Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Et septembre s'installe (2 septembre 2012)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


A partir de novembre 1942, Nice est successivement occupée par les Italiens puis par les Allemands. Cela permet la comparaison des types de rapports entretenus par la population avec les deux régimes. Si l'occupation italienne fut synonyme de vexations, avec les Allemands, c'est à une mise au pas de la population que l'on assiste.
En novembre 1942, à l'issue du débarquement allié en Afrique du Nord, les puissances de l'Axe décident d'envahir la zone libre, au sud d'une ligne allant de la frontière espagnole jusqu'à Mont-de-Marsan et de là, approximativement, jusqu'à Genève. Cet espace était devenu le lieu de refuge des populations d'origine diverse qui fuyaient les combats ou les persécutions du Reich.
L'occupation italienne de Nice, jusqu'à la chute de Mussolini à l'été 1943, est à la fois synonyme de vexations et de menaces annexionnistes, mais aussi, paradoxalement, de protection exercée par les autorités italiennes sur les Juifs, au point parfois d'entrer en conflit avec les autorités de Vichy. L'occupation allemande, qui lui succède en septembre 1943, consiste au contraire à mettre brutalement au pas l'ensemble de la population.
Le cas du chef-lieu des Alpes-Maritimes constitue donc un laboratoire où les archives municipales, préfectorales, diplomatiques, permettent de décrypter au plus près un jeu complexe d'alliances et de rivalités entre les trois puissances en place et les hommes qui les représentaient. Il éclaire également l'évolution de l'opinion publique, ainsi que l'organisation de la Collaboration et de la Résistance, sous les deux régimes.
 
Jean-Louis Panicacci, ancien maître de conférences en histoire contemporaine à l'université de Nice, est un spécialiste de la Seconde Guerre mondiale dans les Alpes-Maritimes. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages de référence sur la période de la Seconde Guerre mondiale dans le sud de la France. Il est un chroniqueur régulier des Cahiers de la Méditerranée, dont il est membre du comité de rédaction.[]
 
En territoire occupé. Italiens et Allemands à Nice 1942-1944
De Jean-Louis Panicacci – Editions Vendemiaire
288 pages – 21 euros – ISBN 978-2-36368-022-1
 
*********
Seconde guerre mondiale. Edith est juive. Elle va trouver refuge dans une maison d'enfants protégée par tout un village. Ce roman historique part de son parcours de Vienne à Moissac pour s'intéresser à son quotidien, notamment dans le centre pour enfants juifs, laissant ainsi transparaître les raisons de ce miracle qui ont permi à cinq cents enfants juifs de traverser cette période.
Nous découvrons ainsi le mouvement des Eclaireurs Israélites de France qui a su, grâce à la volonté d'un couple, organiser la survie de ces enfants.
Ecrit à partir d'une expérience vécue, facile à lire et agrémenté de photos de l'époque, plus qu'un témoignage supplémentaire, c'est une leçon de vie.
 
Kathy Kacer est un auteur canadien dont les deux parents sont des survivants de la Seconde Guerre Mondiale. Elle a écrit de nombreux livres pour la jeunesse traitant de la Shoah et de la guerre. Elle intervient également dans les écoles pour sensibiliser les enfants à ce sujet.
 
Le secret d’Edith petite fille cachée
De Kathy Kacer, traduit (anglais) par Catherine Guillet – Editions Flammarion
224 pages – 13 euros – ISBN 978-2-08012-3373-7
 
*********
 
L'équipe du CNRS « Nouvelle Gallia Judaica » (Laboratoire d'études sur le monothéisme, UMR 8584) a organisé à Montpellier les 20 et 21 novembre 2006 un colloque international qui commémorait le septième centenaire de l'expulsion des Juifs de France par Philippe le Bel (22 juillet 1306). Les Actes réunissent seize contributions de spécialistes et de jeunes chercheurs sur les thèmes suivants : vestiges textuels ou monumentaux d'une collectivité juive jadis brillante (Montpellier) ; pratiques cultuelles, patrimoine coutumier e intellectuel des communautés du Midi de la France ; Juifs européens au temps de Philippe le Bel (Venise, Gênes, Couronne d'Aragon) ; causes et conséquences du décret du 22 juillet 1306 : exilés français, aux voix surtout méridionale ? parvenant par-delà les siècles, mémoire de l'événement dans l'historiographie et l'iconographie ; appel à la prudence pour les évaluations chiffrées autrefois surestimées.
 
Les différentes contributions s'intéressent d'abord à la vie religieuse et culturelle au XIVe siècle, puis à la condition des Juifs au temps de Philippe le Bel, enfin aux conséquences du décret du 22 juillet 1306 qui ordonnait l'expulsion des Juifs de France.
 
Danièle Iancu-Agou est directrice de recherche au CNRS (UMR 8584), membre statutaire du Laboratoire d’études sur les monothéismes et directrice de la " Nouvelle Gallia Judaica "
 
 
Philippe le Bel et les Juifs du royaume de France (1306)
dirigé par Danièle Iancu-Agou, avec la collaboration d'Elie Nicolas - - Editions Cerf
304 pages - 37 euros - ISBN 978-2-204-09663-8
 
*********
 
Julien Makambo est un jeune Congolais fraîchement débarqué en France sous le nom de José Montfort. Il est accueilli à Paris par Pedro, figure de proue du milieu congolais de la capitale. Rusé renard, Sapeur à la pointe des tendances et « homme d'affaires » au bras long, Pedro prend Julien sous son aile, l'initiant au monde des combines souterraines. Puis, crise oblige, Pedro propose à Julien une mission mystérieuse mais particulièrement juteuse. Seule condition : ne pas poser de question... C'est ainsi que Julien se retrouve, un vendredi 13, témoin de la défenestration d'une jeune femme. Il est arrêté.
En prison, il écrit un journal, dans lequel il tente de reconstituer l'enchaînement sinistre des événements qui l'ont conduit à la détention.
 
Alain Mabanckou et romancier, poète et professeur de littérature francophone à Los Angeles
 
Tais-toi et meurs
D’Alain Mabanckou – Editons Elb
224 pages – 15 euros – IBN 978-2-35106-055-9
 
********
 
Étudiant assoiffé de connaissances, puis professeur rigoureux au service d’un enseignement authentique, Mohamed Rahouma est issu d’une famille pauvre. En dépit de sa situation il obtiendra le plus haut diplôme académique et occupera d’importants postes universitaires. Il sera nommé doyen de faculté. Spécialiste en matière d’études arabes et islamiques, il publiera de nombreux articles et essais dans un grand quotidien d’Égypte. Aimant son peuple et son pays, il vivra douloureusement les guerres contre Israël, et souffrira en découvrant la corruption généralisée. Amené à enseigner au Yémen, puis en Arabie Saoudite, il y connaitra de graves désillusions qui le plongeront dans une angoisse spirituelle inattendue. Aujourd’hui il vit aux États-Unis où il a écrit et publié en arabe ce récit, traduit par Maurice Saliba.
 
Mohamed Rahouma, né en Égypte en 1950, occupait le poste de doyen d'une faculté d'études islamiques à Menieh, dans le Delta du Nil. En 2002, réfugié aux Etats-Unis, il raconte toutes les étapes d'une vie qui va le conduire de l'islam au christianisme
 
Allah cet inconnu.
Confessions d'un ancien doyen de faculté de théologie islamique en Egypte
de Mohamed Rahouma, traduit (arabe) par Maurice Saliba - Editions Qabel
240 pages - 17 euros - ISBN 978-2-9538-7443-7
 
********
 
Deux magnifiques albums pour enfants
 
Suivez la petite lionne pas à pas du jour de sa naissance au début de sa vie adulte, où elle est prête à devenir maman à son tour. Une expérience
saisissante, un livre remarquable à partager avec les plus jeunes
 
La photographe californienne Suzi Eszterhas passe neuf mois par an dans la nature à photographier la vie sauvage dans toute sa diversité. Ces dernières années, elle s'est spécialisée dans les reportages sur la vie familiale des bêtes et s'est fait remarquer pour ses travaux sans précédent sur les nouveau-nés chez les animaux. Bien qu'elle travaille essentiellement en Afrique, Suzi a dirigé de nombreuses missions photographiques un peu partout, de l'Antarctique à l'Arctique, de l'Alaska au Montana.
Ses photographies ont été publiées dans le monde entier dans des livres, des magasines et des journaux, y compris en couverture. Elle a déjà été distinguée à plusieurs reprises lors de concours internationaux de photographies de la vie
 sauvage
 
Au coeur de la nature avec le petit lion
de Suzi Esterhaz, traduit (anglais) par Christine Rimoldy - Editions Gallimard Jeunesse
32 pages - 13 euros - ISBN 978-2-07-064411-7
 
et, du même auteur chez le même éditeur,
 
Les débuts d'un jeune ourson. Remarquable.
 
Au coeur de la nature avec le petit ours
Traduit (anglais) par Cécile Hermelin
32 pages - 13 euros - ISBN 978-2-07-064417-4
 
********
 
Écrits corsaires.Une petite fille déteste la finance et préfère peindre des chevaux ; des artistes investissent les casernes ; un universitaire ne parvient pas à achever sa thèse sur l’héroïsme contemporain ; une jeune musulmane choisit pour devise: Une cascade de glace ne peut constituer un mur infranchissable… Ainsi sont les protagonistes de Féerie générale : récalcitrants à l’égard de ce qui menace leur liberté, prompts à se glisser dans les interstices du réel pour en révéler les absurdités.A partir de quelques échantillons prélevés dans les médias, ce livre mêle humour et érudition pour aborder – entre autres – le rôle de l’argent, la démilitarisation de l’Europe, la question du voile, le bonheur écologique. Il » fait littérature » avec une langue actuelle, écrite et orale, et celle des forums internet : » J’ai souvent eu l’impression, en écrivant ce livre, d’emprunter des discours tout faits comme on louerait des voitures pour le plaisir de les rendre à l’autre bout du pays complètement cabossées « , nous confie l’auteur. Emmanuelle Pireyre poursuit ici sa réflexion sur l’époque, dans un pastiche éblouissant des discours – savants, publicitaires, sociologiques – dont elle détourne les clichés. Cet écrivain-corsaire aborde les lieux communs avec une jubilation communicative et propose une radiographie de la conscience européenne en ce début de 21e siècle.
 
Emmanuelle Pireyre (née en 1969) est écrivain et poète de nationalité française.
 
Féerie générale
d'Emmanuelle Pireyre - Editions de l'Olivier
254 pages - 19 euros - ISBN 978-2-8236-0003-2
 
********
 
Comment se sentir désirée quand vos parents après trois filles, attendent le garçon sauveur de la Nation? Comment trouver sa place quand on grandit après le décès d'une soeur surdouée? Un roman bouleversant sur les rapports mère:fille avec en toile de fond une société des années cinquante.
 
L'auteur se consacre aujourd'hui à sa passion, l'écriture
 
L'écho répété des Vagues
De Domitille Marbeau Funck-Brentano - Editions l'Harmattan
160 pages - 16,50 euos - ISBN 978-2-296-96836-3
 
********
 
La SNCF a collaboré étroitement avec les nazis. 150 000 personnes environ ont été déportées, dont 14 000 enfants juifs. Elle a agi de concert avec la police, la gendarmerie, l'administration préfectorale, toutes subordonnées à l'ennemi sur l'ordre de Vichy.
Le président de la SNCF, mis en place dès l'été 1940, a fondé et présidé un organisme qui a spolié et pillé pendant plusieurs mois des commerçants juifs. Le directeur général de la SNCF a traité ses agents résistants de « terroristes » et a incité les cheminots à se dénoncer mutuellement. Pourtant, ces deux dirigeants seront félicités pour leur « résistance », à la Libération, par le Conseil national de la Résistance !
Mais le peuple cheminot, lui, s'est placé au coeur de la Résistance française. Au péril de leur vie, dès 1940, les résistants du rail ont aidé les prisonniers évadés et les Alsaciens-Lorrains à « passer les lignes », puis ils ont secouru les Juifs, les communistes espagnols et tous les déportés. Les agents de la SNCF ont joué un rôle éminent à l'heure de la bataille ultime et donné un formidable coup de main à la libération de notre pays et à la victoire des Alliés. Mais pouvaient-ils tous, tel le héros révélé par ce livre, Léon Bronchart, refuser de conduire un train vers « la nuit et le brouillard », la Shoah, dont la plupart ignoraient l'existence ?
 
Jean-Pierre Richardot est l'auteur notamment de Une autre Suisse. Un Bastion contre l'Allemagne nazie (Le Félin, 2002) et 100 000 morts oubliés, mai-juin 1940 (le cherche midi, 2009).
 
SNCF. Héros et salauds pendant l'Occupation
de Jean-Pierre Richardot - Editions du Cherche-Midi
312 pages - 19 euros - ISBN 978-2-7491-2011-9
 
********
 
Cela fait vingt-cinq ans qu'Adam n'est pas retourné dans son pays natal. Vingt-cinq ans qu'il vit à Paris, où il est un historien reconnu.
Une nuit, il est réveillé par la sonnerie du téléphone. L'appel vient du pays où il est né et où il a grandi. L'un de ses plus proches amis de jeunesse est à l'agonie. Il s'appelle Mourad, et avant de mourir, il voudrait revoir Adam, avec lequel il est brouillé depuis toutes ces années.
Alors, sans réfléchir, Adam prend le premier avion. Après des décennies d'absence, le revoici au pays de ses origines, un pays d'Orient aux montagnes couleur de lait. Ce grand intellectuel qui avait choisi l'exil retrouve soudain les lieux et les gens qu'il avait quittés sans se retourner. Peu à peu, le passé refait surface. Adam se souvient de Naïm, de Bilal, d'Albert et de Ramez, il se souvient des nuits passées à débattre passionnément, il se souvient de la guerre.
Il s'installe chez la belle Sémiramis, et soudain, c'est l'heure du bilan. Que sont-ils tous devenus ? De l'islamiste « fréquentable » à l'ingénieur devenu moine, du magnat des affaires au politicien véreux, les amis de jeunesse ont suivi des voies différentes, et certains d'entre eux ont à présent les mains sales. Que faut-il préférer ? La pureté de l'exil ou l'engagement qui corrompt ? Le courage n'est pas toujours là où l'on croit… L'amour et l'amitié, les idéaux et les compromissions, la politique, le désir, la trahison, c'est à tout cela qu'Adam se confronte au cours de ce voyage, avant de rencontrer son destin.
 
min Maalouf est né au Liban en 1949. Il vit en France depuis 1976.
Il a publié des romans -
Léon l'Africain, Samarcande, Les Jardins de lumière, Le Premier siècle après Béatrice, Le Rocher de Tanios (prix Goncourt 1993), Les Echelles du Levant, Le Périple de Baldassare ; des essais - Les Identités meurtrières, Le Dérèglement du monde ; des récits historiques - Les Croisades vues par les Arabes, Origines ; ainsi que des livrets d'opéra - L'Amour de loin, Adriana Mater. Ses ouvrages ont déjà été traduits en plus de quarante langues. Il a obtenu en 2010 le prix Prince des Asturies pour l'ensemble de son oeuvre. Il a été élu en 2011 à l'Académie française, au fauteuil de Claude Lévi-Strauss.
 
Les désorientés
d'Amin Maalouf - Editions Grasset
524 pages - 22 euros - ISBN 978-: 2-246-77271-0
 
et, chez le même éditeur,
 
Sous les perches des preneurs de son, on l'aperçoit parfois au milieu du cordon des gardes du corps. Des adolescents hystériques jurent qu'ils ne se laveront plus jamais la main après avoir serré la sienne. Des journalistes sont prêts à me piétiner pour rester au contact du candidat. Des ouvriers en colère hurlent, menaçants, qu'ils auront la peau des journalistes.
Hier à Lyon, aujourd' hui à Florange, demain à Varsovie ou à Londres, Marseille, Boulogne-sur-mer, Trappes, Rouen, Berlin, la Guadeloupe, la Guyane, le soleil ne se couche jamais sur la campagne présidentielle.
Hollande, président ? On rêve. Les ennemis d'hier sont les alliés d'aujourd' hui. Valls monte la garde. Montebourg se prend pour César.
En face, l'adversaire brûle ses vaisseaux. A la télé, on disserte sans fin sur sa stature ou sur le halal. Pendant ce temps, Mélenchon récite des pages de Victor Hugo. Ceux qui trouvent la campagne chiante en parlent pendant des heures, des jours, des mois.
Des hélicoptères tournent dans le ciel de Tulle.
Tout est normal
 
Agrégé de lettres modernes et chargé de cours à l'Université de Paris VIII, Laurent Binet publie en 2000 un récit d'inspiration surréaliste, Forces et Faiblesses de nos muqueuses (éd. Le Manuscrit). En 2004, il fait part de son expérience d'enseignant dans le secondaire dans La Vie professionnelle de Laurent B (éd. Little Big Man). En 2010, il raconte dans HHhH (acronyme pour Himmlers Hirn heißt Heydrich, signifiant 'le cerveau d'Himmler s'appelle Heydrich') l' histoire de l'opération Anthropoid qui visait à assassiner le chef de la Gestapo Reinhard Heydrich. Avec HHhH, il remporte le Prix Goncourt du Premier roman et le Prix des lecteurs du Livre de Poche. Laurent Binet, très sensible sur les questions d'enseignement, a participé à la mise en lpace de la convention ZEP-Sciences Po. En 2012, il accompagne François Hollande pour chroniquer sa campagne électorale.
 
Rien ne se passe comme prévu
de Laurent Binet
312 pages - 17 euros - ISBN 978-2-246-79933-7
 
********
 
 
 

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -