Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

L'été est arrivé (sur papier dans certaine régions !) 1ère partie (26 juin 2012)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


 
En 1394, Charles VI décide d'expulser les juifs demeurés après l'expulsion de 1306. Cet exode, surtout dans le nord de la France, marque un affaiblissement de la vie culturelle et religieuse des juifs. Description des communautés marquées par la diabolisation au XIVe siècle, analyse des raisons de cette expulsion et présentation des chemins de l'exil.
 
En 1394, le roi de France Charles VI décide d'expulser de son royaume les Juifs qui y demeurent encore. La grande expulsion avait été celle de Philippe le Bel, en 1306. Au rythme des réadmissions et des exils, les communautés juives de France ne connaissent plus au XIVe siècle la vie religieuse et intellectuelle intense qui avait été la leur jusqu'au XIIIe siècle - du moins dans le nord, puisque dans le midi, malgré toutes les difficultés, la vie continue. Mais le XIVe siècle est le siècle de tous les dangers pour les Juifs : accusations d'empoisonnement de puits, de collusion avec les lépreux, de propagation de la peste lors de la grande épidémie de 1348. Les différentes contributions de ce volume donnent une description des communautés pendant ce siècle noir et s'efforcent de comprendre les raisons de cette expulsion (motifs économiques, idéologiques, politiques ?), puis retracent les chemins de ce douloureux exil. Il constitue le seul travail d'ensemble consacré à cet événement, capital pour les communautés juives de France mais également révélateur des tensions dans le royaume de France.
 
Philippe le Bel et les Juifs du royaume de France (1306)
sous la direction de Danilèle Iancu-Agou - Editions Cerf
304 pages - 37 euros - ISBN 978-2_204-09603-8
 
*********
 
Un homme est retrouvé, épuisé, au bord d’un campement. Alpiniste courageux devenu simple vagabond, sa disparition avait fait perdre espoir à tout un peuple dont il était le guide. On découvre son histoire, l’ascension difficile, lorsque soudain, face à la muraille, sa voix se met à résonner : «Je suis Adonai (Yod) ton Elohim.»
C’est ainsi que débute la déclinaison du Décalogue qu’Erri De Luca met en scène. Il revient aux sources de la langue et de la spiritualité pour raconter les Commandements dont il tire le plus beau en une poétique biblique singulière : «Ils apprirent au pied du Sinaï que l’écoute est une citerne dans laquelle se déverse une eau de ciel de paroles scandées à gouttes de syllabes.»
Sa relecture des Dix Paroles s’intensifie jusqu’à atteindre deux petits textes, comme deux suspensions au livre. Le premier, «Adieu au Sinaï», conte les bienfaits de la voix extatique du prophète et ses conséquences sur les corps. Puis, De Luca nous plonge «En marge du campement» où il confie en quelques lignes – parmi les plus émouvantes de son œuvre – l’équilibre entre intimité et distance qu’il entretient avec le peuple Juif et sa langue sacrée.

Erri De Luca est né à Naples en 1950 et vit à la campagne près de Rome. Il est aujourd’hui un des écrivains italiens les plus lus dans le monde. Aux Éditions Gallimard ont paru notamment Trois chevaux (Du monde entier, 2001, Folio n° 3678), Montedidio, Prix Femina Étranger (Du monde entier, 2002, Folio n° 3913), Noyau d’olive (Arcades, 2004, Folio n° 4370), Le jour avant le bonheur (Du monde entier, 2010, Folio n° 5362), Le poids du papillon (Du monde entier, 2011).
 
Et il dit
D’Erri De Luca - traduit de l’italien par Danièle Valin - Editions Gallimard
112 pages – 11 euros – ISBN 978-2-07-013465-5
 
et, chez le même éditeur
 
Une petite ville d'Algérie, pendant la guerre. Le narrateur a huit ans. Il joue, une après-midi de juin, avec ses camarades, dans la cour de la minoterie où son père travaille. Le chauffeur de l'usine leur propose de les emmener avec lui pour faire un tour dans la montagne où il leur est pourtant interdit d'aller à cause des événements. Inquiet, le jeune narrateur refuse et les laisse partir. Le soir arrive, ils tardent à revenir. Une patrouille militaire part à leur recherche. C'est le début d'un drame qui bouleversera l'auteur pour la vie
 
Jean-Noël Pancrazi est un écrivain français né à Sétif (Algérie) le 28 avril 1949.
Agrégé de Lettres modernes en 1972 et collaborateur au Monde des Livres, il est membre du jury du Prix Renaudot depuis 1999.
 
La montagne
de Jean-Noël Pancrazi
92 pages - 19 euros - ISBN 978-2-07-013714-5
 
 
et,
 
Mille trois cent quatre-vingt-dix-sept kilomètres. Eva voyage en train depuis son Tyrol du Sud natal jusqu'en Calabre pour rendre visite à Vito, disparu de sa vie trop tôt et depuis trop longtemps, que la maladie menace d'emporter. Durant ce trajet du nord au sud de l'Italie, de sa région frontalière et germanophone au Sud profond, c'est toute son enfance et l'histoire de sa mère Gerda qui défilent dans sa tête. Celle-ci est si belle, si libre, une fille-mère parvenue à mener une prestigieuse carrière de chef cuisinière dans un grand hôtel de montagne et qui rencontre Vito, sous-officier des carabiniers en garnison dans ce coin de la péninsule agité par un mouvement indépendantiste. Eva se remémore aussi le destin du Haut-Adige, passé en 1919 de l'Empire austro-hongrois défait à l'Italie, que Mussolini essaya d'italianiser de force et qui par la volonté d'un homme, Silvius Magnago, obtint de Rome un statut d'autonomie mettant fin aux actions terroristes et évitant une probable guerre civile. Si sa région a finalement connu la paix et la prospérité, Eva, héritière innocente d'un amour impossible, a dû grandir sans Vito qu'elle veut à présent retrouver avant qu'il ne soit trop tard. Inoubliable fresque historique et familiale, Eva dort brosse le portrait d'une mère exceptionnelle et, à travers l'histoire du Tyrol du Sud, celui de toute la nation italienne à l'unité encore fragile. Kilomètre après kilomètre, le récit nous entraîne vers la rencontre du présent et du passé en un double voyage bouleversant.
 
Francesca Melandri a travaillé comme scénariste et réalisatrice avant de se lancer dans une carrière littéraire avec succès. Elle a écrit deux romans , Eva Dorme et Piu Alto del Mare, deux très belles histoires d’amour.
 
Eva dort
de Francesca Melander,, traduit de l'italien par Danièle Valin
400 pages - 24 euros - ISBN 978-2-07-013135-8
 
*********
La vague de contestation qui se répand dans le monde arabe et n'épargne aucun pays a été une surprise, même si certains signes annonciateurs étaient apparus depuis le début des années 2000. La situation reste très fluide et incertaine. Elle peut conduire à la construction de régimes démocratiques ou évoluer vers une confiscation des révolutions comme vers un retour à l'ordre.Ces révolutions surviennent dans un contexte difficile. A l'évidence, le monde arabe doit faire face à de multiples défis de nature politique, économique, sociale, sécuritaire.En outre le monde arabe est toujours confronté à des situations de crise ou de guerre non résolues. Au bout de 60 ans, le conflit israélo-arabe n'est toujours pas réglé ; l'Irak est un pays sinistré ; le Liban est un champ d'affrontements entre communautés rivales ; le Yémen est menacé d'implosion.Face à ce monde arabe en turbulences, l'Occident s'interroge.
Malgré leur proximité géographique, il existe un profond fossé d'incompréhension entre ces deux mondes qui se renvoient des images mutuellement négatives, et non dénuées de clichés. Dans le contexte des révolutions arabes, l'Occident s'efforce de concilier ses sympathies pour la démocratie et la défense bien comprise de ses intérêts. Mais les révolutions arabes peuvent contribuer à faire apparaître une nouvelle donne géopolitique, déjà en gestation depuis plusieurs années. Des acteurs régionaux, comme la Turquie et l'Iran ou extérieurs comme la Chine, l'Inde, le Brésil, la Russie, entendent affirmer leur influence sur cette région stratégique.Dans cet ouvrage passionnant, l'auteur, spécialiste du monde arabe, propose un décryptage de situations complexes et présente les lignes d'évolutions possibles d'un monde dans l'incertitude de son avenir.
A sa sortie de l'Ecole nationale d'administration, Denis Bauchard a mené une longue carrière diplomatique, qui l'a conduit notamment à s'intéresser au monde arabe. Il a été attaché financier pour les pays des Proche et Moyen Orients, ministre conseiller, chargé des questions économiques à la mission permanente de la France auprès des Nations Unies, ambassadeur en Jordanie puis directeur d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient au ministre des Affaires étrangères. Il a été président de l'Institut du monde arabe.
 
Le nouveau monde arabe. Enjeux et instabilités
De Denis Bauchard – André Versailles éditeur,
273 pages – 19,90 euros – ISBN 978-2-87495-185-5
 
*********
 
J'ai voulu rapprocher mes deux livres, ils sont frères et sincères. Que l'un dorme à bout de l'étagère, pendant que l'autre fait sa vie la nuit, puis comme un humain harassé vienne s'endormir au petit matin au côté du bouquin frangin. En les réunissant, ils vivront ensemble l'un dans l'autre comme deux âmes éternellement amies... Richard Bohringer, dans un style argotique nous dépeint la réalité de la vie, une vie ponctuée d'errances et de chagrins. Néanmoins, son récit, accompagné de quelques chansons, s'avère être une véritable ode à la vie.
 
Richard Bohringer est un acteur et un écrivain français
 
C’est beau une ville, la nuit
De Richard Bohringer - Editionons Flammarion
159 pages – 12 euros – ISBN 978-2-0812-8325-1
 
*********
 
Le monde a tellement changé que les jeunes doivent tout réinventer !
Nos sociétés occidentales ont déjà vécu deux révolutions : le passage de l’oral à l’écrit, puis de l’écrit à l’imprimé. Comme chacune des précédentes, la troisième, tout aussi majeure, s’accompagne de mutations politiques, sociales et cognitives. Ce sont des périodes de crises.
De l’essor des nouvelles technologies, un nouvel humain est né : Michel Serres le baptise « Petite Poucette » – clin d’œil à la maestria avec laquelle les messages fusent de ses pouces.
Petite Poucette va devoir réinventer une manière de vivre ensemble, des institutions, une manière d’être et de connaître… Débute une nouvelle ère qui verra le triomphe de la multitude, anonyme, sur les élites dirigeantes, bien identifiées ; du savoir discuté sur les doctrines enseignées ; d’une société immatérielle librement connectée sur la société du spectacle à sens unique…
Faisons donc confiance à Petite Poucette pour mettre en œuvre cette utopie, seule réalité possible !
Professeur à Stanford University, membre de l’Académie française, Michel Serres est l’auteur de nombreux essais philosophiques et d’histoire des sciences, dont les derniers, Temps des crises et Musique ont été largement salués par la presse. Il est l’un des rares philosophes contemporains à proposer une vision du monde qui associe les sciences et la culture.
 
Petite Poucette
De Michel Serres – Editions Valérie Arbon
84 pages – 9,50 euros – ISBN 978-2746-50605-3
 
*********
 
Un pit-bull femelle totalement déchiqueté trouve encore l'incroyable force de se relever. Le labrador d'une famille juive est marqué au fer rouge d'une croix
gammée. Crimes sanglants et faits divers violents... Qui sont vraiment les sombres créatures auxquelles le Dr David Westbrook, vétérinaire récemment sorti de prison et dévoué aux causes perdues, est confronté dans le comté d'Algoma, au coeur du Michigan ? Avec David Westbrook, Doug Allyn a créé une figure unique et un territoire profondément original, sans équivalent à ce jour dans l'univers du thriller.
Grâce à lui, il a été trois fois lauréat du prix des lecteurs d'Ellery Queen.
 
Auteur de sept romans et de plus de quatre-vingts nouvelles, Doug Allyn a étudié le chinois à l'université de l'Indiana et combattu en Asie du Sud-Est, pendant la guerre du Vietnam. Il a ensuite étudié la création littéraire et la psychologie criminelle à l'université du Michigan, tout en se produisant comme guitariste compositeur avec le groupe de rock, Devils' Triangle. Son oeuvre a remporté une multitude de prix : le Prix Robert L.
Fisher de la meilleure première nouvelle, le Prix Edgar Allan Poe, le American Mystery Award, mais aussi par deux fois le Derringer Award ou à six reprises le Eltery Queen Readers Award
 
Sombres créatures
De Doug Allyn – traduit de l’anglais par Michèle Zachayus - Editions Télémaque    
320 pages – 21 euros – ISBN 978-2-7533-0150-4
 
*********
 
Lucius Modestus, architecte romain en panne d’inspiration, découvre un passage à travers le temps qui le fait émerger au XXIe siècle, dans un bain japonais !!!
                                     
Thermae Romae
De Mari Yamazaki, traduit par Royoko Sekigushi et Vladimir Labaere – Ed. Casterman
ISBN – 978 – 2-203-05082-2
                          
*********
 
Jean Moulin a-t-il été dénoncé parce qu'on craignait ses idées ? Certains l'ont-ils livré aux nazis pour reconstruire, à la Libération, une France différente de celle qu'il espérait ?
Après la guerre, la justice a choisi de répondre "non" à ces questions. Par deux fois, le principal suspect, René Hardy, a été acquitté. Malgré les témoignages troublants, malgré les documents embarrassants.
Décidé à comprendre ce qui se noua à Caluire, le 21 juin 1943, un juge à la retraite rouvre le dossier. René Hardy est donc convoqué par cet homme pour un nouvel interrogatoire. Un face-à-face impressionnant, où l'on croise de grands résistants, des petites frappes, une femme sublime. Mais un face-à-face imaginaire... Cet homme blessé cherche-t-il la vérité ou un sens à sa propre histoire ?
De la gare de Perrache aux geôles de la Gestapo, des couloirs du Palais de Justice aux rendez-vous secrets de la Résistance, les versions de chacun se confondent et se contredisent. Les héros et les traîtres sont attachants, secrets, romanesques. La vérité de Caluire
cette matière fissile sortira-t-elle de ces confrontations ? Le juge lui-même comprendra-t-il enfin son époque, et ses obsessions ?
 
Dan Franck fait des études en sociologie à l'Université de la Sorbonne, et fait quelques petits boulots avant de commencer ce qui lui tient à cœur, le métier d'écrivain.
Il reçoit le prix du premier roman en 1980 pour Les Calendes grecques. Dan Franck écrit aussi en collaboration avec d'autres auteurs tels que Jean Vautrin ou Enki Bilal.

Les Champs de bataille
De Dan Franck – Editions Bernard Grasset
284 pages – 18 euros – ISBN 978-2-246-79018-1
 
                                                                         *********
 
Récit d'une relation dévorante avec une mère hors norme, recherche d'un père inconnu, souvenir dune enfance errante, ce livre retrace avec brio le destin mouvementé d'un enfant de 1968, alors qu'il revient et sarrête un moment dans une petite station balnéaire de la côte Est de l'Angleterre, aux falaises érodées par la mer comme nos vies le sont par le temps. C'est tout un monde celui de nos trente dernières années qui se dévoile à travers ce roman ironique et émouvant.
 
Tommy Wieringa a étudié l'Histoire à Groningen et le Journalisme à Utrecht, il a travaillé entre autres comme marchand forain et buraliste aux Chemins de Fer.
Il a publié trois romans, Dormantique's manco (1995), Amok (1997) et Alles over Tristan (2002), avant de percer en 2005 grâce à son « bildungsroman » Joe Speedboot, qui fut nominé pour les Prix Libris- en AKO Literatuur Prijs et Gouden Uil.
Wieringa a été co-fondateur et rédacteur de la revue littéraire Vrijstaat Austerlitz. Il a expérimenté dans le domaine de la musique et de la poésie au sein du groupe Donskoy. Il a écrit pour la VPRO le scénario du court-métrage Laatste wolf. Ses récits de voyage ont été rassemblés dans Ik was nooit in Isfahaan (2006). En 2007 Wieringa fut rattaché en tant qu'écrivain-résident à la Technische Universiteit de Delft.
 
La maison engloutie
De Tommy Wieringa, traduit du néerlandais par David Goldberg – Ed. Actes Sud
410 pages – 23,50 euros – ISBN 978 - 2- 330-00545-0
 
*********
 
Marc Augé présente l'ouvrage : « Galibert, c'est un ethnologue à la puissance 10. Il n'a peur de rien. Il rêve d'un touriste idéal et « éblouissant ». Il écrit un faux guide qui est un vrai travail de réflexion. Il parle de la ville et de son histoire avec sérieux et érudition, mais sans avoir peur de jouer avec les mots. Il donne un rythme allègre au concept ; il donne envie de vivre à Nice. Il est régionaliste et universaliste, universitaire et hors université, cultivé et naturel. Il plane et il tourbillonne. On ne peut que souhaiter à chaque ville française, à chaque université, d'avoir un chantre de cette qualité à leur côté, qui sache pourfendre et dénoncer, exalter et aimer, esprit critique et enthousiaste à la fois, anthropologue et écrivain
 
Initiation au tourisme éblouissant. Guide de Nice par ses campus universitaires
De Charlie Galibert – Editions Mémoires Millénaires
208 pages – 18 euros – ISBN 978-2-919056-21-7
 
et, chez le même éditeur
 
Nice, le Guide vous propose de partir à la découverte d'une ville qui a bien plus à offrir à ses visiteurs que les simples attraits d'une carte postale : Nice est une ville à l'âme forgée par les siècles, passée de citadelle inexpugnable à authentique centre culturel. Grâce à ce guide, vous arpenterez les rues de Nice différemment avec des itinéraires à thèmes variés (histoire, architecture, art, cuisine...) bénéficiant des dernières mises à jour des spécialistes.
 
Nice. Le guide. Sites, musée et itinéraires à thème
Collectif
112 pages - 14 euros - ISBN 978-2-919056-10-1
 
et
 
Ce guide propose de suivre les traces des grands auteurs dans un décor qui fut le témoin de leur passage et auquel ils étaient intimement attachés en Provence. Pour chaque écrivain, une présentation de sa vie, de son oeuvre et des lieux qu'il a fréquentés (ou décrits dans ses ouvrages) vous guidera dans ces promenades littéraires à Marseille, Cassis, Aix-en-Provence, Aubagne, Avignon...
16 agrands écrivains sont réunis dans cet ouvrage avec en complément les interviews exclusives de 4 auteurs de la nouvelle vague provençale (Gilles Del Pappas, Olivier Descosse, Philippe Carrese et René Frégni).
 
Promenades littéraires en Provence. Des lieux, des livres, des écrivains
De Lydie Belmonte -
112 pages - 15,20 euros - ISBN 978-2-919056-11-8
 
*********

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -