Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

En avril, ne te découvre pas d'un livre... (25 avril 2012)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Les Bonsenyor ont formé l'une des trois dynasties de traducteurs juifs spécialisés en langue arabe au service des rois catalans.
Dans les années 1298-1300, Jafouda Bonsenyor rédige sur commande de Jacques II ce livre, recueil de 764 proverbes et sentences. L'auteur nous transmet, avec amour, les beaux fruits d'une culture qui a mûri au fil des siècles. C'est le seul témoignage de prose catalane écrite par un juif qui nous soit parvenu, ainsi qu'une notable synthèse des traditions sapientielles orientales et latines.
Se situant au confluent de trois cultures, l'auteur met à contribution des matériaux millénaires et cela dans le flot d'un héritage indifférencié.

Il propose un modèle de civilisation, des types de comportement, il enregistre des moeurs. Ce faisant, il incarne la profondeur du lien, la fertilité des confluences, et exprime la possibilité maintenue d'une ouverture.
L'auteur entrouvre pour nous des portes secrètes et nous promène à travers les venelles d'une mémoire. Paroles, aphorismes, notules, dialogues et attitudes du sage anonyme montrent l'universalité du message et de son intention.
 
Paroles de sagesse d'un juif catalan
Par Jafouda Bonsenyor - Editions de la Merci
174 pages - 20 euros - ISBN 978-2-9531917-9-0
 
*********
 
En un siècle d'effondrement des grandes idéologies, l'idée messianique semble tenir le cap contre vents et marées.
Tout en revisitant leurs corpus traditionnels et en les confrontant aux philosophies de l'époque, les penseurs juifs ont repris à nouveaux frais cette idée en analysant son impact et ses dérives. Idée qui n'en finit pas de bouleverser l'histoire au point de lui infliger de cinglants démentis ; idée qui n'en finit pas de féconder souterrainement l'histoire en réinscrivant des utopies ; idée conçue et vécue comme attente d'une délivrance promise, d'une rédemption dont la forme peut être soudaine ou progressive ; mais aussi idée qui implique la fin de la domination d'une nation sur une autre, et donc la paix et la fraternité entre les humains.
 
Né au Maroc, David Banon est directeur du Département des études hébraïques et juives de l'université de Strasbourg, membre de l'Institut universitaire de France et professeur invité à l'université hébraïque de Jérusalem.
Parmi ses dernières publications aux éditions du Cerf; Entrelacs. La lettre et le sens dans l'exégèse juive (2010), la traduction de l'hébreu, l'annotation et l'introduction de l'ouvrage de Yéchayahou Leibovitz, Devant Dieu. Cinq livres de foi (2004), et la direction de l'ouvrage Héritages d'André Néher, aux éditions de l'Eclat.
 
L'attente messianique. Une infinie patience
de David Banon - Editions La nuit surveillée
194 pages - 24 euros - ISBN 978-2-204-09419-1
 
*********
 
Une enfance juive en Méditerranée musulmane Sur un ton ironique, tendre, lucide, nostalgique, tragique, trente-quatre auteurs racontent leur enfance juive dans le Maroc, l'Algérie, la Tunisie, l'Égypte, le Liban et la Turquie des années 1930-1960. Ils révèlent la fin d'un monde cosmopolite et séculaire, avant l'exil auquel l'Histoire contemporaine les a presque tous contraints.« d'un lieu l'autre »
 
Originaires du Maroc, d'Algérie, de Tunisie, d'Egypte, du Liban ou de Turquie, trente écrivains, metteurs en scène, psychanalystes et universitaires évoquent leur enfance et l'exil depuis ces terres d'Islam marquées par les conflits depuis les indépendances qui ont sonné le glas de traditions culturelles communes aux membres des deux confessions.
 
Une enfance juive en Méditerranée musulmane
Textes recueillis par Leïla Sebbar - Editions Bleu Autour
370 pages - 26 euros - ISBN 978-2-358-48038-3
 
*********
 
Etre capable de faire des compromis est une grande vertu politique, particulièrement lorsqu'il s'agit de sauver la paix.
Mais il existe des limites morales à l'acceptation des compromis. Ces limites, y compris lorsque la paix est en jeu, sont tout le sujet de ce livre. Quelles sont-elles? A partir de quand une paix garantie par un compromis devient-elle injuste ? Et à quel moment un compromis devient-il fondamentalement pourri - c'est-à-dire ce quelque chose qu'il ne faudrait jamais accepter, quoi qu'il advienne ? Mais qu'en est-il lorsqu'un compromis pourri se révèle nécessaire ? Avishai Margalit nous montre que nous ne devons pas seulement nous soucier de savoir ce qui rend une guerre juste, mais nous soucier de savoir quels types de compromis permettent une paix juste, seule garante de la sécurité sur le long terme.
En étudiant une vaste série d'exemples, pour l'essentiel tirés du XXe siècle, de l'accord de Munich au pacte germano-soviétique en passant par les négociations de paix entre Palestiniens et Israéliens, Avishai Margalit propose une méditation approfondie et originale sur la nature même du compromis politique, son ambiguïté morale intrinsèque et ses implications toujours lourdes de conséquences.
Il nous offre ainsi des outils pour analyser de manière probe et précise les choix de nos dirigeants. Le compromis, à la condition d'être pensé, peut être la moralité en actes.
 
Avishai Margalit est professeur émérite de philosophie à l'Université hébraïque de Jérusalem, et enseigne également aux Etats-Unis à l'université de Princeton.
Il est notamment l'auteur de La Société décente, de L'Occidentalisme et de L'Ethique du souvenir.
 
Du compromis et des compromis pourris. Réflexion sur les paix justes et injustes
Par Avishai Margalit, traduit (anglais) par Frédéric Joly – Editions Denoël
300 pages – 20 euros- ISBN 978-2-207-11123-9
 
*********
 
La Ville est par excellence le monde de l'homme, créée par lui pour lui, mesure de sa grandeur, expression de toute civilisation, mais en même temps elle est le témoin de la démesure humaine, œuvre de l'avidité d'argent et d'ambition, dont les hommes deviennent esclaves.
Ainsi s'exprime Jacques Ellul dans cet ouvrage qui a connu un succès considérable aux Etats-Unis. A travers la Bible, l'auteur découvre une surréalité de la ville. A l'origine, elle est dressée contre Dieu. Caïn, condamné à l'errance éternelle, se fait bâtisseur avec toute sa postérité : il s'agit de créer le nouveau Paradis de l'absence de Dieu. C'est pourquoi toutes les villes sont maudites : Babel, Babylone, Ninive...
La cité qui était recherche de l'unité perdue, liée à la puissance et à la guerre, devient le lieu de la non communication et cause sa propre perte... Mais au cours de l'histoire biblique, en Jérusalem, Dieu ratifie le projet humain de la ville. Jérusalem, sans cesse détruite et rebâtie, devient signe et prophétie de la Cité sainte. La dialectique de l'auteur culmine dans son interprétation de l'Apocalypse.
De l'Eden primitif à Jérusalem à travers la destruction et l'anéantissement, du jardin à la ville...
 
Jacques Ellul (1912-1994), docteur en droit, fut membre du Conseil national de l'Eglise réformée de France.
Philosophe et théologien, il a publié de nombreux livres diffusés dans le monde entier
 
Sans feu ni lieu. Signification biblique de la Grande Ville
par Jacques Ellul - Editions La Petite Vermillon
382 pages - 10 euros - ISBN 978-2-7103-2582-6
 
*********
 
Le 25 août 79, l'éruption du Vésuve détruisit la cité romaine de Pompéi, ensevelissant sous une pluie de cendres les fugitifs dont les corps, saisis sur le vif à l'instant de leur mort, ont été conservés jusqu'à nous.
Qui étaient ces personnes emportant avec elles leurs biens les plus précieux et ces habitants recroquevillés dans leur maison n'ayant pas eu le temps, la possibilité de s'enfuir ? Comment vivaientils ? S'appuyant sur les enseignements de l'archéologie d'un site étudié de longue date et sur les références aux historiens, aux philosophes, aux romanciers et aux poètes latins, Mary Beard retrace la vie de la cité antique au moment de la catastrophe.
 
Mary Beard est professeur d'Histoire antique à l'université de Cambridge.
Elle collabore régulièrement au Times Literary Supplement. Elle a publié plusieurs ouvrages, notamment : The Parthenon (2002), The Colosseum (2005) et The Roman Triumph (2007).
 
Pompéi, la vie d'une cité romaine
par Marie Beard, traduit (anglais) par P.E. Dauzat - Editions Seuil
448 pages - 24 euros - ISBN 978-2-02-101072.5
 
*********
 
De 1939 au début des années 1950, près d'un million d'Européens sont déportés en URSS, dans des camps de travail ou dans des villages isolés à des milliers de kilomètres de chez eux.
C'est ce pan de l'histoire européenne Longtemps occulté et encore largement méconnu qui est raconté ici, à partir de témoignages, source vivante et unique. Les auteurs ont sillonné toute l'Europe, la Russie et le Kazakhstan pour rencontrer ces anciens déportés et recueillir leur parole. Leurs récits, mis en perspective par les auteurs, témoignent de la complexité, trop souvent oubliée, des expériences de déportation, où la violence des ruptures s'accompagne d'une intensité radicale des émotions, entre souffrance et exaltation, entre désespoir et confiance.
Des vies intenses faites d'accommodements et de résistance. Une manière originale d'écrire l'histoire à partir du témoignage. Une contribution indispensable à l'historiographie sur les déportations staliniennes.
 
Déportés en URSS. Récits d’Européens au goulag. Avec ub CD : Les voix au goulag
Dirigé par A. Blum, M. Craveri et V. Nivelon – Editions Autrement
320 pages – 24 euros – ISBN 978-2-7467-3146-2
 
*********
 
Artiste bohème au tempérament de feu, Nikki fait irruption dans la vie sage et bien rangée de Sebastian.
Tout les oppose, mais ils s’aiment passionnément. Bientôt, ils se marient et donnent naissance à des jumeaux : Camille et Jeremy. Pourtant, le mariage tourne court : reproches, tromperies, mépris ; la haine remplace peu à peu l’amour. Au terme d’un divorce orageux, chacun obtient la garde d’un des enfants : Sebastian éduque sa fille avec une grande rigueur alors que Nikki pardonne facilement à son fils ses écarts de conduite.
Les années passent. Chacun a refait sa vie, très loin de l’autre. Jusqu’au jour où Jeremy disparaît mystérieusement. Fugue ? Kidnapping ? Pour sauver ce qu’elle a de plus cher, Nikki n’a d’autre choix que de se tourner vers son ex-mari qu’elle n’a pas revu depuis sept ans. Contraints d’unir leurs forces, Nikki et Sebastian s’engagent alors dans une course-poursuite, retrouvant une intimité qu’ils croyaient perdue à jamais.
Des rues de Paris au coeur de la jungle amazonienne. Un thriller implacable brillamment construit. Un couple inoubliable pris dans un engrenage infernal.
 
Né en 1974, Guillaume Musso, passionné de littérature depuis l’enfance, commence à écrire alors qu’il est étudiant.
Paru en 2004, son roman Et après... est vendu à près de deux millions d’exemplaires. Cette incroyable rencontre avec les lecteurs fait de lui un des auteurs français favoris du grand public, traduit dans le monde entier, et plusieurs fois adapté au cinéma.
 
7 ans après
Par Guillaume Musso – Editions XO
400 pages – 21,90 euros – ISBN 978-2-84563-523-4
 
*********
 
Avec le courrier des lectrices de Version Femina, Catherine Deleuze a pris le relais de la légendaire Marcelle Ségal, qui tint Le Courrier du cœur de Elle pendant quarante ans. Les deux dernières pages de l’hebdomadaire sont consacrées à ses réponses au courrier des lectrices (et parfois des lecteurs), concernant leurs problèmes d’épanouissement personnel, de couple, de famille… Elle a l’art, en peu de lignes, de donner une réponse à la fois individuelle et qui peut concerner un grand nombre de lectrices. D’où le succès de sa rubrique. Ce recueil rassemble sous l’angle de l’amour, les lettres les plus représentatives, classées sous différents axes : la recherche de l’amour, la vie à deux, les crises… Il s’y dessine une psychologie de la vie amoureuse pleine d’enseignement. Chacune des 4 parties est illustrée par un dessin humoristique de Margaux Motin, une des illustratrices de presse préférées des 20-45 ans. Depuis dix ans, Catherine Deleuze, psychologue-clinicienne à Paris, répond au courrier des lectrices de Version Femina, supplément féminin du Journal du Dimanche et de 37 titres de la presse quotidienne régionale, de La Voix du Nord à Sud-Ouest
 
Problèmes de cœur, questions d’amour
Par Catherine Deleuze – Editions Albin Michel
200 pages – 15 euros – ISBN 978-2-226-24023-1
 
et, chez le même éditeur
 
 
Réflexion biblique sur le thème de la tour de Babel assortie de témoignages sur la vie dans la palmeraie où l'auteur habite. Selon ce dernier, le récit biblique de la tour de Babel interroge l'essence de Dieu et l'existence de l'homme.
 
Daniel Duigou se joint à cette critique radicale, qui cache une sagesse de la liberté : oui, il faut en finir avec les idéologies et avec les fausses morales qui nous possèdent, mais aussi avec l'esprit de sacrifice, vestige d'une religion dévoyée.
L'Evangile nous invite au contraire à une vraie dépossession, à prendre en main nos destinées en tant que sujets vivants.
 
A l'ombre de la tour de Babel. Nouvelles méditations au désert
Par Daniel Duigou
304 pages - 18 euros - ISBN 978-2-226-240798
 
et,
 
Quel est le point commun entre Cléopâtre, l’empereur romain Hadrien, le philosophe Plutarque, la Vierge Noire de Notre-Dame du Puy, Cagliostro, Robespierre, Bonaparte, Goethe, Novalis, Nerval ou encore Nietzsche ? Une déesse égyptienne aux multiples métamorphoses : Isis.
Depuis l’ancestrale déesse Asèt (son nom égyptien que les Grecs transcrivirent en Isis), cette fresque historique montre la pérennité d’un mythe qui a hanté non seulement l’imaginaire antique, des rives du Nil jusqu’aux confins de l’Empire romain, mais aussi celui des Modernes. C’est ainsi qu’on retrouve la déesse préférée des pharaons sous les traits à peine masqués de Vierges romanes, puis dans la franc-maçonnerie et les fêtes de la Révolution, sur la proue du bateau des armoiries de Paris, et dans les multiples évocations de « l’Isis voilée » du Romantisme.
Adossé à des références historiques, archéologiques et littéraires solides, cet ouvrage nous montre à quel point nous sommes encore imprégnés de cette figure idéale de la Femme salvatrice, née il y a cinq mille ans.
 
Florence Quentin est journaliste et collabore régulièrement au Monde des religions, pour lequel elle a dirigé notamment trois numéros hors-série. Egyptologue, elle a écrit plusieurs ouvrages sur le sujet (chez Bayard, Dervy, Maisonneuve et Larose). Elle dirige actuellement pour la collection Bouquins de Robert Laffont Le Livre des Egyptes. Savoirs et imaginaires, à paraître en septembre 2012.
 
Isis l'Eternelle. Biographie d'un mythe féminin
par Florence Quintin
256 pages - 19 euros - ISBN 978-2-226-24022-4
 
*********
 
Entre Charles de Gaulle et Henri d'Orléans, comte de Paris, les liens sont bien connus, entre François Mitterrand et le chef de la Maison de France, ils le sont moins. Leurs relations, pourtant anciennes, valurent au prétendant au trône une place à part à l'Elysée. Les célébrations du millénaire capétien, en 1987, leur offrirent l'occasion de les renforcer. Jeune énarque, conseiller auprès de la présidence, Cyrille Schott fut le témoin de l'étrange relation qui s'était instaurée entre ces deux monstres sacrés de la vie politique française.
Dans un récit sobre et vivant, étayé de ses souvenirs et de leurs confidences, l'auteur retrace cette amitié qui n'en portait pas le nom. Car les deux hommes se respectaient et s'appréciaient. Le vieux président socialiste soutint le comte dans la querelle dynastique qui l'opposa à la branche espagnole Bourbon, écartant le duc d'Anjou des célébrations capétiennes en 1987. Pour sa part, le comte de Paris lui offrit son soutien indéfectible ou presque, notamment durant les années difficiles de la cohabitation ou lors de sa réélection.
Au cours des années, la mise en avant du chef de la Maison de France, loin de surprendre, témoigna au contraire de la volonté du président-monarque de s'inscrire dans le droit-fil de la "France éternelle", quitte à mécontenter certains de ses proches socialistes...
 
 
La rose et le lys. François Mitterand et le comte de Paris 1986-1996
Par Cyrille Schott - Editions Plon
224 pages - 18,90 euros - ISBN 978-2-259-21529-9
 
*********
 
 
 

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -