Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Les vengeurs de la Maison sublime (6 novembre 2011)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


 

 

Les vengeurs de la Maison sublime

 

 Jean-Pierre Allali vient d’ajouter une nouvelle corde à    son archet déjà bien garni, celle de romancier historien. Dans son dernier ouvrage « Les vengeurs de la Maison sublime » il nous fait découvrir une communauté méconnue, celle des Juifs de Normandie du Moyen-âge (des Juifs normands donneront plus tard naissance à la communauté d’Angleterre).

 

Lors de la destruction du Second Temple par Titus en 70 de l'ère commune,  des Juifs sont emmenés comme esclaves en Normandie, à Rouen (l’antique Rodom.) 

 

Au XIIè siècle, la communauté rouennaise totalise cinq à six mille âmes, près de vingt pour cent la population de la ville. Une yéchiva comptait cinquante à soixante élèves.

 

Des fouilles archéologiques ont mis à jour, sous la cour du Palais de Justice, au lieu dit « le clos des Juifs » les vestiges de cette école rabbinique, vaste édifice de plus de neuf mètres sur quatorze, le plus ancien site juif de France! Des inscriptions ornent les murs dont une, tirée du Livre des Rois, « Que cette Maison soit sublime »qui  a donné le nom à cette yechiva.

 

Jea-Pierre Allali, se basant sur des sources historiques, mêle judicieusement la fiction et l’Histoire, nous offre un excellent roman , haletant et  superbement écrit où se croisent amour et jalousie, crimes et châtiments, réalité et imaginaire pour nous faire découvrir une communauté juive méconnue, celle des Juifs de Normandie au Moyen Âge.

 

En quelques lignes voici résumée  la trame de cet ouvrage :

 

En 4409 (1149 de l’ère commune), alors que l’on s’approche de Pessah, la belle Rachel Lévita, fille d'un d'un notable, promise à l’étudiant Haïm Bar Chelomo, est enlevée par des malfrats à la solde d’Adalbert Courteheuse, un lointain cousin du duc de Normandie.
Ce personnage ignoble, physiquement et moralement, va être à l’origine d’un drame qui plongera la communauté juive tout entière dans la désolation. Un groupe d’étudiants se constituera en « Vengeurs », bien décidés à poursuivre les meurtriers de Rachel. Mais comment concilier la vengeance avec le respect de la Torah, la Loi juive ?

 

Près de cent cinquante ans après, en 1306, il ne restera plus aucun Juif en Normandie ni en France. Tous seront expulsés par Philippe Le Bel.

 

 

Né en 1939 à Tunis, Jean-Pierre Allali est universitaire, écrivain, journaliste et dirigeant communautaire. Il est membre du Bureau Exécutif du CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France). Ancien directeur du Bureau Parisien des Universités Françaises de Moscou et de Saint-Pétersbourg, il est aujourd’hui conseiller du président de ces universités.

Il est, par ailleurs, vice-président mondial de la JJAC (Justice for Jews from Arab Countries) (Justice pour les Juifs des pays arabes) qui siège à New York.

Auteur d’une vingtaine d’ouvrages portant notamment sur le judaïsme, le racisme et l’antisémitisme, il a été le rédacteur en chef du périodique La Terre Retrouvée puis du magazine Tribune Juive.

 

Les vengeurs de la Maison sublime

Jean-Pierre Allali – Editions des Glyphes

196 pages – 16 euros – ISBN 978-2-32585-078-6

 


Dans un tout autre domaine, Jean-Pierre Allali est un artiste peintre de grand talent. Ses tableaux : aquarelles, gouaches sur toile et sur papier, huiles et collages, ont pour thème « Mes Tunes » ses Juifs de Tunisie.

Des peintures éclatantes, ensoleillées, qui nous rappellent une époque révolue où il fait bon vivre. Au travers de ses œuvres, le jasmin embaume, la boukha enivre. Une évocation nostalgique et sensible,  où tout l’amour de Jean-Pierre  Allali pour ses Tunes irradie.

 

Jean-Pierre qui participa dès 2005 au Salon des Artistes du 12 à la mairie u XIIe arrondissement de Paris a réalisé diverses expositions depuis 2010.

 

 

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -