Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Pour les jours qui rallongent (6 juin 2011)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Les treize nouvelles qui composent cet ouvrage ont paru, à l’origine, comme presque tout ce qu’écrivait Isaac Bashevis Singer, dans le Forverts, un journal yiddish new-yorkais.
Elles datent d’époques très différentes et donnent un excellent aperçu des nombreuses facettes du talent de son auteur : elles sont émouvantes, tendres, cruelles – on a le choix. Pour des raisons inconnues, aucune n’avait fait partie des différents recueils publiés de son vivant. Isaac aimait dire que “coïncidence n’est pas un mot cacher”. Mettons alors qu’il a fallu plusieurs petits miracles pour qu’elles soient retrouvées, réunies et enfin publiées en 2004 dans le troisième volume de ses Collected Stories, sous l’égide de la prestigieuse Library of America.
Mais pour d’obscures raisons de droits, elles restaient inaccessibles en français et c’est grâce à l’intervention de Jerome Charyn, admirateur inconditionnel de Singer, que nous les découvrons enfin. Il se trouve que Singer, ayant beaucoup aimé le premier roman de Charyn, Il était une fois un droshky, l’avait soutenu dès sa publication en 1964. Une boucle est donc en quelque sorte bouclée en 2011. Et cela aurait sûrement plu à notre “magicien de la 86e Rue”.
Singer épaulant Charyn et Charyn donnant un coup de pouce aux Aventures d’un idéaliste. On aime à croire qu’il y a des coïncidences qui sont cacher. »Marie-Pierre BayOn (re)découvre grâce à ces treize nouvelles inédites l’univers drôle et fantasque d’Isaac Bashevis Singer. Qu’il mette enscène l’oiseau qui pourrait être la réincarnation de la « femme aux yeux noirs », un amour déçu, un manuscrit interminableou un lacet de chaussure, il nous entraîne dans des aventures surprenantes ; pour notre plus grand plaisir.

 

Treize nouvelles datant d'époques différentes, à la fois émouvantes, tendres et cruelles : dans «Les ex», David Peltis croise Franka dans un hôtel, en Israël, 19 ans après leur divorce. Elle travaille désormais au maquillage des cadavres dans une entreprise de pompes funèbres.

 

Né en 1904 en Pologne, Isaac Bashevis Singer a émigré aux États-Unis en 1935.
Auteur d’une quinzaine de romans, de nouvelles et de nombreux ouvrages pour la jeunesse, il a reçu le prix Nobel de littérature en 1978.

 

Les aventures d’un idéaliste et autres nouvelles  inédites

Par Isaac Bashevis Singer – Editions Stock

252 pages – 19 euros - ISBN 878-2-234-064335-5

 

*********

 

Un Dictionnaire amoureux de Jérusalem est un dictionnaire amoureux de l’archéologie, de l’histoire, de la politique, de la Thora, de l’Évangile, du Coran et de leurs multiples interprétations et incarnations. C’est aussi un dictionnaire amoureux des soukhs, des chats, des épices, des tapis, des bijoux, des chapeaux, des costumes et des immondices…
C’est un dictionnaire amoureux de tous les pèlerins et voyageurs qui à travers les siècles ont hanté ses murs et y ont trouvé la source de leur foi ou de leur désespoir, en tout cas un prétexte à de nombreux récits, et à beaucoup de littérature poétique, stratégique, théologique et religieuses…

Jean-Yves Leloup est théologien et philosophe et c’est en pèlerin plus qu’en touriste qu’il aborde la ville sainte, du Judaïsme, du Christianisme et de l’Islam, en amoureux qui respecte le corps chargé de mémoires et de symboles, d’une cité à la fois terrestre et céleste, sans trop chercher à la saisir, à l’expliquer, mais sans jamais renoncer à la comprendre. Car c’est de cette compréhension que dépend peut-être l’avenir de Jérusalem et à travers elle l’avenir de la biodiversité humaine dont Jérusalem est le vivier et le microcosme.

Ainsi ce dictionnaire pourrait nous conduire à travers informations, éruditions, mais aussi intuitions, prophéties, vers une vision plus haute de l’unité qui n’est pas abolition mais exaltation et respect des différences et, à une autre vision de la paix qui n’est pas consensus mou, concorde hypocrite, mais affrontement cordial et généreux de pensées contraires ? une issue en quelque sorte à toute forme de totalitarisme, politique, idéologique ou religieux.


" Sainte ? c’est-à-dire Autre

irréductible, inassimilable telle est Jérusalem,

telle est ma Bien-Aimée…"

 

Jean-Yves Leloup, théologien et philosophe, traducteur et interprète des textes de Nag Hammadi (Evangile de Thomas, Philippe, Marie) est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages sur les fondements du christianisme et la philosophie comparée des religions.

Dictionnaire amoureux de Jérusalem

Par Jean-Yves Leloup – Editions Plon

956 pages – 27 euros – ISBN 978-2-259-20663-1

 

*********

 

Que se passe-t-il quand une femme rencontre un homme, par hasard, à la terrasse d'un café, quand elle se sent attirée vers lui par une force irrésistible? Un roman d'amour, lyrique, sentimental, érotique, tragique.

 

Un homme, une femme, un hôtel, les draps d'un lit, la chaleur d'un mois de juillet, la lune et la mer : avec ces seuls éléments, [Raphaële] Marie Billetdoux construit un roman qui a la rigueur d'une tragédie antique, où trois nuits sont toute une vie.
Ce livre a reçu le prix Renaudot en 1985.

 

 

Mes nuits sont plus belles que vos jours

Par Marie Billedoux – Editions Stock

198 pages – 18 euros – ISBN 978-2-234-06519-2

 

Et, du même auteur, chez le même éditeur,

 

« Mon père était auteur dramatique.
Personne, à part cela, ne peut dire vraiment qui il était : célèbre et inconnu, pauvre et riche, sinistre et rigolo, inoccupé et suroccupé, glorieux et misérable, humble et matamore, bon et très méchant, passif et violemment révolutionnaire, doux et agressif, amusant et désespérant, plein d’amour et parfois vachard… À force de pudeur et de secret, il a brouillé les pistes jusque dans l’oeuvre multiforme et inclassable qu’il a laissée.
Ce n’est donc qu’un fragment de l’homme encore qu’on découvrira ici : celui que mes propres difficultés d’être, entre onze et vingt ans, ont conduit à m’écrire, de nuit, dans la maison même, six lettres déposées avant l’aube sous la brosse à cheveux de la salle de bains – et l’homme de quelques autres lettres aussi… Lui-même, à cette époque, n’allait pas très bien. Mais perçoit-on, lorsqu’on est occupé à grandir, toutes les saisons d’un père ? Alors qu’il avait commencé à se taire – au sens où l’on parle du silence d’un auteur – il est arrivé que j’ai commencé à écrire… Je jure que je ne savais pas ce que je faisais.
Il s’est joué là pour moi, entre onze et vingt ans, à bas bruit sur un air de destin, un incompréhensible tour de passe-passe. »Marie Billetdoux

 

Marie Billetdoux est notamment l’auteur, sous le nom de Raphaële Billetdoux, de Prends garde à la douceur des choses (prix Interallié 1976), Mes nuits sont plus belles que vos jours (prix Renaudot 1985), Chère Madame ma fille cadette (1997).
Elle publie en 2006, en prenant le prénom de Marie, Un peu de désir, sinon je meurs puis C’est fou, une fille (2007) et C’est encore moi qui vous écris, paru chez Stock en 2010.

 

Chère Madame ma fille cadette

214 pages – 18,50 euros – ISBN 978-2-234-06518-5

 

*********

 

Comment faire lorsque la sécurité nationale et internationale sont en jeu ?
Jusqu'où un agent secret peut-il aller lorsqu'on lui donne carte blanche ?
Y-a-t-il des limites que même James Bond ne devrait pas dépasser ?
Dans ce nouvel épisode de l'agent 007, Jeffery Deaver nous amène à Dubaï, qui offre à cette action à couper le souffle une passionnante toile de fond. 
Là-bas, James Bond vivra d'exaltants moments, entre retrouvailles avec un vieil ami et poursuite d'un dangereux criminel.

 

Après des études de journalisme puis de droit, Jeffery Deaver devient chroniqueur judiciaire, avant d'intégrer un cabinet d'avocats de Wall Street. Il se lance ensuite dans l'écriture de romans policiers, puis décide d'en faire son métier vers 1990.

Son personnage le plus populaire est Lincoln Rhyme, un inspecteur devenu paraplégique suite à un accident lors d'une enquête, accompagné d'Amelia Sachs. Les deux personnages se rencontrent dans Le Désosseur, premier roman de la série.

Après des études de journalisme puis de droit, Jeffery Deaver devient chroniqueur judiciaire, avant d'intégrer un cabinet d'avocats de Wall Street. Il se lance ensuite dans l'écriture de romans policiers, puis décide d'en faire son métier vers 1990.

Son personnage le plus populaire est Lincoln Rhyme, un inspecteur devenu paraplégique suite à un accident lors d'une enquête, accompagné d'Amelia Sachs. Les deux personnages se rencontrent dans Le Désosseur, premier roman de la série.

Après Sebastian Faulks (Le diable l'emporte), Jeffery Deaver a été choisi pour écrire Carte Blanche, la prochaine aventure de James Bond.

 

Carte Blanche

Par Jeffrey Deaver – Editions Flammarion

464 pages – 21 euros – ISBN 978-2-0812-6046-7

 

*********

 

Titine au bistrot N° 4 : Love

Par Lindingre – Fluide Glacial

72 pages – 11,95 euros – ISB 978-2-352-07091-7

 

Et, chez le même éditeur

 

Véritable guide de survie pour les hommes au cœur brisé, Les Petits péchés mignons pour les mecs révèlent tout sur les femmes. Classées par type, on découvre qui est réellement la romantique, la bordélique, la sportive, l'exhibitionniste, etc. On en passe et des meilleures.

 

Chaque chapitre comporte une page de résumé, des sections plus ou moins drôles ("Où la trouver", "Sa phrase fétiche", "Ce qu'elle entend par là"...), avec une partie prise de notes pour être sûr de l'oublier en cas de besoin... ou pas : y noter son numéro de téléphone, son e-mail et surtout, tous les commentaires à son propos. Et pour avoir la classe ultime, lui attribuer une note sur 10.

 

Pour illustrer l'ensemble, des gags typiques des (grands) Péchés mignons des mêmes auteurs viennent renforcer les avantages ou les inconvénients de toutes ces femmes. C'est surtout cette partie qui fonctionne le mieux, parce que chaque sketch tombe juste à chaque fois.

 

Cadeau ultime pour tous vos amis célibataires qui se sont pris râteaux, vestes et vents, et qui ont même essayé les sites de rencontre sans succès. Désormais, avec cet outil de drague ultime, ils vont enfin pouvoir réussir leur vie


Arthur de Pins est un dessinateur et auteur de bande dessinée français, né le 22 septembre 1977 en Bretagne.

Il est publié dans plusieurs magazines, dont Max et Fluide glacial. Il a également participé à de nombreuses publicités (pour la Fnac, Carrefour ou encore Nutella) ainsi qu'à des courts-métrages tels que le programme Kézaco ? en 2007. Il créa aussi une série animée intitulée Magic diffusée sur France 3 et Disney Channel.

 

Maïa Mazaurette est une écrivain, journaliste et blogueuse, née à Paris le 22 juillet 1978. La majeure partie de son travail tant éditorial que fictionnel se porte sur les questions de sexualité, de la répartition des rôles hommes-femmes, la place des minorités sociales ainsi que celle du corps dans les sociétés. Maïa Mazaurette revendique la qualification de féministe  []

 

Les petits Péchés Mignons : Les mecs et le sport

Par Arthur de Pins et Maïa Mazaurette

64 pages – 6 euros – ISBN 978-2-352-07073-3

 

Et, des mêmes auteurs :

 

Les petits Péchés Mignons : Les Nanas au boulot

64 pages – 6 euros – ISN 978-2-352-07084

 

*********

 

Parmi tous les dieux que les Egyptiens ont inventé pour expliquer l'origine et l'instabilité du monde, Rê, le dieu Soleil, est le plus célèbre. Mais ses enfants lui causent bien des soucis : Isis, Osiris, Seth et Horus se jalousent et se combattent. Comment le dieu des dieux leur imposera-t-il son autorité ? Et comment se fera-t-il respecter des hommes dont l'ingratitude le désespère ?

 

Née à Neuilly-sur-Seine en 1938, Odile Weulersse est à vingt ans diplômée de l'Institut de Sciences Politiques, puis agrégée de philosophie en 1969. D'autres intérêts encore la sollicitent : à l'université de Paris IV-Sorbonne où elle devient maître-assistante, elle enseigne le cinéma. En 1984, la télévision réalise une émission dont elle a écrit le scénario.

 

Les enfants du Dieu-Soleil

Par Odile Weulersse – Editions Casterman

176 pages –7,60 euros -  ISBN 082-203-04081-6

 

*********

 

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -