Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Un Petit Nicolas juif pied-noir (2 juillet 2013)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Un Petit Nicolas juif pied-noir.
 
Medium de l’Eole des Loisirs nous adresse quatre ouvrages de Gil Ben Aych
 
Le Voyage de Mémé est considéré comme un classique de la littérature jeunesse. En apprenant sa réédition à l’école des loisirs, Gil Ben Aych a ressenti une grande joie et l’impression de vivre « une résurrection littéraire ». Faut-il préciser que Simon, c’est lui. Et que Gil Ben Aych a réellement accompagné sa Mémé lors de sa traversée de Paris…
 
Gil Ben Aych a très bien connu Mémé l’Étoile, puisqu’il s’agit de sa propre grand-mère, une vieille dame juive pied-noir aux idées bien arrêtées et à la langue ensoleillée. Il en a fait l’héroïne de son roman Le voyage de Mémé (Neuf), et l’un des personnages de L’essuie-mains des pieds (Médium).
 
Il a fallu faire le tour, dire au revoir à Grand-mère Hanna, aux oncles et aux tantes, à Rosette et son mari Edmond, à la cousine Josette et sa soeur Yvonne, sans oublier tous les autres. Alors, seulement, Simon et sa famille ont pu quitter l’Algérie et venir s’installer à Paris en 1956. Simon découvre un nouveau monde. Le métro aérien et la fête foraine, les premiers yaourts et l’odeur écoeurante de la cuisine au beurre, les colonies de vacances, et, surtout, la télévision « un cadre et y a un fil et c’est branché » qui diffuse en Eurovision les matchs de foot et les combats de catch « truqués, j’te dis » entre l’Ange noir et le Bourreau de Béthune… Six belles années plus tard, il faut songer à repartir, déménager en banlieue, à Champigny « chez les communistes ». Simon a 14 ans, une autre vie l’attend.

L’essuie-mains des pieds
210 pages – 10 euros – ISBN 978-2-211-20433-0
 
1962. La famille de Simon déménage. Elle quitte le nord de Paris pour s’installer à une vingtaine de kilomètres, à Champigny-sur-Marne. Tout le monde est déjà parti mais il reste à faire bouger Mémé. La grand-mère tout juste arrivée d’Algérie refuse catégoriquement de monter dans une voiture, un bus ou un métro. Elle veut marcher, un point c’est tout. Simon, son petit-fils, se voit chargé de l’accompagner à travers la capitale et la proche banlieue. En chemin, Mémé va de découverte en découverte. «T’y as vu celle-là… la jupe courte qu’elle porte et serrée… et çui-là, comme ça y dort ? Ici par terre ?…C’est pas possible ma mère… Qu’est-ce qu’on peut voir ici en France ! » Cette histoire vraie s’est passée il y a près de cinquante ans. Pourtant, elle est toujours d’actualité. C’est, sans doute, ce qui a fait de ce livre un classique de la littérature jeunesse que l’école des loisirs a choisi de rééditer.
 
Le voyage de Mémé
96 pages – 8 euros - ISBN 978-2-07-20445-3
 
« – Mais comment on va là-bas ? – En bateau ou en avion, on peut pas autrement, c’est la mer qu’elle nous sépare de la France, on peut autrement tu crois, on peut pas ! – Non ma fille, moi dans le bateau ou l’avion, jamais de la vie ! Mon coeur fendu en deux si je fais ça, impossible, je prends pas, ça suffit tout ça…– C’est pas possible maman, il faut qu’on trouve une solution ! » Quelle solution a-t-on imaginée pour que Mémé l’Étoile quitte l’Algérie et rejoigne le reste de la famille déjà « rapatriée » de Tlemcen en France ? Mémé accepte de retracer pour eux le long chemin de l’exil, mais à condition qu’on ne lui coupe pas la parole à tout bout de champ, sinon c’est plus le charme de raconter, d’accord ?
 
Le livre d’Etoile
238 pages – 11,50 euros - ISBN 978-2-07-20469-9
 
Et
 
Ce 28 octobre 1962 n'est pas un jour comme un autre. C'est l'anniversaire de Gil. Mais va-t-il pouvoir fêter ses quatorze ans comme prévu ? Tout est prêt, pourtant. Ses oncles, ses tantes, Mémé l'Etoile, Hanna et Salomon, ses grands-parents, ont tous été invités. Sa mère a choisi de cuisiner de la daurade au four et une salade d'artichauts à l'orange, ses deux plats préférés. Le gâteau a bien été commandé chez Mme Amiard.
Alors, qu'est-ce qui cloche ? La situation internationale ! En ce dimanche 28 octobre 1962, la tension est extrême entre l'URSS et les Etats-Unis. Les Soviétiques ont installé leurs missiles sur Cuba ; les Américains menacent d'en découdre. Il y a risque de troisième guerre mondiale. A Champigny, Gil et sa famille sont suspendus aux nouvelles diffusées par le poste de radio. Les camarades communistes ont appelé à manifester devant l'ambassade américaine à Paris pour faire pression.
La famille ira, ira pas ? Et l'anniversaire de Gil dans tout ça ? On verra.
 
Gil Ben Aych est né en 1948 à Tlemcen, en Algérie.
La suite, il la raconte, à sa manière, dans L’essuie-mains des pieds.
« J’ai fait comme si on était dans la cour de l’école et qu’on imaginait une conversation entre copains. “Tiens, je viens de là, et toi ?” Sauf que le récit continue encore et encore…»
Avec une fraîcheur et une vivacité dignes du Petit Nicolas.
 
L’anniversaire du 28 octobre 1962
112 pages – 7,50 euros - ISBN 978-2-07-21093-5

********
 

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2014

Retour au site sefarad.org -