Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

A mettre dans les valises des adultes (6 juillet 2011)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


 

Les Editions Cerf nous adressent trois livres qui nous ouvrent les portes de la réflexion.

 

Plus qu'aucune autre oeuvre, le texte biblique est reçu à travers un " filtre ", celui des diverses traditions religieuses qui en ont assuré la diffusion.
Mais comment l'imaginaire des écrivains fonctionne-t-il, lorsqu'il les conduit à faire appel à des réminiscences, conscientes ou inconscientes, de la Bible ? Jusqu'à quel point les poèmes, pièces ou romans ainsi créés sont-ils marqués par des siècles de commentaires exégétiques ? Le parcours proposé nous invite à examiner les oeuvres d'écrivains de diverses confessions, à travers toute l'Europe, mais aussi dans les Caraïbes ou en Amérique du Sud.
Outre de célèbres " phares " du XIXe siècle (Blake, Pouchkine, Rimbaud, Dickens) et du XXe siècle (Claudel, Thomas Mann, Nelly Sachs, Paul Celan), ce livre s'intéresse aussi à la création plus contemporaine, avec des études sur quelques auteurs majeurs d'aujourd'hui comme l'Argentin Juan Gelman ou le romancier israélien d'origine russe Leonid Guirchovitch. Grâce à la richesse des oeuvres abordées, c'est la nature des enjeux propres à la littérature moderne qui se trouve ainsi examinée sous un jour nouveau.

 

Collaborations :  Jean-Louis Backès -  Éric Benoit -  Christian Berner -  Pauline Bruley -  Pierre Brunel -  Blandine Chapuis -  Danièle Chauvin -  Pierre Gibert -  Cécile Hussherr -  Luba Jurgenson -  Carole Ksiazenicer-Matheron -  André Lerousseau -  François Livi -  Jean-Yves Masson -  Dominique Millet-Gérard -  Sylvie Parizet -  Maryse Renaud -  Lucie Taïeb

 

Les écrivains face à la Bible. Herméneutique et tradition

Sous la direction de Jean-Yves Mason et de Sylvie Parizet

270 pages – 22 euros – ISBN 978-2-204-09183-1

 

***

Dans ce livre innovant, Daniel Boyarin met en cause le modèle d'une partition entre deux entités clairement distinctes qui seraient d'une part le judaïsme rabbinique et d'autre part le christianisme des Pères de l'Église.
Il montre que la plupart des marqueurs de différence (l'idée d'une seconde hypostase divine, la théologie du Logos, ou les pratiques culturelles comme le shabbat ou le rôle des femmes) étaient partagés par des juifs et des chrétiens et récusés par certains juifs et certains chrétiens. Ce n'est qu'au cours d'un long processus volontaire des autorités naissantes de ces groupes que ces marqueurs d'identité sont devenus soit " juifs " soit " chrétiens " en excluant les dissidents qui avaient des pratiques ou des théologies hybrides.
Le " concile " rabbinique, dit de Yavneh, comme en écho au concile chrétien de Nicée, a permis de situer dans le passé le moment de la " création " des concepts d'hérésie (ou minut pour le rabbinisme) et d'orthodoxie qui remontent en pratique au tournant du IIIe siècle. De part et d'autre de la frontière naissante, certains jouèrent le rôle de douaniers pour contrôler les identités ; certains aussi, et parfois les mêmes, étaient contrebandiers, faisant passer des concepts d'un côté à l'autre ; des deux côtés, les autorités cherchaient en effet à asseoir leur pouvoir et à rendre la frontière plus étanche...

 

Daniel Boyarin est professeur de culture talmudique aux départements d'Études du Proche-Orient et de rhétorique à l'université californienne de Berkeley (Etats-Unis), spécialiste des premiers siècles de notre ère, aussi bien des écrits juifs, chrétiens qu'" hérétiques ".
Auteur prolifique, il est l'auteur d'un ouvrage majeur (mais non traduit) sur Paul de Tarse. Son livre sur les martyrs juifs et chrétiens a été traduit en français : Mourir pour Dieu ; L'invention du martyre aux origines du judaïsme et du christianisme (Bayard, 2004). Un livre écrit en collaboration avec son frère est aussi paru en français : D et J Boyarin, Pouvoirs de diaspora ; Essai sur la pertinence de la culture juive (Ed du Cerf, 2007).

La partition du judaïsme et du christianisme

Par Daniel Boyarin

448 pages – 48 euros – ISBN 978-2-204-09309-5

 

***

 

Ni un roman, ni un essai, ni une chronique...
Couvrant la période de 1941 à 1946 voici le journal authentique et les poèmes écrits par une jeune étudiante française de famille juive et chrétienne, à Paris et en Normandie. De dix-sept à vingt-deux ans, elle a écrit ces pages qui font écho à ses activités, à ses émotions, à celles de ses amis, et qui témoignent de sa foi pendant la Seconde Guerre mondiale. Cachant jusqu'en 1942 les aspects les plus noirs de l'Occupation - parce qu'elle a peur - elle se contente de relater le plus calmement possible les petits faits de sa vie quotidienne (un exposé d'histoire à préparer pour la Sorbonne, la police allemande dans le métro, la cueillette des mûres dans un chemin forestier...).
Jusqu'en 1942, Dieu paraît absent et l'angoisse est cachée. Mais dès que l'étreinte et l'horreur de l'Occupation nazie s'amplifient, Dieu devient le premier interlocuteur. Les cris et les silences étouffés deviennent des flammes dans des pages presque mystiques. Au lendemain de son baptême dans la nuit de Noël 1943, elle quitte Paris sous une fausse identité, et c'est près de Nemours, travaillant dans une maison-refuge d'enfants de la banlieue parisienne bombardée, qu'elle verra les premiers tanks du débarquement et dansera avec les soldats américains.
Enfin, en 1945, elle tente un retour à une vie qui ne pourra plus jamais ressembler à celle d'avant-guerre

 

Agrégée d'histoire, Catherine Kapferer a enseigné, avec bonheur, jusqu'en 1986.
Après avoir publié des travaux d'histoire médiévale et quelques romans, elle s'est résolue à publier son journal d'adolescente. Née en Ile-de-France en 1924, elle y vit toujours.

 

Ecartez de nous la tentation. Journal, poèmes et lettres 1941-1946

Réunis et présentées par Catherine Kapferer

328 pages – 28 euros – ISBN 978-2-204-09204-3

 

*********

En 1920, aux lendemains d'une guerre mondiale et de conflits intérieurs, Marie Noël effectue une cure de repos à Bellevue où elle rencontre une jeune fille qui souffre, elle aussi, de lassitude et de mélancolie.
Elle compose à son intention un florilège de textes qu'elle collecte au gré de ses cueillettes livresques : citations d'auteur, exercices d'écriture, recettes de cuisine, remèdes de grand-mère, sentences de morale, scènes des Evangiles, chansons d'autrefois, poèmes d'aujourd'hui. Elle annote ainsi quatre carnets aux couleurs des saisons. L'écriture terminée, elle quitte sa compagne de convalescence sans lui remettre les feuillets manuscrits.
Ceux-ci ne semblent pas lisibles en l'état. Ils sont donc corrigés à de multiples reprises, et ce jusqu'à la mort de la poétesse. Livre inédit qui respecte l'esprit de Marie Noël et la lettre des versions originales, cet Almanach pour une jeune fille triste propose, tout comme les Notes intimes un recueil de pensées écrites page après page pendant une année. Il invite à (re)découvrir le bonheur dans la simplicité du quotidien.

Marie Noël, de son vrai nom Marie Rouget, est une poétesse et écrivain française, née le 16 février 1883 à Auxerre, décédée le 23 décembre 1967. Elle est officier de la Légion d'honneur.

 Femme passionnée et tourmentée, elle n'est souvent connue que pour ses œuvres de « chanson traditionnelle », au détriment de ses écrits plus sombres, dont la valeur littéraire et la portée émotive sont pourtant bien plus fortes.

 

Almanach pour une jeune fille triste

Par Marie Noël - Editions Desclée de Brouwer

538 pages – 29 euros – ISBN 978-2-220-06261-7

 

*********

 

Comment gagner sa vie honnêtement est un texte autobiographique, qui inaugure un cycle intitulé : « La vie poétique-une histoire de France ».
Le projet ambitieux de Jean Rouaud est de restituer la vie de la société française de la deuxième moitié du XXe siècle à travers son itinéraire personnel, mêlant les faits réels, les anecdotes vécues, et les émotions poétiques, littéraires, esthétiques qui ont jalonné ce parcours. Il nous livre ainsi une peinture d’époque, minutieuse et colorée : la jeunesse dans l’Ouest pluvieux, les petits boulots, les modes vestimentaires, la contestation et les communautés, l’auto-stop, le refus du salariat (voir le titre, tiré d’une citation de Thoreau) et de la vie bourgeoise, les expériences amoureuses (compliquées pour un fils des provinces catholiques), la vie étriquée des désargentés dans une mansarde avec « la compagne des jours tristes », l’attrait de l’Extrême-Orient, le basculement du monde d’une civilisation rurale vers une urbanité déréglée, tout cela éclairé par la rencontre, à cinquante ans, de « la fiancée juive » dont l’amour fournit une clé aux errances passées.
Chateaubriand, Thoreau, Rimbaud, Kerouac, Cassavetes accompagnent ce récit charmant et sensible, dont le fil se déroule au gré des souvenirs, dans un désordre savamment orchestré. On se laisse ainsi porter par une voix intelligente et mélancolique, à travers les méandres d’un récit qui parvient à marier de façon très convaincante l’intime et le collectif.

 

Romancier et essayiste, Jean Rouaud est né en 1952.
Il a obtenu le prix Goncourt en 1990 pour son roman Les champs d’honneur. Il a récemment publié aux Editions Gallimard L’imitation du bonheur (collection blanche, 2006, Folio numéro 4590), Préhistoires (collection blanche, 2007), La fiancée juive (collection blanche, 2008), La femme promise (collection blanche, 2009, Folio numéro 5056).

 

Comment gagner sa vie honnêtement

Par Jean Rouad – Editions Gallimard

350 pages – 19,50 euros – ISBN 978-2-07-013243-0

 

*********

 

Ce Dossier Michel Vaillant rend hommage à une figure inattendue mais non moins réelle du monde de la moto, l'humoriste Coluche. Applaudi sur la scène, il l'était aussi sur circuit où il a réalisé des records du monde de vitesse. Vingt ans après sa disparition tragique, un livre sincère et émouvant réalisé par son ami Erick Courly, lui-même ancien coureur moto.

Depuis leur création, les Dossiers Michel Vaillant racontent l'histoire vraie de figures emblématiques du monde mécanique : des pilotes (Ayrton Senna, Jacky Ickx, Gilles Villeneuve...), des acteurs (James Dean, Steve Mc Queen...), des industriels (Enzo Ferrari, Louis Chevrolet). Coluche, lui-même passionné de moto, appartient à cette grande famille. Le récit de la vie de ces hommes, de leur passion pour le monde mécanique, est illustré de photos d'archives personnelles, d'images de presse et de dessins. 20 planches de BD racontent divers épisodes de leur existence, et la galerie dessinée de leurs voitures ou de leurs motos permet de revivre les grands moments de leur vie publique et privée.

 

Coluche. Dossier Michel Vaillant

Par Bruno Gillet, Erick Courly, Jean Graton – Editions Dupuis

88 pages - 19,95 euros – ISBN 978-2-8001-5048-2

 

*********

 

 

 

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -