Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Pour démarrer décembre 1 (01 décembre 2011)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Condamné à mort en Israël en 1988, sur la base d'accusations selon lesquelles il aurait été gardien au camp de Treblinka, Demjanjuk a été acquitté en 1993 par la Cour suprême israélienne en raison de doutes sur son identité.
De retour aux Etats-Unis, il fera l'objet d'un nouveau procès en 2001 pour avoir servi dans des camps, avant de se voir déchu de sa citoyenneté américaine. Aujourd’hui âgé de 89 ans, il a été inculpé par le parquet de Munich pour complicité dans le meurtre de 27 900 personnes, cette fois au camp de Sobibor (Pologne). L'ancien ouvrier automobile de Cleveland (Ohio) nie les charges à son encontre, affirmant avoir été soldat dans l'Armée rouge et avoir été fait prisonnier dans un camp nazi en 1942.
Il a toujours clamé avoir dû travailler sous la contrainte pour les nazis et dit avoir été confondu avec d'autres gardes. Ce livre est le récit d’un des derniers procès du nazisme. L’occasion pour l’Allemagne d’écrire l’une des ultimes pages d'une histoire commencée il y a plus de soixante ans avec le procès de Nuremberg. Le procès Demjanjuk est aussi la première action judiciaire en Allemagne contre un « trawniki », ces gardiens de camps recrutés parmi les prisonniers de guerre soviétiques.
Pour la première fois, le pays juge un homme de main de nationalité étrangère, le dernier maillon d’une chaîne, le plus petit rouage de la machine d’extermination.
 
Né en 1968 à Stuttgart, d’une mère allemande et d’un père français, Nicolas Bourcier a suivi un enseignement d’histoire et de relations internationales.
Il a étudié l’Allemagne contemporaine et les opposants à Hitler ayant fui le régime nazi. Journaliste depuis une quinzaine d’années, il travaille pour Le Monde, service International.
 
Le dernier procès
Par Nicolas Bourcier – Editions Don Quichotte
312 pages – 18,90 euros – ISBN 978-2-235949-012-1
 
*********
 
Les services secrets et la Shoah
Dirigé par David Bankier – Nouveau Monde Editions
480 pages – 26 euros – ISBN 978-2-84736-240-4
 
Et, chez le même éditeur
 
Chargé de veiller à la sécurité de l'État d'Israël, le Mossad (Institut des renseignements et des opérations spéciales) a été à l'origine des faits d'espionnage, d'antiterrorisme et d'assassinats parmi les plus saisissants du XXe siècle.
Pour écrire ce livre unique sur le sujet, Gordon Thomas a interrogé de nombreux agents du Mossad, informateurs, espions et anciens dirigeants. L'accès à des documents confidentiels et à des sources secrètes lui permettent de faire ici des révélations inédites sur les services secrets israéliens. C'est avec le brio d'un auteur de romans policiers qu'il décrit les activités de renseignement, les opérations clandestines et la lutte antiterroriste du Mossad : la capture d'Adolf Eichmann, l'assassinat systématique des membres de Septembre noir, responsables de la mort des athlètes israéliens aux Jeux olympiques de Munich en 1972, mais aussi le vol de vedettes lance-missiles commandées à la France et mises sous embargo par le général de Gaulle, l'infiltration des services secrets arabes, les liens entre la CIA, le Mossad et le Vatican...
Les derniers chapitres nous montrent comment le Mossad avait planifié l'assassinat de Saddam Hussein, ce qu'il savait des sociétés américaines basées en Chine et de leurs liens avec Oussama Ben Laden. On y découvre les révélations du Mossad sur la mort de la princesse Diana et sur la disparition des millions transférés de la banque du Vatican à Solidarnosc, le rôle caché des services secrets israéliens dans la guerre en Irak et la traque de Saddam Hussein et Oussama Ben Laden.
 
Gordon Thomas est l'auteur de nombreux best-sellers.
Spécialiste du monde de l'espionnage, Gordon Thomas a publié trente-sept enquêtes, traduites dans le monde entier, dans lesquelles il fait des révélations inédites.
Il a publié 37 livres traduits dans le monde entier, dont la majorité traite des services secrets.Ses livres, Histoire secrète du Mossad et Les Armes secrètes de la CIA, sont disponibles en Points. Gordon Thomas vit en Irlande
 
Histoire secrète du Mossad de 1951 à nos jours
Par Gordon Thomas, traduit (anglais) par H. Tézenas et M. Gaboriaud
528 pages – 24 euros- ISBN 978-2-84736-158-8
 
Et, des mêmes auteur et éditeur
 
L'histoire s'accélère et le Mossad est sur tous les fronts: décès de Yasser Arafat, situation troublée en Afghanistan et en Irak, menace nucléaire iranienne, disparition politique d'Ariel Sharon, guerre au Liban...
Après avoir dévoilé dans Histoire secrète du Mossad plus de cinquante ans d'histoire des mythiques services secrets en charge de la sécurité d'Israël, Gordon Thomas nous livre aujourd'hui le récit brûlant des combats contre le terrorisme international. Il nous révèle ce qui sous-tend les bouleversements actuels: affrontements entre le Mossad et le MI6 (services secrets anglais) et alliance entre le Mossad et les services secrets chinois pour voler aux Etats-Unis leurs secrets atomiques.
Gordon Thomas dévoile les nouveaux théâtres du combat contre Al-Qaïda, en Europe mais aussi en Amérique du Sud. Il décrit les progrès réalisés par cette organisation dans l'acquisition d'armes chimiques et nucléaires. Tout en dénonçant les complicités et les transferts de technologie atomique entre la Chine, le Pakistan, la Corée du Nord et l'Iran, il révèle les plans secrets israéliens pour détruire les installations nucléaires iraniennes en cas d'échec des négociations diplomatiques.
Enfin, après avoir raconté l'implication du Mossad dans la mort de Lady Diana, il montre comment l'Institut israélien suit les progrès de l'enquête menée par Lord Stevens, ce dernier ayant averti le prince Charles qu'il pouvait s'attendre à des " révélations choquantes
 
Spécialiste du monde de l'espionnage, Gordon Thomas a publié trente-sept enquêtes, traduites dans le monde entier, dans lesquelles il fait des révélations inédites.
Ses livres, Histoire secrète du Mossad et Les Armes secrètes de la CIA, sont disponibles en Points.
 
Mossad. Les nouveaux défis
272 pages - 18 euros - ISBN 978-2_84736-191-X
 
*********
 
Est-ce un conte ou la vérité ? Un conte, bien sûr ! Qu'y a-t-il de vrai sur Terre ? Cela ne se passe pas à la cour d'un sultan, mais dans un petit village d'un pays du Maghreb ou de la péninsule arabique.
Ou ailleurs, où coule une source d'eau et où l'amour se tarit... Ode à la femme et à sa beauté, La Source des femmes a conquis les coeurs dès sa présentation au festival de Cannes 2011. Le voyage et la réflexion se poursuivent dans ce livre où l'on retrouve les images et les thèmes du film de Radu Mihaileanu, pleins de vie, de lumière et d'humanité. Les photos sont celles du tournage, des comédiens - Leïla Bekhti, Hafsia Herzi, Sabrina Ouazani, Biyouna, Saleh Bakri...
- dans leurs personnages, mais aussi celles du village de Warialt, dans le Moyen Atlas marocain, de ses habitants qui ont inspiré et enrichi le film. On y retrouve la chaleur des couleurs du pays et le sentiment de sécheresse. On y retrouve les valeurs de ces terres, en même temps qu'un éclairage original sur la condition féminine, avec une approche légère et populaire de sujets parfois graves, à l'inverse d'un documentaire.
On y découvre l'aventure extraordinaire que peut être un film. Puisse ce livre donner envie de mieux connaître ces êtres et ces contrées que l'équipe de La Source des femmes a eu la chance de rencontrer.
 
Radu Mihaileanu est né le 23 avril 1958 à Bucarest en Roumanie.
Il est le fils d'un journaliste Mordechaï Buchman, déporté et revenu des camps, et de Clara Haimovici, éditrice de livres pour enfants. Après avoir fondé une troupe de théâtre clandestine et joué comme acteur au Théâtre yiddish de Bucarest, il quitte la Roumanie en 1980, durant les années de dictature de Ceausescu, pour se réfugier en France où il devient étudiant en cinéma à l'IDHEC (ancienne FEMIS).
Il exerce le métier d'assistant réalisateur auprès de Marco Ferreri, Nicole Garcia, Alain Tasma et d'autres, au milieu des années 1980. Il publie durant ces années, en 1987, un recueil de poèmes intitulé Une vague en mal de mer. En 1993, il réalise et cosigne le scénario de Trahir, puis en 1997 celui de Train de vie, qui obtient un succès international, deux prix au Festival de Venise en 1998 et celui du public au Festival de Sundance en 1999.
En 2005, il réalise Va, vis et deviens qui se voit gratifié du César du meilleur scénario original et de nombreux autres prix internationaux, dont deux au Festival du film de Berlin. En 2009, Le Concert est un grand succès public, réunissant en France deux millions de spectateurs, en Italie un million. Diffusé dans le monde entier, Le Concert est nominé en finale des Golden Globes à Los Angeles en janvier 2011.
Le 14 Juillet 2011, Radu Mihaileanu est fait chevalier de la Légion d'honneur, après avoir été nommé en 2007 chevalier des Arts et des Lettres, Il écrit ses films comme des contes universels où humanité et générosité se croisent et s'affranchissent de situations toujours tragiques. Il aime dépeindre la sublime imperfection des êtres humains, l'infiniment petit qui s'avère grand. A propos des femmes de ses films, Radu Mihaileanu dit : "J'admire ces femmes fortes, lumineuses, intelligentes, de caractère, imparfaites, mais profondément humaines, généreuses et responsables".
 
La source des femmes
de Radu Mihaileanu - Editions Glénat
384 pages - 25 euros - ISBN 978-2-7234-8598-2
 
*********
 
Peut-on raconter autrement l'histoire de la guerre d'Algérie ? L'ambition de ce livre : rapporter, à partir de toutes les sources possibles, un récit, lisible par tous, de cette guerre telle qu'elle a été vue, vécue et relatée par les Algériens, et en premier lieu par les militants et combattants indépendantistes.
Comme l'aurait fait, en historien, un hypothétique envoyé spécial français de l'autre côté de la "ligne de front" pendant le conflit. Ce changement de perspective permet de jeter un regard neuf sur ce qu'on appelle généralement, du côté algérien, la guerre d'indépendance, la guerre de libération nationale ou la Révolution. Qu'il s'agisse des dates essentielles, du nombre des victimes, du déroulement des batailles, du comportement des populations civiles, des rapports entre Européens et Algériens, de l'utilisation de la violence ou de la torture, des objectifs de la lutte ou, bien sûr, des "héros", tous les aspects du conflit, et notamment les plus tragiques, prennent un tour totalement différent, et très instructif, dès qu'on les considère à partir de ce seul point de vue.
Ce qui permet aussi d'éclairer d'un jour nouveau le destin contemporain de l'Algérie.
 
Renaud de Rochebrune est journaliste et écrivain, rédacteur en chef à l'hebdomadaire Jeune Afrique.
Il est notamment l'auteur de Les Patrons sous l'Occupation (Odile Jacob, 1995).
Benjamin Stora est historien et professeur des universités. Il est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages, dont La Gangrène et l'Oubli, la mémoire de la guerre d'Algérie (La Découverte, 1991) et Algérie, 1954-1962 (Les Arènes, 2010), ainsi que de nombreux films ou émissions de télévision sur la guerre d'Algérie.
 
La guerre d'Algérie vue par les Algériens
par Renaud de Rochebrune et Benjamin Stora - Editions Denoël
448 pages - 23,50 euros - ISBN 978-2-207-25334-2                     
 
*********
 
Proche de personnalités de premier plan - comme Golda Meïr, François Mitterrand, Jacques Chirac, Shimon Peres, le Dalaï-Lama, Jean-Paul II ou Elie Wiesel -, Jean Kahn poursuit, depuis plus d'un demi-siècle, un combat démocratique qui l'a conduit à la présidence de la Commission nationale consultative des Droits de l'homme.
Il a notamment, durant les années 1970, aidé de nombreux Refuzniks à quitter l'Union soviétique ; il s'est vivement opposé à Lech Walesd et au Vatican lorsque des carmélites souhaitaient s'installer dans l'enceinte du camp d'extermination d'Auschwitz ; il a encore organisé, durant la guerre en Yougoslavie, le transfert de quatre-vingt-quatre Bosniaques musulmans vers Israël - acte qui témoigne d'une grande indépendance de pensée de la part de celui qui était alors président du Consistoire central des communautés juives de France ! Homme de dialogue profondément attaché à la laïcité, Jean Kahn aborde - au cours de ces huit entretiens - des thèmes aussi divers que les relations fraternelles entre Juifs et Chrétiens, l'antisémitisme endémique en Europe centrale et orientale, l'exemplarité discrète de l'Alsace ou le particularisme affirmé de celle-ci, ainsi que ses attentes à l'égard de l'Islam de France.
Émaillées de nombreuses informations et anecdotes inédites, souvent touchantes et parfois savoureuses, ces conversations constituent un témoignage précieux sur sept décennies d'histoire ainsi qu'une analyse fine et nuancée sur les temps présents et les défis à relever pour l'avenir.
 
Combat pour les droits de l'homme
par Jean Kahn - Editions Herman
260 pages - 22 euros - ISNB 978-2-7056-6895-2
 
*********

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -