Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Un bon livre, au coin du feu... (2 février 2011)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Moyen-Orient

 

Pays chargés d’histoire, civilisations millénaires ayant connu grandeur et décadence, le Moyen-Orient reste une région agitée, une poudrière dont il est question chaque jour

 

Nombreux sont ceux pour qui le Moyen-Orient est synonyme de conflits. L'Irak, l'Iran, le Liban, Israël... : des pays célèbres pour leur grandeur, leurs civilisations millénaires, leurs heures de gloire, mais aussi en raison des guerres qu'ils ont connues et des grands enjeux géopolitiques auxquels ils sont associés.

Quelles sont les causes et conséquences des conflits qui secouent le Moyen-Orient ? Quelles en sont les dimensions les plus importantes ? Quelles sont les solutions envisageables et celles non envisagées ? Ce livre a pour objet de fournir des faits et des données de base indispensables pour comprendre les déchirements d'une région profondément troublée. Il s'adresse à tous ceux qui s'intéressent aux défis du monde contemporain.

 

Une mise en perspective historique du Moyen-Orient pour comprendre l'origine des nombreux conflits à travers les enjeux géopolitiques de cette région. Israël et Palestine, Liban, Irak et Iran sont tour à tour étudiés.

 

Masri FEKI, spécialiste du Moyen-Orient, est président de l’Association francophone d’études du Moyen-Orient (AFEMO) et fondateur du Middle East Pact (MEP).

 

Les conflits du Moyen-Orient

Par Masri Feki – Editions Studyrama

158 pages – 15 euros – ISBN 978-27590-1073-8

 

Et, du même auteur, chez le même éditeur

 

L'Iran occupe le devant de la scène médiatique mondiale depuis que l'on suspecte ses dirigeants de chercher à se doter de l'arme suprême.
La crise diplomatique qui oppose ce pays à une grande partie de la communauté internationale est officiellement liée à son programme nucléaire. En réalité, le véritable enjeu de la crise iranienne concerne la détermination de la République islamique à remodeler le Moyen-Orient selon sa propre image. Mais l'Iran a-t-il les moyens de ses ambitions ? Quelles sont les conséquences de sa politique radicale sur la région moyen-orientale, déjà qualifiée de " poudrière " ? Cet ouvrage a pour objet de fournir des faits et des données de base indispensables pour comprendre l'attitude politique de la principale puissance du Moyen-Orient.


Cet ouvrage, concis et précis, s'adresse à tous ceux qui s'intéressent aux défis du monde contemporain.

 

L’Iran et le Moyen-Orient. Constats et enjeux.

128 pages – 15 euros – ISBN 978-2-7590-0939-8

 

*********

 

Essais

 

Jacques Hassoun, écrivain, théoricien, était avant tout clinicien, clinicien des sujets mais aussi clinicien de l'histoire et du politique.


Toute son oeuvre, même la plus théorique, est nourrie de clinique. Si la cure, lieu du vif de l'analyse, nécessite un savoir-faire, elle relève d'autre chose que d'un simple apprentissage. Savoir écouter, savoir entendre, demande une disponibilité, désir d'analyse et/ou désir du psychanalyste, qui entre en résonance avec la propre culture de l'analyste. Or les domaines religieux, historique, politique, linguistique, littéraire..., tous constitutifs de la culture, étaient familiers à Jacques Hassoun qui savait les travailler dialectiquement pour affiner son écoute.
Ainsi, pour lui, la psychanalyse, considérée comme une praxis, s'enseigne certes, mais surtout se transmet. Tout aussi bien passion que nécessité éthique, ce souci de transmission ne l'a jamais lâché. Reprendre son oeuvre en y apportant un regard contemporain permet à la pensée de Jacques Hassoun de maintenir cette dynamique de transmission qui appelle toujours transformation et invention et non répétition.


Les auteurs, psychanalystes, sociologues, journalistes, réunis ici, ne commentent pas son oeuvre mais interrogent sa pertinence au regard de l'actualité où la psychanalyse et, de manière générale, le lien social sont mis à mal.

 

Jacques Hassoun… de mémoire. Actualité de la transmission

Sous la direction de Claude Spielmann – Editions Actualité de la Psychanalyse

216 pages – 23 euros – ISBN 978-2-7492-1272-2

 

*********

 

Paru en 1968, cet essai sur l'oppression esquisse le portrait général de l'homme dominé de notre époque. Le lecteur découvre ainsi des outils, concepts et hypothèses qui ont servi pour telle figure particulière : le contre-mythe chez le Noir américain, le refus de soi chez la femme, ou la notion de carence à propos du colonisé.

 

Albert Memmi esquisse le portrait de l'homme dominé - le Noir, le Colonisé, le prolétaire, le Juif, la femme, le domestique. L'ouvrage paraît en 1968, année où nombre de par le monde se soulevèrent pour obtenir leur émancipation.

La méthode est la même que dans les portraits antérieurs du Colonisé et du Colonisateur ou du Juif dressés par l'auteur : dans un va-et-vient entre une expérience individuelle et un effort de systématisation, le lecteur croisera donc les souvenirs d'Albert Memmi mais aussi les thèses de Simone de Beauvoir ou bien The Servant de Losey.

En somme, le lecteur découvre ici une réflexion qui entend être une étape importante dans l'émancipation sociale et morale des femmes et des hommes, mais plus singulièrement aussi une phase dans l'itinéraire d'Albert Memmi vers «ce livre plus général sur l'oppression, que j'annonce sans cesse, que je n'achèverai peut-être jamais, mais vers lequel j'avance tous les jours un peu».

 

Albert Memmi, l'auteur du Portrait du colonisé et de La statue de sel, est professeur honoraire des universités. Son œuvre, publiée dans une vingtaine de pays, a obtenu de nombreux prix

 

L’homme dominé

Par Albert Memmi – Editions Folio

304 pages -  7,70 euros - ISBN 978-2-07-043984-3

 

*********

 

Biographie

 

Et si Françoise Giroud était encore plus grande que sa légende ? Plus riche, plus complexe, plus intéressante que l'image d'Epinal de la jeune femme talentueuse qui devint la première journaliste de son temps ?
La trajectoire, on la connaît : engagée par
Hélène Lazareff à la création de Elle puis cofondatrice de L'Express, et enfin chroniqueuse au Nouvel Observateur, l'ex script-girl de Jean Renoir avait le sens des phrases assassines : la griffe sous le sourire enjôleur. Compagne et complice de Jean-Jacques Servan-Schreiber, farouche opposante à la guerre d'Algérie, amie fidèle de Mendès France et de Mitterrand, celle qui 'inventa' la Nouvelle Vague et roulait en décapotable fut une grande amoureuse, aimant le plaisir autant que le devoir. Femme politique, cette fille d'immigré turcs ne passa jamais son bac, mais devint Secrétaire d'Etat à la condition féminine sous Giscard d'Estaing. Travailleuse acharnée, élégante en diable, éprise de liberté, c'était une visionnaire, qui incarna la naissance de la femme moderne.
Mais on découvre ici que ce tempérament passionné a aussi ses zones d'ombre - expérience de la trahison,
coup de folie passionnelle, tentative de suicide, mort d'un fils... Et si une phrase de sa mère, sur son lit de mort, avait déterminé sa trajectoire et son destin ?
A travers le
portrait d'une femme d'exception, c'est une époque de feu que ressuscite ici Laure Adler : un temps, pas si lointain, où l'on savait encore se battre pour des idéaux.

 

Fille d'un père ingénieur agronome, Laure Clauzet est élevée en Côte-d'Ivoire à Abidjan jusqu'à ses 17 ans et passe son bac en France. Elle rentre en France en 1967. En 1968, elle rencontre l'ethnologue Fred Adler qui devient son premier mari et dont elle gardera le nom pour sa vie publique. Elle est mariée au producteur de France culture, Alain Veinstein.

 

Françoise

Par Laure Adler – Editions Grasset

496 pages – 22 euros – ISBN 978-2-246-75921-8

 

*********

 

Dans la mémoire collective, Hubert Pierlot est le Premier ministre qui a rompu avec le roi Léopold III en mai 1940. Le chef de Gouvernement qui, avec plusieurs de ses Ministres (Albert De Vleeschauwer, Camille Gutt et Paul-Henri Spaak), a décidé de poursuivre la lutte contre l’Allemagne nazie, en Grande-Bretagne aux côtés des Alliés.


La présente biographie – qui se base sur une impressionnante quantité d’archives et de papiers personnels inédits – raconte bien davantage.

 Elle brosse le portrait du Pierlot privé : le temps de la formation, les voyages de jeunesse (au Canada). Mais aussi l’époque décisive de l’engagement volontaire, au nom du devoir et pendant 52 mois, sur le Front de l’Yser lors de la Première Guerre mondiale.

Avec l’entrée dans la vie publique, voici ensuite évoquées plus de 30 années de politique belge et, plus encore, internationale avec l’installation du Cabinet Pierlot à Londres de 1940 à 1944.


L’ouvrage propose également une relecture sans faux-semblant de la Question royale dans laquelle dès 1939..., Pierlot joue un rôle de premier plan. Car cet austère catholique à la foi de charbonnier, ce monarchiste convaincu, cet avocat dédié à l’exaltation du « sentiment national », va privilégier la légalité constitutionnelle (la Loi) à la politique personnelle du roi Léopold III. Au risque de faire mentir les paroles de l’hymne national (« Le Roi, la Loi, la Liberté »)…


Enfin, au nom de la « Vérité qui a ses droits », il prendra publiquement position sur cette terrible Question. Il en a payé le prix. Malgré ses états de service, Pierlot achèvera sa vie en proscrit parmi sa famille politique, dans l’isolement, soutenu seulement par une phalange d’amis fidèles.


Pierre Van den Dungen est chercheur en Histoire, maître de conférences (ULB) et professeur (à La Cambre-Ensav). Spécialiste de la presse quotidienne (Milieux de presse et journalistes en Belgique (1828-1914), Bruxelles, Académie royale de Belgique, 2005, Presse, nations et mondialisation au XIXème siècle, M.-E. Thérenty, A. Vaillant (dir.), Paris, Nouveau Monde), il a également publié un ouvrage sur les débuts de la télévision en Belgique (De la Scène à la lucarne. Pionniers de la télévision en Belgique francophone. Conversations avec Henri Billen, Bruxelles, Le Cri, 2008).

 

Hubert Pierlot 1883-1863 (avec cahier iconographique)

Par Pierre Van den Dungen – Editions Le Cri

452 pages – 24 euros – ISBN 978-2-8710-6542-5

 

*********

 

Théologie

 

Le catholicisme romain a enfanté puis mis en forme toutes les figures de l'imaginaire occidental. Les Occidentaux lui doivent une éthique, une métaphysique, une esthétique, leur rapport à la féminité, leurs aspirations idéales. Le cloître, le vitrail, Don Rodrigue, Don Camillo et Don Quichotte, l'art depuis le roman jusqu'au baroque, le monachisme, les splendeurs du Vatican, les fous de Dieu à Avila et les docteurs des grandes universités, les semaines saintes à Séville, les anges, le grégorien, les utopies politiques : le patrimoine spirituel et culturel du catholicisme est d'une variété et d'une fécondité extraordinaires. Mais on veut l'ignorer pour ne voir que les apparences d'une institution aux péripéties historiques très romanesques. Cet abécédaire effeuille avec tendresse, humour et gratitude les aspects les plus insolites et les visages les plus émouvants de la religion catholique. Denis Tillinac a la foi du charbonnier et le respect de son Eglise, mais aussi l'ironie du moraliste et le goût de la dissidence. Son Dictionnaire, très amoureux, n'est ni béat, ni bigot, ni clérical. Il surprendra, soulèvera des émotions et provoquera des controverses.

 

Écrivain, ancien journaliste, ancien éditeur, Denis Tillinac a publié des essais, des récits, des romans, des chroniques, de la poésie couronnés par de nombreux prix littéraires, dont un Dictionnaire amoureux de la France remarqué par la critique.

 

Dictionnaire amoureux du Catholicisme

Par Denis Tillinac – Editions Plon

638 pages – 24 euros – ISBN 978-2-259-20939-7

 

*********

 

Livres pour les jeunes

 

Une romancière dialogue avec deux enfants et leur grand frère.
Une conversation familière où se dévoilent les coulisses et les enjeux de la fiction. Qu'est-ce qui se joue de l'invention et de la mémoire dans l'écriture, dans la vie propre des personnages ? En quoi consiste le travail de l'écrivain ? Que garde-t-il en lui de l'enfance... ? Pourquoi écrit-on des romans ? Pour mieux comprendre ce qui se passe dans la vie. Les histoires inventées aident à y voir plus clair dans les histoires vraies.
Pourquoi lit-on des romans ? Quelle est cette puissance qui donne au lecteur la liberté absolue de transformer les mots en images et en sentiments ? N'est-ce pas ce qui permet, en fin de compte, de résister à tout ce qui nous rend moins humains... ?

 

Danièle Sallenave est universitaire, romancière et essayiste.
Elle a reçu, en 2005, le Grand Prix de l'Académie française pour l'ensemble de son oeuvre. Sandrine Martin a étudié l'illustration aux Arts décoratifs de Paris. Elle travaille pour la presse et l'édition (Gallimard Jeunesse, Le Baron perché...) depuis 2004. Elle a publié L'Œil lumineux et autres histoires (Actes Sud-L'An 2, 2008) et collabore avec la revue Lapin (L'Association).

 

Pourquoi on écrit des romans…

Par Danièle Sallenave (dessins de Sandrine Martin) - Editions Gallimard

98 pages – 10,50 euros – ISBN 978-2-070-633-838

 

Et, chez le même éditeur, dans la collection Scripto

 

Aïe, l'été commence mal ! Jess, qui devait passer chaque minute des vacances avec son chéri, est embarquée par sa mère pour une tournée des châteaux d'Angleterre ! L'enfer. Les textos, c'est bien mais, quand on est rongée par la jalousie, quelle torture ! Quant à son père, Jess se fait une joie de le revoir à l'issue du voyage, mais pourquoi semble-t-il si mal à l'aise ? Ca sent la révélation du siècle... Après " Quinze ans, charmante mais cinglée ", l'irrésistible Jess n'a rien perdu de son humour et de sa fantaisie ! Le portrait frais et juste d'une adolescente décalée. Entre émotions et éclats de rire.

Née à Hitchin au sud de l'Angleterre en 1946, Sue Limb a fait des études de littérature et de sciences de l'éducation à l'université de Newnham à Cambridge. Elle devient enseignante et anime des séminaires sur la littérature. Elle débute à Londres sa carrière d'écrivain. Elle a publié à ce jour près d'une vingtaine de livres pour tout âge et participé à divers programmes de la radio 4 de la BBC et a aussi, enseigné, entre 1973 et 1976 l'anglais et la dramaturgie en littérature et, en 1982, dans la prison de Pentonville à Londres Elle visite depuis quelques années des écoles pour parler de l'écriture. Elle a tenu pendant une dizaine d'année la rubrique, "Dulcie Domum" dans l'hebdomadaire "The Guardian" (1990-2001). Elle a sorti en 2004 "Quinze ans, charmante mais cinglée" et en 2005 "Seize ans ou presque, torture absolue

 

16 ans ou presque, torture absolue

Par Sue Limb, traduit de l’anglais par Laetitia Devaux

274 pages – 9,50 eutos – ISBN 978-2-07-057484-1

 

*********

 

Un Sage aux chaussures d'or, de l'argent changé en plumes, une cloche irrésistible, un nez en trompe-l'oeil, une fille-graine de cumin, un baiser de Papouchka, un gars Hibou qui ne s'aime pas du tout...
Des contes tissés à l'envers et à l'endroit, déniché aux quatre coins du monde. Mention spéciale à l'Est et à la culture yiddish. Le meilleur du répertoire de Muriel Bloch, à l'écriture à la fois musicale et raffinée.

 

Conteuse ouverte sur le monde depuis 1979, Muriel Bloch aime voyager, raconter pour tous les âges, en France et à l'étranger, seule ou en musique.
Elle se produit avec des musiciens de différents horizons. Muriel Bloch aime raconter en public mais aussi enregistrer et publier des livres de contes : des anthologies thématiques, des recueils, des albums pour les petits et les grands, des livres-cd, chez différents éditeurs. Elle anime régulièrement des ateliers autour du conte et collabore avec La Joie par les Livres depuis 1981.

 

Contes insolites et insolents

Par Muriel Boch – illustrés par Aurélia Gandin – Editions Syros

220 pages – 22,65 euros – ISBN 978-2-74-850982-3

 

*********

 

 

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -