Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Des éditeurs commémorent le soixantième anniversaire de la libération d'Auschwitz

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Des éditeurs ont choisi la commémoration du soixantième anniversaire de la libération d’Auschwitz pour sortir plusieurs livres sur la Shoah.

Une adolescence perdue dans la nuit des camps
Par Henri Kichka - Ed. Luc Pire
224 pp - ISBN 2-87415-427-X

Henri Kichka que je connais depuis de longues années est un des rares déportés à avoir survécu 1150 jours, plus de trois ans, dans l’enfer des camps, onze au total.
Il raconte son calvaire. En termes émouvants et pudiques, il parle des siens, de son père auprès duquel, fait rarissime, il a passé près de trois ans dans l’enfer concentrationnaire.
Henri témoigne. A près de quatre-vingt ans, après avoir fondé une famille riche de 21 membres – sa victoire sur le nazisme – Henri parcourt les écoles pour parler afin qu’il n’y ait plus jamais ça ! C’est le premier récit d’une vie à l’intérieur, au jour le jour. En cela, pour cela, son témoignage est irremplaçable.

Jamais je ne vous oublierai
Par Félix Gutmacher,matricule 177310 – Ed. Couleur livres
160 pp – ISBN 2.87003415-6

Félic Gutmacher a été arrêté à 16 ans le 4 septembre 1942. Dans le cachot, il rencontre Freida, une jeune fille de 18 ans arrêtée avec ses parents. Trainés au camp de Malines, antichambre de la mort, les deux deviennent inséparables.
Félix passera trois longues années dans les camps. A la libération de Buchenwald, le 11 avril 1945, il pèse 33 kgs. Il revient en mai 1945 à Bruxelles.
Comment a-t-il pu survivre à l’enfer des camps ? Comment, malade (il est atteint de tuberculose), sans moyens financiers, sans famille, traumatisé à l’extrême, trouve-t-il la force de se relever, de devenir avocat et d’encourager les jeunes des écoles à se battre contre l’adversité, à rester vigilants.
C’est à ces questions – et à bien d’autres encre – que l’auteur nous invite dans ce plaidoyer émouvant.

Justice à Dachau
Par Joshua M. Greene - Ed. Calmann-Levy
456 pp – 23 euros – ISBN 2-7021-3553-6

Si le monde se souvient du procès de Nuremberg, qui se rappelle de celui de Dachau où furent jugés des centaines d’officiers, de gardiens, de médecins qui durent répondre de la mise en œuvre, sur le terrain, de cette politique d’extermination dans les camps de Dachau, Mauthausen Flossenburg et Buchenwald ?
Joshua Greene reconstitue ces procès et révèle le rôle de William Denson, professeur de droit, que l’US Army nomma procureur militaire.
Ce procès, au même titre que celui de Nuremberg, a prouvé qu’un procès pour crimes de guerre, et à fortiori pour crimes contre l’humanité, n’était pas une variante du « malheur aux vaincus » pour peu qu’il s’appuie sur une rigueur procédurière et morale.

et, chez le même éditeur,
Des voix sous la cendre. Manuscrits des Sonderkommandos d’Auschwitz-Birkenau
448 pp – 22 euros – ISBN 2-7021-3557-9

Entre 1942 et novembre 1944, l’Allemagne nazie assassine dans les chambres à gaz d’Auschwitz-Birkenau plus d’un million de personnes, des Juifs européens dans leur immense majorité. Un Sonderkommando, une unité spéciale, constituée de détenus juifs qui se relaient jour et nuit, est contraint d’extraire les cadavres des chambres à gaz, de les brûler dans les crématoires e de disperser les cendres.
Quelques hommes ont retranscrit ces ténèbres et ont enfoui leurs manuscrits dans le sol de Birkenau. Cinq de ces textes ont été retrouvés après la guerre. Aucun de leurs auteurs n’a survécu, les équipes étant liquidées et remplacées à intervalles réguliers. Ce sont trois de ces manuscrits, dans une nouvelle traduction du yiddish pour partie inédite en français, qui sont présentées dans ce livre. La terreur, qui est la règle à Birkenau est la toile de fond de cette histoire. C’est d’elle dont parlent tous les écrits.

Ainsi que
Secrets officiels. Ce que les nazis planifiaient. Ce que les Britanniques et les Américains savaient.
Par Richard Breitman
368 pp- 23 euros – ISBN 2-7021-3558-7

Les Américains et les Britanniques savaient. Certaines des preuves étaient aux mains des responsables occidentaux. Les services de renseignements anglais aveint intercepté et déchiffrés de nombreux messages radios des polices allemandes et de la SS. Marquées « secret absolu. Ne doit jamais sortir de ce bureau » ces preuves ont été dissimulées soigneusement. Cinquante ans plus tard, elles sortent des archives !
L’auteur, professeur d’histoire et écrivain, examine comment les leaders nazis ont organisé l’Holocauste et s’attache à évaluer l’ampleur de la dissimulation britannique et américaine. Son ouvrage, effrayant et passionnant, s’achève par un examen des conséquences du maintien du secret sur ces informations pendant des décenies.

Pacte avec le diable : Les Etats-Unis, la Shoah et les Nazis
Par Fabrizio Calvi - Ed. Albin Michel
384 pp – 21,50 euros – ISBN 2-226-15593-7

Les relations entre les Alliés et les nazis pendant et après le Seconde Guerre mondiale n’ont-elles pas relevé d’un pacte avec le diable ? Ou, si l’on se réfère à l’utilisation de criminels de guerre lors des jeux troubles de la guerre froide.
Et si le silence et l’inaction valent complicité, l’absence de réaction des Alliés face à l’Holocauste, qu’ils connaissaient pourrant dès les premières heures, tient elle aussi du pacte.
Ce document exceptionnel est le fruit d’un long voyage au cœur des archives secrètes qui viennent d’être rendues publiques par les Américains. Fabrizio Calvi, spécialiste de l’histoire du renseignement, démonte les mécanismes de la destruction des Juifs d’Europe, notamment ors de la conférence des Bermudes sur les réfugiés d’avril 1943.
Après la guerre, la CIA était-elle manipulée par les criminels de guerre de l’organisation Gehlen ? Que cachait le mystère du « train d’or » hongrois ? Quelle était l’ampleur de l’infiltration soviétique des réseaux nazis pendant la guerre roide, notamment les réseaux dormants de Martin Bormann ?
Une somme de révélations sur le cynisme et l’aveuglement des vainqueurs.

Une adolescence perdue dans la nuit des camps
Par Henri Kichka – Ed. Luc Pire
224 pp. ISBN 2-87415-427-X

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -