le djudezmo des Balkans.

Seth Ward examine les effets de l’Holocauste en Afrique du Nord car peu savent que la Shoah a touché également les communautés juives de là-bas.

Un ouvrage dense de 134 pages, ISSN 1547-5808, disponible au www.isfsp.or (email@isfsp.org)

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -