Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Et juin arrive... (31 mai 2012)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Ce livre, version remaniée d’une thèse de doctorat, se propose d’étudier les relations entre juifs et chrétiens dans l’espace aragonais au XIIIe et première moitié du XIVe siècles. Durant ces 150 ans, la position des Juifs y évolue de façon significative : ils passent d’une situation souvent qualifiée d’Âge d’Or -surtout si on la compare à ce que vivent leurs coreligionnaires ailleurs en Occident - à une aggravation de leurs conditions d’existence. Il s’agit de mettre en évidence cette évolution et surtout de tenter de l’expliquer. Alors qu’au départ, il existe dans la Couronne d’Aragon un réel décalage entre la position statutaire des Juifs définie par l’Église, et la réalité qu’ils vivent au quotidien, à mesure que la conjoncture se durcit, les relations avec les chrétiens se compliquent et la vie quotidienne est émaillée d’incidents parfois dramatiques. Pour saisir ces inflexions parfois imperceptibles, les relations entre Juifs et Chrétiens sont analysées à plusieurs niveaux et au moyen de sources de natures différentes : les documents de la pratique permettent d’appréhender la vie des hommes de toutes confessions dans ce qu’elle a de plus concret, et mettent en valeur la « convivence » qu’ils partagent le plus souvent. Les sources religieuses et théologiques permettent d’étudier la position de l’Église en théorie, mais aussi de voir comment la norme est mise en pratique, notamment au moyen de la prédication dont les Juifs font l’objet en vue de leur conversion. Les œuvres et les démarches d’hommes comme Raymond Lulle ou Raymond Martin, qui sont à la fois des auteurs et des acteurs de la controverse avec les Juifs, sont analysées et étudiées dans ce sens. Par ailleurs, les sources hébraïques, Responsa de Salomon ben Adret, compte-rendu de la Dispute de Barcelone en 1263 par Nahmanide, et divers traités d’exégètes et d’halakhistes permettent d’analyser la réaction des Juifs au changement d’attitude des chrétiens. Enfin, la position du roi, arbitre des relations sociales dans ses États, est étudiée en filigrane. Les juifs sont pour lui un atout, essentiellement économique mais aussi politique et stratégique au moment où l’État s’élabore, et il les protège et garantit leurs privilèges, bien réels, tout au long de la période. Ces sources et ces thèmes ont donc pour ambition d’analyser une histoire « vivante » et mouvante et de saisir l’évolution des relations entre deux groupes dont la coexistence a produit de grandes richesses. Le large éventail de la documentation examinée permet une approche globale de la question et facilite l’analyse des fondements idéologiques des relations économiques et sociales.
 
Judei nostri. Juifs et chrétiens dans la couronne d'Aragon à la fin du Moyen-Age
par Claire Soussan Max - Editions Mérodiennes
260 pages - 25 euros - ISBN 978-2-912025-74-6
 
*********
 
Le monde musulman est en guerre avec lui-même. Le « printemps arabe » fantasmé par certains a pris les contours d’une offensive islamiste qui ne cesse de s’épandre. La plupart des analyses géopolitiques menées ces dernières décennies semblent devenir obsolètes.
En un temps de changements politiques cruciaux en France, en Europe et en Amérique du Nord, il est d’une extrême urgence de se donner les moyens de déchiffrer lucidement ce qui se joue et de poser les questions qui doivent l’être. L’offensive islamiste en cours est-elle destinée à se poursuivre ? Constitue-t-elle une menace planétaire ? Les dirigeants occidentaux ont-ils pris la mesure du danger auquel nous sommes confrontés ? Comment sortir de l’inertie et de l’aveuglement qui règnent encore?
Daniel Pipes a écrit : « l’islam radical est le problème, l’islam modéré st la solution ». Guy Millière utilise lui-même souvent la formule. C’est dans cette perspective qu’ils proposent ici des réponses. Incisives. Claires. Tranchées. Éloignées du politiquement correct comme des caricatures hâtives.
 
Daniel Pipes est le fondateur et le directeur du Forum du Moyen-Orient (Middle East Forum), basé à Philadelphie, aux États-Unis.
Il est l’auteur de nombreux livres dont "Miniatures: Views of Islamic and Middle Eastern Politics" (Transaction Publishers), et "L’islam radical à la conquête du Monde" (Cheminements
).
Guy Millière est économiste, géopolitologue, professeur d’université. Il est l’auteur de nombreux livres, dont "Qui a peur de l’islam !" (Michalon), "La résistible ascension de Barack Obama" (Cheminements) et, avec David Horowitz, "Comment le peuple palestinien fut inventé" (David Reinharc).
 
Face à l'islam radical. Un regard plus profond sur le Proche-Orient et le péril islamiste
Par Daniel Pipes et Guy Millière - Editions David Reinharc
78 pages - 9,50 euros - ISBN 978-2-3598-69040-9
 
*********
 
La Mort de Ben Laden est un essai écrit par Jean-Dominique Merchet, édité en juin 2012 aux éditions Jacob-Duvernet. Un an après la mort de Ben Laden, Jean-Dominique Merchet relate les événements : de l’assaut décidé par Barack Obama à l’immersion controversée du corps du terroriste. Le journaliste spécialiste défense signe le premier livre sur le raid qui a tué Ben Laden. Le 2 mai 2011, l'homme le plus recherché de la terre était abattu par des commandos américains. Comment Oussama Ben Laden s'était-il réfugié à Abbottabad, une ville de garnison dans le nord du Pakistan ? Comment les services de renseignement américains l'ontils retrouvé ? Est-il vrai que l'attaque a failli virer au fiasco à cause d'un accident d'hélicoptère ? Comment s'est déroulé l'assaut de quelques dizaines de minutes ? Ben Laden avait-il une chance d'en sortir vivant ?
Écrit par un journaliste spécialisé dans les opérations spéciales, La Mort de Ben Laden répond à ces questions de façon précise, sans rien cacher des zones d'ombres qui demeurent et avec le souci constant de produire l'information la plus juste possible.

Jean-Dominique Merchet est journaliste. Il est l'auteur de Mourir pour l'Afghanistan, Une Histoire des forces spéciales, Caroline Aigle, vol brisé aux Éditions Jacob-Duvernet. Il tient un blog militaire très lu : Secret-Défense.

Jean- Dominique Merchet, longtemps journaliste de défense à Libération, est aujourd’hui Directeur adjoint de la rédaction de Marianne. Ancien Auditeur de l’Institut des Hautes Etudes de Défense nationale, il publie Secret Défense, le blog le plus populaire sur l’actualité de la défense et des conflits. Il est notamment l’auteur de Mourir pour l’Afghanistan et Une Histoire des Forces spéciales.
 
La mort de Ben Laden
par Jean-Dominique Merchet - Editions Jacob-Duvernet
200 pages - 18,90 euros - ISBN 978-2-84724-405-2
 
*********
 
Les entités nationales sont encore censées incarner l’identité, la souveraineté, la légalité et la légitimité des « peuples » de la Terre. Mais la réalité géopolitique qui émerge est tout autre. Les États-Nations n’y auront bientôt plus aucun rôle à jouer. Entre mondialisation et relocalisation, les niveaux intermédiaires, qui avaient fait le terreau de la Modernité aujourd’hui finissante, vont disparaître. L’humanité est en passe de se réorganiser fondamentalement sous les effets de deux pôles complémentaires : la Terre, prise comme un tout unique et solidaire, et le terroir, pris comme territoire géographique parfois, mais le plus souvent culturel ou passionnel. Les appartenances fondamentales des personnes ne sont plus les appartenances nationales, et « les gens » ne se reconnaissent plus guère dans les États et les jeux politiciens qui les gouvernent. La carte nationale d’identité n’est, au fond, plus qu’une carte de crédit ou une carte de réduction donnant droit à certains avantages électifs... mais dont la cotisation fiscale est bien lourde
 
 
Scientifique, philosophe, prospectiviste, Marc Halévy applique la systémique (système complexe) au monde de l'entreprise et de l'économie.
 
Mondialisation et relocation. Entre Terre et Terroir
par Marc Halevy - Editions Dangles
224 pages - 19 euros - ISBN 978-2-703-30937-6
 
*********
 
Je le vois aujourd'hui debout à Hébron, dans le caveau des Patriarches, en train de lire les lettres que lui envoient ses enfants des quatre coins du globe. En même temps, il nous raconte sa vie : comment il a découvert Dieu, comment il a inventé l'exil en quittant Ur. Combien il a rêvé de terres promises et connu de désillusions, ses descentes en Egypte, ses errances et ses guerres, son désir de progéniture, la naissance d'Ismaël et celle d'Isaac. A ses côtés, il y a Sarah, son amour et sa compagne de quêtes. Femme auteur du premier éclat de rire dans la Bible, et qui, depuis trois mille ans, n'arrête pas de nous répéter : " Mes enfants, si les religieux vous ennuient un jour, n'hésitez pas à chatouiller le Livre, il se roulera avec vous par terre. Abraham, votre père, en est témoin. " M.K.
 
Mohamed Kacimi a grandi en Algérie, il est arrivé à Paris au début des années 8. Alliant des études coraniques à son goût éclairé pour la langue française et sa littérature, croisant des savoirs et des influences culturelles fortes, il tient une place majeure et bien à lui dans le paysage intellectuel. Essayiste, romancier, auteur de théâtre, auteur jeunesse il collabore régulièrement à France Culture ou au Monde.
Toujours basé à Paris, il voyage et séjourne régulièrement dans tout le Moyen-Orient
 
La confession d’Abraham
Par Mohamed Kacimi – Editions Folio
96 pages – 2 euros – ISBN 978-2-07075959-7
 
*********
 
L'historien Michael H. Kater a enquêté avec une extrême minutie sur huit compositeurs confrontés au nazisme. Il fait apparaître les opportunismes, les compromissions, les ambitions cachées, les collaborations mais aussi les oppositions au régime hitlérien, un moment de l'histoire jusqu'ici pudiquement masqué. Richard Strauss, Kurt Weill, Paul Hindemith, Carl Orff, Arnold Schoenberg, mais aussi Hans Pfitzner, Werner Egk et Karl Amadeus Hartmann sont convoqués devant le tribunal de l'histoire. Un livre plein de révélations étonnantes, étayé par une documentation impressionnante.
 
Michal H. Kater, né à Zittau en Allemagne en 1943 est un historien établi au Canada spécialisé dans l'Allemagne nazie.
 
Huit portraits de compositeurs sous le nazisme
par Michael H. Kater, traduit (anglais) par Sook Ji et M. Katenecker - Editions Contrechamps
446 pages - 28 euros - ISBN 978-2-940-06838-8
 
*********
 
Le plus gros sujet de mécontentement des Français durant la guerre et jusqu'au tout début des années 1950 fut celui de la pénurie et des restrictions alimentaires. Il donna lieu à tant de scandales politiques que les Etats-Unis finirent par ne plus accorder qu'avec réticence leur aide économique pour la reconstruction de la France !
S'appuyant sur des sources souvent inédites, ce livre raconte et donne sens aux plus importants scandales liés au ravitaillement, qu'ils aient été célèbres ou secrets, avérés ou construits de toutes pièces : favoritisme et corporatisme, contournement de la taxation des prix comme dans l'affaire des télégrammes de 1941, calomnies comme dans le cas du ministre Jean Achard, approvisionnement des popotes de Vichy par le biais du marché noir, corruption des services du Ravitaillement général, détournements et vols alimentaires à la SNCF ou aux PTT, malversations au Secours national, affaire du sucre au plus haut niveau de l'Etat, vrai-fausse suppression de la carte de pain en 1945
 
Fabrice Grenard, agrégé et docteur en histoire, est chargé de conférences à l'Institut d'études politiques de Paris

Les scandales du ravitaillement
Par Fabrice Grenard - Editons Payot
304 pages - 23 euros - ISBN 978-2-228-90733-0
 
*********
 
Neuvième titre de la collection, le city guide Istanbul Itinéraires propose une immersion fouillée au cœur de l’une des villes les plus mythiques du monde. Métropole plurimillénaire, celle que l’on surnommait la Sublime Porte est entrée dans la modernité sans rien oublier de son fantastique passé.
Au fil des dessins de François Place, Istanbul se dévoile. À travers dix itinéraires imaginés par Jean-Bernard Carillet, journaliste-voyageur et auteurs de nombreux guides sur la Turquie, il a su saisir l'entremêlement des époques, les richesses héritées des empires byzantin et ottoman et le renouveau actuel de la ville.
Européenne et asiatique, impériale et populaire, assoupie et vibrionnante, la ville apparaît avec tous ses contrastes dans les magnifiques illustrations originales de François Place.
Jean-Bernard Carillet en dévoile les chemins de traverse, les adresses inédites et les secrets les mieux gardés.
Embarquez aussi jusqu'aux paisibles îles aux Princes ou pour une croisière le long du Bosphore où se mirent de superbes Yali.

François Place, né en 1957, a suivi des cours d'expression visuelle à l'école Estienne. Ses premières illustrations pour la jeunesse paraissent en 1983, avant qu'il ne commence à écrire ses propres textes. Son talent d'auteur complet est révélé en 1992 avec la parution, chez Casterman, des Derniers géants qui sera récompensé par de nombreux prix.
Ses albums reflètent son goût pour l'imaginaire géographique et la rêverie des voyages (l'Atlas des géographes d'Orbae, tous les deux chez Casterman).

Infatigable globe-trotter, Jean-Bernard Carillet sillonne la planète plusieurs mois par an. La Turquie fait partie de ses escales de prédilection, notamment l'est de l'Anatolie, dont le puissant magnétisme l'envoûte. Tout aussi forte est l'attraction qu'il éprouve pour Istanbul, ville-monde qui l'enchante par sa fureur de vivre, son côté épicurien (le fameux keyif, que l'on peut traduire par "art de vivre") et sa prodigieuse densité culturelle.
Journaliste et photographe basé à Paris, Jean-Bernard a signé de nombreux ouvrages pour Lonely Planet , en français et en anglais, dont le guide Turquie. Il collabore également aux pages "Voyage" de plusieurs magazines français et anglo-saxons.
 
Istanbul Itinéraires
par François Place et Jean-Bernard Carillet - Editions Casterman
168 pages - 16 euros - ISBN 978-2-203-04119-6
 
et, chez le même éditeur
 
Pour compenser mon défaut, Dieu m’a fait cadeau de l’écriture et de la poésie. C’est grâce à ces dons que je m’élèverai parmi les hommes. » Malingre et souvent malade durant son enfance, Arnold a lu la plupart des livres de la bibliothèque de son père et, déjà mûr pour son jeune âge, ambitionne de devenir écrivain. Marginale et solitaire comme lui, une orpheline de l’école primaire elle aussi très mûre, Rose, l’encourage dans cette voie.
Rapprochés par le rejet dont ils sont victimes l’un et l’autre, les deux enfants deviennent très complices, puis inséparables. Devenus adultes, ils prennent ensemble le chemin de la grande ville, qui porte encore les stigmates de la guerre récente. Sur place, Arnold trouve un travail d’employé, mais ne renonce pas pour autant à ses rêves littéraires…
Révélée avec Les Enfants de l’envie, Gabrielle Piquet a mis au point une écriture visuelle très personnelle, qui en fait l’une des voix les plus originales de la jeune bande dessinée française d’aujourd’hui. Portrait sensible de deux êtres en quête d’eux-mêmes, Arnold et Rose révèle une nouvelle facette de son talent.
 
Jusqu'alors étudiante en sciences politiques, Gabrielle Piquet publie en 2007 une première bande dessinée, 'Trois fois un', basée sur trois nouvelles de Tonino Benacquista - tirées du recueil 'Tout à l'égo' (' La Volière', 'La Pétition' et 'Q.I.'). Usant entre autres d'un noir et blanc délicat, la jeune Gabrielle Piquet est vouée à un avenir prometteur dans le monde (parfois assez hermétique) de la bande dessinée
 
Arnold et Rose
par Gabrielle Piquet
140 pages - 16 euros - ISBN-978-2-203-04360-2
 
*********
 
A mesure que les lettres défilent, les animaux prennent place : Barbara la baleine, Héliope le hibou, Marcel le mouton, Otto l'ornithorynque, etc.
 
Janik Coat est née à Rennes. Après des études aux Beaux-arts de Nantes, elle vit et travaille à Paris. Elle exerce le métier de graphiste depuis 1999. Elle publie en tant qu’auteure-illustratrice depuis 2005 et anime régulièrement des ateliers d’arts plastiques autour de ses livres.
 
ABC Bestiaire
par Janik Coat - Editions Autrement
64 pages - 14,50 euros - ISBN 978-2-7467-3069-4
 
*********
 
En mémoire d'Aron Leoni (1933 - 2010)., rabbin, ce livre comporte ses écrits religieux, historiques et professionnels, lui réalisés durant sa vie. A la fin de ces esais, rédigés par des experts, nous trouvons un index des auteurs, des noms et des lieux. Le volume, qui contient 13 histoires du monde juif du Moyen âge à nos jours, est précédé d'une biographie des études réalisées par Aron Leoni
Les thèmes concernent le monde sépharade, de l'Italie en particulier, prêteurs ibériques en Toscane au début du XVIe siècle a l'évacuation des derniers Juifs italiens de Salonique en 1943, en embrassant la littérature des Portugais dans la France de l'Ancien régime à Daniel Rodriga et le commerce en Adriatique. L'état des maison sépharades dans le premier registre d'état civil du ghetto de Ferrare. L'ouvrage est complété d'un index très riche par Laura Graziani Secchieri.
 
Pier Cesare Ioli Zorattini enseigne les Sciences historiques à l'Université d'Udine en Italie
 
Studi sul mondo sefardita. In memoia di Aron Leoni
Dirigé par Pier Cesare Ioli Zorattini - Leo S. Olschki Editore
342 pages - 37 euros - ISBN 978-8-)822-26166-3
 
*********

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -