Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Quand l'Europe se voile

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


 

Dévoilons-nous !

 

Viviane Teitelbaum  est une femme qui comprend la femme et qui, dans le regard de l’autre, peut lire parfois son désarroi, sa douleur, sa rage contenue et muette, sa résignation.

C’est aussi une journaliste. Ses livres, construits comme des enquêtes précises, détaillées, vérifiables, inattaquables sont précieux car ils livrent un éclairage nouveau. Ses ouvrages sur les enfants cachés pendant la Seconde Guerre mondiale, sur les spoliations dont furent victimes les Juifs durant la même période, sur le monde clos et feutré des diamantaires font autorité.

C’est aussi une femme politique, confrontée à la vie quotidienne, confrontée aux problèmes. Sa participation aux séances de la Chambre est légendaire et elle est active dans les débats en posant les questions justes. Elle refuse le communautarisme, tant chez les siens que chez les autres.

Dans cette étude fouillée, elle démontre que le voile, sous le fallacieux prétexte d’une injonction religieuse, ''rideau entre D ; et Sa créature, entre l‘homme et la femme'' est devenu un signe identitaire.

Le port du voile soulève le débat en Occident et divise nos sociétés. Autorisé chez certains, interdit chez d’autres. N’a-t-on pas vu une députée voilée, prêter serment en Belgique ? N’a-t-on as vu une enseignante voilée donner cours dans le même pays ?

Résister au voile c’est faire valoir le principe d’égalité entre la femme et l’homme c'est la base même des principes qui régissent  la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Les partisans et les adversaires du voile font valoir une condition essentielle : le respect. Mais quel respect ? Celui de la femme emprisonnée dans cette coiffe ou pire encore, dans le niqab, version ultime du voile ? Le respect de la démocratie lorsqu’une partie de la population est mise à part ? Le respect du vivre ensemble lorsque la femme non voilée est victime d’ostracisme, pire devient victime car assimilée à une prostituée ? Le nombre de jeunes femmes non voilées, victimes de tournantes, est important. Des femmes non voilées n’ont-elles pas été assassinées, en France et en Belgique ? Assassinées parce qu’elles voulaient vivre libres.

Et si accepter le voile équivaut à respecter la démocratie, ne devient-il pas une insulte au vivre ensemble ?

 

Cette enquête de Viviane Teitelbaum, préfacée par Mohamed Sifaoui est aussi un vaste tour d’horizon des débats et des législations en Europe. Un livre utile, un livre nécessaire, un livre courageux.

 

Quand l’Europe se voile

Par Viviane Teitelbaum – Éditions BDL-La Muette

128 pages – ISBN 978-2-35687058-2 – 15 euros

 

 

 

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -