Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Pour lire durant cet été indien par Gisèle, (7 octobre 2013)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


L’humour est dans le pré
De Jean-Christophe Royer – Éditions Versilio
214 pages – 17,95 euros – ISBN 978-2-3613-2084-3
 
«L'humour est partout... même dans le pré.»
Jean-Christophe Royer voulait d'abord écrire un brûlot contre le monde de la finance et ses requins. Mais pour éviter toute forme de représailles, il a préféré mettre en lumière des animaux plus pacifistes et une population en voie de disparition. L'auteur cultive le second degré et la dérision en détournant des photos champêtres et en créant des échanges hilarants, décalés, où l'humour vache côtoie l'absurde, entre agriculteurs, légumes de saison et autres bovidés.
 
Né le 11 décembre 1965 à Saint-Malo, Jean-Christophe Royer est concepteur-rédacteur dans la publicité. En juillet 1983, il sauve trois experts comptables de la noyade et fait la une de Ouest-France. Le 3 juin 1992, il sera le premier homme à traduire Poly au Portugal en araméen. En septembre 2010, il a l'idée d'écrire la Bible, mais devant l'ampleur de la tâche et aussi, peut-être, parce que cela avait déjà été fait, il décide d'écrire L'humour est dans le pré.
 
*********
 
Africa Dreams – Tome 3 – Ce bon monsieur Stanley - BD
De Maryse et Jean-François Charles – Frédéric Bihel – Éditions Casterman
48 pages – 12,95 euros - ISBN 978-2-203-05820-0
 
1903. Afin de recueillir les souvenirs et le témoignage de celui qui fut l’un des héros de la colonisation de l’Afrique, et notamment du Congo pour le compte du roi Léopold, un jeune reporter belge rend visite à Henry Morton Stanley dans son domaine du Surrey, où l’explorateur vieillissant, malade et presque infirme s’est retiré du monde. En veine de confidences, Stanley se remémore pour son visiteur la célèbre expédition de secours à Emin Pacha. Ses souvenirs sont enchanteurs, éblouis. Mais à mesure que le flash back se précise, la violence barbare du comportement de Stanley à l’égard des Africains se révèle dans toute son horreur sanglante. L’expédition Emin Pacha est restée célèbre parce qu’elle fut la dernière grande expédition privée du XIXe siècle au coeur de l’Afrique, mais aussi pour avoir été la plus meurtrière pour les populations qui avaient le malheur de se trouver sur son chemin…
Voici le troisième volume de la saga africaine de Frédéric Bihel et Maryse et Jean-François Charles. Adossée à une solide reconstitution historique, cette histoire âpre et prenante évoque de manière saisissante la cruelle histoire du Congo au tournant des XIXe et XXe siècles, mis en coupe réglée par le Roi des Belges et son représentant le plus impitoyable, l’explorateur Stanley.
 
En 1980, Jean-François Charles réalise Le bal du rat mort sur scénario de Jan Bucquoy (éd. Deligne).Vient ensuite, en 1982, Les Pionniers Du Nouveau monde, série historique qui sera reprise parles éd. Glénat et le dessin confié à Ersel à partir du7e album, afin que le dessinateur puisse se consacrergraphiquement à son nouveau héros, Fox, sur scénario de Dufaux.
C’est la découverte de l’Egypte et de la lumière. Paraîtront également chez Glénat Sagamore Pilgrimage (1988), Le météore (2001) sur scénario de Giroud et troisième tome de la série Le Décalogue. Après deux années sabbatiques consacrées à la peinture à l’huile puis à l’aquarelle.
J.-F. Charles a décidé de renouer avec la BD dans l’optique de la couleur directe : India Dreams en a été le premier et lumineux révélateur, avant que suivent War and Dreams et Africa Dreams.
 
Maryse Charles, après avoir collaboré aux scénarios des Pionniers Du Nouveau Monde et de Sagamore Pilgrimage, scénarise deux séries chez Glénat pour le dessinateur Ersel : Claymore (1999), et Les derniers jours de la Géhenne (2001). Les séries India Dreams, War and Dreams et Africa Dreams prolongent et subliment son étroite collaboration avec J.-F. Charles.
Né en 1965, Frédéric Bihel a dessiné ou cosigné une quinzaine d’ouvrages de bande dessinée, dont les séries Les Héritiers du soleil, Malienda et Le secret de l’Arche chez Glénat.
 Chez Casterman, il a mis en images L’Afghan – Massoud, ainsi que Africa Dreams, tout deux sur un scénario de Maryse et Jean- François Charles.
 
*********
 
La vie étrange de l’argot
D’Émile Chautard – Préface d’Henri Godard - Éditions Bartillat
646 pages – 29 euros – ISBN 978-2-84100-536-9
 
Paru pour la première fois en 1931 chez Denoël, ce livre consacré à l'argot est un document essentiel sur cette langue particulière. Ce livre imposant est devenu un véritable classique de la langue verte, il figurait dans la bibliothèque de Céline qui l'utilisa pour la rédaction de Mort à Crédit. Pour Céline, 'le Chautard' est l'ouvrage de référence en matière d'argot.
 
 Nous savons très peu de choses d'Emile Chautard, 'de la société de l'Histoire de Paris et de l'Ile-de-France', sinon qu'il était ouvrier typographe.
 Ce fort volume n'est pas à proprement parler un dictionnaire, mais une étude thématique, organisée selon le principe 'du berceau à la tombe' faite de documents et d'anecdotes qui illustrent l'emploi des formes argotiques.
 
*********
 
La route du salut
D’Étienne de Montety – Éditions Gallimard
320 pages – 18,90 euros – ISBN 978-2-07-013444-1
 
Bosnie, années 90. Deux jeunes hommes venus de France se battent contre les Serbes.
Mosko est un fils d'immigrés polonais. À la faculté de Nanterre, il fait la connaissance d'un étudiant musulman qui oriente sa vie vers l'islam. Lors de l'éclatement de la Yougoslavie, il rejoint les moudjahidine, venus prêter main forte à leurs frères bosniaques... Fahrudin, lui, est un fils de Bosniaques arrivés en France après la mort de Tito. Il a grandi dans une cité de la banlieue rouennaise, avant de s'engager dans la Légion étrangère. Quand la guerre éclate, il déserte et regagne la Bosnie. Deux destinées singulières se rencontrent, alors que la guerre embrase de nouveau le cœur de l'Europe.
En faisant revivre le conflit en ex-Yougoslavie, La route du salut offre un éclairage profond et sincère sur l'engagement, la foi, les vertus militaires et leurs limites, et sur la montée des identités dans l'histoire récente du vieux continent.
 
Étienne de Montety dirige Le Figaro littéraire. Il est l'auteur de plusieurs biographies et d'un roman paru aux Éditions Gallimard en 2009, L'article de la mort.
 
*********
 
Et chez le même éditeur
 
Padre Pio – Miracles et politique à l’âge laïc
De Sergio Luzzato – Traduit (italien) par Pierre-Emmanuel Dauzat
508 pages – 30 euros – ISBN 978-2-07-013630-8
 
Le 20 septembre 1918, dans le couvent du petit village de San Giovanni Rotondo, un frère capucin en prière découvre les stigmates de la crucifixion de Jésus inscrits sur ses mains. A partir de ce seul commencement, Sergio Luzzatto déploie une enquête extraordinaire : sur l'ordre mineur des Capucins qui tenait enfin, face aux Franciscain, son heure de gloire ; sur les Pouilles, région retardataire, saignée à blanc par la Première Guerre mondiale d'où sont revenus des survivants aux corps mutilés par les stigmates de technologies guerrières et que les nationalistes transforment en preuves du devenir christique de la nation ; sur la violence sociale dans la région qui très vite opposa les ouvriers agricoles occupant les terres aux grands propriétaires qui lancèrent contre eux un des premiers faisceaux de Mussolini au prix du plus grand massacre de militants socialistes ; sur l'alliance entre le cléricalisme et le fascisme qui se noue alors et le pilier sera l'université catholique du Sacré-Coeur, laquelle des décennies durant disputera de la vérité des excroissances surnaturelles de Saint François et des doutes suscités par les plaies de Padre Pio, creusées peut-être par de l'acide ; sur la présence dans l'entourage du saint de hiérarques fascistes, tour à tour chantres du Duce puis, passé la chute du régime, biographes autorisés du moine à qui d'autres offrent un hôpital avec l'argent du marché noir dans le Paris de l'Occupation ; sur la reconquête catholique de la société italienne après-guerre avec l'explosion du culte du Padre portée par la presse magazine ; sur la christologie et la définition de ce qu'est l'Eglise selon Jean XXIII, hostile au culte du capucin, et selon Jean-Paul II qui le canonisera ; sur la place somme toute de ce capucin dans la longue chaîne qui voit, depuis la Contre-Réforme catholique, l'Eglise répondre par une surenchère à la demande de liturgies rassurantes, de cultes protecteurs et d'analgésiques sociaux. Voici le très grand livre sur la manière dont l'historien-anthropologue doit parler de la sainteté à l'âge laïc : les stigmates - vrais ou faux, là n'est pas la question - d'un individu sanctifié disent moins de lui que du monde alentour, des attentes, du besoin de croire, de l'angoisse des intercessions.
 
Auteur de nombreux ouvrages, Sergio Luzzatto enseigne l'histoire contemporaine à l'université de Turin.
 
*********
 
Je grandirai plus tard – Autobiographie
De Élie Semoun – Avec la collaboration de Sophie Brugeille - Éditions Flammarion
230 pages – 19,90 euros – ISBN 978-2-0813-0957-9
 
 
Il aura 50 ans le 16 octobre prochain et publie son autobiographie. Elie Semoun se raconte dans "Je grandirai plus tard", paru chez Flammarion. Il y évoque ses souvenirs, le décès de sa mère quand il y avait 11 ans, celui de son frère mort du sida en 2002. L'humoriste-acteur-scénariste tombe le masque et se dévoile. Il avait longuement hésité avant de se lancer dans son autobiographie. Il dit d’ailleurs: "J'ai voulu me souvenir. Restituer des scènes de bonheur, des odeurs, des sensations de l'enfance. Et j'ai réalisé qu'il ne me restait que des miettes".
 
*********
 
De quelques idées reçues sur le monde contemporain –
Précis de géopolitique à l’égard de tous
De Frédéric Encel – Éditions Autrement
180 pages – 13 euros – ISBN 978-2-7467-3566-8
 
La géopolitique, une discipline compliquée ?
Le monde d'aujourd'hui, une affaire de spécialistes ?
Certes pas ! Excellent pédagogue, Frédéric Encel s'empare d'une vingtaine d'idées reçues parmi les plus communément admises sur le monde contemporain :
«La France n'est plus une grande puissance»,
«L'ONU ne fait rien !», «Les médias ne nous disent pas tout», «L'Occident a créé Israël à cause de la Shoah»...
Il démonte brillamment ces fausses évidences, offrant au passage une analyse percutante et accessible.
Un ouvrage indispensable pour comprendre notre époque.
 
Frédéric Encel enseigne la géopolitique à l'ESG Management School et à Sciences Po Paris. Consultant régulier pour les médias et les entreprises, il est notamment l'auteur de Comprendre la géopolitique (Points, 2011).
 
*********
 
Poèmes de Guillaume Apollinaire
De Guillaume Apollinaire – Choisis et présentés par Camille Weil
Éditions Gallimard Jeunesse
95 pages – 6,45 euros - ISBN 978-2-07064561-9
 
De la chanson au vers libre, la poésie d'Apollinaire et à la fois classique et passionnément inspirée par la modernité. Mélancolique et fervente, elle chante la vie, l'espérance, l'amour, la fuite du temps. La puissance d'une parole poétique inégalée.
 
 
Et chez le même éditeur
 
Poèmes de Blaise Cendrars – Choisis et présentés par Camille Weil
95 pages – 6,45 euros – ISBN 978-2-07-065492-5
 
Il chante la beauté du monde et le bonheur d'exister. Sa vie est légende, son œuvre a l'intensité d'une épopée. Cendrars qui s'était placé sous le signe du feu est un grand poète de la modernité. Oser et faire du bruit Tout est couleur mouvement explosion lumière La vie fleurit aux fenêtres du soleil Qui se fond dans ma bouche Je suis mûr. Et je tombe translucide dans la rue...
 
*********
 
Compiendo di grammatica della lingua ebraica
De Baruch Spinoza – A cura e con introduzionze di Pina Totaro – Traduzione italiana e note di Massimo Gargiulo - Éditions Leo S. Olschki
210 pages – 22 euros – ISBN 9 788822 262127
 
Le première edition en italien de la Grammaire Hébraïque de Baroukh Spinoza traduiute deu latin et de l’hébreu. L’introduction est de Pina Totaro, les notes et la traduction de Massimo Gargiulo
 
*********
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -