Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Que nous sommes bien, au chaud (23 janvier 2013)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


L'auteur propose une réflexion à la fois sur le judaïsme et sur la crise du modèle républicain. Il entend par peuple juif aussi bien les citoyens d'Israël que les Juifs de la diaspora. Le judaïsme se distingue du modèle républicain hérité de la Révolution française, en offrant un modèle dans lequel le religieux et le politique sont moins dissociés.
 
Politique du peuple Juif Pourquoi le débat sur le peuple juif est-il devenu si central, planétaire même ? Sans doute parce qu'un ensemble de projections et d'attentes contradictoires viennent se briser sur son énigme. Un peuple bifocal, diasporique mais aussi souverain dans l'État d'Israël, un peuple mais aussi une Église, une religion, un peuple global, rassemblant des hommes et des femmes de tous les continents, de toutes les races, de toutes les cultures, mais avec le sentiment d'être un seul peuple. Un peuple vilipendé, délégitimé, dénié parfois par les siens propres, mais dont la résurgence en Israël, au sortir de son extinction programmée en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, est éclatante. Un peuple qui plonge ses racines dans un passé immémorial, à l'héritage toujours vivant, mais qui fut aussi un laboratoire dans lequel la modernité s'est essayée à ses pires expériences comme à ses meilleures. Ce peuple, Shmuel Trigano tente, dans cet ouvrage, de le penser de façon inédite, systématique et politique. Il tente aussi de nous montrer en quoi son expérience nous intéresse tous, que nous soyons Juifs ou non.
Shmuel Trigano né à Blida en 1948 est un sociologue, philosophe et professeur des universités français. Spécialiste de la tradition hébraïque et du judaïsme contemporain, Il est président de l'Observatoire du monde juif qu'il a fondé en 2000[1] et directeur du Collège des études juives de l’Alliance israélite universelle. Il dirige les revues Pardès et Controverses, revue qu'il a lancée en 2006
 
Politique du peuple juif. Les Juifs, Israël et le monde
de Shmuel Trigano - François Bourin Editeur
352 pages - 22 euros - ISBN 978-2-84941-363-0
 
********
 
Dans un Moyen-Orient en plein chaos, des islamistes fanatiques s'allient à des évangélistes américains pour précipiter la Fin des Temps, dans un complot apocalyptique qui suppose la destruction de l'Iran et d'Israël. Neuf soldats israéliens sont sélectionnés pour la dernière chance. Un téléporteur, basé sur une technologie jusqu'alors inconnue, doit les envoyer dans une base égyptienne secrète pour éviter la guerre nucléaire.
Le commando est téléporté, mais la destination n'est pas celle prévue. Ils se retrouvent à quelques kilomètres d'Auschwitz, en 1943.
 
Avocat entre Paris et Bruxelles, chargé d'enseignement et coach de dirigeants, Thibault Verbiest nous livre ici une oeuvre originale et haletante à la croisée de plusieurs genres, mêlant histoire, géopolitique, physique quantique et  kabbale;
 
Le 30 janvier à 19h, aura lieu à la librairie Candide (Place Georges Brugmann 2, 1050 Ixelles) une soirée conférence-dédicace à l'occasion de la sortie du roman AMALEK, un récit initiatique de 9 soldats israéliens téléportés "par erreur" à Auschwitz en 1943.
La conférence sera animée par l'auteur, Thibault Verbiest et Armand Broder lui donnera la réplique.
 
Amalek. Leur mission, sauver Israël. Leur destination, l'enfer
de Thibault Verbiest - Editions Avant-Propos
368 pages - 19,95 euros - ISBN 978-2-9300627-51-9
 
********
 
Le 27 avril 1967, le grand chef d'orchestre autrichien Yachouv Edelman dirige de façon éblouissante le Philharmoniker de Berlin. Alors que les musiciens interprèent la Huitième de Mahler, il succombe à son pupitre. L'autopsie ne tarde pas a révéler qu'il a été victime d'un empoisonnement. D'autres musiciens sont frappés à leur tour. Tous ont en commun d'avoir été déportés àTheresienstadt lors de la seconde guerre mondiale et d'y avoir animé l'orchestre symphonique du camp. L'inspecteur Bauer, chargé de l'enquête, tente d'en apprendre plus sur ces victimes et cet Épisode douloureux de leur passé commun. Aux côtés d'une enquêtrice du Mossad et d'un collègue autrichien, Bauer nous entraîne en Autriche, à Prague et à Grenoble pour un Étrange parcours initiatique dans l'horreur de la déportation. Finira-t-il par percer le mystère qui liait ces rescapés ? Avec comme fil directeur l'oeuvre de Gustav Mahler, qui transcende les passions humaines et leur violence, l'auteur nous entraîne à la fois dans une réalité historique méconnue et dans un roman policier captivant
 
Jean-Pierre Martin, né le 15 mars 1948 à Nantes est écrivain, essayiste, professeur de littérature contemporaine à l’université Lumière Lyon 2, membre de l’Institut universitaire de France.
 
La symphonie interdite
de Jean-Pierre Martin - Editions Alan Sutton
192 pages - 15 euros - ISBN 978-2-8138-0501-0
 
********
 
Déguster la blanquette de l’auberge d’OSS 117 ? Séduire dans le club de jazz d’Un bonheur n’arrive jamais seul ? S’entraîner à viser au stand de tir de Nikita ? Siroter un ballon au bistro d’Inglourious Basterds ? Louer un renard empaillé pour une escapade digne de Minuit à Paris ? Se prendre pour Marie-Antoinette à l’Hôtel de Soubise ? Mis en lumière par le regard des plus grands réalisateurs, chacun de ces lieux possède avant tout son histoire, son authenticité, son caractère. En effet, coup de cœur ou véritable source d’inspiration, aucune atmosphère n’a jamais été choisie sans raison.
Par quartiers et en images, Béatrice Boespflug et Béatrice Billon, accompagnées du photographe Pierre-Olivier Signe, ont ainsi repéré les meilleurs comptoirs, tables, hôtels, boutiques ou encore galeries et théâtres, élus comme lieux de tournages éternels et nous font partager leurs bons plans et leur coups de cour pour découvrir avec ce guide pas comme les autres le charme d'un Paris sous les projecteurs.
Alors que vous soyez curieux, exigeant, en balade ou mordus du 7e art, ce guide vous invite à vivre Paris en version originale !
 
Paris fait son cinéma
de Barbara Boesplug et Béatrice Billon - Editions du Chêne
224 pages - 16,90 euros - ISBN 978-2-81230-703-4
 
********
 
Après le succès du "Secret du Jacquet", les deux auteures journalistes, Marie-France Barbet et Anne-Marie Romero, récidivent avec une nouvelle fiction tout aussi précise sur le plan historique et dont l'intrigue se situe une fois encore dans le Royaume de Majorque.
 
Perpignan, 1291. Un matin d’avril, Jordi Berenguer trouve un pendu qui se balance à l’échafaudage de son chantier ! Comble de malchance, la maison en construction est celle de son demi-frère, le douteux Galceran, et le mort n’est pas celui qu’on croit… C'est Jordi Berenguer, le héros du "Secret du Jacquet", qui fait cette macabre découverte. Parjures, espions, adultères, falsificateurs de testaments et meurtriers pullulent et les cadavres vont, bien sûr, se succéder. Mais y a-t-il un lien entre eux ? Jordi et ses amis en sont persuadés. Ils auront bien du mal à dénouer les fils de cette trame diabolique, qui mêle communauté juive et chrétienne.
Dans un style encore plus alerte et vif, semé de clins d'oeil et de citations, les auteures nous livrent une histoire à rebondissements où toute la société catalane du XIIIe siècle dévoile lentement sa diversité. En outre, leur roman balaie une période riche sur le plan spirituel, celle du "Méiri", le "rabbin de la tolérance", célèbre talmudiste qui vécut à Perpignan à cette époque Une affaire aux multiples ramifications qui va entraîner le lecteur dans le Call, le quartier juif, dans le milieu des notaires et des hortolans et en Cerdagne, à Puigcerdà, chez les éleveurs qui vendent leur laine aux drapiers perpignanais. Un nouveau polar médiéval sur fond de morts et de meurtres inexpliqués, d'amours clandestines et contrariées, de vengeances cruelles, de testaments perdus ou falsifiés, mais aussi de querelle théologique entre juifs traditionalistes et tenants du Méiri.
 
Professeur de lettres, Marie-France Barbet a quitté l'enseignement pour le journalisme où elle s'est spécialisée dans les nouvelles technologies. Passionnée par l'Histoire, à la Sorbonne, elle a étudié et joué des "Farces" et "Sotties" du Moyen-Age. Fille d'un officier républicain espagnol, Anne-Marie Romero a été journaliste à RFI, et au "Figaro". Elle a touché à tout : la transition démocratique en Espagne, le patrimoine, l'archéologie, l'Histoire.
Elle est Chevalier des Arts et Lettres
 
Les testaments maudits
de Marie-France Barbet et Anne-Marie Romero - Editions Mare Nostrum
384 pages - 13 euros - ISBN 978-2-36391-012-7
 
********
 
Une trilogie de trois rois de France. Trois superbes biographies :
 
Marignan, Chambord, Vinci, en trois mots, on croit avoir tout dit sur François Ier. Mais, au fond, connaît-on vraiment ce roi qui n’aurait jamais dû accéder au trône ? Au-delà de l’image convenue du roi chevalier, on découvre un protecteur des arts, féru de philosophie, poète accompli, dessinateur et architecte novateur. C’est aussi un politique visionnaire, à l’écoute des hommes et de la nature, qui lui inspirent une nouvelle façon de régner. Du triomphe de la première campagne d’Italie au désastre de Pavie, de l’entrevue du Camp du Drap d’or à la captivité à Madrid, François Ier reste un prince passionnant qui, dans la victoire comme dans l’échec, domine la galaxie de la Renaissance.
 
François 1er et la Renaissance
de Gonzague Saint Bris - Editions Télémaque
408 pages - 22 euros - ISBN 978-2-7533-0078-1
 
et, du même auteur, chez le même éditeur
 
Plus de 400 ans après son assassinat, le 14 mai 1610, la popularité d’ Henri IV est intacte. Une enfance ballottée entre deux maîtresses femmes, sa mère Jeanne d'Albret et la régente Catherine de Médicis, une longue marche vers le pouvoir, qui révèle son éclatant courage et son inlassable obstination dans un pays ravagé par les guerres de Religion, un règne exemplaire de vingt ans qui pose les jalons d'une nouvelle France politique et économique.
Guerrier épris de paix, champion de la tolérance et monarque absolu, le Vert-Galant, amoureux insatiable, voue un attachement très moderne à son innombrable progéniture. À l'heure des déchirures identitaires, il incarne la France réconciliée. Dans la lignée de son François Ier, Gonzague Saint-Bris nous livre une biographie captivante, bourrée d’anecdotes, qui nous dépeint un personnage aussi complexe qu’attachant, aussi inattendu dans sa vie privée que publique.
 
Henri IV et la France réconciliée
352 pages - 22 euros - ISBN 978-2-7533-0099-6
 
Comme, des mêmes
 
Le plus célèbre des rois de France est aussi le plus méconnu. Pour clore sa trilogie royale, Gonzague Saint Bris s'attaque aux lieux communs qui abondent sur le Roi-Soleil : autocrate suffisant, monarque inaccessible, toisant ses courtisans du haut de sa prétendue petite taille... Apparaît au contraire un homme d'une fascinante prestance, tout à l'écoute de ceux qui le côtoient. Ballotté au fil d'une enfance menacée, souvent livré à lui-même, il apprend très vite à se construire en faisant son miel des talents de ses contemporains.
Le Grand Siècle s'épanouira ainsi sous son impulsion, dans un climat d'échange et d'émulation sans égal dans l'histoire de France. Le règne de Louis XIV fait étonnamment écho à notre actualité : refonte de la fiscalité, redressement productif par les manufactures, expansion du luxe et suppression des zones de non-droit des cours des miracles de Paris... Pionnier de l'esprit d'équipe avec ses ministres et ses artistes, c'est un souverain travailleur acharné qui se révèle, totalement impliqué dans l'exercice assumé de son plein pouvoir.
Cette biographie foisonne d'anecdotes inédites et d'éclairages surprenants : de sa quasi-noyade enfant dans un bassin à celle qui faillit emporter Madame de Maintenon encore au berceau, de sa passion pour la guitare à l'âge de 12 ans à sa calvitie précoce à 20 ans, jusqu'à la confirmation de sa taille véritable, on pénètre dans l'intimité du roi et de ses proches. On découvre comment Louis XIV introduit la diversité à Versailles en devenant le parrain d'Aniaba, un jeune Africain, comment il pratique l'espionnage industriel des verriers de Venise pour bâtir sa galerie des Glaces ou encore comment l'air inspiré à Lully par la réussite de l'opération de la fistule royale a pu devenir l'hymne national anglais ! Molière, Vauban, Le Nôtre, Le Nôtre, Colbert, Vatel, Racine couchant dans la chambre du roi pour lui lire ses pièces, Charles Perrault précurseur des futurs ministres de la Culture, jouent les premiers rôles dans cette distribution époustouflante au coeur du XVIIe siècle.
Enfin, l'évocation d'une fin de règne asphyxiée par sa propre longévité est saisissante. Le vrai visage du Roi-Soleil méritait d'être scruté avec curiosité, lucidité et enthousiasme. La prodigieuse épopée du Grand Siècle revisitée en période de crise peut ressusciter cette "certaine idée de la France" qu'elle porta à des sommets.
 
Gonzague Saint Bris est un écrivain et journaliste français né à Loches le 26 janvier 1948.

Fils d'Hubert Saint Bris, diplomate et comte romain et cousin de la famille Schneider par sa mère, Agnès Mame, poète, elle-même descendante de la dynastie des imprimeurs Mame, Gonzague Saint-Bris a été élevé au Clos Lucé à Amboise. Il se dit fier d'être un autodidacte, et devenu écrivain et journaliste. Il fut successivement rédacteur au Figaro, animateur de radio libre, vidéaste culturel, directeur de la Stratégie et du Développement du Groupe Hachette Filipacchi Médias, chargé de mission au ministère de la Culture et de la Communication, directeur-propriétaire du magazine Femme
Attaché à la Touraine - il a été conseiller municipal de Loches - il mène depuis quarante ans des combats culturels: « Le Nouveau romantisme », les clips culturels, les radios libres, la Marche Balzac, la Marche George Sand et 14 éditions de « La Forêt des Livres » à Chanceaux-près-Loches, un festival littéraire gratuit et ouvert à tous qui reçoit chaque dernier dimanche d'août 150 auteurs dans un village forestier de 150 habitants en avant-première à la rentrée littéraire. A cette occasion, plusieurs prix sont attribués aux auteurs dans le cadre du Prix des Lauriers Verts

Deux fois candidat à l'Académie française, le 7 juin 2001, candidat au fauteuil de M. Michel Droit, il fut battu par M. Pierre Nora et le 7 février 2008, candidat au fauteuil de M. Bertrand Poirot-Delpech, l'élection fut blanche et reportée ultérieurement. Ce qui lui valut un titre au journal Libération : « L'immarcescible Gonzague Saint Bris »
Gonzague Saint-Bris est l'auteur de près d'une quarantaine de livres, dont Le romantisme absolu, de récits historiques : Les Egéries russes, et Je vous aime inconnue, Le coup d'éclat du 2 décembre et de biographies comme celles de Vigny, Dumas, Balzac, Flaubert, La Fayette. Cette dernière a atteint les 100.000 exemplaires et a reçu aux États-Unis un Award de littérature de l'Université John Fitzgerald Kennedy de Californie.

En 2002, son ouvrage d'inspiration autobiographique Les Vieillards de Brighton est récompensé par le prix Interallié puis son roman L'Enfant de Vinci par le prix des Romancières, , Prix Interallié 2002, il est l'auteur de quarante-cinq ouvrages, essais, romans, biographies dont récemment Balzac, une vie de roman, salué par la critique. Louis XIV et le Grand Siècle clôt sa trilogie royale commencée avec François Ier et la Renaissance et Henri IV et la France réconciliée
 
Louis XIV et le grand siècle
322 pages - 21,50 euros - ISBN 978-2-7533-0159-7
 
********
 
La traversée du siècle de Louis XIV et de la Régence par deux femmes de la haute noblesse bretonne. Anne-Sophie Le Tellier épouse à 16 ans Charles de Vieilleville. Sans fortune, sa cousine Viviane rejoint les Soeurs de la Charité. L'une fréquente la Cour et les salons parisiens, l'autre côtoie un monde de misère. Catherine Hermary Vieille a l'art de nous faire vivre l'Histoire en mêlant personnages de fiction et faits réels : Charles meurt en Louisiane où il accompagnait Cavelier de la Salle, un amant maléfique compromet Anne-Sophie dans l'affaire des poisons, son second mari est impliqué dans les cercles de dévots.
La jeune femme perdra dans l'aventure toutes ses illusions sur la vie mais aussi sur le Roi. L'auteur trace le portrait terrible d'un Louis XIV vieillissant, mégalomane, despotique et intolérant, qui abolit l'Edit de Nantes, anéantit jansénisme et quiétisme (dont les figures principales, Fénelon et madame Guyon, seront écrasées avec la bénédiction de leur amie, madame de Maintenon), qui va laisser la France exsangue.
L'histoire d'une famille décomposée, recomposée dans le bonheur et la souffrance, celle d'un siècle qui voit s'édifier toutes les bases de la Révolution.
 
Née à Paris en 1948, Catherine Hermary-Vieille a suivi des études de langues orientales et a fini par s'installer aux Etats-Unis, très précisément dans l'Etat de Virginie.

Elle a obtenu un certain nombre de récompenses littéraires pour ses romans et biographies, dont le Fémina 1981 pour "Le Grand Vizir de la Nuit", son premier roman.

De cet auteur, on citera encore "La marquise des Ombres", biographie romancée de la marquise de Brinvilliers et "La Bourbonnaise", autre biographie romancée, celle-là de la comtesse du Barry, dernière maîtresse de Louis XV.)
 
Le siècle de Dieu. Le grand roman du siècle de Louis XIV
de Catherine Hermary Vieille - Editions Albin Michel
366 pages - 20,90 euros - ISBN 978-2-226-24522-9
 
********
 
Dans une société où l’on est en permanence comparé à plus riche, plus beau, plus intelligent que soi, qui est vraiment satisfait de ce qu’il est ? Face à cette compétition féroce, nous avons tous le même réflexe : nous juger, très sévèrement, avant que les autres ne le fassent.
Mais l’autocritique n’est pas la solution. Pour prendre confiance et être capable de se dépasser, un seul secret : s’entourer des mêmes égards que nous avons pour nos proches.
Puisant dans ses recherches en psychologie et dans sa vie personnelle, Kristin Neff offre une méthode douce et efficace pour mieux gérer les frustrations et savoir rebondir sur ses échecs. À l’aide d’exercices pratiques, apprenez dès aujourd’hui à vous traiter avec bienveillance et attention et réconciliez-vous enfin avec votre meilleur ennemi : vous-mêmes.
 
Kristin Neff enseigne dans le département de psychologie, à l’université du Texas, Austin. Première chercheuse à définir le concept d’autocompassion, elle a créé une échelle de mesure aujourd’hui utilisée par les universitaires du monde entier. Elle vit à la campagne avec son mari et leur fils
 
S'aimer. Comment se réconcilier avec soi-même
de Kristin Neff, traduit (anglais) par Patricia Lavigne - Editions Belfond
336 pages - 19,50 euros - ISBN 978-2714451798
 
********

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -