Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Le froid s'installe; lisons au coin du feu (par MBC) 28 novembre 2014

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


FRANCOIS 1er Roi de France. Roi-chevalier. Prince de la Renaissance française
De Max Gallo de l’Académie française - Editions XO
383 pages – 19,90 euros - ISBN 978284563 681
 
François Ier : prince de la renaissance, roi guerrier, humaniste, religieux, séducteur, amoureux des arts, protecteur des lettres, pris dans la tourmente d’un siècle étourdissant.   Enfant de ce siècle, prince couronné que rien ne prédisposait à régner, séducteur humaniste pris dans les affres de la réforme, le règne de François Ier est marqué par d’importants bouleversements. Valois rivalisant avec l’ogre Tudor (Henri VIII) et le puissant Habsbourg (Charles Quint), s’alliant avec Soliman le Magnifique, François Ier assied le royaume de France, discipline l’Église, instaure les prémices d’un État centralisé et de ce qui fera par la suite le triomphe des Bourbons : l’absolutisme. Entre flamboyance et horreur, le XVIe siècle se dévoile dans tous ses excès et ses raffinements.
 
Né à Nice , le 7 janvier 1932   Max Gallo est un écrivain, historien et homme politique français, membre de l'Académie française depuis le 31 mai 2007. Max Gallo est fils d'immigrés italiens. Son père, originaire du Piémont, a quitté l'école après son certificat d'études. Sa mère est originaire de la région de Parme. La famille Gallo habite à Nice. Pendant la guerre, son père fait partie de la résistance. L'occupation et la libération vont marquer Max Gallo et lui donner le goût pour l'Histoire. Cependant son père l'oriente vers des études techniques afin qu'il devienne fonctionnaire.
Il obtient d'abord un CAP de mécanicien-ajusteur, puis un baccalauréat mathématiques et technique au lycée du Parc-Impérial. À 20 ans, il entre dans la fonction publique comme technicien à la RTF, puis il part à Paris pour suivre des cours pour devenir contrôleur technique. En parallèle, il suit ses études d'histoire. En 1957, en pleine guerre d'Algérie, il fait son service militaire comme météorologiste au Bourget où, avec Jean-Pierre Coffe, il fonde un journal antimilitariste. Reçu à Propédeutique lettres, il est maître auxiliaire à Chambéry et après l'agrégation d'histoire, en 1960, professeur au lycée Masséna. Docteur en histoire, il devient maître-assistant à l'université de Nice et en 1968, enseignant à l'Institut d'études politiques de Paris. Écrivain à succès fécond, il a publié un grand nombre d'œuvres, souvent à fort tirage. Ses premiers romans, qu'il qualifie de « politique-fiction », ont été écrits sous le pseudonyme de Max Laugham. Il a adopté un style littéraire qu'il appelle des « romans-Histoire », en travaillant avec les ressources historiques et en complétant son écriture de façon romanesque en y ajoutant son expérience personnelle et ses sentiments .
 
*********
 
LETTRES A ALEXANDRINE 1876-1901
Emile Zola - Editions Gallimard
818 pages -29 ,90 euros –ISBN-9782070139217
 
Édition de Brigitte Émile-Zola et Alain Pagès avec la collaboration de Céline Grenaud-Tostain, Sophie Guermès, Jean-Sébastien Macke et Jean-Michel Pottier
Ces 318 lettres, adressées par Émile Zola à son épouse, Alexandrine, constituent le dernier grand inédit de l'écrivain, publié plus d'un siècle après sa disparition. Elles montrent le romancier face à ses contemporains, placé au cœur de la vie littéraire parisienne, et affrontant ce qui a constitué le choix décisif de son existence : son engagement dans l'affaire Dreyfus. Elles retracent en même temps l'histoire intime d'un couple qui a réussi à surmonter la crise dont il a failli être victime.
Alexandrine fait plusieurs séjours en Italie, entre 1895 et 1901. Zola doit subir un interminable exil en Angleterre, à la suite de la publication de son «J'accuse». Pour lutter contre l'absence, ils se retrouvent à travers les lettres qu'ils échangent.
Dialoguant avec Alexandrine, Zola se livre entièrement. «J'ai la certitude intérieure qu'une fois encore, je vais à mon étoile», lui écrit-il, en lui confiant les raisons qui le poussent à se lancer dans son combat en faveur d'Alfred Dreyfus. Sa correspondance accompagne la longue marche qu'il a entreprise pour le triomphe de la vérité et de la justice.
 
 
QU EST-CE QU UN ACTE ANTISEMITE ?
Sous la direction de Shmuel Trigano - Editions IN PRESS Pardes (N ° 55)
307 pages – 23 euros - ISBN 02955657
 
 
Avec les années 2000, une nouvelle forme d’antisémitisme est apparue, modifiant la compréhension qu’on en avait depuis deux siècles, quand l’antisémitisme avait « pris la suite » de l’antijudaïsme. Cette mutation accompagnait l’entrée dans la modernité politique et l’amoindrissement de la prégnance du motif religieux dans la haine des Juifs.
La mutation contemporaine signale l’entrée dans la mondialisation. La cible de la haine est à la hauteur de son envergure : l’État d’Israël, en tant qu’il symbolise le destin collectif juif dans le monde contemporain et notamment depuis la deuxième guerre mondiale.
Or l’opinion publique reconnaît ce phénomène, bien installé et statistiquement documenté, avec difficulté. Comment le définir ? Comment comprendre ce décalage entre les faits et les représentations en la matière ? Qu’est-ce qui se trame dans ce qui est un symptôme d’une très vaste crise qui touche le régime démocratique et dont l’Union Européenne, où se produit le choc des migrations internationales, est le théâtre ? Cette livraison tente de le comprendre, tant sur le plan global que sur le plan propre à la France, en s’attachant à mieux saisir le phénomène.
Les auteurs : Bat Ye’or, Jean-Pierre Bensimon, Erik H. Cohen, Manfred Gerstenfeld, Sammy Ghozlan, Pierre Manent, Rudi Roth, Josiane Sberro, Daniel Sibony, Jean Szlamowicz, Jacques Tarnero, Michèle Tribalat, Shmuel Trigano, Jean-Pierre Winter, Robert S. Wistrich.
 
*********
 
MICKEY A GURS - Les carnets de dessins de Horst Rosenthal
Joel Kotek et Didier Pasamonik - Editions Mémorial de la Shoah . Calmann-Lévy
186 pages -22,90 euros –ISBN 9782702143858
 
L'intégralité des carnets inédits de Horst Rosenthal
 
En octobre 1940, le jeune illustrateur Horst Rosenthal, réfugié juif allemand, interné au camp de Gurs, dans les Pyrénées-Atlantiques, dessine trois carnets de croquis, jamais publiés à ce jour.Son Mickey à Gurs met en scène le héros de Walt Disney qui incarne, à travers des situations burlesques, autant le rêve américain que le fantasme d'un monde sans entraves et sans parias. Ces illustrations et les deux autres carnets, La Journée d'un hébergé et Petit guide à travers le caps de Gurs, racontent sur un ton ironique, subversif et potache, la cruauté de la condition d'apatride et l'insupportable monotonie de l'enfermement concentrationnaire. Ces petits carnets qui ont circulé entre les mains des prisonniers, ont, par miracle, échappé à la censure et à la mort de leur auteur. On sait peu de choses de la vie de Horst Rosenthal. Né à Breslau en 1915, il fuit à Paris en 1933. Comme la majorité des exilés, il multiplie, en vain, les démarches pour obtenir des papiers. Interné dans plusieurs camps, il est déporté le 11 septembre 1942 à Auschwitz où l'on suppose qu'il a été assassiné dès son arrivée.
 
Joel Kotek est politologue et historien de la Shoah.
Didier Pasamonik est journaliste, commissaire d'expositions et spécialiste de la bande dessinée.
 
*********
 
LE MAITRE DU JUGEMENT DERNIER
De Leo Perutz –  Editions Zulma
206 pages -8, 95 euros – ISBN 9782843047084-
 
Tout commence dans la bonne société de Vienne, en 1909. Au cours d’un récital privé, on découvre le corps sans vie du célèbre acteur Eugen Bischoff. Les circonstances de sa mort sont pour le moins mystérieuses, suicide provoqué ou meurtre maquillé ? Les soupçons se portent bientôt sur le baron von Yosh, un homme froidement calculateur, étrangement rêveur et notoirement amoureux de Dina, l’épouse de Bischoff. Mais l’enquête menée en secret par Solgrub, membre lui aussi du petit cercle, bascule soudain dans l’irrationnel le plus complet : le meurtrier, qui n’en est d’ailleurs qu’à ses débuts, ne serait pas un être de chair et de sang…
 
Exact contemporain de Kafka, né à Prague en 1882, Leo Perutz est un écrivain majeur du XXe siècle européen. Il commence à écrire en 1915, après une blessure qui le dispense de combattre. Il publie une douzaine de romans jusqu’en 1934, avec un succès grandissant. En 1938, suite à l’annexion de l’Autriche et à l’interdiction de la Neige de saint Pierre par les nazis, il s’exile à Tel-Aviv où il n’écrira plus jusqu’en 1953, date à laquelle il publie son dernier roman, la Nuit sous le pont de pierre. Leo Perutz meurt en 1957 en Autriche, près de Salzbourg.
 
*********
 
FANNNIE ET FREDDIE
De Marcus Malte - Editions Zulma
 160 pages – 15,50 euros – ISBN 9782843047268
 
New York. L’énorme escroquerie des subprimes a conduit à la ruine des millions de ménages modestes endettés à mort, comme les parents de Fannie, vieux couple d’ouvriers rêvant d’accéder à la propriété. Fannie, surnommée Minerve par ses collègues parce que son buste tout entier pivote quand on l’interpelle. Fannie, dont personne ne se doute que sa raideur masque une effrayante coquetterie pour dissimuler un œil de verre. Cachant l’âme d’un cyclope solitaire, cette Minerve borgne n’en est pas moins femme. Au volant de sa vieille Toyota, elle traverse l’Hudson et se dirige vers la pointe fortunée de Manhattan, l’esprit vide, des sortes de rêves plein le cœur… « Le trajet dure une quarantaine de minutes, au terme duquel elle pénètre dans un parking couvert au 45, Wall Street. Elle monte jusqu’au sixième niveau, le dernier, et parcourt les allées au ralenti jusqu’à ce qu’elle ait repéré ce qu’elle cherche : un coupé Mercedes gris métallisé. »
L’auteur de l’inoubliable Garden of Love use d’un style percutant, d’une justesse implacable, pour parler de la vraie vie dans un monde d’une tranquille inhumanité, qu’on dirait inventé pour terrasser l’individu au profit d’une coalition perverse de spéculateurs et d’exploiteurs de tout acabit. C’est ce qui ressort de Fannie et Freddie, récit d’une vengeance à couper le souffle, comme seuls la folie et le désespoir savent en fomenter.
 
Marcus Malte, pseudonyme de Marc Martiniani, né le 30 décembre 1967 à La Seyne-sur-Mer1, est un écrivain français de plusieurs romans policiers et ouvrages de littérature d'enfance et de jeunesse
 
*********
 
L’art d’être parents
De Nicky et Sila Lee- Editions Artège
ISBN 9782360402724-438 pages-19,90 euros
 
On ne fait pas d’études sur « comment être parents » ! Les enfants n’arrivent pas au monde avec un « mode d’emploi ». Quand on devient parents, on aimerait faire de son mieux pour le bien de ses enfants. Mais il n’existe pas de parents parfaits !
Les parents ne se sont jamais autant sentis sous pression qu’ ajourd’ hui et nombre d’entre eux ont besoin d’aide et de soutien. Rempli de précieux conseils pratiques et de bon sens, cet ouvrage répondra aux attentes des parents qui cherchent à faire de leur mieux pour aider leurs enfants à grandir !
Nicky et Sila Lee sont mariés depuis plus de 30 ans et sont les parents de 4 enfants. Forts de leurs expériences personnelles et professionnelles sur le sujet, ils sont allés à la rencontre de milliers de parents et sillonnent le monde entier pour apporter leur témoignage sur les liens parents-enfants/ados.
 
Et, chez le même éditeur,
 
LE CREDO EXPLIQUE
De Jean Legrez - 
136 pages- 9,90 euros –ISBN 9782360402885
           
Commentaire du credo par l'archevêque d'Albi, fondé sur les Evangiles, le catéchisme de l'Eglise catholique et le Youcat.
 
Jean Legrez, né le 29 mai 1948 à Paris, est un religieux dominicain français, archevêque d'Albi depuis février 2011.
 
*********

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -