Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

L’amour des enfants les unit (26 mars 2011)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


L’amour des enfants les unit

 

Patricia Kawa, l’auteure de l’émouvant « Oui, je veux vivre » (Ed de l’Harmattan, Paris, 2010, cf http://moise.sefarad.org/livre.php/id/441/) est non seulement un écrivain talentueux mais aussi (et surtout) une femme de cœur.

Elle est animatrice conteuse pour enfants dans les hôpitaux bruxellois.
Il en faut du courage pour regarder dans les yeux un enfant très malade. Il en faut de l’amour pour essayer de le soulager un peu.

Avec l’asbl « les conteuses d'Hopi'cont », Patricia (et ses collègues) se dévoue afin d’apporter à ces petits êtres (qui sont parfois en oncologie *) un peu de rêve via l’histoire. Et un peu de  réconfort aux parents qui, pendant quelques instants, voient leur fils ou leur fille oublier son mal, taire sa douleur et, l’espace d’un moment, hélas toujours trop court, redevenir un bambin comme les autres.

 

De l’autre côté, il y a autre femme, Nathalie Zylberman, qui s’occupe avec brio des Editions françaises d’Usborne. Nathalie, une jeune femme active est aussi une mère de famille. Une femme au cœur gros comme ça !

(Usborne, précisons-le, est une maison d’édition anglaise qui publie un nombre important de textes. Leur fonds est très vaste et va du livre pour le bébé de six mois à celui pour le jeune adolescent de seize ans.

 

J’ai envoyé un courriel à mon amie Nathalie lui demandant si elle ne pouvait pas m’adresser quelques ouvrages pour ces jeunes enfants hospitalisés. La réponse fut immédiate : « je fais un envoi aujourd’hui »

Le paquet (le lourd colis devrais-je plutôt dire) est arrivé deux jours après. De quoi rendre heureux des enfants, beaucoup d’enfants et leur montrer qu’ils ne sont pas seuls et qu’il y a des gens qui, même sans les connaître, les aiment et veulent les aider.

 

Ce texte a toute sa place ici dans nos critiques et chroniques littéraires. En effet, un éditeur qui tente de soulager la détresse d’un bambin montre qu’il le respecte et le respect passe aussi par la publication de belles histoires. Usborne nous prouve que c’est un éditeur au grand cœur.

 

Merci à Nathalie et à Usborne et merci à Patricia.

 

 

* Patricia a oeuvré en oncologie, seize ans durant à l’hôpital pour enfants Reine Fabiola à Bruxelles.

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -