Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Avec un bon livre l'ombre... (27 juin 2011)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


 

Il fait très chaud. Juillet va toquer à nos portes. Allongé sur un transat, un bon livre à la main, une boisson frâiche à côté, c'est la belle vie...

 

 

Erwin a 17 ans lorsque, au sortir au sortir de la guerre, il se retrouve après une longue errance en Europe sur la côte de Naples au coeur d'un groupe de réfugiés apatrides.
Il a tout perdu : père, mère, langue, environnement familier… et émerge peu à peu du sommeil auquel il a recours pour faire revivre tout un pan de sa vie anéanti. Enrôlé, avec d’autres jeunes gens de son âge, par un émissaire de l’Agence juive, il se prête à l'apprentissage intensif de l’hébreu et à l'entraînement physique, quasi-militaire, que celui-ci leur impose chaque jour pour les préparer à une nouvelle vie dans l’Etat d’Israël sur le point de naître.
Vient le temps de la traversée en bateau sur une mer déchaînée, de l’immigration clandestine (la Palestine est encore sous mandat britannique) et de l’arrivée dans les montagnes de Judée où les jeunes pionniers sont affectés à la construction de terrasses agricoles. Erwin, comme tous ses camarades, accepte de changer de prénom et s’appelle désormais Aharon. Lorsque la guerre d’Indépendance éclate, les jeunes pionniers sont affectés à des missions militaires.
Erwin-Aharon, blessé au cours de l’une d’elle, restera de longs mois paralysé dans une maison de repos, subissant opération sur opération. C'est là qu'il renoue avec le sommeil et le passé. Il craint de trahir les siens en adoptant une nouvelle langue et un nouveau pays et seuls ses échanges avec un médecin et ses discussions avec de vieux pionniers blessés l’aident à surmonter le sentiment de culpabilité qu’il le hante.
Peu à peu, une décision s’impose à lui : celle de mettre ses pas dans ceux de son père disparu, et devenir l’écrivain que celui-ci rêvait d’être. Si dans chacun des romans d'Aharon Appelfeld on peut déceler un élément autobiographique, celui-ci est clairement une tentative de relier l’imaginaire et le vécu à travers l’insertion des noms de ses parents, ses grands-parents, et de son propre nom bien sûr, mais aussi d’extraits de poèmes ou de prose de ses jeunes années.

 

Aharon Appelfeld est né en 1932 à Czernowitz en Bucovine.
Citoyen israélien, il est l'un des plus grands écrivains juifs de notre temps. Il a publié de nombreux romans dont Histoire d'une vie (prix Médicis étranger 2004), ou récemment Et la fureur ne s'est pas encore tue (2009).

 

Le garçon qui voulait dormir

Par Aharon Appelfeld – Editions de l’Olivier

300 pages – 21 euros – ISBn 978-3-87929-755-2

 

*********

Que sait-on vraiment de la Libye ? Que dissimule la personnalité fantasque et mégalomaniaque du colonel Kadhafi… Pour tenter de mieux cerner les origines et les enjeux de la guerre civile, et pour comprendre comment ce régime a pu perdurer plus de quarante ans, Patrick Haimzadeh, l’un des meilleurs connaisseurs de la Libye, nous propose un tableau clair et complet de ce pays. Il y est question d’histoire, des conquêtes phéniciennes jusqu’à la Libye actuelle, en passant par l’occupation italienne, de géographie humaine aussi, où l’on apprend que cette région a toujours été une interface entre Maghreb et Machreq, ainsi que de culture. Cet ouvrage se nourrit d’entretiens multiples effectués ces dernières années, avec des Libyens de tous horizons, mais également d’imprégnation de terrain et de confidences recueillies au fil d’amitiés suivies. C’est donc autant à un voyage livresque qu’incarné que nous convie l’auteur.
On y trouvera notamment le portrait d’une ville ordinaire, Tobrouq, essence même de l’échec du système kadhafien, ou encore celui d’un jeune entrepreneur de Tripoli, et, bien sûr, des pages édifiantes sur la véritable nature du Guide, de son épopée et de son régime. Mais la Libye, c’est avant tout un peuple de plus de quatre millions d’habitants dont la grande majorité n’a d’autre aspiration que de vivre dans la dignité et la paix.

 

Patrick Haimzadeh est arabisant et spécialiste de la Libye où il a été en poste diplomatique pendant plusieurs années.
Outre la connaissance des organes officiels du pouvoir, ce séjour lui a permis d’aller à la rencontre du pays réel. Il a travaillé auparavant en Egypte, en Irak, au Yémen et au sultanat d’Oman, pour le compte de la France ou des Nations Unies, en tant que coopérant, analyste ou négociateur dans des contextes de crise. Il vit maintenant à Paris, dans le 18e arrondissement.

 

Au cœur de la Libye de Kadhafi

Par Patrick Haizadeh  - Editions JC Lattes

192 pages – 15 euros – ISBN 978-2-7096-3785-5

 

*********

 

Les Romans du Mont Saint-Michel racontent l'aventure authentique de tous ceux qui furent (ou qui sont aujourd'hui) attirés par ce lieu unique au monde.
Pourquoi des millions d'hommes et de femmes, depuis plus de mille ans, sont-ils venus ici ? Que cherchent-ils ? Qu'est-ce qui les fascine ? L'étrangeté du lieu, la réputation fantastique de son maître, l'archange Michel... Le succès populaire du Mont à travers les siècles a eu des conséquences étonnantes, extravagantes, contradictoires. Autour du mystérieux sanctuaire se sont déchaînées toutes les forces humaines : la guerre, l'argent, la politique, le pouvoir, les intrigues, l'honneur et l'arrogance, le courage et la rapacité.
Mais le Mont attire aussi la poésie, les puissances du rêve inspirées par le ciel, la mer et les vents. Ce livre-enquête fait découvrir - en huit " romans " distincts - l'histoire des pèlerins, des chevaliers, des moines, des prisonniers, des romanciers, des foules mondiales. Et bien sûr, l'histoire de la baie, de la terre et des eaux, ainsi que l'histoire de l'archange. Une véritable saga, qui nous donne la clé du Mont Saint-Michel.

 

Patrice de Plunkett o mené dix ans de recherches sur l'histoire de ce lieu sans équivalent au monde.
Essayiste et journaliste (il a notamment été cofondateur, rédacteur en chef culture puis directeur de la rédaction du Figaro Magazine), il est l'auteur de dix livres dont L'Opus Dei : enquête sur le monstre, et L'écologie, de la Bible à nos jours

 

Le roman du Mont Saint Michel

Par Patrice de Plunkett – Editions du Rocher

320 pages – 20,90 euros – ISBN 978-2-269-07147-3

 

*********

Le jour où Sonyô disparaît, égarée d la métropole, ses enfants, devenus adultes, vol, un abîme s'ouvrir devant eux.
Ensemble, ils se démènent pour la retrouver. Et, chacun à son tour, ils explorent ce lien unique qui les liait, les lie encore, avec celle qui leur a donné le jour. Les attentions quotidiennes, au village où ils ont été élevés, les espoirs que leur mère plaçait en eux, son soutien indéfectible... Eux qui sont partis vivre leur vie, laissant derrière eux cette femme uniquement préoccupée de leur bonheur, se heurtent à son absence.
Au vide auquel elle les confronte. Au vertige de la disparition... Un hommage bouleversant à l'amour maternel, unique, universel et absolu.

 

Shin Kyung-sook, née en Corée en 1963, compte parmi les auteurs phares de sa génération.
Elle a reçu certains des prix les plus prestigieux de son pays, pour une oeuvre qui s'interroge sur la possibilité du bonheur et les rapports au passé.

 

Prends soin de maman

Par Shin Kyung-sook – Editions Oh

270 pages – 17,90 euros – ISBN 978-2-915956-95-2

 

*********

 

 

 

 

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -