Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Marcel Pagnol ) l'honneur (30 mai 2011)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


 

 

Pagnol à l’honneur

 

Qui n'a pas vu la trilogie de Pagnol ?

Qui n'a  pas vibré en lisant La gloire de mon père ?

Qui n'a pas essuyé une larme en lisant Le Château de ma mère ?

 

Découvrons ensemble cet immense écrivain.

 

Pagnol inconnu ? Mais oui ! Car Marius, Fanny, César, le boulanger et Pomponette, Manon, Ugolin et le Papet, puis l'énorme succès de la trilogie des Souvenirs d'enfance ont fini par faire oublier l'itinéraire multiple d'un des créateurs les plus inventifs de ce siècle. Enfin la première biographie officielle du père de Marius, Fanny, César, Jofroi, Panisse, Cigalon, Merlusse, Ugolin et bien d'autres ! Derrière l'auteur de La Fille du puisatier, de La Femme du boulanger et des merveilleux Souvenirs d'enfance se cache l'un des hommes parmi les plus importants du XXe siècle.
Avec sérieux et patience, grâce à de nombreux entretiens accordés par la famille de Pagnol, son concitoyen et biographe Jean-Jacques Jelot-Blanc analyse ce parcours exceptionnel. Ce portrait fait même dire à sa veuve Jacqueline Pagnol, immortelle Manon des sources : "Dans ce gros volume, je découvre en même temps l'être exceptionnel et familier dont j'ai partagé la vie durant trente années et un personnage toujours renouvelé qui continue de me charmer".
En effet, comment ne pas être subjugué par son incroyable itinéraire à travers le théâtre, le cinéma et la littérature ! Découvrez, racontés par le détail, les débuts de ce poète de 16 ans, du bohême des folles années 20 à Paris, de l'insolent jeune homme révolté par la tuerie de la guerre de 14-18, auteur des Marchands de gloire et de Topaze, du promoteur du cinéma parlant et père du néo-réalisme à la française, du premier producteur indépendant de films, du directeur des studios où, saltimbanque à pantalon élimé, il fit tourner Raimu, Fernandel et Bourvil, de l'ami d'Orson Welles, Alexandre Korda ou William Wyler, du très peu académique académicien qui fit entrer le cinéma sous la Coupole, du président du Festival de Cannes découvrant Brigitte Bardot, du consul du Portugal à Monaco pour Rainier et Grace Kelly...
Ce sont ces personnages successifs que restitue dans ces pages Jean-Jacques Jelot-Blanc, en parcourant à grands pas la carrière prodigieuse de ce touche-à-tout de génie, épris d'indépendance et de liberté, que fut Pagnol. Un portrait neuf et inattendu qui fait dire à Jaqueline, sa femme : " Dans ce gros volume, le découvre en même temps l'être exceptionnel et familier dont j'ai partagé la vie durant trente années et un personnage toujours renouvelé qui continue de me charmer. "

Un portrait inattendu, décapant, insolite, rare...

 

Journaliste, biographe et écrivain reconnu par ses pairs, auteur depuis trente-cinq ans de nombreuses biographies de référence sur le cinéma et la télévision - dont Raimu, Fernandel, Bourvil, Louis de Funès ou Jean Marais - Jean-Jacques Jelot-Blanc est né, lui aussi, à Aubagne, patrie de Pagnol.

Pagnol inconnu

Par Jean-Jacques Jelot-Blanc – Editions Flammarion

560 pages – 25 euros – ISBN 978-2-0812-5563-0

 

 

Les Editions de Fallois nous font un magnifique cadeau :

 

Pascal, le puisatier, est veuf. Cependant, entre son ami Félipe et sa fille aînée, la sage Patricia, qui élève ses jeunes soeurs, il est un homme heureux. Mais Patricia faute avec un bel aviateur qui part pour la guerre, et qui est porté disparu... La fille du puisatier (1940) est la seule réalisation de Pagnol durant la guerre. C'est un film en prise sur l'époque. Il est relativement méconnu, malgré le face à face unique qu'il présente entre les deux acteurs fétiches de Pagnol, Raimu et Fernandel. Charpin fait des merveilles en boutiquier enrichi. Josette Day, compagne du cinéaste au moment du tournage, endosse le rôle traditionnel de la jeune première séduite.

 

La fille du puisatier

Par Marcel Pagnol

224 pages – 12 euros – ISBN 978-2-87706-752-2

 

Et,

 

Jean-François Robin nous raconte avec passion le tournage de "La Fille du Puisatier" parce qu'en homme d'image, il l'a "vécu de l'intérieur".
Il nous dévoile les anecdotes du filmage, les angoisses de l'acteur-metteur en scène, mais aussi les joies et même les larmes de toute une équipe. Il parle des tensions qui surgissent là où on ne les attend pas, des fous rires, de l'exaltation de chacun et de la connivence de tous. Il raconte la construction des travellings dans la forêt, dans les rivières, les scènes de jour tournées la nuit et les scènes de nuit tournées le jour.
Sans oublier ce vent de folie, le mistral, qui a soufflé sur tout le tournage. Avec ce journal quotidien, Jean-François Robin nous entraîne avec enthousiasme dans les coulisses de ce grand mélodrame qu'est "La Fille du Puisatier".

 

Jean-François Robin est directeur de la photographie depuis 1975.
Après quelques comédies, il signe l'image de plus de quatre-vingts films avec Alain Cavalier, Jean-Jacques Beineix ("37°2 le matin"), Jacques Demy, Claude Sautet, Philippe de Broca, Coline Serreau
...

 

Journal d’un tournage La fille du puisatier

Par Jean-François Robin – Avant-propos de Daniel Auteuil

160 pages – 18 euros –ISBN 978-2-87706-758-4

 

*********

 

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -