Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Pour vos cadeaux pour Rosh Hashana 1. 16 septembre 2011

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Les week-ends du père célibataire

Par Jacques Braunstein et Fanny Dall-Rive – Editions Marabout

96 pages – 8,89 euros – ISBN 978-2-501-06649-5

 

La semaine, le père de Basile est un ado attardé.
Le week-end, un père attentionné. Trouve-t-il son bonheur dans cet équilibre instable, entre virées en boîte et anniversaires déguisés ? Serait-il prêt à repartir dans une vie de couple ? Il faudra qu'il y réfléchisse. Mais pour l'heure, il doit aller chercher Basile à l'école, trouver une baby-sitter et passer chercher Mathilde, une jolie mère célibataire qu'il a invitée à dîner...

 

*********

 

L’homme qui a perdu 103 élections et autres histoires extravagantes de la vie politique dans le monde.

Par Phil Mason – traduit (anglais)ar Emilie Passerieux – Editions de l’Opportun

382 pages – 14,90 euros – ISBN 978-2-360-75066-5

 

Phil Mason frappe une nouvelle fois à la porte de notre histoire politique avec toute son impertinence.
Après le succès des Hémorroïdes de Napoléon et des Testicules de Jeanne d'Arc, Phil Mason nous révèle quelques perles du monde impitoyable de la politique : un candidat décédé qui triomphe aux élections, un chien qui se fait élire, une affiche d'un candidat nu, des excès en tout genre... Vous pensiez que les hommes politiques étaient capables de tout ? Ce livre vous donne raison !

 

*********

 

Le nom de son père

Par Stéphane Guibourgé – Editions Stock

288 pages – 19,50 euros – ISBN 978-2-234-06378-6

 

Vincent et Anna se rencontrent en 1986. Ils ont vingt ans, appartiennent à une génération, à une époque de bruit et de fureur, qui n’est pas faite pour eux. Ils s’aiment quelque temps et se séparent. Se retrouvent de loin en loin, d’années en années, ne cessent pas de s’aimer, à leur façon. Anna voyage, elle restaure des oeuvres d’art, en différents endroits du monde, arrachant au silence la beauté de peintures effacées, tandis que Vincent s’adonne à sa passion, à sa raison de vivre, l’escalade ; il s’échappe toujours d’un monde qui l’étouffe. Un jour, Vincent disparaît.
Se fait passer pour mort en montagne. Anna guette longtemps son retour, puis, alors qu’elle ne l’espère plus, elle voit resurgir par hasard cet homme qu’elle aime encore. Pourtant, respectant sa liberté, elle l’incitera à partir vers une quête insatiable et brutale, qui conduira Vincent sur la trace de son père. Il est temps pour Vincent d’affronter ses origines. Quel est cet homme venu travailler en France, qui l’a abandonné pour retourner dans son pays ? Quels mots berbères lui murmurait-il ? L’histoire du Nom de son père est autant l’histoire de Vincent que celle de Mokhtar, ouvrier marocain exilé en France.

 

Né en 1966, Stéphane Guibourgé a publié sept romans (le dernier, La première nuit de tranquillité, a paru chez Flammarion en 2008) et deux recueils de nouvelles, ainsi que deux livres de photographies.
Il est, par ailleurs, journaliste spécialisé dans les domaines du voyage et de la culture

 

*********

 

Comme une ombre

Par Michel Schneider – Editions Grasset

334 pages – 20 euros – ISBN 978-2-246-76181-5

 

« Il y a des histoires qui veulent être racontées. J'écris celle de mon frère comme en un miroir. Mais on ne sépare pas d'un miroir l'image qui s'y reflète. »M.S.Comme une ombre, c'est l'histoire de deux frères, Michel et Bernard, de leur enfance, de leur rivalité secrète, de leur impossible amour. D'effrayantes symétries entre les objets, les noms, les guerres, les amours. Des images obsédantes : une piscine municipale au bord de la Seine, un dancing, une caserne à Blida, un été espagnol...
Et la mystérieuse L.Michel Schneider raconte ici l'enquête du narrateur sur les traces de son double perdu : la guerre d'Algérie et ses douleurs, la musique et ses consolations, les femmes partagées — à commencer par la mère —, le désir, la trahison. Il explore le plus intime et confie la difficulté de grandir privé de son ombre.Cherchant les mots qu'il ne lui a pas dits, et qui lui auraient ouvert ses bras, le survivant adresse au frère disparu une lettre qui ne lui parviendra pas

 

Michel Schneider est né en 1944. Psychanalyste et écrivain, il est l’auteur chez Grasset de Morts Imaginaires (2003, Prix Médicis de l’essai), et de Marilyn dernières séances (2006, Prix Interallié).

 

*********

 

Trotski

Par Robert Service, traduit (anglais) par Martine Devillers-Arguarc’h – Editions Perrin

624 pages – 27 euros – ISBN 978-2-262-03453-5

 

Soixante-dix ans après sa mort, que peut-on découvrir sur un homme célébré de son vivant et jusqu'aux années 2000 comme un archange de la "bonne" révolution ? La véritable histoire de Trotski est loin des contes de fées longtemps colportés par l'Occident.
Révolutionnaire, chef de guerre, mais aussi écrivain brillant, amoureux des femmes, juif en conflit avec ses racines, père de famille, icône puis bouc émissaire et victime traquée, Léon Trotski a vécu l'une des vies les plus extraordinaires qui soient. Fondateur de l'Armée rouge, opposant à son rival Staline qui le pourchasse, à partir de 1929, en Turquie, en France puis au Mexique, sa vie s'achève dans un apogée de violence à l'image de son existence tourmentée.
Théoricien "pur" d'apparence, cet homme aussi monstrueux que génial fut habité par l'obsession du pouvoir, sans jamais parvenir à le conserver. Par les documents officiels et les archives privées, Robert Service nous restitue enfin cet homme dans son époque, livrant un récit qui s'achève en thriller, ainsi qu'un condensé psychologique lucide d'histoire politique.

 

Enseignant à l'université d'Oxford, Robert Service est déjà l'auteur de magistrales biographies de Lénine, de Staline, et d'une histoire du communisme à travers le monde (Comrades).
Ce Trotski a reçu le prestigieux Duff Cooper Prize.

 

*********

D’une porte l’autre

Par Charles Aznavour – Editions Don Quichotte

168 pages – 14,90 euros – ISBN 978-2-35949-044-2

 

« Avez-vous déjà observé une porte ? Il en est des neuves et des anciennes, des légères ou des lourdes, des massives, des vitrées, des basses, des gigantesques.
Il en est qui claquent, virevoltent à grand bruit, d’autres qui grincent, ou encore se referment sans un bruit. Qu’on s’y frotte, qu’on s’y cogne ou qu’on y tambourine, notre vie n’a jamais pour but que de les franchir. Certaines nous font entrevoir au loin des joies insensées, et se ferment à nous, nous emprisonnent : ce sont les portes malheurs ; d’autres, sous des dehors indociles, s’ouvrent avec grâce, nous libèrent : elles sont nos portes bonheurs.
Nous avons soudain la clef en main, et découvrons que c’est la clef d’ut, la clef de sol, la clef des songes, la clef des champs… Mais un jour vient où cela s’arrête, où la vie fout le camp. On met ses pas dans ses propres traces, ce qu’il y avait autrefois de si mystérieux derrière le seuil n’a plus de secret pour nous. Alors on se rappelle ce temps béni ou l’on enfonçait des portes ouvertes, par simple fierté, pour le plaisir d’émerger de l’ombre, et la saveur de ce moment nous vient comme un doux regret.
Car les obstacles se sont enfuis et nous manquent. Verrouillées hier, les portes ont déployé leurs deux battants, le parcours est semé de roses et tressé de lauriers. C’est qu’il est temps de partir, même si quitter n’est pas un mot que l’on aime. J’ai vécu ma vie de seuil en seuil, abandonnant le vestibule de l’ignorance pour pénétrer dans l’antre du savoir, celui des coulisses pour entrer en scène, celui de la pauvreté pour enfin « m’en sortir », jamais satisfait, sans cesse idéaliste, toujours confronté à une porte plus haute, plus épaisse, prétendument infranchissable, et la franchissant.
De l’ombre à la lumière, il n’y avait donc qu’un pas, mais ce pas-là, il a été l’affaire de toute mon existence ».

 

Et, chez le même éditeur

 

Hold up

Par Jean-Claude Kella

240 pages – 16,80 euros - ISBN 978-2-35949-045-9

 

Toulon, décembre 1992.
Il y a Manu, l’homme sans histoire, qu’un groupe d’individus contraint un jour de participer à un casse d’envergure. Pourquoi lui ? Parce qu’il est vigile à la banque de France. On a pris sa femme et son jeune enfant, on lui a passé une ceinture d’explosifs à la taille, et le voilà plongé dans un monde effrayant, dont il devient sans l’avoir voulu le maillon essentiel : il ouvrira aux truands les portes de la banque.
Et puis il y a Marc, le cerveau du hold-up, qui a monté l’opération et la dirige de l’extérieur, mais nourrit depuis le début le sentiment qu’elle va mal tourner. Il s’obstine pourtant, sans savoir pourquoi, jusqu’au moment où il ne peut définitivement plus reculer. Hold-up est le récit d’une machine infernale. Ou comment des hommes et des femmes se trouvent pris dans un engrenage qui finit par les dépasser.
Dans l’espace confiné de la banque, le temps est suspendu, les relations exacerbées : chacun des protagonistes cherche à protéger ses intérêts, tout en nouant avec les autres des liens empreints à la fois de respect et de haine. Mais tous les personnages ont beau s’agiter dans leur bocal, le ressort de la tragédie est bandé et nul ne peut plus arrêter le cours de l’histoire. Dans ce témoignage fiction où les regards des deux héros, Manu et Marc, sans cesse se croisent et se répondent, Jean-Claude Kella démonte, avec l’habileté du romancier et la précision de l’ancien braqueur, un casse monumental.

 

Originaire du Mourillon à Toulon, Jean-Claude Kella, surnommé « Le Diable », a suivi l’ascension classique du petit délinquant (casses, prison pour mineurs, braquages…) avant de monter à Paris et de rejoindre le Milieu.
En 2009, est paru son livre de souvenirs, L’Affranchi.

 

 

Et, toujours aux Editions Don Quichotte

 

Léviathan. La chute

Par Lionel Davoust

406 pages – 19,90 euro- ISBN 978-2-35949-009-1

 

1984, aux larges des côtes canadiennes.
Surpris par une redoutable tempête hivernale, le ferry Queen of Alberta fait naufrage. Parmi les rares rescapés de cette catastrophe, le petit Michael Petersen, sept ans, a assisté à la disparition de ses parents. 2011, Los Angeles. Michael, désormais adulte et père d’un petit garçon, nourrit à l’égard de cette mer qui lui a tout pris une fascination mêlée de peur. Devenu chercheur en biologie marine, il se porte volontaire, malgré l’appréhension et la culpabilité d’abandonner les siens, pour une mission dans les glaces de l’Antarctique.
Or, il est loin de se douter que cette expédition suscite l’inquiétude au sein d’une mystérieuse organisation séculaire, le Comité, dont les membres ont développé au fil du temps des pouvoirs infiniment supérieurs aux capacités humaines. Un de leurs agents, Masha, est personnellement chargé de veiller à la bonne marche d’une machination que le chercheur risquerait de mettre en péril. Ses directives sont claires : Michael ne doit jamais atteindre l’Antarctique.
Mais Masha refuse d’accomplir aveuglément sa mission : elle est bien déterminée à percer le secret qui entoure Michael. Car ce dernier représente pour elle plus qu’une simple cible… D’Amérique en Antarctique, de complots en trahisons, Michael et Masha, alliés qui s’ignorent, devront combattre un ennemi bien plus terrifiant que la mort. Il leur faudra plonger en eux-mêmes et affronter leur propre part d’ombre, au risque se s’y perdre.

 

Né en 1978, Lionel Davoust est à l’image de ses protagonistes : il aime suivre les chemins que l’on déclare impraticables.
Ingénieur en halieutique de formation, occupant tour à tour des fonctions éditoriales et de traduction, il se consacre à la littérature depuis dix ans.

 

*********

 

Les scandales du Vatican et de la papauté

Par Jean-Luc Caradeau – Editions Trajectoire

240 pages – 22 euros – ISBN 978-2-84197-555-6

 

Si l'on en croit les chroniqueurs, Rome, et plus particulièrement la résidence des papes qui fut d'abord le palais du Latran (du IV au XIVe siècle) puis celui du Vatican qui devint l'unique siège de la cour papale le 20 septembre 1871, est le lieu de tous les scandales.
Certains sont vrais : tous les papes ne furent pas des saints... D'autres le sont officiellement alors qu'en se penchant sur leur biographie, on les vouerait plutôt au purgatoire ou aux Enfers... Dante, qui pourtant était fort savant, y envoie beaucoup de papes et de hauts prélats dans sa Divine Comédie... Nombre de ces scandales relèvent du " fait divers " : meurtres, cruauté, sexualité... Certains sont la conséquence de faits avérés, d'autres de pures calomnies, inventions du peuple de Rome ou d'un candidat malheureux au siège pontifical.
Entrons donc dans l'Enfer de l'Église pour y découvrir la dépravation sexuelle, la corruption, la trahison et l'assassinat. Nous découvrirons l'existence des agapètes, la vie tourmentée de Calixte Ier, la condamnation pour adultère de Damase, la torture de six cardinaux par Urbain VI, les fêtes somptueuses et les carnavals organisés par Paul II, l'impôt sur le péché payé par les prostituées de Rome, les Borgia, incestueux et empoisonneurs, Jules III et sa relation avec un jeune garçon, Clément VIII et l'autodafé de Giordano Bruno, la condamnation de Galilée par Urbain VIII, et plus récemment le silence de Pie XII pendant l'extermination des juifs ou encore la position ambigüe de Benoît XVI face aux affaires de pédophilie dans l'Église...
Un ouvrage passionnant et fort documenté qui met au jour la face obscure de l'Église et les dérives de ses plus hauts représentants.

 

Jean-Luc Caradeau est un spécialiste de l'histoire et des traditions.
Il est 1 'auteur de nombreux ouvrages et a collaboré aux revues Historia et Histoire des Papes et des Saints. Il a consacré de nombreuses années à la recherche de documents rares ou inédits sur la Chrétienté. Cet ouvrage est le fruit d'un remarquable travail d'investigation.

 

*********

 

Le dernier Templier,  Tome 3. L’Eglise engloutie

Par Raymond Khoury et Miguel Lalor – Editions Dargaud

48 pages - 13,95 euros - ISBN 978-2-205-06527-5

 

Grande soirée de vernissage au Metropolitan Museum de New York où sont présentés les fabuleux trésors du Vatican.
Quatre cavaliers surgissent alors de nulle part, semant la terreur devant les caméras après avoir dérobé plusieurs objets ! L'un d'entre eux se révèle être particulièrement précieux, dissimulant certains secrets que l'on croyait enfouis à jamais... Tess, une archéologue témoin de la scène, et Sean, un agent du FBI, vont mener une enquête dont l'issue s'avèrera décisive pour le monde chrétien ! L'ultime secret des Templiers sera-t-il enfin dévoilé ? Le Dernier Templier, initialement publié sous forme d'un roman, a déjà connu un immense succès dans de nombreux pays.

 

*********

 

Et un petit livre très amusant

 

Dico des bêtises et autres cacastrophes

Par Elisabeth Brami et Emile Jadoul – Editions Casterman

14,95 euros – ISBN 978-2-203-03871-4

 

Abécédaire amusant + bêtisier blagueur + cacalogue de cacastrophes = dico drôlement dingo !

 

*********

 

Le livre surprise des déguisements

Pars Jeanne Willis et Tony Ross – Editiosn Gallimard Jeunesse

16 pages – 12,90 euros – ISBN 979-2-07-674179-6

 

Qui se cache sous les déguisements cocasses de la fête costumée ? De page en page, en soulevant les 8 rabats, le lecteur va de surprise en surprise en découvrant les petits animaux sympathiques et facétieux métamorphosés par leurs déguisements.
Sous le chapeau du pirate… un petit chat ! Sous les cheveux d’or de la princesse… un crocodile ! Sous la robe de fée… un loup velu ! Mais qui se cache sous ce monstre complètement raté dont l’ombre se profile sur le sol ? « Grrr ! Je ne suis pas déguisé !» grogne le monstre en jaillissant d’un pop-up à la dernière page !

 

Jeanne Willis est née en 1959 en Angleterre. Elle a commencé à écrire dès qu’elle a su tenir un crayon. Après des études de littérature elle a travaillé dans la publicité. Puis elle a eu envie d’écrire des livres pour enfants. Elle est l’auteur de nombreux albums et, plus récemment, de romans.

 

Tony Ross est né à Londres en 1938. Après des études de dessin, il travaille dans la publicité puis devient professeur à l’école des Beaux-Arts de Manchester, où il révèle de nouveaux talents dont Susan Varley.
Travailleur acharné, on lui doit des centaines d’albums, de couvertures, d’illustrations de fictions. L’abondance de son oeuvre n’a d’égale que sa variété : capable de mettre son talent au service des textes des plus grands auteurs (Roald Dahl, Oscar Wilde, Paula Danziger), il est aussi le créateur d’albums inoubliables

 

*********

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -