Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Il sentait bon le sable chaud, mon légionnaire...

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Il sentait bon le sable chaud, mon légionnaire …
Thérèse Zrihen-Dvir - Editions : sociétés des écrivains, 2013.
245 pages - 18 euros -ISBN 978-2-342-01239-2  
 
"Liberté? Mon enfant! Je suis libre à la façon et au niveau qui me conviennent. Que le fantôme de Robert soit une réalité ou le fruit de mon imagination, comme tu insistes tant à me le faire admettre, il est pour moi un havre d'amour, un compagnon, un nid douillet où je ne me sens pas abandonnée, indésirable et stérile. Alors, que cherchons-nous réellement? Que m'apporterait la liberté que tu proposes à ce stade de ma vie, Tamar? Elle tuerait la dernière étincelle du merveilleux conte de fées qu'était mon amour pour Robert."
 
Très attachée à l'histoire de la communauté juive au Maroc, c'est dans ce cadre que Thérèse Zrihen-Dvir nous conte une magnifique épopée amoureuse, touchante et pleine de poésie. En mettant l'accent sur les coutumes de cette société régie par les principes religieux, sur l'évolution du traitement réservé aux femmes, elle octroie à son ouvrage une dimension sociale et historique indéniable.
 
Thérèse Zrihen-Dvir, née à Marrakech (Maroc), est la petite-fille du président de la communauté juive de Marrakech, Rabbi Moché Zrihen, Rabbin-juge. Après la guerre des Six Jours, elle quitte le Maroc et s'installe en Israël avec sa famille. Elle vit ensuite une expérience professionnelle au Canada de 1981 à 1985. Ses œuvres couvrent le mode de vie de la communauté juive au Maroc, leurs luttes de survie, leur isolation et surtout leur riche legs de traditions qui à ce jour nous émerveillent.

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -