Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Le soleil revient. Il était temps. (4 juin 2013)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Un homme dont on ne connaît pas le nom est retrouvé, épuisé, au bord d'un campement. Alpiniste courageux devenu simple vagabond, il rejoint les siens et notamment son frère qui le recueille à bout de forces. Il s'agissait de leur guide, mais sa disparition avait fait perdre espoir au peuple tout entier. On découvre son histoire, l'ascension difficile, lorsque soudain, face à la muraille, sa voix se met à résonner : "Je suis Adonai (Yod) ton Elohim." C'est ainsi que débute la déclinaison du Décalogue où chaque mot, chaque commandement, est percé par l'étude de la lettre.
Sans réduire son texte à un commentaire religieux, Erri De Luca met en scène une poétique biblique qui ne se dissocie jamais de la nature, ni de la puissance du langage : "Ils apprirent au pied du Sinaï que l'écoute est une citerne dans laquelle se déverse une eau de ciel de paroles scandées à gouttes de syllabes." L'auteur condense la langue et la spiritualité pour raconter les Commandements dont il tire le plus beau.
Il questionne, tord, et emporte ainsi le lecteur dans la fulgurance de ses histoires. Ce mouvement s'intensifie jusqu'à atteindre deux petits textes que l'on retrouve comme deux suspensions au livre. Le premier, "Adieu au Sinaï", conte les bienfaits de la voix divine du prophète et ses conséquences sur les corps. Tous les maux disparaissent dans un rapprochement charnel entre hommes et femmes. L'amour devra être la dernière consigne pour la nouvelle génération pressante.
Puis De Luca nous plonge une dernière fois dans la problématique religieuse avec "En marge du campement". Il confie en quelques lignes, parmi les plus émouvantes de son oeuvre, l'équilibre entre intimité et distance qu'il entretient avec le peuple juif et avec sa langue sacrée.
r
Erri De Luca est un écrivain italien né à Naples le 20 mai 1950. Homme de convictions, il s'engage dès la fin de ses études secondaires dans la vie politique de son pays, rejoignant le mouvement d'extrême gauche "Lotta continua" dont il sera membre actif de 1969 à 1980. Sans véritable formation, il travaille comme ouvrier non qualifié dans différentes villes et pays, puis décide de s'engager dans des missions humanitaires en Afrique et en Bosnie. C'est à ce moment-là qu'il découvre la Bible, se passionne pour l'Ancien Testament, et décide d'apprendre l'hébreu pour mieux en apprécier la teneur. Ayant également étudié le yiddish, il traduit des textes de poètes juifs rédigés dans cette langue en voie de disparition pour leur permettre de passer à la postérité. Son premier roman "Non ora, non qui" paru en Italie en 1989, est publié en France tout d'abord aux éditions Verdier sous le titre "Une fois, un jour", puis chez Rivages en 1994 sous un titre plus fidèle à l'original : "Pas ici pas
 
Et il dit 
d'Erri de Luca, traduit (italien) par Danièle Valin - Editions Feryane
192 pages - 15 euros - ISBN 978-2-36500-156-8
 
et, chez le même éditeur,
 
"Lors de ma première naissance, je n'étais pas là. Mon corps est venu au monde le 26 juillet 1937 à Bordeaux. On me l'a dit. Je suis bien obligé d'y croire puisque je n'en ai aucun souvenir. Ma seconde naissance, elle, est en pleine mémoire. Une nuit, j'ai été arrêté par des hommes armés qui entouraient mon lit. Ils venaient me chercher pour me mettre à mort. Mon histoire est née cette nuit-là". C'est cette histoire bouleversante que Boris Cyrulnik nous raconte pour la première fois en détail dans ce livre où l'émotion du survivant se conjugue au talent de l'écrivain, où le récit tragique se mêle à la construction de la mémoire, où l'évocation intime d'une enfance fracassée par la guerre exalte la volonté de surmonter le malheur et de répondre à l'appel de la vie.
 
Boris Cyrulnik, né le 26 juillet 1937 à Bordeaux, possède de nombreuses cordes à son arc : psychiatre, psychanalyste, il est aussi responsable d'un groupe de recherche en éthologie clinique à l'hôpital de Toulon, matière qu’il enseigne également dans cette ville. Il a largement contribué à faire (re)connaître cette discipline, la seule qui permette selon lui une compréhension globale de l’Humain. On lui doit également le concept de résilience lié à une douloureuse expérience personnelle. Né dans une famille juive, il a été raflé en 1943 avec une partie de sa famille. S'il a réussi à s’échapper, ses parents sont tous deux morts en déportation et il a donc du se construire sans eux. Homme de convictions, il a fait partie des 43 personnalités constituant la commission Attali sur les freins à la croissance en 2007, et milite toujours pour la non-violence. Depuis les années 1980, il se consacre essentiellement à la transmission et la vulgarisation de son savoir à travers
 
Sauve-toi, la vie t'appelle
de Boris Cyrulnik
382 pages - 24 euros - ISBN 978-2-36500-150-6
 
********
 
Les sombres stèles alignées côte à côte à proximité du Reichstag sont là pour le rappeler : n'en déplaise aux négationnistes de tout poil, le nazisme a voulu et causé la mort de 6 millions de juifs. Mais onze années d'antisémitisme fanatique approuvé par tout un peuple ne sauraient s'expliquer par la seule folie criminelle d'un mégalomane exterminateur. Ces onze années furent en effet précédées des innombrables pogroms du Moyen Age, des imprécations judéophobes de Martin Luther, d'une " réglementation à l'usage des juifs " émanant de Frédéric Il - jugée par Mirabeau " digne d'un cannibale " -, des invectives ou jugements haineux du prédicateur Adolf Stoecker et de l'historien Heinrich von Treitschke. S'il y eut des moments de tolérance " officielle " avec le Code Napoléon, l'arrivée au pouvoir de Bismarck ou encore la Constitution weimarienne, l'antisémitisme n'a jamais cessé de se manifester aussi bien au sein d'associations et de partis influents que dans l'opinion publique. Noire ingratitude si l'on songe à tout ce dont l'Allemagne est redevable à la créativité et au talent juifs tant sur le plan culturel que dans le domaine économique. Mais comme aujourd'hui encore, sous couvert d'antisionisme, l'antisémitisme demeure Outre-Rhin, on peut se demander si le philosophe Cioran n'a pas raison, lequel voit là se manifester une rage impuissante issue d'un insupportable complexe d'infériorité : " Ces deux peuples attirés secrètement l'un vers l'autre ne pouvaient s'entendre. Comment les Allemands, ces arrivistes de la fatalité, auraient-ils pardonné aux juifs d'avoir un destin supérieur au leur ? " Une thématique douloureuse - rarement traitée dans sa durée et son ensemble - et polémique, qui pose la question de la responsabilité de l'ensemble du peuple allemand dans le génocide de la Seconde Guerre mondiale, et de l'antisémitisme contemporain en Allemagne
 
Agrégé d'allemand, docteur en études germaniques et professeur honoraire en Première Supérieure (khâgne), Roland Charpiot est notamment l'auteur chez Vuibert de Histoire de Berlin et Histoire des Juifs d'Allemagne. Il prononce régulièrement des conférences sur la civilisation allemande
 
Histoire des Juifs d'Allemagne du Moyen-Age à nos jours
de Roland Charpiot - Editions Vuibert
254 pages - ISBN 978-2-7117-4445-9
 
********
 
La question du pourquoi de l'antisémitisme reste entière, qu'il s'agisse de l'antisémitisme passé et de son aboutissement : l'extermination des Juifs d'Europe, ou de l'antisémitisme récent qui assassine encore un peu partout dans le monde. On préfère décrire le comment, énumérer les crimes, expliquer les méthodes, les circonscrire dans le temps ou les traiter comme des extensions idéologiques des régimes totalitaires.
En réalité, depuis plus de mille ans, ce désir de génocide n'a cessé, sous divers visages, de hanter l'Europe. En témoigne, au XIIe siècle, cette imprécation de Chrétien de Troyes, dans le Roman du Graal : " Les mauvais juifs, on devrait les tuer comme des chiens ", manifestation parmi bien d'autres de l'antisémitisme qui, dès l'origine, est au coeur de la chrétienté, notamment dans les Epîtres de Paul.
Présent dans les Croisades, l'Inquisition, les pogromes, les expulsions, il réapparaîtra, sécularisé, sous la plume de Voltaire ; le brûlot sera ensuite transmis à gauche chez Marx, Proudhon, Bakounine, Fourier, et à droite chez les " chrétiens-germaniques " qui le livreront, prêt à l'emploi, aux nazis et à Hitler. Ce désir - manifeste dans l'islam - s'affirme dans les discours d'un Ahmadinejad et dans les actes d'un Mohamed Merah.
A l'heure où la culture islamiste rencontre quelques complaisances sinon complicités dans les sociétés européennes, ressuscitant un irrationnel meurtrier que l'on croyait disparu, il est urgent de privilégier la réflexion sur " le pourquoi de l'antisémitisme " afin d'élucider le fantasme de " la solution finale " toujours actuel.
 
Claude Berger, porteur d'étoile à l'âge de six ans, caché deux années, est l'auteur d'un Marx, l'association, l'anti-Lénine : vers l'abolition du salariat, et d'essais sur l'antisémitisme. Collaborateur de différentes revues (Les Temps Modernes, Spartacus, Politique Aujourd'hui, Le meilleur des mondes, Les Cahiers Bernard Lazare), il a livré quelques articles démystificateurs dans la presse dont "Georges Marchais et la question juive" et "Suivez le Guide, il est mort !" lors du décès de ao
 
Pourquoi l'antisémitisme
de Claude Berger - Editions de Paris
96 pages - 9,60 euros - ISBN 978-2-84621-177-2
 
********
 
Voici un des titres mythiques de la maison Grasset, et l'un des grands succès de Paul Morand. Champions du monde est le roman de l'Amérique et du sport. Publié en 1930, et quatrième et dernier volet de la Chronique du XXe  siècle (L'Europe galante - Bouddha vivant - Magie noire - Champions du monde), ce texte donne, en même temps que des portraits inoubliables de sportifs, un tableau des mours américaines où puritanisme et innocence, naïveté et foi nationaliste se mêlent en une synthèse étrange.
Et puis, c'est un portrait de New York encore en train de se construire, d'élever des tours pour les plus grands rêves des hommes ."Comme New York a grandi !" Un classique moderne.
 
Paul Morand (1888-1976), reçu premier au concours des ambassades, ami de Marcel Proust qui a préfacé son premier recueil de nouvelles, Tendres stocks, a été diplomate et ambassadeur. L'un des meilleurs nouvellistes français du XXe siècle, auteur de romans comme Lewis et Irène (1924), il a été élu à l'Académie française en 1068
 
Champions du monde
de Paul Morand - Editions Grasset (Les Cahiers Rouges)
192 pages - 7,90 euros - ISBN 978-2_246-80742-1
 
********
 
Andrew Stilman, grand reporter au New York Times, mène l'enquête la plus importante de sa carrière. Au lendemain de son mariage, il est victime d'une agression et s'effondre, mortellement blessé, dans une mare de sang. Etrangement, il reprend connaissance, deux mois plus tôt. Revenu soixante jours en arrière. Andrew Stilman doit choisir entre mener à terme son enquête ou découvrir son assassin et déjouer le destin.
De New York à Buenos Aires, le reporter se trouve précipité dans un engrenage vertigineux. S'engage alors une course contre la montre. entre suspense et passion, jusqu'à son dénouement, à couper le souffle
 
Marc Levy, né le 16 octobre 1961 dans la région parisienne, est en tête du classement des meilleures ventes depuis le début des années 2000. Plusieurs de ses romans ont été adaptés au cinéma ou en bande-dessinée. C’est pourtant un peu tardivement et presque par hasard qu’il est venu à l’écriture. En effet il a d’abord vécu et travaillé 7 ans aux Etats-Unis puis a créé et dirigé un cabinet d’architecture à Paris. Un jour il décide d'écrire un conte moderne pour endormir son fils et, sur les conseils de sa soeur, envoie son manuscrit chez un éditeur sans trop y croire. Il s’agit de « Et si c’était vrai » édité en 2000 aux éditions Robert Laffont. Très bien accueilli par le public, il est couronné par le prix Goya du premier roman et le prix Lucien Barrière, puis adapté au cinéma en 2005. Depuis Marc Levy ne cesse d’écrire, touchant un peu à tout : une dizaine de romans, tous des best-sellers, mais aussi des paroles de chansons, des scénarii de films²
 
Si c'était à refaire
de Marc Levy - Editions Pocket
416 pages - 7,60 euros - ISBN 978-2-266-23854-0
 
et, cbez le même éditeur
 
Après un divorce orageux, Nikki et Sebastian ont refait leur vie, très loin l’un de l’autre. Jusqu’au jour où leur fils Jeremy disparaît mystérieusement. Fugue ? Kidnapping ? Pour sauver ce qu’elle a de plus cher, Nikki n’a d’autre choix que de se tourner vers son ex-mari qu’elle n’a pas revu depuis sept ans. Contraints d’unir leurs forces, ils s’engagent alors dans une course-poursuite, retrouvant une intimité qu’ils croyaient perdue à jamais
 
Guillaume Musso, né le 6 juin 1974 à Antibes, est un écrivain français mondialement connu. Fasciné par les Etats-Unis, il séjourne quelques mois à New York à l’âge de 19 ans et y exerce différents petits boulots, côtoie des gens de toutes les nationalités. Cette expérience lui donne de nombreuses idées pour ses romans à venir. De retour en France il suit des études de sciences économiques, matière qu’il enseignera quelques années, avant de se consacrer à l’écriture. En 2004 il publie "Et après..." qui se vend à plus d’un million d’exemplaires et est traduit dans une vingtaine de langues. Ce livre écrit après un grave accident de voiture raconte l’histoire d’un enfant revenu de la mort ; il fera l’objet d’un film en janvier 2009. Depuis Guillaume Musso écrit un livre chaque année : "Sauve-moi" (2005), "Seras-tu là" (2006), "Parce que je t’aime" (2007), "Je reviens te chercher" (2008), "Que serais-je sans toi ?" (2009), "La fille de papier" (2010) et "L'appel de l'ange" 2011
 
7 ans après
de Guillaume Musso
508 pages- 7,60 euros- ISBN 978-2-266-23906-6
 
********
 
 
Le jeune Hercule est redouté de tous pour sa force prodigieuse et ses accès de rage incontrôlés. D'où lui vient cette violence ? Quel secret cache sa naissance ? Les dieux, irrités, décident de le punir. Condamné à accomplir douze travaux terrifiants, Hercule parviendra-t-il à racheter ses fautes et à reconquérir le trône de son père ?
 
Isabelle Pandazopoulos est née en 1968 d'un père grec et d'une mère allemande. Professeur de Lettres, elle a toujours enseigné dans des zones dites difficiles. Coordinatrice d'un atelier relais, elle a fait écrire et réaliser une quarantaine de courts métrages à des adolescents à la dérive. Elle prend désormais en charge des élèves handicapés par des troubles psychiques importants. Isabelle Pandazopoulos a trois enfants et vit à Paris.
 
Les douze travaux d'Hercule
d'Isabelle Pandazopoulos - Editions Folio Gallimard Jeunesse
160 pages - 4,90 euros - ISBN 978-2-07-064871-9
 
et, chez le même éditeur
 
 
Escrimeur et poète accompli, Cyrano de Bergerac ne manque pas de panache. Il n'a qu'un défaut : son nez, aussi grand qu'un monument!
Comment, affublé d'un nez pareil, avouer à Roxane, sa cousine, l'amour qu'il a pour elle ? Quand celle-ci s'éprend de Christian, jeune homme séduisant mais sans esprit, Cyrano fait à son rival une incroyable proposition : il lui prêtera ses mots pour faire la cour à la belle...
 
Né en 1769 dans une famille aisée de Marseille, Edmond Rostand se distingue très jeune par un gout prononcé pour la littérature : il est, entre autres, un lecteur passionné de Dumas. Poursuivant de brillantes études à Marseille, puis à Paris, le jeune Rostand s'essaie sans succès au théâtre et à la poésie dès 1889. L'année 1897 est celle de l'incroyable triomphe du jeune auteur avec La Samaritaine, dont la comédienne Sarah Bernhardt tient le rôle titre, puis surtout avec  Cyrano de Bergerac , qui vaut à Rostand le titre de chevalier de la Légion d'honneur.
La suite de sa production littéraire a certainement été occultée par ce succès. Rostand s'éteint à Paris en 1918, après avoir été élu à l'Académie en 1901.
 
Cyrano de Bergerac
d'Edmond Rostand
288 pages - 5, 90 euros - ISBN 978-07-065368-3
 
 
********
 
 
v

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -