Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Un peu de lecture pour les beaux jours (17 juin 2012)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


L’histoire des Hébreux nous est essentiellement connue par la Bible. Mais entre l’Histoire et la foi, où se situe la réalité du peuple d’Israël ? Se fondant sur les progrès de l’archéologie, Richard Lebeau confronte le récit biblique aux découvertes archéologiques. Il raconte le destin exceptionnel de ces nomades venus de Mésopotamie, d’Égypte et de Canaan, rassemblés, vers 1200 avant J.-C., autour du culte d’un Dieu unique – Yavhé – et d’un roi. Malgré les conquêtes, les exodes et les tentatives d’assimilation, les Hébreux ont su préserver leur identité, réécrivant sans cesse leur passé, jusqu’à leur expulsion de la Terre sainte par les Romains en 135 de notre ère.
 
Richard Lebeau, égyptologue, est professeur, conférencier et guide de voyages culturels. Il a publié de nombreux ouvrages, entre autres l'Atlas des Hébreux en 2003 et Pyramides, temples, tombeaux de l'Égypte ancienne en 2004 aux Éditions Autrement. Claire Levasseur, cartographe indépendante, a réalisé plusieurs atlas pour Autrement, l'Atlas de l'immigration de Gérard Noiriel en 2002, l'Atlas des Français aujourd'hui de Laurence Duboys Fresney en 2006, sans oublier les ouvrages de Richard Lebeau
 
Une histoire des Hébreux. De Moïse à Jésus
De Richard Lebeau - Editions Tallandier.
304 pages - 9 euros - ISBN 978-2-84734-931-3
 
********
 
386 "faits" antisémites ont été recensés en France en 2007. Vivons-nous le grand retour de l'antisémtisme ? Il fait admettre que, dès lors qu'il est question de ce thème si sensible, il est difficile d'éviter l'excès et le défaut, d'installer l'analyse au bon niveau. La difficulté est d'autant plus grande que tout se mêle quand il est question des Juifs et de l'antisémitisme, le passé et le présent, les problèmes intérieurs de la société française et les logiques internationales ou mondiales, la religion et la politique.
 
Michel Wieviorka, docteur d'Etat ès Lettres et Sciences Humaines, directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, est depuis 2009 Administrateur de la FMSH/ Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme. Il a été directeur du CADIS /Centre d'analyse et d'intervention sociologiques (EHESS/CNRS) entre 1993 et 2009.
En juillet 2006, il a été élu Président de l'Association internationale de sociologie AIS/ISA.
Depuis novembre 2006, il préside le comité de selection du prix Michel Seurat créé par le CNRS. Il est également membre du "Centre de coopération franco-norvégienne en sciences sociales et humaines" de la FMSH/Paris.
Il a été co-directeur, avec Georges Balandier, de la revue Cahiers Internationaux de Sociologie de 1991 à 2011.
Après avoir dirigé la collection "Voix et Regards" aux Editions Balland (lien vers la présentation des ouvrages publiés depuis 2000, il dirige aujourd'hui la collection "Le monde comme il va" aux Editions Robert Laffont. Il est également membre du Comité scientifique des Presses de Sciences Po' et des comités de rédaction de plusieurs revues dont: Journal of Ethnic and Migration Studies / Ethnic and Racial Studies / French Politics, Culture and Society
 
L'antisémitisme est-il de retour ?
de Michel Wieviorka - Editions Larousse
126 pages - 9,90 euros - ISBN 978-2-03-584311-1
 
********
 
Jean Moulin a-t-il été dénoncé parce qu'on craignait ses idées ? Certains l'ont-ils livré aux nazis pour reconstruire, à la Libération, une France différente de celle qu'il espérait ?
Après la guerre, la justice a choisi de répondre "non" à ces questions. Par deux fois, le principal suspect, René Hardy, a été acquitté. Malgré les témoignages troublants, malgré les documents embarrassants.
Décidé à comprendre ce qui se noua à Caluire, le 21 juin 1943, un juge à la retraite rouvre le dossier. René Hardy est donc convoqué par cet homme pour un nouvel interrogatoire. Un face-à-face impressionnant, où l'on croise de grands résistants, des petites frappes, une femme sublime. Mais un face-à-face imaginaire... Cet homme blessé cherche-t-il la vérité ou un sens à sa propre histoire ?
De la gare de Perrache aux geôles de la Gestapo, des couloirs du Palais de Justice aux rendez-vous secrets de la Résistance, les versions de chacun se confondent et se contredisent. Les héros et les traîtres sont attachants, secrets, romanesques. La vérité de Caluire
cette matière fissile sortira-t-elle de ces confrontations ? Le juge lui-même comprendra-t-il enfin son époque, et ses obsessions ?
 
Après des études de sociologie à l'université de la Sorbonne, et quelques petits boulots, Dan Franck se consacre, depuis plus de vingt-cinq ans, à l'écriture. Prix du premier roman en 1980, avec 'Les Calendes grecques', il est aussi l'auteur de 'Le Petit Livre de l'orchestre et de ses instruments' ou 'Les Têtes de l'art'. Dan Franck écrit aussi à quatre mains, notamment avec Jean Vautrin (' Les Aventures de Boro reporter') ou Enki Bilal (' Un siècle d'amour'). Son plus célèbre roman reste à ce jour 'La Séparation', sur la rupture amoureuse, traduit en dix-sept langues et adapté au cinéma par Christian Vincent. Outre son activité d'écrivain, Dan Franck est aussi scénariste pour le cinéma et la télévision (' Jean Moulin', réalisé par Yves Boisset
 
Les champs de bataille
De Dan Franck - Editions Grasset.
280 pages – 18 euros - Isbn : 978-2-246-79018-1
 
********
 
C'est le deuxième tome du bouquin qui a fait scandale au sein du PS : Rose Mafia 2 L'enquête se veut un travail d'investigation selon la maison d'édition Jacob-Duvenet, attaquée en justice pour diffamation par la fédération du Pas-de-Calais.
 
Martin Leprince est correspondant à Paris de Nord éclair
 
Rose Mafia 2. L'enquête
de Martin Leprince. Témoin central Gérard Dalongeville - Editions Jacob Duvernet
300 pages - 20 euros - ISBN 978-2-84724-423-6
 
********
 
Sans être obligatoirement des maniaques de la décapitation, les Romains ne reculaient guère devant les manifestations de cruauté. Ils avaient prévu des châtiments spectaculaires, comme la fameuse « peine du sac », qui voulait qu’on enfermât les parricides dans un sac en compagnie d’un chien, d’une vipère ou d’un singe, avant de jeter le tout dans le Tibre. On précipitait les traîtres du haut de la roche Tarpéienne, près du Capitole, et l’on enterrait vivantes les vestales qui avaient rompu leur voeu de chasteté. L’empereur Auguste avait même institutionnalisé le droit de vengeance en autorisant le mari et le père d’une femme adultère à tuer l’amant.
Les crimes faisaient partie intégrante de l’imaginaire latin, et les historiens de Rome ne se sont pas fait faute de raconter ceux qu’ils trouvaient exemplaires.
À s’en tenir aux écrivains – Tite-Live sous Auguste, Tacite et Suétone aux Ier et IIe siècle, ou aux philosophes, comme Sénèque, ou aux moralistes, comme Plutarque – , on aura une idée assez nette de la place que le fantasme criminel tenait dans la pensée politique du Romain cultivé.
Les meurtres exemplaires retenus ici sont ceux de Rémus, de la soeur d’Horace, de Pompée, César, Cicéron, Caligula, Messaline, Claude, Britannicus, Agrippine, Néron…, selon le plan suivant, de Jean-Yves Boriaud, qui est en outre le traducteur des textes en référence :
 
I. Le temps des monstres d’avant l’Histoire
II. Les débuts officiels de Rome : les meurtres primordiaux
III. Les guerres civiles : les meurtres politiques
IV. Les Julio-Claudiens : les meurtres dynastiques
V. Le théâtre de Sénèque : les meurtres rêvés
Jean-Yves Boriaud est professeur de littérature latine à l’université de Nantes. Il est l’auteur d’une Histoire de Rome parue chez Fayard. Il a traduit Cicéron et Artémidore pour les éditions Arléa.
 
Crimes à l'antique
de Jean-Yves Boriaud - Editions Arléa
126 pages - 16 euros - ISBN 978-2-869-59984-0
 
********
 
Mourant de soif, une caravane bédouine erre dans le désert : son guide, le sage de la tribu, a confié à son fils la garde du chameau "porteur d'eau", mais
celui-ci, profitant d'un moment d'inattention du garçon, disparaît dans la nature. Quelques jours plus tard, comme par miracle, la caravane se retrouve dans un ravin à la végétation luxuriante où elle s'approvisionne en eau avant de poursuivre son chemin.
Cependant, pour le punir, ou peut-être pour lui permettre de se racheter, le cheikh oblige son fils à rester sur place en compagnie d'une chamelle blessée... Ainsi commence, telle que la rapportent les anciens, la légende du chamelier : son mariage avec la fille du berger enlevé par les djinns, l'aménagement par ses soins du ravin et, surtout, son engagement de bon voisinage avec le peuple des serpents.
Le réalisme fantastique d'Aboukhnegar se situe au croisement de trois traditions : la mythologie de l'Egypte ancienne, les légendes bibliques et leurs prolongements coraniques, l'étrange et le merveilleux araho-musulmans. Aussi ce roman peut-il se lire à la fois comme un conte populaire et comme une fable philosophique sur le péché originel, la chute et l'impossible rédemption
 
Ahmed Abo Khnegar est né en 1967 dans un petit village près d’Assouan au sud de l’Egypte. il vit aujourd’hui à Assouan. Son univers romanesque est tout entier marqué par le désert environnant, les personnages parfois mythiques qui habitent ces contrées et les arts populaires dont ils sont porteurs. Son œuvre se compose d’une quinzaine de publications : nouvelles, pièces de théâtre, romans et essais.
Il a obtenu, en 2000, le prix d’Etat d’encouragement pour son roman Nagaaal-salaawa (Le hameau du loup). Il est l’auteur de plusieurs recueils de nouvelles : Hadith khass an al-guidda (Conversation particulière d’une grand-mère), Ghawayet al-charr al-gamil (Le plaisir du mal) et de deux romans : Fitnat al-sahraa (Séduction du désert) et Al-amma okht al-rigal (La tante sœur des hommes) qui a été salué en 2008 par le prix de la fondation Sawirès pour « sa capacité à surprendre, la diversité au niveau du rythme et de la narration. »
 
Le Ravin du chamelier
par Ahmad Aoukhnegar, traduit (arabe) par Khaled Osman - Editions Actes Sud
208 pages - 22 euros - ISBN 978-2-330-00590-0
 
********
 
Dans les trains japonais, le contrôleur fait la courbette aux passagers. En Russie, la méfiance règne : sourire dans la rue ou dire bonjour à un voisin est suspect. Les petits Thaïlandais, eux, font l'apprentissage d'une longue liste de règles de politesse, inidspensables à la vie au «pays du Sourire». Les Grecs, eux, ont la politesse plutôt rustique, et à géométrie vraiable : des mots comme malaka (connard) ou pousti (pédé) servent, selon le contexte, d'insulte ou de formule amicale.
Ce Tour du Monde de la politesse, voyage riche en informations et plein d'humour parmi les rituels du monde entier, reprend une série d'articles publiés pendant l'été 2011 par le quotidien Le Monde. Les correspondants étrangers du journal y portent un regard aigu et souvent cocasse sur les pays qu'ils observent au quotidien. Le savoir-vivre, que les Français ont tendance à considérer comme leur patrimoine national, se décline en réalité sur les cinq continents de façon singulière et parfois surprenante. Les habitudes des uns peuvent être des injures pour les autres, et certaines règles intangibles ici n'ont aucun sens ailleurs. L'ouvrage est préfacé par Didier Pourquery, directeur adjoint des rédactions du journal Le Monde, et assorti d'un panorama général et de commentaires par Laurence Caracalla, experte en bonnes manières.
 
Le tour du monde de la politesse
Editions Denoël - Le Monde
144 pages - 13 euros - ISBN 978-2-207-11316-5
 
********
 
A travers une relecture critique de l'histoire de l'origine de ces trois religions, l'auteur fait apparaître un socle commun et met en lumière les liens qui les unissent.
L'unité cachée

Chacune des trois religions du Livre prétend, depuis toujours, être la seule religion véritable. Cette affirmation alimente incompréhension, intolérance et persécutions. Ne pourrait-on, à l'inverse, accréditer l'existence d'un Dieu commun ?

À travers une relecture critique de l'histoire de ces religions, Antoine Schwarz met au jour leur fonds commun, très rarement exprimé. Elles se rejoignent en effet sur les mystères fondamentaux : ceux de Dieu, de l'homme et de sa création, de la Révélation, du Salut.

Par ailleurs, les socles prétendument inviolables sur lesquels chacune d'entre elles repose sont en réalité très fragiles, comme l'ont montré des découvertes successives concernant la transcription des textes sacrés eux-mêmes. Autant d'éléments qui feraient converger les trois monothéismes.

L'enjeu de ce rapprochement n'est pas seulement religieux, il est aussi politique. Car la paix dans le monde restera utopique aussi longtemps que les religions issues de la Révélation ignoreront à quel point ce qui les unit est plus important que ce qui les sépare.
 
Ancien élève de l’École nationale d’administration, dirigeant de sociétés de l’audiovisuel public, magistrat honoraire à la Cour des comptes, Antoine Schwarz plaide pour un nouveau mode de travail et d’échange dans un esprit œcuménique. L’Unité cachée est l’œuvre d’une vie de recherche. Antoine Schwarz est décédé quelques jours après avoir achevé son manuscrit.
 
L'unité cachée. Judaïsme, christianisme, islam
par Antoine Schwartz - François Bourin Editeur
328 pages - 22 euros - ISBN 978-2-8491-315-9
 
*********
 
Dans cet ouvrage, Jean Zéboulon réussit, grâce à des anagrammes, à transformer un ovin en extraterrestre, à faire de la tortue un plat savoureux, et à métamorphoser le mérou en un autre poisson au caractère salé.
 
Jean Zéboulon est né en 1951 sur l’île de la Cité, à Paris.
Il a exercé, entre autres, les métiers de flûtiste dans une boîte de nuit bruxelloise, cultivateur de bananes en Galilée, dessinateur anatomique pour une faculté de médecine, illustrateur et cartographe à Science & Vie, La Recherche et L’Histoire, avant de poser ses valises pendant quatorze ans à L’Express. Depuis 2001, il est auteur et illustrateur musical pour la prestigieuse et énigmatique émission : Die Nacht / La Nuit, sur Arte.
En 2004, il a publié un premier ouvrage intitulé : Bestiaire pour les jours de cafard (Éditions du Seuil).
 
Anagram
Par Jean Zébulon – Editions La Table Ronde
12,50 euros – ISBN 978-2-271036875-5
 
*********
 
 
Ces deux volumes (illustrés) regrouperont les interventions de plus de quarante spécialistes internationaux qui ont participé au colloque de même titre, organisé dans le cadre du programme de recherche Le Monde maçonnique, LNS, Bordeaux 3, les 17-18 et 19 juin 2010.
 
Les femmes et la Franc-Maçonnerie. Des Lumières à nos jours. XXe et XXI siècles
Dossier édité par C. Révauger et J.Ch. Lemaire. Ed. La Pensée et les Hommes
392 pages - 30 euros - ISSN 0774-2754
 
 
*********
À 40 ans passés, Gilles hérite de la maison d'un père inconnu et part sur ses traces.
Vendeur de chaussures pour femmes au Bon Marché le jour, transformiste dans un cabaret de Montmartre la nuit, il partage son existence avec Lucie, leur fille Honorine, sa mère Monica et les cinq vieux colocs de celle-ci : Blanche, Paul, Kathy, Odette et Jean.
Gilles embarque la troupe au grand complet à la découverte de son héritage et, au fur et à mesure que le voile se lève sur certaines zones d'ombre de son passé, se sent de plus en plus vivant. Mais, au fil de ses découvertes, certains détails viennent troubler ses nouvelles certitudes. Une mise en scène trop évidente semble masquer la vérité.
Vincent Pichon-Varin est auteur et éditeur. Après Les Colocs (cherche midi, 2011), Mon père, c'était toi ? est son second roman.
 
Mon père, c'était toi ?
Par Vincent Pichon-Varin - Editions Cherche-Midi
270 pages - 17 euros - ISBN 978-2-7491-2608-1
 
*********
 
Auteur des Chiens de garde et d'Aden Arabie, Paul Nizan (1905-1940) laisse une œuvre ineffaçable de polémiste et de romancier. Compagnon de Sartre, il fut au centre d'une génération d'intellectuels marxistes moins connus, tels que Georges Politzer, Georges Friedman, Henri Lefebvre ou Norbert Guterman. Plongeant dans la vie intime mais aussi dans les nombreux réseaux de Nizan tout au long des années 20 et 30, ce livre raconte l'effervescence d'une génération audacieuse et inquiète, confrontée au dilemme entre révolution et totalitarisme. Philosophe communiste exigeant, écrivain engagé dans les luttes sociales, Nizan sera l'un des journalistes les plus lucides de son temps. Vingt ans après sa dernière biographie, explorant les sources récentes de sa vie publique et privée, Yves Buin fait revivre avec talent ce personnage au destin hors du commun fauché à trente-cinq ans par une balle allemande. L'intelligence, la colère et la quête de justice de Nizan nous parlent aujourd'hui, plus que jamais.
 
Yves Buin est médecin pédo-psychiatre. Outre des romans policiers, il écrit sur le jazz et la psychiatrie, et est l'auteur de biographies. Il a publié une vingtaine d'ouvrages, dont Maël (Christian Bourgois), Fou-l'Art-Noir, Thelonious Monk et L’oiseau Garrincha (Le Castor Astral), La Terre d'Arnhem (Plon), Bornéo, après la nuit (Grasset), Essai d'herméneutique sexuelle (Seghers), Kerouac (Jean-Michel Place), Kapitza et Borggi (Rivages Noir
 
Paul Nizan. La révolution éphémère
par Yves Buin - Editions Denoël
350 pages - 23 eutros - ISBN 978-2-207-10939-7
 
 
*********
 
La petite trentaine, portant beau, Hardouin cadet-Venelle est cultivé et a amassé une jolie fortune. Mais, en ce début du XIVe siècle, il porte une croix : sa charge de bourreau. Torturer et tuer ne gênaient pas M. Justice de Mortagne jusqu'à ce qu'il exécute une innocente. Une quête l'anime depuis : faire «vraie justice» lui-même. Traquer les coupables qui passent entre les mailles et qui bénéficient de soutiens haut placés, accomplir la vengeance divine que tant d'hommes dévoient. Aussi, quand Henriette, la fille du sous-bailli Arnaud de Tisans, moniale à l'abbaye des Clairets, est retrouvée étranglée à la porte du monastère, il lui faut connaître la vérité. Crime crapuleux, puisqu'on lui a dérobé ses aumônes ? Mais pourquoi, alors, la mère abbesse semble-t-elle si peu désireuse de le voir enquêter sur place ? Parce que ce meurtre conduirait vers d'autres ? Et que vient faire dans ce drame Mahaut de Vigonrin, belle dame accusée d'empoisonnements ?

M. de Mortagne, que ses ennemis rabaissent au rang de Jean-Cadavre, en vient à brutaliser, faire chanter pour que le vrai droit soit rendu. Malheureusement, la justice est souvent implacable et ceux qui la désirent, rarement récompensés.
 
Andréa H. Japp est considérée comme l'une des «reines du crime » françaises. Elle est l'auteur d'une vingtaine de romans policiers
 
En ce sang versé. Les enquêtes de M. de Mortagne, Bourreau
Par Andrea H Japp - Editions Flammarion
368 pages - 21 euros - ISBN 978-2-0812-5665-1
 
 
*********
 
L’apparition des médias a encouragé les institutions politiques (des partis politiques aux gouvernements) à promouvoir leur image pour emporter la conviction du public auquel elles s’adressaient. Les pouvoirs autoritaires ont trouvé dans cette ressource un moyen de consolider leur domination. Or, comment les artistes ont-ils pu prendre part à la propagande dont l’utilitarisme est à l’opposé des fins que l’on attribue généralement à l’art ? Ont-ils dû mettre de côté leur vocation, ou l’ont-ils eux-mêmes détournée ?
 
Témoigner entre Histoire et Mémoire 111 : Art & Propagande jeux inter-dits
Collectif - Editions Kime et Mémoire d'Auschwitz
168 pages - 15 euros - ISBN-978-2-84174-572-2
 
********
 
Un pamphlet partial écrit par Hessel, l'imposteur et Sanbar, le partisan.
 
Hessel rescapé ? Il fut interné, pour moins d’un an, comme résistant (déporté politique), ce qui est tout à son honneur, mais nullement comme Juif (déporté racial), sans quoi il ne s’en serait pas tiré à si bon compte.
 
Sanbar exilé ? D’où ?
 
Le rescapé et l'exilé
Par Stéphane Hessel et Elias Sanbar - Editions Don Quichotte
192 pages - 16 euros - ISBN 978-2-35949-059-6
 
********
 

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -