Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

On est bien chez soi, au coin du feu, un bon livre Ó la main (1er novembre 2010)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


L'hiver s'approche à petits pas. Il ne fait pas encore très froid mais on est bien chez soi, au coin du feu, un bon livre à la main.

 

En 1941, les blindés allemands envahissent Salonique. Sur les 50.000 juifs, plus de 45.000 sont acheminés vers les camps. Le grand rabbin de Salonique est alors accusé d'avoir livré sa communauté aux Allemands pour sauver sa vie et celle de sa famille. En septembre 1945, la communauté juive de Salonique lui intente un procès.

 

Qui fut Zvi Koretz ? Un traître ou un héros ?

 

La tragédie des Juifs de Salonique En 1941, les blindés allemands investissent Salonique, jadis surnommée « la Jérusalem des Balkans ». Deux ans plus tard, 45 000 Juifs, soit 95 % d'entre eux, sont acheminés vers les camps de la mort. Le Grand Rabbin de Salonique avait la charge de veiller au respect des ordres de l'occupant au sein de sa communauté. A-t-il livré les siens aux nazis pour « sauver sa peau » et celle de ses proches, comme on l'a prétendu de manière injurieuse, ou au contraire s'est-il sacrifié en espérant les protéger ? Qui fut Zvi Koretz ? Un traître ou un héros ? Michèle Kahn réhabilite ce personnage complexe et fascinant, dont le courage, dissimulé derrière une apparence de froideur, le conduira au camp de Bergen-Belsen, puis dans le Train perdu, enfin à la mort. Dans le procès post mortem qu'on lui a intenté, elle voit une tragédie grecque et une insulte à la fraternité humaine. Un paradoxe déchirant qui illustre l'aveuglement des hommes dès lors que l'amour ne les unit plus.

 

Michèle Kahn est l'auteur d'une centaine de romans pour la jeunesse et d’une quinzaine d’ouvrages parmi lesquels Le Roman de Séville (prix Alberto Benveniste 2006) et les best-sellers Shanghai-la-juive et Cacao. Elle est aussi journaliste à L'Arche.

 

Le Rabbin de Salonique

Par Michèle Kahn – Editions du Rocher

288 pages – 17,90 euros – ISBN 978-2-268-07013-1

 

*********

 

Liberace, pianiste de génie, star américaine des années 1960, était-il fou ? A travers une confession fictive, Amanda Sthers lui donne la parole. Celui qui a bouleversé les États-Unis puritains, l'un des premiers morts du sida médiatisés, évoque son parcours, son amitié avec Elvis et Streisand, son enfance, sa mère étouffante, son jumeau mort-né, ce double qu'il a cherché toute sa vie, cet amant à qui il a fait remodeler le visage pour qu'il lui ressemble trait pour trait avec quarante années de moins et qu'il a fini par jeter à la rue avec un simple sac-poubelle. Le roman d'une vie qui ressemble à une superproduction hollywoodienne.

Amanda Sthers est l'auteur de plusieurs romans (Ma place sur la photo, 2004, Chicken Street 2005, Madeleine, 2007, Kcith me, 2008, Les Terres saintes, 2010) et de pièces de théâtre (Le Vieux Juif blonde, 2006, Thalasso, 2007). Elle a également réalisé un film, Je vais te manquer, en 2009.

 

Liberace

Par Amanda Sthers – Editions Plon

126 pages – 16 euros –ISBN 978-2-259-2115-4

 

********

 

Elle avait envie de mettre en scène toutes ces femmes qui un jour, au gré du temps, au gré du vent, au gré des humeurs et du bonheur, ont traversé son existence lui faisant cadeau de leur histoire qu’elle a mêlée à la sienne, pour arriver à ce cocktail détonant de sensibilité.
Toutes, des sœurs d’armes pacifiques.
Toutes, les unes plus vraies que les autres.
Toutes, parcelles fleuries de messages d’espoir.
Toutes, empreintes d’amour, de soleil exotique…

Génération de femmes nouvelle ère. Des battantes, des mutantes, de la femme-objet à la femme « décidante ». Ce ne sont pas des histoires de plus, de « Femmes », mais des histoires :

de Rencontres « Des madones, touchantes dans leur regard appel d’offres, redoutables dans leur faim de vie… »

d’Amitiés « peut-être ne connaîtront-elles jamais les affres du choix et ne vivront-elles que dans l’impéritie pour le prix de la bienséance ! »

de Voyages… « le bateau file doux, fier comme un paon à la traîne d’écume qui s’étale comme un voile de mariée ».

« Ces nouvelles viendront longtemps habiter vos songes et marcheront dans les miens, longtemps… »

Entrez dans la danse…

 

********

 

Entrez dans la danse

Par Annette Lellouche – Editions Edilivre

166 pages – 15 euros –ISBN 978-2-8121-2845-9

 

 

Le Grip, Groupe de Recherche et d’Infoprmation pour la Paix, en collaboration avec Les Editions André Versaille ; ont édité un livre

 

La paix contre la justice ? Comment reconstruire un état avec des criminels de guerre De l'ex-Yougoslavie au Soudan, du Proche-Orient au Cambodge, la question de l'intervention de la justice internationale se pose désormais à chaque conflit, suscitant immanquablement de virulentes controverses.

Deux thèses s'affrontent : les uns ne voient dans cette justice qu'une arme utilisée ou délaissée par les gouvernements selon leurs intérêts du moment ; d'autres considèrent au contraire la lutte contre l'impunité comme le socle d'un État de droit et d'une société démocratique. La justice est-elle un obstacle ou une condition à la paix ? Est-elle indispensable pour reconstruire des sociétés et rétablir une paix durable ? Pierre Hazan clarifie les enjeux et analyse les effets des politiques d'amnistie, de châtiment et de pardon. L'auteur se penche tout d'abord sur l'émergence de nouveaux concepts (paix positive, peacebuilding, réconciliation...) qui ont entraîné la révolution judiciaire des années 1990.

Le cadre historique et normatif ainsi posé, il examine ensuite l'impact de cette nouvelle diplomatie judiciaire à partir d'une dizaine d'études de cas : Afghanistan, Afrique du Sud, Chili, ex-Yougoslavie, Liban, Libéria, Soudan...

Enfin., l'auteur dégage de nouvelles pistes, montrant comment des stratégies de justice, y compris non pénales, peuvent faciliter les processus de paix.

 

 

La paix contre la justice ? Comment reconstruire un état avec des criminels de guerre

Par Pierre Hazan

128 pages – 9,90 euros – ISBN 978-2-8745-080-3

 

 

Le Grip, quant à lui, en collaboration avec l’Observatoire dses Armements et Amnesty International dont on connauit le peu d’empathie que cette association a pour Israël, édite

 

Une condamnation violente d’Israël coupable de se défendre. Certes, le Hamas est égratigné… Mais Israël !

 

Qui arme Israël et le Hamas ?

Collectif –

136 pages – 9,90 euris – ISBN 978-2-8791-025-0

 

Et, encore le Grip dans un livre où les auteurs s’en donnent à cœur stylo joie. L’éditeur en convient : « Vu les positions partisanes des principaux acteurs impliqués, il n’est guère facile de se forger une opinion nuancée. » Pourquoi dans ce cas, l’avoir publié !

 

Après la présentation le 13 octiber, un « débat » entre Baudouin Loos, journaliste au Soir, dont on connait les positions tranchées contre Israël et son antisionisme fielleux, Bichara Khader, Palestinien, anti-sioniste virument et Henri Goldman, codirecteur de la revue Politique issu de l’union des progressistes jufs de Belgique, mouvementférocement pro-palestinien et viscértalement opposé à la politique de l’Etat d’Israël (qu’il soity de gauche ou de droite.) Heureusement que c’était un débat…

 

Proche-Orient entre espoirs de paix et réalités de guerre

Par Amine Aït-Chaalal, Bichara Khader et Claude  Roosens

336 pages – 19,90 eutros – ISBN 978-2-8791-0208-1

 

********

 

Et, chez Gallimard-Jeunesse, un magnifique album de photos pour mieux comprendre la guerre et construire un monde en paix, 72 photos dont la force et l'humanité arrêtent le regard, créent l'émotion, éveillent la curiosité ou la prise de conscience.


 

L'album comporte une sélection de 72 photos pour sensibiliser au sujet. Il éclaire ensuite les enjeux historiques, économiques, politiques et culturels d'un conflit et fournit des pistes concrètes pour construire une paix durable pour l'avenir à l'échelle de l'individu ou de la communauté internationale.

 

Le flot continu d'images de violence et de conflits crée cette impression étrange que la guerre est quotidienne, naturelle, inéluctable.

Pourquoi la guerre ? Comment la paix ? raconte l'histoire de la guerre et explique les mécanismes en jeu. Il met ainsi en lumière le cynisme de ceux qui profitent des conflits, la générosité de ceux qui apaisent les souffrances et surtout l'espoir et la volonté qu'il faut aux hommes, jour après jour, pour construire la paix.

Des textes documentés et accessibles expliquent en profondeur l'histoire de la guerre et ses enjeux actuels économiques, politiques ou culturels.

Des pistes concrètes, à l'échelle individuelle ou internationale, pour aider les jeunes à construire une paix durable pour demain.

 

Comprendre la guerre, construire la paix

Par Florence Thinard et Elisabeth Combres – Editions Gallimard-Jeunesse

112 pages – 19 ;95 euros – ISBN 978-2-07-063431-5

 

********

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -