Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Pour terminer février (25 février 2013)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Au début de la fondation du kibboutz, nous formions une grande famille. Bien sûr, tout n'était pas rose, mais nous étions soudés. Le soir, on entonnait des mélodies entraînantes et des chansons nostalgiques jusque tard dans la nuit. On dormait dans des tentes et l'on entendait ceux qui parlaient pendant leur sommeil. L'idéal de vie en communauté a-t-il résisté à l'érosion du temps pour les habitants du kibboutz Yikha ? Ben Gourion est Premier Ministre, et la société israélienne n'est déjà plus la même que du temps des fondateurs.
Alors des questions de principe et de règlement se posent aux kibboutsniks : peut-on par exemple permettre à Henia Kalisch d'envoyer son fils Yotam faire des études à l'étranger - chez son oncle qui, justement, a quitté le kibboutz - et faut-il laisser le petit Youval à la maison des enfants, malgré ses pleurs ? Mais même dans une petite communauté très attachée aux principes idéologiques, les affaires de cour prennent parfois toute la place.
Yoev Carni va-t-il résister au charme de la jeune Nina, surtout quand il la croise pendant ses rondes de surveillance nocturnes ? Nahum Asherov peut-il accepter que son vieil ami David Dagan, excellent professeur et grand séducteur, s'installe avec sa fille Edna, âgée de dix-sept ans à peine ? Et que va faire Ariella, qui déborde d'affection pour l'ex-femme de son amant Boaz ? A Yikha comme ailleurs, l'on se débat avec ses chagrins d'amour et ses désirs irréalisables, mais dans un kibboutz, l'on n'est jamais seul.
En huit nouvelles tragi-comiques qui se lisent comme un roman, Amos Oz scrute les passions et les faiblesses de l'être humain, fait surgir un monde englouti et nous offre surtout un grand livre mélancolique sur la solitude.
 
Entre amis
d'Amos Oz, traduit (hébreu) par Sylvie Cohen - Editions Gallimard
160 pages - 17,50 euros - SIBN 978-2-07-013832-3
 
et, du même auteur, du même traducteur, chez le même éditeur (Folio de Gallimard)
 
«Au fil des années, il en était quelques-uns qui avaient fini par apprécier l'étonnant amalgame de vivacité et d'absence, de tristesse et d'enthousiasme, de subtilité et d'impuissance, de profondeur et de bouffonnerie qui lui était propre. "Tiens, voilà Fima, disait-on. Encore à gesticuler pour démontrer qu'il a raison. On parie qu'il va gagner ?"». Fima a cinquante-quatre ans. Divorcé, sans enfant, réceptionniste dans une clinique gynécologique, il possède d'exceptionnels talents que masque sa fainéantise.
Lui qui sait distinguer le bien du mal, saura-t-il un jour mettre son savoir en pratique ? Amos Oz nous raconte l'hilarante existence d'un dilettante, un homme de bonne volonté aux prises avec la vie et l'Histoire.
 
Amos Klausner est né à Jérusalem en 1939 de parents immigrants juifs d'Europe de l'Est. Sa famille s'inscrit dans le mouvement sioniste et garde une certaine distance par rapport à la religion qu'elle trouve trop irrationnelle. À 15 ans, il adopte le patronyme Oz qui signifie, en hébreu, «force». Oz étudie la philosophie et la littérature hébraïque à l'Université de Jérusalem. Depuis que son premier roman fut publié en Israël en 1966, Amos Oz n'a cessé d'écrire, offrant en moyenne un livre par an.
C'est en 1971 qu'on le découvre en France avec son roman «Ailleurs peut-être». Amos Oz a reçu les prix les plus prestigieux de tous pays et ses livres sont traduits dans plus de trente langues à travers
 le monde
 
La troisième sphère
432 pages - 7,50 euros - ISBN 978-2-07-045042-8
 
********
 
De Toutânkhamon à Horemheb se pose le problème de la transmission du pouvoir. Au début de la XIXe dynastie, Séthi Ier rétablit une royauté héréditaire, garante de la stabilité de l'État égyptien et la légitimise, en présentant son fils - le futur Ramsès II - comme le dauphin. Au tout début de son règne, le roi consolide la position de l'Égypte au Proche-Orient et dans les territoires localisés à l'ouest du Delta. Il manifeste également sa volonté de renouveau : en moins de dix ans, Séthi Ier fait construire plusieurs temples prestigieux, comme la « salle hypostyle » de Karnak et sa forêt de 134 colonnes. Sa tombe, innovante à bien des égards, est la plus grande de celles qui ont été aménagées dans la Vallée des Rois. Il fait, de plus, restaurer les monuments de ses prédécesseurs, notamment en Nubie, où l'hégémonie égyptienne est affermie par la création de nouvelles villes. En étudiant les sources contemporaines, Julie Masquelier-Loorius met en évidence l'importance cruciale du règne de Séthi Ier, qui a aujourd'hui tendance à être occultée par l'éclat du règne suivant. Grand stratège militaire, il est un digne successeur de Thoutmosis III. Il est aussi un roi bâtisseur, dans la lignée d'Amenhotep III. Sa consolidation de l'État et sa politique de grands travaux créèrent les conditions d'une réelle prospérité économique et d'un véritable foisonnement intellectuel et culturel de la société égyptienne. Sans la politique mise en oeuvre par son père, Ramsès II n'aurait pas été cet illustre pharaon à jamais associé à la postérité de la civilisation égyptienne.
 
Docteur en égyptologie de l'Université Charles-de-Gaulle/Lille III, puis membre du Centre Franco-Égyptien d'Étude des Temples de Karnak à Louqsor, Julie Masquelier-Loorius a également enseigné l'égyptologie à l'Université Paris-Sorbonne / Paris IV. Elle est actuellement ingénieur de recherche au CNRS, et participe à des missions archéologiques dans la région thébaine et dans le Sinaï
 
Séthi 1er et le début de la XIXe dynastie
de Julie Masquellietr-Loorius - Editions Pygmalion
496 pages - 24,9à euros - ISBn 978-2-7564-0058-7
 
********
 
Chef-d' oeuvre. Quand ce très vieux mot du Moyen-Âge utilisé pour l'artisanat a-t-il commencé à être appliqué à la littérature ? Y a-t-il un critère du chef-d' ouvre littéraire ? Mieux, une recette ? Comment être sûr qu'un livre est un chef-d' ouvre ? Un chef-d' ouvre est-il éternel ? La postérité est-elle le bon juge ? Crée-t-on encore des chefs-d' ouvre aujourd'hui ? Comment définir le chef-d' ouvre ?C' est à toutes ces questions que tente de répondre ce livre.
Parcourant les grands livres, de Homère à Heine et de Boccace à Beckett, il propose une analyse inattendue de l'ouvre de James JOyce aussi bien que des considérations sur ce que l'on peut penser des Aristochats de Walt Disney. Charles Dantzig montre encore une fois que l'on peut associer le brillant et la réflexion, la virtuosité et la profondeur, l'érudition et l'esprit.
 
Chef-d' oeuvre. Quand ce très vieux mot du Moyen-Âge utilisé pour l'artisanat a-t-il commencé à être appliqué à la littérature ? Y a-t-il un critère du chef-d' ouvre littéraire ? Mieux, une recette ? Comment être sûr qu'un livre est un chef-d' ouvre ? Un chef-d' ouvre est-il éternel ? La postérité est-elle le bon juge ? Crée-t-on encore des chefs-d' ouvre aujourd'hui ? Comment définir le chef-d' ouvre ?C' est à toutes ces questions que tente de répondre ce livre.
Parcourant les grands livres, de Homère à Heine et de Boccace à Beckett, il propose une analyse inattendue de l'ouvre de James JOyce aussi bien que des considérations sur ce que l'on peut penser des Aristochats de Walt Disney. Charles Dantzig montre encore une fois que l'on peut associer le brillant et la réflexion, la virtuosité et la profondeur, l'érudition et l'esprit.
 
A propos de chefs-d'oeuvre
de Charles Dantzig - Editions Grasset
292 pages - 19.90 euros - ISBN 978-2-246-80396-6
 
********
 
20 octobre 2011. Mouammar Kadhafi vient de mourir. En Libye, des tirs de joie retentissent, saluant la fin de quarante-deux ans de dictature. À Syrte et à Tripoli, on assiste à des scènes de liesse. Le Guide meurt en homme haï.
En renversant le roi Idris en 1969, le jeune officier rêvait pourtant de faire passer la Libye de l'ère moyenâgeuse à celle de la modernité en donnant le pouvoir au peuple et en fusionnant avec des pays voisins pour créer, enfin, une grande puissance économique et politique arabe. Il aura finalement laissé son système et ses projets se noyer dans l'anarchie, s'enfonçant lui-même dans la tyrannie.
Du jeune bédouin pauvre au dictateur impitoyable des dernières années, Hélène Bravin brosse le portrait d'un homme à la fois idéaliste et opportuniste, féodal et moderne, civilisé et barbare. Un homme qui aura réussi à se maintenir au pouvoir pendant plus de quarante ans, malgré les incroyables obstacles et échecs rencontrés, avant de finir traqué par l'OTAN et les insurgés libyens. L'incarnation moderne d'un personnage shakespearien.
 
Journaliste, spécialiste dans les questions politiques et économiques liées au Maghre, elle a collaboré à différents journaux français et internationaux (Le Quotidien de Paris, Le journal de Genève…), des lettres confidentielles (Maghreb confidentiel, TTU Monde Arabe…), des revues ( Les Cahier de l'Orient, Revue de Défense Nationale (RDN) et France 3. Elle fait aussi de la veille stratégique pour des multinationales.
 
Khadafi. Vie et mort d'un dictateur
d'Hélène Bravin - Editions François Bourin
272 pages - 22 euros - ISBN 978-2-84891-285-5
 
********
 
Hannah Sheraton, seize ans, est arrêtée pour le meurtre de son grand-père par alliance, juge à la Cour suprême de Californie. Bien que mineure, Hannah est emprisonnée et jugée comme une adulte, du fait du statut de la victime. Si elle est reconnue coupable, elle risque alors la peine maximale : la mort. Désespérée, sa mère fait appel à une ancienne camarade de l'université, Josie Bates, avocate dans la paisible ville balnéaire d'Hermosa Beach.
Josie hésite mais la personnalité de la jeune fille et le danger qu'elle court l'entrainent à accepter de la défendre. Elle va rapidement découvrir que la politique, la loi et des relations familiales complexes ont engendré une situation explosive. La découverte de la vérité pourrait sauver Hannah... ou les anéantir toutes les deux.
 
Rebecca Forster est américaine. Avec plus de vingt-cinq romans à son actif, elle apparaît sur la liste des auteurs à succès de USA Today et d'Amazon. Elle enseigne dans la célèbre formation pour auteurs de l'université de Californie à Los Angeles (UCLA) et s'implique dans un programme pour jeunes écrivains à destination des collégiens. Elle donne régulièrement des conférences sur l'écriture, est invitée à la radio et à la télévision et fait l'objet de nombreux articles dans la presse. Témoin hostile est le premier de ses romans à être traduit en français.
 
Témoin hostile
de Rebecca Foster, traduit (anglais) par Guillaume Le Pennex - M.A. Editions
420 pages - 18,90 euros - ISBN 978-2-822-40193-2
 
********
 
 
Né en 1962 en Iran, Ramin Parham a vécu de près la révolution islamique. Membre d’un groupe d’extrême gauche réprimé par le régime khomeyniste, il a dû quitter son pays en 1982 et s’est installé en France en 1997. Aujourd’hui, il milite dans les rangs de l’opposition démocratique en exil regroupée dans le cadre de « Solidarité Iran », et signe ici son premier ouvrage.
 
Né à Ispahan
de Ramin Parham - Editions Pierre Guillaume de Roux
272 pages - 22,50 euros - ISBN 978-2-36371-052-9
 
********
1er août 1589 : Henri III est poignardé par le moine Jacques Clément. Mais un doute s'installe chez Olivier d'Hauteville : le visage de l'assassin, même défiguré par les coups des gardes du roi, ne ressemble guère à celui du Clément qu'il a connu. De plus, la jeune Gabrielle d'Estrée confirme que l'homme massacré n'est pas le Jacobin rencontré la veille du régicide. Qu'est-il arrivé ? Y a-t-il eu substitution ? Si oui, qui a tué Henri III ? Et où se cache le meurtrier ?
Henri IV et ses proches doivent à tout prix savoir. D'autant que la Sainte Ligue s'active et qu'une société secrète, les Gardiens de la Foi, cherche la ruine du Béarnais. Pour qui oeuvrent ces archanges de la mort ?
Chargé de résoudre ces énigmes, Olivier Hauteville doit frôler la mort et repousser les limites de l'infamie. A ses risques et périls...comme à ceux des siens.
 
Jean d'Aillon, qui vit à Aix-en-Provence, raconte depuis plusieurs années avec talent, exactitude historique et brio, différentes aventures, dont celles d'Olivier Hauteville durant les guerres de religion.
 
Dans les griffes de la Ligue
de Jean d'Aillon - Editions Flammarion
592 pages - 22 euros - ISBN 978-2-0812-9497-4
 
********
 
 

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -