Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Une rentrée sur les chapeaux de roues 2 (7 septembre 2011)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Nestor rend les armes

Par Clara Dupond-Monod – Editions Sabine Wespierser

122 pages – 15 euros – ISBN 978-2-84804-100-0

 

Nestor est comme exilé dans son propre corps.
Il est obèse. Le monde extérieur lui est hostile, les moindres gestes du quotidien sont pour lui une souffrance : depuis longtemps déjà, Nestor ne parvient plus à nouer ses lacets, descendre un escalier est une épreuve et parcourir les cent mètres qui le séparent du supermarché une expédition. Enfermé dans sa solitude, son existence apparaît comme une succession d'instants et de mouvements détachés les uns des autres : "Il se laissait glisser, conscient qu'à n'avoir aucune raison de vivre, on n'en a pas non plus pour mourir.
Il flottait. Parfois il se disait que les émotions ne pouvaient plus atteindre son coeur à cause des barrages de graisse à franchir. Alors, pensait-il, il valait mieux ne pas maigrir. Il serait terrassé par une rafale d'émotions enfouies dans ses plis. Il était une boîte fermée". De cet être désigné au regard des autres comme un monstre, Clara Dupont-Monod tente de saisir le mystère. Celui dont le seul horizon est la photo d'un phare du bout du monde accrochée dans sa cuisine devient sous nos yeux un personnage, riche de l'histoire de son exil : argentin, arrivé en France pendant la dictature, il y retrouve une jeune femme qu'il épouse et avec qui la vie est douce.
Jusqu'au drame qui inexorablement les éloigne l'un de l'autre au point qu'il finira enfermé dans la rassurante forteresse de sa propre chair. Au fil des pages, et comme à l'insu du lecteur, l'obèse réduit à sa particularité physique prend la dimension d'un être humain ordinaire. Contraint de trier les papiers de sa femme, il se retrouve confronté, à travers lettres et journaux intimes, à la vérité qu'il fuyait.
Une brèche s'entrouvre alors dans le système de défense de celui à qui seule la nourriture apporte du réconfort - ses repas sont orchestrés comme des campagnes militaires et ingurgités dans sa cuisine, devenue son refuge. A force de patience et de tendresse, une jeune femme, médecin, parviendra peut-être à conjuguer sa propre solitude à celle de ce patient peu ordinaire. La langue poétique et précise de Clara Dupont-Monod agit comme un charme puissant pour suggérer l'indéfinissable attachement, tissé de leur besoin de chaleur et de leur détresse, qui naît entre ces deux-là...
L'écrivain se garde bien de conclure : trois issues s'offrent au lecteur, comme s'il était impossible qu'une si belle histoire finisse mal.

 

Clara Dupont-Monod est née en 1973.
Diplômée en ancien français, elle a commencé très tôt une carrière de journaliste. Après avoir dirigé les pages culture de Marianne, elle est aujourd'hui responsable de la culture pour La Matinale de Canal + et intervient régulièrement dans l'émission Jeux d'épreuves (France Culture). Dès son premier livre, Eova Luciole, paru en 1998 chez Grasset, elle a mis en scène des figures de la marge. Son dernier roman paru, La Passion selon Juette (Grasset, 2007), portrait d'une femme qui au XIIe siècle entra en rébellion contre l'ordre établi, a remporté le prix Laurent Bonelli et a été finaliste du prix Goncourt.
Elle est mère de deux enfants et vit à Paris.

 

********

 

Antonio Vivaldi

Par Sylvie Mamy – Editions Fayard

866 pages – 35 euros – ISBN 978-2-213-63761-7

 

Très célèbre de son vivant, redevenu une star dans les années 1950, Antonio Vivaldi (1678-1741) a pâti de son succès : la vogue des Quatre Saisons, qui ont servi à toutes les illustrations sonores, a fait passer au second plan l’importance du reste de son œuvre, que l’intérêt pour la musique a permis de remettre en évidence.
Sa virtuosité de violoniste et l’abondance de concertos qu’il a composés pour son instrument ne cache plus maintenant la qualité de sa musique vocale (religieuse avec des motets et des oratorios – entre autres la Juditha triumphans) et surtout les nombreux opéras, commandés et représentés pour les célébrations princières. Sylvie Mamy retrace le parcours du « Prêtre roux », de Venise où il travailla entre autres à l’Ospedale della pieta qui formait de remarquables musiciennes, à Vienne où il mourut, après avoir prêté son talent à différentes cours italiennes.
Elle s’appuie sur les travaux de recherche les plus récents, faisant ainsi référence à propos d’un compositeur à la popularité durable.

 

Directrice de recherches au CNRS, Sylvie Mamy a consacré de nombreux ouvrages et articles à la musique baroque italienne, et en particulier à l'Opéra et à Venise

********

 

Je reste roi d’Espagne

Par Carlos Salem – traduit (espagnol) par Danielle Schramm – Editions Actes Sud

400 pages – 22 euros – ISBN 978-2-7427-9750-9

 

Juan Carlos a disparu, laissant derrière lui une note énigmatique : “Je pars à la recherche de l’enfant.
Je reviendrai quand je l’aurai trouvé. Ou pas. Joyeux Noël.” Pour le retrouver, le ministre de l’Intérieur joue sa dernière carte : José Maria Arregui, l’inspecteur mélancolique et sanguin qui, quelques années plus tôt, a par hasard sauvé la vie du roi une première fois… Quelques semaines avant Noël, le roi d’Espagne a quitté sa résidence, laissant derrière lui un mot dont personne ne comprend le sens.
Tout effort pour retrouver sa trace s’avère vain et l’on fait appel, en dernier recours, à un ex-flic, le détective Arregui (déjà croisé dans Nager sans se mouiller) qui lui a jadis sauvé la vie et qui, pour résoudre les cas qui se présentent à lui, doit chercher l’inspiration dans les cabines vidéo des sex-shops. Poursuivi par sa propre mélancolie, par des policiers corrompus et par les hommes de main d’un puissant personnage connu sous le nom du “Chasseur”, Arregui se perd dans une Espagne arriérée, située à une centaine de mètres seulement des grandes routes, traversée par des personnages aussi étranges qu’un voyant “rétroviseur” qui ne peut deviner que le passé, qu’un chef d’orchestre ayant perdu la symphonie censée guérir tous les chagrins, ou qu’un roi déguisé en hippy persuadé de vivre un film d’aventures.
Pour revenir à Madrid, ils doivent traverser une rivière dont personne ne se souvient du nom et accepter “que les canards puissent canarder les fusils”. Avec ce matériau, Carlos Salem construit son troisième roman, un road trip dans lequel, derrière l’humour et l’action présents dans tous ses livres, transparaît la tendresse des personnages poursuivis par le temps au rythme doux et mortel d’une ranchera mexicaine.

 

Carlos Salem est né en 1959 à Buenos Aires mais vit à Madrid depuis plus de vingt ans.
Après Aller simple (Babel noir n°38) et Nager sans se mouiller (Actes noirs, 2010 ; Babel noir n° 48), Je reste roi d’Espagne, finaliste du Prix Dashiell Hammet 2010, est son troisième roman.

 

********

 

Quelques livres et BD pour les jeunes

 

Les Misérables. Tome 2. Gavroche. Un texte classique abrégé

Par Victor Hugo – Editions Folio Junior

582 pages – ISBN 978-2-07-046059-1

 

Tandis que la révolte gronde dans le Paris de 1832, le jeune Marius tombe amoureux d’une jeune fille mystérieuse.
Qui est-elle ? Quel est cet homme aux cheveux précocement blanchis qui veille sur elle et semble se cacher de la police ? Une seule personne peut répondre à ces questions : Gavroche, l’espiègle gamin des rues au coeur tendre. Après Cosette, le second tome en version abrégée d’un grand roman aux personnages inoubliables.

 

Et, chez le même éditeur,

 

Fabliaux du Moyen-âge

Traduits et adaptés par Pierre-Marie Beaude

128 pages – ISBN 978-2-07-063796-6

 

Un prêtre trompé par une vache… Une épouse trop gourmande… Un serviteur malhonnête trahi par son bonnet… Un bourgeois si sot qu’il entend parler son chien… Une jeune fille mariée à un vilain avare… Dans les fabliaux du Moyen Âge, on s’empresse de rire de tout et de tout le monde avec une joyeuse liberté.
Riches et puissants, méchants et nigauds, nul n’est épargné dans ce savoureux jeu de massacre. Une sélection des meilleurs contes à rire, adaptés et racontés par Pierre-Marie Beaude.

 

Chez Gallimard Jeunesse

 

Mon encyclopédie de la géographie 6-9 ans

128 pages – 14,95 euros -  ISBN 978-2-07-063965-0

 

A travers 4 grands chapitres: la géographie physique, un monde vivant, la géographie humaine et le monde des cartes, cette encyclopédie, dédiée aux 6/9 ans, aborde tous les aspects liés à la géographie.
On y trouve la description physique des milieux (régions polaires, déserts, forêts pluviales, toundra, forêts, océans, savane), des climats (sec, froid, océanique, tropical, tempéré), des êtres vivants, des écosystèmes, etc. Elle explique les phénomènes naturels qui ont façonné les reliefs, les conséquences positives et négatives des activités humaines sur la planète : la transformation des paysages dû à l’urbanisation, l’agriculture, l’industrialisation, aux transports, le réchauffement climatique, l'exploitation des ressources naturelles dont certaines sont menacées d'épuisement, etc.
Enfin une large partie est accordée à la cartographie avec une histoire des cartes, un mode d'emploi, la présentation des différentes projections, etc.

 

 

Mon encyclopédie des animaux 6-9 ans

128 pages – 14,95 euros  - ISBN 978-2-07-063966-7

 

On retrouve dans mon encyclopédie des animaux tout ce qui a fait le succès de cette collection : des photos animalières de très belles qualités, un texte clair et précis adapté aux 6/9 ans.
Cette encyclopédie répond à toutes les questions qu’ils peuvent se poser sur le règne animal. Elle présente leurs différents habitats (désert, forêt pluviale, savane, régions polaires, océans) et comment les animaux se sont adaptés aux conditions de vie. Les grandes familles animales sont toutes largement développées avec d’une part les vertébrés(mammifères, oiseaux, reptiles, amphibiens, poissons) et d’autre part les invertébrés (araignées, insectes, crustacés, mollusques et échinodermes).

 

 

L’Atlas

162 pages – 19,95 euros – ISBN 978-2-07-062925-8

 

L’Atlas Gallimard Jeunesse donne toutes les clés sur la manière de lire les cartes et apprend comment elles sont conçues et dessinées.
Un cahier spécial de 16 pages consacré à la France ouvre la partie cartographique qui représente le monde continent après continent selon de grands ensembles régionaux. Sur chaque double page, à côté de la carte de localisation, un ensemble de cartes thématiques apportent une foule d’informations complémentaires sur la région en ce qui concerne son environnement, son agriculture, ses industries, sa population, son climat et son paysage.
Une cartographie originale en 3D révèle d’une manière limpide le relief que les cartes classiques ne font que suggérer. Chaque carte est commentée. Des diagrammes, ainsi que des photographies (plus de 350) des régions abordées, complètent les cartes. Les gardes du livre sont illustrées par les drapeaux de tous les pays du monde accompagnés chacun d’une fiche d’identité du pays. Tous les nouveaux pays y figurent ainsi que les derniers drapeaux adoptés par les États.

 

 

Et deux livres CD

 

Le Carnaval des animaux.

Musique de Camille Saint-Saëns – Histoire de Yann Walcker –racontée par Enzo Enzo et illustrée par Marion  Billet

22 euros – ISBN 978-2-07-063933-514,95 euros

 

Cette oeuvre de Saint-Saëns est pleine de fantaisie, d’humour et de poésie, un mélange idéal pour faire découvrir la grande musique aux 3-6 ans ! Pour rajeunir et moderniser le texte qui accompagne la musique (traditionnellement associée à celui de Francis Blanche), commande a été faite à Yann Walcker (L’Alphabet des grands musiciens, Mozart…) d’un texte spécifiquement écrit pour les petits.
La reprise d’un enregistrement historique pour l’oeuvre orchestrale, un texte neuf, un nouvel enregistrement par un comédien connu, enfin Marion Billet, l’illustratrice phare des Petits Imagiers : une association détonnante et un coup de jeune !

 

Yann Walcker est né à Paris, au beau milieu d’une famille d’artistes peintres.
Il a passé son enfance parmi les chats et les chevalets, mais c’est dans l’écriture qu’il a trouvé sa voie. Auteur pour la jeunesse, poète, ses livres ont été salués par la presse et certains, traduits en de nombreuses langues, sont utilisés dans l’enseignement. Également parolier, Yann travaille aujourd’hui pour divers interprètes. Par ailleurs, plusieurs de ses chansons figurent dans un film, des spectacles, un opéra-jazz et même des jeux vidéo.
Marion Billet, connue pour ses « Petits imagiers sonores ».

 

Et

 

La musique brésilienne. Les petits cireurs de chaussures

Une histoire racontée par Beatrice Fontanel, illustrée par Charlotte Gastaud et mise en musique par Fernando Cavaca

13,50 euros – ISBN 978-2-07-063932-8

 

Mateus vit dans le Sertao avec sa famille.
Un jour, son père annonce que la famille doit partir vers la grande ville pour survivre. On entasse ce qu’on peut sur Zézé, le petit âne, et l’on part avec Vovo, (la grand-mère). Après plusieurs jours de voyage dans la jungle, ils arrivent à Rio. Là, Mateo fait la connaissance de Milton, un jeune cireur de chaussures de la favela...

 

Béatrice Fontanel est un écrivain reconnu de la littérature jeunesse.
Elle a écrit une centaine de titres chez divers éditeurs, Gallimard Jeunesse, Actes-Sud Junior, Palette. Ces livres sont publiés en de nombreuses langues étrangères. Fernando Cavaco est une figure actuelle de la musique brésilienne. Le premier album de son groupe « Terça Feira Trio » a été salué par la critique (Le Monde, Géo, Fip, Mondomix) et surtout reconnu par Chico Buarque comme étant novateur au sein de la musique brésilienne.
Fernando Cavaco est actuellement au Brésil pour le lancement de son disque. Il travaille parallèlement à la composition de notre musique qui sera une composition un peu itinérante pour aborder la musique des campagnes du Nordeste (forro/choro) et la samba. Pedrao do Maranhao est également percussionniste. C’est une autre figure charismatique de la musique brésilienne. La talentueuse Charlotte Gastaut a déjà illustré La musique des gitans dans la même collection.

 

********

 

 

 

 

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -