Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Pour ceux dont les vacances sont terminées (31 juillet 2010)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Judaïsme

 

" Tu ne feras aucune image sculptée de rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux là-haut ou sur la terre ici-bas, ou dans les eaux au-dessous de la terre. " Objet d'interprétations fondamentales, cet interdit fondateur, partagé par les trois religions du Livre, fut souvent respecté par les artistes juifs jusqu'à l'aube de la période moderne. A travers des oeuvres de maîtres de l'art moderne tels que Chagall, Freundlich, Kikoïne, Kisling, Lipchitz, Marcoussis, Modigliani, Chana Orloff, Pascin, Pissarro, Soutine, Zadkine ou de l'art contemporain tels que Lucian Freud, Pearlstein, Arikha, Alex Katz, ou Kitaj, Eliane Strosberg, s'appuyant sur sa culture esthétique et philosophique, propose une brillante remise en perspective de la représentation de la figure humaine au regard de l'expérience juive.

 

Humanisme et expressionnisme. La représentation de la figure humaine et l'expérience juive
Par Eliane Strospberg - Editions Somogy
192 pages - ISBN 978-2_7572-01534 - 4 - 27 euros

 

*********

 

Théologie

 

Les éditions du Docteur Angélique, une maison spécialisée en ouvrages chrétiens, nous envoie ses dernières parutions.

 

Tout d’abord un imposant  essai de notre ami Menahem Macina que nos lecteurs connaissent bien comme étant le découvreur de Bible surnommée Bible antisémite. Grâce à son opiniâtreté, les éditeurs ont supprimé les passages dénigrant ou insultant le peuple juif

 

Partant de l’attente, commune aux juifs et aux chrétiens, de l’avènement du Royaume de Dieu, telle qu’elle se décline dans les Traditions juive et chrétienne, l’ouvrage retrace les ombres et les lumières de la longue marche vers la reconnaissance chrétienne du dessein de Dieu sur les deux peuples dont le Christ n’a fait qu’un. Il s’achève sur une mise en garde adressée tant aux chrétiens philosionistes, qu’à ceux qui se mettent à la remorque des faux prophètes de l’antisionisme. Les premiers risquent de tomber dans un faux messianisme contre lequel Jésus a mis en garde. Quant aux seconds, en accusant Israël de néo-colonialisme et d’apartheid, non seulement ils attisent la haine contre ce peuple, mais ils risquent de « se trouver en guerre contre Dieu lui-même », dont ils ignorent les desseins.

Licencié en histoire de la Pensée juive, Menahem Macina a enseigné dans plusieurs universités. Il est l’auteur de nombreuses études sur les doctrines eschatologiques juives et chrétiennes traditionnelles. Il a créé et administre le site www.rivtsion.org qui donne accès à un grand nombre de textes et d’analyses afférents à ces thèmes.

 

Chrétien et Juifs depuis Vatican II. Etat des lieux historiques et théologiques. Prospective escatologique,
De Menachem Macina,
397 pages - ISBN 978-2-918303-00-8 - 23 euros

 

*********

 

Le linceul de Turin a toujours été considéré par certains comme le linceul mortuaire du Christ et a vivement intéressé la communauté scientifique qui ne comprenait pas comment l’image qu’il porte avait pu se former. Après la seule étude véritablement scientifique sur l’objet lui-même, en 1978, il était clair qu’il ne pouvait s’agir d’un faux, que l’image avait des propriétés extraordinaires et uniques et que tout orientait vers l’authenticité, même si le mode de formation de l’image était (et reste) totalement incompris. Mais en 1988, la datation au carbone 14 d’un petit échantillon rend son verdict : le lin date du XIVe siècle ! C’est un faux médiéval.

Vingt ans plus tard, la science et les techniques progressant, des chercheurs ont mis à jour une découverte capitale qui remet radicalement en cause la validité de cette datation. L’échantillon prélevé en 1988, qui a servi pour la datation, ne ferait pas partie du linceul original et serait un patch médiéval. L’histoire du linceul de Turin n’est donc pas finie et la preuve scientifique de son authentification n’est peut-être plus très loin.
Les auteurs ont voulu faire de ce livre une référence pour tous ceux qui veulent connaître objectivement cet objet énigmatique, le plus étudié au monde, à partir des études historiques et scientifiques présentées dans un langage accessible. En particulier, les toutes dernières découvertes, dont certaines ne sont pas encore rendues publiques au moment où nous écrivons ces lignes, seront détaillées.
Ce livre aborde de manière claire, précise et objective les deux questions que tout le monde se pose : le linceul de Turin pourrait-il être finalement le linceul du Christ ? Que nous dit l’image fantomatique et d’une étrange beauté qui y est inscrite : phénomène naturel, faux ou résurrection ?

 

Le Linceul de Turin. " Et vous, qui dîtes-vous que je suis",
Par S. Cataldo et T. Heimburger,
270 pages - ISBN 978-2-9527315-5-3 - 23 euros

 

Et, du même éditeur :

 

Thierry Castex a rejoint l’équipe de S. Cataldo et T. Heimburger pour ce nouvel ouvrage sur le linceul de Turin.

Toujours dans un esprit d’objectivité, avec des sources fiables et scientifiques, les auteurs ont approfondi les découvertes récentes, que ce soit en histoire ou en science, afin d’apporter un éclairage supplémentaire. Thibault Heimburger dévoile ses dernières découvertes sur un fil du linceul de Turin, examinant également en profondeur les caractéristiques de l’image et démontrant qu’elle n’est pas reproductible en l’état actuel des connaissances de la science. Thierry Castex exposera ses recherches sur les traces de lettres qu’il a découvert et enfin Sébastien Cataldo vous proposera de revenir sur les toutes dernières découvertes historiques.


Ce livre vient compléter « Le linceul de Turin - Et vous, qui dîtes vous que je suis ? » paru en 2008.

 

Le linceul de Turin,
Par S. Cataldo, T. Heimburger et T. Castex

225 pages - ISBN 978-2-91803-02-2 - 12 euros

 

*********

 

Cette encyclopédie richement illustrée offre un panorama très large des religions actuellement pratiquées dans le monde.
Un ouvrage de référence qui explique l'origine, l'enseignement, les rites et les dogmes des religions qui ont contribué à forger le monde dans lequel nous vivons. Ce  livre est  indispensable pour comprendre la diversité des expressions de la foi humaine.

Cerise sur le gâteau, en complément une carte des religions du monde, un glossaire détaillé et les principales fêtes religieuses.

 

Encyclopédie des religions,
Par Philip Wilkinson et Douglas Charing, Editions Gallimard jeunesse,

304 pages, ISBN 978-2-07-063295-4, 19,95 euros

 

*********

 

De nos jours, charger de tous les maux du monde un juif ou Israël, en tant que peuple et état sioniste, est devenu un folklore dans les chefs des coryphées cosmogoniques arabes qui réclament de leurs vœux la création d’un état palestinien. Personne n’ignore que l’histoire du peuple Juif est marquée par l’antisémitisme, les dévastations, en passant par une haine implacable, des guerres, des déportations, des massacres et autres accusations de tout genre. Voué aux gémonies des peuples de la planète, interdit du droit de répliquer face aux assauts mortels ennemis, Israël se voit, aux yeux de plusieurs, privé d’une existence effective.

Le silence de l’Eglise à ce propos témoignerait-il d’une indifférence quant à l’état d’Israël ? Que signifient, pour le chrétien comme pour l’humanité, les souffrances universelles du peuple Juif ? Ce livre explore les racines profondes du conflit israélo-arabe, les dures souffrances du peuple juif au fil des siècles infligées par les ennemis de Dieu, tout en dénonçant ce que l’on peut considérer comme étant une trahison de la part de l’Eglise.

 

Jean Michel Mbudi étudie la géopolitique du Proche-Orient depuis plus d’une dizaine d’années. Sa rencontre en fin d'année 2000 avec son ami Fred Sandoz a été plus que déterminante dans cette démarche. Une large brèche lui a été ouverte vers l’approfondissement de ses recherches. Eschatologue, écrivain et pasteur, il ne cesse de s’intéresser à l’évolution du conflit israélo-palestinien.

 

Tragédie d'un peuple. Les souffrances universelles du peuple juif, quel message pour l'Eglise ?
Par Jean Michel Mbudi - Editions Edilivre

218 pages - ISBN 978-2-8121-2005-4 - 17 euros

 

*********

 

Histoire

 

Les pages jaunies de la Seconde guerre mondiale, ces petites histoires oubliées qui ont participé de la Grande !

Toutes les guerres ont leurs pages glorieuses et dramatiques, leurs actions méconnues et leurs histoires insolites. Ces dernières sont celles qui n'ont pas trouvé leur place dans les pages de la grande Histoire, volontairement oubliées ou involontairement perdues.

Les auteurs de ce document proposent de (re)découvrir quelques-unes de ces « photos jaunies » de la Seconde guerre mondiale, avec force détails et rebondissements. Leur ambition ? Partir à la découverte de personnages ou d'événements qui nous avaient échappé, mais qui ont contribué à écrire
la grande Histoire.

Dans
cette assemblée se trouvent des héros, des traîtres, des savants, des aventuriers, des bourreaux, des victimes, des pacifistes et des chefs de guerre. Leur seul point commun c'est d'avoir, entre 1939 et 1945, vécu une aventure extraordinaire que seule la guerre pouvait susciter.

Parmi les questions traitées :

Comment les Alliés ont-ils gagné la bataille de l'eau lourde en évacuant le programme nucléaire français au nez et à la barbe des Allemands en juin 1940 ? Qui a délivré le chef de l'Armée secrète, le général Delestraint, en 1943 ? Comment les Alliés ont-ils pu localiser les bases de V1 et V2 allemands, et peut-être changer le cours de l'Histoire ? Des années après, qu'est devenu le Trésor des Républicains espagnols, dissimulé en France ? Que recouvrent exactement les genêts, les ronces et la bruyère dans le maquis de Wodli au Puy en Velay ?

 

Les Dossiers secrets de la Seconde Guerre mondiale
Par Philippe Valode et Robert Arnaut – Editions First
336 pages - ISN 978-2-2754-01606-6 – 19,90 euros

 

*********

 

Le XVIe siècle fourmillait d'aventuriers impatients d'explorer le Nouveau Monde, d'hommes d'argent déterminés à y faire fortune, de monarques désireux d'y étendre leurs possessions. Les Anglais voulurent eux aussi réaliser ce "rêve américain". Le flamboyant Sir Walter Raleigh, favori d'Elisabeth Ière, l'habile John Smith dont la vie fut sauvée par une princesse indienne, et Thomas Harriot, qui décrypta la langue algonquine, comptent parmi les héros de cette étonnante saga retracée avec une rigueur d'historien et un brio de romancier.

 

Les aventuriers de la reine. A l'assaut du Nouveau Monde,

Par Gilles Milton, Editons Payot,
382 pages - ISBN 978-2-228-90512-1 - 9,50 euros
 

*********

 

«….moi Shapour, Shapour Ormuz, de la dynastie des Sassanides, Roi des rois d’Iran, de Kouchan et d’Aniran, le plus grand empereur du monde… je ne crains plus à présent dans ma solitude les manquements passés… et parle librement de mon temps en toute vérité… »
An 309 de notre ère, la dynastie sassanide règne depuis près d’un siècle?! Shapour Ormuz est déjà proclamé Roi des rois avant de naître, quarante jours après la mort de son père tué en guerre contre les Arabes. Il hérite d’un empire menacé de toutes parts et doit mener des luttes constantes pour en maintenir l’intégrité… Luttes contre les Romains à l’ouest, les Arabes au sud, ou encore les tribus d’Asie centrale à l’est des frontières qui finissent par faire allégeance au Roi et marcher contre Rome.
Il livre le récit de sa vie étrange et de son règne qui va durer soixante-dix ans, marqué par son enfance sous la régence de sa mère, son éducation gréco-persane, son accession au pouvoir, sa faveur pour le zoroastrisme comme moyen d’unifier le royaume, ses œuvres et puis son abdication. Jusqu’à sa mort, il fait vivre son âge d’or au second empire perse dont l’influence culturelle va s’étendre à l’Europe occidentale, l’Afrique, l’Inde, la Chine jusqu’au XIIe siècle et même durant la période islamique.

Né en 1944, ancien diplomate vivant en Iran, Fereydoun Majlessi est l’auteur de nombreux ouvrages à succès en langue persane.
Devant le succès de Shapour Ormuz, un deuxième volume La Chaîne de Justice est en cours d’écriture.

 

Shapour Ormuz. Mémoires d'un roi perse,
Par Fereydoun Majlessi, Editions Persée,
229 pages - ISBN 978-2-35216 - 18,50 euros

 

*********

Essai

 

Ce qu’écrit Kafka est à ce point clair, d’une clarté si stupéfiante qu’on en reste littéralement bouche bée, cloué, désemparé, voué au mieux à la répétition du texte. Les récits de Kafka racontent des histoires à première vue invraisemblables – comment un pont pourrait-il s’accrocher des mains à un côté de la paroi et des pieds à l’autre, et se retourner pour voir qui arrive, comment un homme peut-il se muer en scarabée. Rien de plus certain pourtant que ces invraisemblances, rien de plus saisissant que ces récits.

Kafka touche en effet, à chaque fois, le centre exact de la cible, tout ce qu’il écrit atteint le lecteur très précisément là où il ne peut plus rien dire. On est concerné par Kafka parce qu’il arrive où chacun commence, au point muet où se fait la parole du lecteur.
Ce que raconte Kafka porte sur cet informulable à l’origine du langage derrière quoi on ne peut pas se retourner. Ce qu’il écrit est si singulier que c’est d’emblée reconnaissable, sans référence à autre chose, et du coup parfaitement universel.


Celui qu'on cherche habite juste à côté. Lecture de Kafka,
Par Georges-Arthur Goldschmidt, Edition Verdier,
126 pages - ISBN 978-2-86432-488-1 - 13 euros

 

********

 

« Longtemps, j'ai cru que l'Alsace était une région française. Avant de comprendre que cette terre si particulière et si particulariste - ce qui n'est pas la même chose - se suffisait à elle-même. Que ses demeures à pans de bois, son débordement de fleurs, son imagerie à la Hansi, sa gourmandise à la fois soignée et obsessionnelle, sa propreté helvétique, son sens de l'ordre façon germanique, ses racines rhénanes en faisaient un pays à part.

Comme on peut l'affirmer d'une autre région, pareillement jalouse de sa différence, on glissera que l'Alsace est un roman, une longue mélodie, une fable. Elle fut convoitée par les uns, envahie par les autres, pillée par tous. Elle fut celte, germaine, laminée par les Suédois, ruinée par la guerre de Trente Ans, repeuplée par les Suisses.

Voici donc ce dictionnaire partial et passionné sur une région aussi riche en artistes de talent, en poètes affables qu'en cuisiniers fameux, en savants narquois qu'en vignerons audacieux, en militaires courageux qu'en chansonniers rieurs.

Chroniqueur gastronomique, mais aussi littéraire, au journal Le Point, Gilles Pudlowski est l'auteur délicieux du Devoir de Français, de L'Amour du pays et des Chemins de la douce France.

 

Dictionnaire amoureux de l'Alsace,
Par Gilles Pudlowski, Editions Plon,
800 pages - ISBN 978-2-259-20947-2, 26 euros
 

*********

 

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -