Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Des DVD pour commémorer le 60ème anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Des DVD pour commémorer le 60ème anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale

La RTBF a commémoré dignement le soixantième anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Une série d émissions, de débats, de documentaires ont accaparé les petits écrans.
Mais au-delà de ces passages, la chaîne nationale belge a tenu à fixer les images et à les rendre disponibles pour me public qui n’a pas pu suivre ces commémorations en nous restituant, de manière aussi fidèle que possible, ce qui s’est passé durant ces cinq années sanglantes.

Cinq DVD, cinq documentaires de première importance, sont à la disposition de tout un chacun : du jeune pour lequel cette période est de l’histoire, de la préhistoire, presque, de l’adulte désireux de connaître un pan de l’histoire contemporaine, du senior qui souhaite rafraîchir sa mémoire et dire, à ses descendants, j’ai vécu cela ! de l’universitaire et de l’historien soucieux d’ajouter une source à celles qu’ils détiennent déjà. www.rtbf.be

En 1944, les Britanniques pour accélérer la fin de la guerre, imaginent un plan pour assassiner Hitler : l’opération Foxley. Ce docu-fiction mélange de manière parfaite, images d’archives, reconstitutions et témoignages sur un sujet méconnu.

Un documentaire de la BBC, connu pour son savoir-faire, nous nous rappelons de Pompéi, de Gladiateurs, porte un titre sobre « Assassinez Hitler » de Jerely Lovering et est superbement réalisé. (www.editionsmontparnasse.fr).

Les Editions France Télévisions distribution (www.francetv.com) ont édité :

Oradour. Retour sur un massacre de Christophe Weber relate le drame de ce village détruit systématiquement par les Allemands durant leur retraite.
Préparé, ne devant rien au hasard, le 10 juin 1944 une division de waffen SS appartenant à la deuxième division blindée « Das Reich », pille, incendie, rase le village d’Oradour-sur-Glane, paisible hameau près de Limoges. Un bilan officiel fait état de 642 tués, morts dans des conditions atroces, faisant d’Oradour un synonyme de barbarie nazie.
Ce meurtre a été accompli sur ordre et des collaborateurs français ont aidé à sa préparation.

Des femmes dans la guerre, un film de Patrick Jeudy, nous montre, à travers quatre témoignages, quatre pays, un jour de cette guerre.
8 Mai 1945 : Paris, Londres, Berlin se réveillent : la guerre est terminée. La capitale teutonne est dévastée. Paris, Londres font la fête, les Etats-Unis, qui dorment encore, les rejoindront dans les réjouissances.
Quatre femmes entrevoient la fin d’un monde et le début d’une nouvelle ère. Quatre destins forgés par les épreuves d’un conflit sans précédent dans l’histoire.
Madeleine, la française, Nancy, l’anglaise, Margaret, l’américane et Traudi l’allemande, nous racontent leur vie, leurs peurs, leurs espoirs, un jour, le 8 mai 1945 !.

Les survivantsPatrick Rotman. Ida n’a pas quinze ans lorsque, arrivée à Birkenau, elle est sélectionnée pour la « bonne » file.
Violette vient d’avoir dix-huit ans, lorsqu’elle pénètre à Auschwitz… Isabelle, quinze ans, est sauvée par un déporté qui lui dit d’aller à gauche, au bout du quai…
Ce sont des survivants, quelques survivants. Déportés raciaux, quelques politiques, parfois les deux ensemble : juif et résistant…
Ils ont tardé à parler, à dire l’indicible. Mais la mémoire est là, intacte, fidèle, précise. Ils racontent leurs derniers mois dans les camps du printemps 1944 au printemps 1945. Une formidable leçon de vie.
Les Survivants est un film à passer dans toutes les écoles pour montrer aux gens que le racisme c’est aussi çà.

8 mai 1945, la capitulation de Daniel Costelle et d’Isabelle Clarke, nous proposent soixante minutes d’archives sur les derniers moments de la guerre : l’avancée des troupes américaines et soviétiques, celles de de Lattre et de Leclerc, la mort de Hitler et les signatures de la capitulation à Reims et à Berlin.
Ce film dévoile aussi les tensions entre les Alliés et montre que si le 8 mais 1945 a marqué la fin de la Seconde Guerre mondiale, il a aussi été le premier jour de la Guerre froide.

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -