Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Pour préparer le week-end de la Toussaint (15 octobre 2012)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


La nouvelle idéologie dominante. Le post-modernisme
Et si la domination n’était pas là où on la croit ?
Et si la façon dont nous nous représentons aujourd’hui l’identité, autant individuelle que collective, l’humain, les genres, la nature, mais aussi la démocratie, le rapport à l’étranger, le contenu même du savoir, la finalité du droit, si tout cela ne relevait pas en réalité d’un savoir objectif mais d’une « idéologie » qui projette non seulement de changer l’ordre social et politique, à l’interne et à l’externe, mais aussi de changer l’humain ? C’est le propre de toute époque que de trouver dans un ordre d’idées le principe du pouvoir et de la cohérence, remarquera-t-on, sauf que cette idéologie se présente comme l’anti-pouvoir, le facteur d’une liberté jamais imaginée.
Ce court ouvrage s’efforce d’en construire le modèle et de prendre la mesure de l’ampleur de l’agenda du post-modernisme, cette pensée née en France dans les années 1970, redécouverte aux Etats-Unis et devenue, depuis, la « langue commune » de toutes les élites du monde démocratique, à travers ses multiples visages : multiculturalisme, post colonialisme, queer theory, altermondialisme, mondialisme, etc.
Dans la perspective de la sociologie de la connaissance, Shmuel Trigano tente d’identifier les centres de pouvoir et l’ordre nouveau qu’installe cette idéologie. Il tente de comprendre le contexte de son développement, notamment la décomposition de l’état-nation européen des suites de l’unification européenne, grosse, selon lui d’une forme de pouvoir de type impérial.
Un livre de savoir mais aussi un livre engagé qui alerte face à la dernière née des utopies politiques.

Shmuel Trigano est professeur de sociologie à l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense. Directeur fondateur des revues Pardès et Controverses, auteur de dix-huit ouvrages. Son oeuvre, traduite en plusieurs langues, se décline dans le double registre de la philosophie de la modernité politique et de l’analyse du religieux.
 
EMMA PORTMAN Récit d'une Résistante
Vivre une tragédie est difficile. L'écrire est tout autre chose. Il faut pour cela des mots justes. Sarah Abichid les a trouvés... Au cours de ce récit captivant, émergent des sentiments forts, poussés à leur paroxysme. L'amour, la haine, la peur, l'horreur, les larmes, mais aussi l'espoir animent les personnages qui découvrent en eux des ressources humaines insoupçonnées jusqu'alors.
Des sentiments forts, de la poésie, des rires et des larmes tout au long des ces pages. De Paris à Jérusalem...Avec le temps tout s'oublie mais Emma Portman n'y parviendra jamais.
 
400 pages – ISBN 078-2-35897-210-9
Les Impurs
Alger, fin des années cinquante. Malek, jeune musulmane, n’a d’autre religion que celle des livres. David est un ébéniste juif de Batna. Ensemble ils vont vivre un amour fou alors que s’installe la guerre civile. Si Malek est décidée à vivre sa passion jusqu’au bout, David, lui, reste plus perméable au nouvel ordre du monde.
Loin des images sépia de l’Algérie de l’époque, Les Impurs lève le voile sur ce bastion de paix millénaire entre juifs et arabes, fait de jours communs et bariolés, éclaire à sa manière notre présent et ce que l’on nomme à tort l’entente impossible.
Dans ce roman d’une grande sensualité, Caroline Boidé nous montre combien par-delà la disparition et la guerre suffocante, écrire ouvre une espérance inouïe d’entendre les voix qui se sont tues et de voir enfin sans limites.
 
Caroline Boidé est une jeune femme de trente ans, née d'une mère juive d'Algérie et d'un père originaire de France. Les Impurs est son deuxième roman.
 
160 pages – ISBN 979-1-090-17502-0
Les Roms Chroniques d’une intégration impensée
Parler de tragédie pour décrire l’évolution de la population rom depuis le début des années 1990 est presqu’un euphémisme.
Les situations dramatiques succédant aux récits désespérés, se dégage progressivement l’image d’une population confrontée à des obstacles généralement évoqués de manière isolée de sorte que la tragédie des Roms apparaît  comme une fatalité quasi-naturelle.
Or, la lecture de ces obstacles doit être globale pour ne pas être biaisée car cette population est plus que d’autres soumise à des épreuves liées à la situation administrative, sociale, culturelle… Ce livre aborde les difficultés spécifiques que les travailleurs sociaux rencontrent avec ces familles roms. Il tente de les comprendre et explore des pistes pour éviter les pièges tant de fois décriés.
Loin d’être une description de plus des « calamités » frappant les Roms en Europe, ce livre est essentiel pour s’informer sur et comprendre les dynamiques, parfois contradictoires, dans lesquelles évoluent les Roms. Des pistes de travail clôturent cet ouvrage qui se veut sans concession mais résolument tourné vers le futur et le changement.
 
Diplômé en communication de l’ULB et de l’UCL,Ahmed Ahkim dirige le Centre de Médiation des Gens du Voyage et des Roms en Wallonie depuis 2001. Il a fondé en 2007 le réseau MAIPI (Réseau des Médiateurs, Accompagnateurs, Interprètes sociaux et interculturels avec les popoulations Précarisées et/ou Immigrées) porté depuis 2010 par l’asbl « Deurop – Pour une Europe en Développement » dont il est fondateur et administrateur.
Jacqueline  Fastrès est licienciée en histoire de l’UCL et coordinatrice du département Formation/Recherche de l’asbl RTA, où elle travaille depuis 1995. RTA est reconnu comme organisme d’insertion socio-professionnelle, comme organisme de formation pour les services agréés du secteur de l’Aide à la jeunesse, et comme service d’éducation permanente
 
112 pages – ISBN 978-2-87003-585-6
 Ca coule de source… Un roman sur l’eau
« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. » Bien d'accord avec vous Monsieur Lavoisier mais « qu'est-ce qui se transforme en quoi ? » s'inquiètent subitement, Basile et Augustin, deux vaillants petits soldats de La Guerre des Boutons. Tout en pissant le plus loin possible, afin de savoir lequel sera le chef, ils s'interrogent sur le devenir de ce liquide qu'ils font joyeusement jaillir de leurs en-dedans. Comme à chaque fois qu'ils sont confrontés à ces problèmes auxquels la pédagogie de leur instit' ne sait pas apporter de réponses, c'est dans l'immense savoir et l'infinie patience de leur ami Anselme Saint-Galmier, un vieil ours bouilleur de cru et accessoirement physicien nobélisable, qu'ils se réfugient. Le bonhomme a sa méthode, il s'en voudrait d'être chiantifique. Armé de l'humour, la tendresse, la gourmandise de Pierre Dac, Henri Vincenot et Jacques Tati, il sait leur dire qu'il n'y a pas de vie possible sans eau, que les petits hommes qu'ils sont en sont remplis comme les plantes du jardin, les animaux de la ferme. Il leur apprend que l'eau de la vie est arrivée sur terre une bonne fois pour toute, le jour même de la création de leur univers. Que même les plus grands savants sont incapables dans fabriquer ne serait-ce qu'une goutte. Ils imaginent son trajet et ses malheurs, de la source à la mer, ainsi que son difficile retour vers la terre ; s'interrogent sur les erreurs de livraisons qui font ici les inondations, là-bas les sécheresses. Ils s'offusquent ensemble contre le gâchis, la pollution, contre ceux qui tirent la chasse d'eau au lieu de pisser dehors. Ils s'alarment du trou dans le ciel : sans le couvercle, la terre deviendrait aussi sèche que la lune une nuit d'été.
Ce livre peut être mis entre toutes les mains, et surtout celles de ces adultes qui s'efforcent de ne plus se poser de questions de peur de devoir changer leurs habitudes. Ils y verront comment tout cela est clair, limpide, enfantin. Ils y trouveront des réponses tellement évidentes et motivantes qu'ils ne se sentiront plus obligés de protéger leur égoïsme en proférant le déplorable : « Après moi, le déluge ! » Puisse cela aussi couler de source !
 
Jean-Pierre Fleury est né à Granville au milieu du siècle dernier, un jour de marée d'équinoxe. Baptisé à l'eau salée et nourri à l'air des grands espaces, il a été marin-pêcheur et étudiant en droit ; pardon : « pêcheur en droit et étudiant en moules », s'amuse-t-il souvent à rectifier.
Très vite, les hasards du vent et des courants l'amènent vers les rivages parfois inattendus de la télévision. Assistant, journaliste sur des magazines d'actualité, réalisateur de documentaires historiques et scientifiques pour TF1, Antenne 2, FR3, Arte, Planète, il entreprend, il y a trente ans, en compagnie d'Igor Barrère, la fabuleuse aventure des « Histoires Naturelles ». Trois cent cinquante émissions, quelques tours de la France et du Monde plus tard, il a toujours envie de découvrir et de partager ses étonnements. La tête dans les nuages et les pieds dans la terre de Sologne, il continue à se régaler mais aussi à s'indigner des déconcertants rapports qui lient les hommes et les animaux, les hommes et la nature.
Jean Pierre Fleury est l'auteur en compagnie de Georges Fleury de Histoires de Saisons (Editons Grasset) du Roman de mes chemins buissonniers (Editions du Rocher), de Si les Abeilles disparaissaient (Editions Alphée/Jean Paul Bertrand), du Bestiaire insolite (François Bourrin éditeur) et de Drôles de bêtes (Editions Marivole).
 
184 pages – ISBN 978-2-36575-006-6
 Le royaume d'Eliousha
 
Tandis que son père part au front pour se battre dans l'Armée rouge, Eliousha, 5 ans, sa mère, ses soeurs et son petit frère trouvent refuge au Kazakhstan, dans un hameau peuplé de musulmans. Sans la présence du père, la famille doit apprendre à survivre et à se protéger des voleurs. Mais le petit garçon est débrouillard et, malgré son jeune âge, c'est bientôt lui qui fournit les siens en viande et en poisson, grâce aux leçons de chasse que lui donnent ses petits voisins.
Un jour, la famille apprend la mort du père, probablement assassiné par les hommes de Staline, qu'il admirait pourtant. La mère, Polonaise d'origines que plus rien ne retient en Europe, décide alors d'aller vivre en Palestine. La famille séjourne d'abord en Pologne, puis en Allemagne avant de rejoindre leur destination, où les enfants sont placés dans différents kibboutz avant qu'Eliousha rejoigne sa mère et son second mari à Tel-Aviv.
 
Uri Orlev est né à Varsovie, en Pologne, en 1931. Il vit actuellement à Jérusalem, ville moderne et chargée d'histoire, où se côtoient des peuples d'origines et de religions différentes. Traducteur, auteur de romans et de scénarios pour la télévision, il a écrit plus de vingt-cinq romans pour la jeunesse et a reçu le prix Andersen en 1996. Sylvie Cohen vit à Paris. Professeur d'hébreu, elle a enseigné de nombreuses années au lycée avant de se consacrer à la traduction de la littérature hébraïque contemporaine.
Elle traduit aussi bien des romans pour adultes que pour la jeunesse, secteur qui a commencé à l'intéresser à la naissance de sa petite fille
320 pages - ISBN 978-2081265875
 Garçon ou fille
Le jour où son cousin Sam, venu tout droit des Etats-Unis, vient habiter chez lui, la vie de Matthew prend une autre tournure. Elle devient même infernale car le cousin en question se révèle être un garçon arrogant au comportement insupportable. Pourquoi ne pas lui donner une bonne leçon ? Avec la complicité de ses copains, Matthew lance à Sam un défi téméraire se déguiser en fille une semaine entière ! L'opération Samantha est déclenchée. Mais Sam se prend si bien au jeu, transformé en une charmante jeune fille que, très vite, la supercherie échappe à tout contrôle. Ce que les garçons étaient loin d'avoir imaginé... De quiproquos en retournements de situation, Terence Blacker explore les différences entre garçons et filles et fait tomber les barrières entre les deux sexes. Un roman savoureux plein de tendresse et d'humour.
 
Terence Blacker est l'un des rares auteurs en Grande-Bretagne à écrire à la fois pour les adultes et pour la jeunesse. Il publie des romans qui rencontrent un très vif succès, comme la série des aventures de Melle WIZ, traduit en dix-huit langues. Il est également journaliste et critique pour la radio et la presse écrite.
 
 Trois mètres au-dessus du ciel
Chez le même éditeur
 
Jeunes et déchaînées, ils s'aiment jusqu'à décoller de terre,; jusqu'à toucher le ciel. Plus que ça. Au moins... trois mètres au-dessus du ciel ! Mais ils ne sont pas seuls : il y a le lycée, les parents, la bande copains qui dérape et franchit les limites... Une histoire d'amour haletante. Le livre culte de la jeunesse Italienne.
 
Né en 1963, fils d'artiste, Federico Moccia écrit en 1992 son premier livre, Trois mètres au-dessus du ciel. Dans un premier temps il a des difficultés à trouver une maison d'édition, mais une fois publié, le livre est vite adopté par la jeunesse italienne. Moccia a ensuite écrit la suite de Trois mètres au-dessus du ciel, J'ai envie de toi (Ho voglia di te).
 
 L’héritage Jenna Fox
ainsi que
 
Il fut un temps où ils étaient trois… Jenna Fox croyait avoir mis fin au calvaire de ses meilleurs amis, physiquement détruits lors d'un même accident, en se débarrassant des sauvegardes de leurs esprits. Pourtant, après 260 ans passés dans le noir, Kara et Locke s’éveillent dans des corps tout neufs.
Dans un monde qui n’est plus le leur, dont ils ne savent rien, et où tous ceux qu’ils ont un jour connus ou aimés ont disparu. Tous sauf Jenna Fox. Désireux d’échapper aux griffes de l’inquiétant Dr Gatsbro, leur sauveur et geôlier,
les deux adolescents se lancent dans une course-poursuite effrénée à travers une Amérique futuriste, bien décidés à retrouver Jenna.
Après Jenna Fox, pour toujours, un second opus moins introspectif, plus rocambolesque. Identité et éthique scientifique sont cependant toujours au coeur de ce nouveau roman d’anticipation aux allures de thriller.
 
Mary E. Pearson vit à San Diego (Californie, Etats-Unis). Elle est l'auteure de plusieurs romans dont "Jenna Fox, pour toujours" est le premier traduit en français.
 
 Comment ça marche ? Machines et engins
et enfin,
 
Ce livre permet à l’enfant d’explorer la manière dont fonctionnent les machines. Chaque double-page présente un mécanisme ou une machine simple, avec des exemples de ses applications dans la vie quotidienne. Les modèles servent à mettre en application le principe mécanique présenté afin de comprendre comment il agit. En bas de page, une chronologie illustre comment chaque machine était utilisée dans des inventions à travers les âges. Le lecteur utilise ensuite les pièces du coffret pour reconstruire des modèles mécaniques.
 
- ISBN 978-2-07-064782-8

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -