Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Le froid s'installe; lisons au coin du feu 2 (par MBC) 29 novembre 2014

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


CONSOLATION AUX TRIBULATIONS D’ISRAEL -1553
De Samuel Usque - Editions Chandeigne
624 pages – 25 euros –ISBN 97815540376
 
La Consolation aux tribulations d'Israël de Samuel Usque, publiée à Ferrare en 1553, est un des textes majeurs portugais du XVIe siècle et aussi le premier texte marrane écrit en portugais. Samuel Usque est né au Portugal, dans le milieu des marranes, victimes de la conversion forcée des juifs à l'extrême fin du XVe siècle. Il s'enfuit à Anvers, puis en Italie, avec le soutien de la célèbre dona Gracia Nassi. C'est à Ferrare, où la maison d'Este accorde sa protection aux réfugiés de la péninsule Ibérique, qu'il publie en 1553 la Consolation aux Tribulations d'Israël dans le but de faire revenir les "messieurs de l'Exil" au judaïsme. Présentée sous la forme d'un dialogue pastoral, cette "Histoire des Juifs", allant des origines bibliques aux persécutions médiévales et aux tragiques événements portugais dont l'auteur a été un témoin direct, a été immédiatement exploité par les chroniqueurs utilisant l'hébreu et, du coup, a largement façonné la mémoire historique juive à l'époque moderne. Cette oeuvre est un exemple caractéristique de la littérature des conversos partagée entre deux univers et traditions culturels : la tradition ibérique chrétienne et la tradition juive. Mais, elle est en même temps tenue, par ses accents lyriques proches d'un Camões ou d'un Bernardim Ribeiro, pour l'un des chefs-d'oeuvre de la littérature portugaise. Cette première traduction française de la Consolation est magistralement introduite par l'historien Yosef H. Yerushalmi (reprise de l'introduction à l'édition portugaise de 1989, Fundação Gulbenkian). Cette longue introduction est à la fois une histoire brève des juifs et des marranes au Portugal aux XVe et XVIe siècles et une analyse historique du texte d’Usque.
 
*********
 
HANNAH SZENES . L’Etoile foudroyée.
De Martine Gozlan - Editions l’Archipel
220 pages – 18,95 euros – ISBN 9782809815818-
 
Née à Budapest en 1921, éprise de littérature, Hannah Szenes émigre en Palestine en 1938 pour y mener la dure vie des pionniers dans un kibboutz de Césarée. À 23 ans, elle se porte volontaire pour sauter au-dessus de la Yougoslavie, au sein des commandos juifs enrôlés dans le SOE britannique, afin de prêter main forte à la résistance juive en Hongrie. Capturée, torturée, elle sera fusillée par les nazis dans sa ville natale, le 7 novembre 1944.
Héroïne nationale en Israël, où les écoliers apprennent ses poèmes et où chaque ville a une rue à son nom, Hannah Szenes incarne le courage d’une jeune sioniste sautant au-dessus de l’enfer pour porter secours à son peuple. À la fois biographie, récit et enquête sur les lieux où a vécu et souffert la jeune fille, ce livre s’appuie également sur ses journaux et sur de nombreux témoignages sans occulter la question du « mythe Szenes » : a-t-on surévalué son action ? Pourquoi son journal intime a-t-il été expurgé ? Qui fut la vraie Hannah Szenes derrière la statue qu’on en a dressé ?
 
Et du même auteur, chez le même éditeur
 
LES REBELLES D’ALLAH. Ils ont défié l’ordre islamiste
De Martine Gozlan, Préface de Jean François Kahn Editions l’Archipel
185 pages -17,95 euros – ISBN- 9782809- 813777-
 
Partout dans le monde musulman, l'ordre islamiste menace ou triomphe, qu'il s'impose par les urnes (Tunisie, Égypte), la terreur (Irak), la fraude (Iran), ou qu'il cherche à s'imposer par les armes (Mali, Syrie, Pakistan).
Cet ordre qui se dit « voie » (charia) et voix d'Allah viole pourtant sans état d'âme les droits humains, la liberté de mouvement, de parole, de pensée. Dans certains cas, les êtres qui lui sont soumis ne disposent plus que du droit de mourir.
Face à la barbarie, des femmes, des hommes, des enfants ont tout risqué pour affirmer le droit à la vie : celui d'aller à l'école, d'enseigner, d'écrire un poème, de défendre un citoyen. Ce livre raconte l'histoire de sept rebelles d'Orient dressés contre l'ordre islamiste.
Amina Sboui, ex-Femen tunisienne, incarne la rébellion des femmes. Fazil Say, virtuose turc : la rébellion de l'art. Malala Yousafzaï, écolière pakistanaise blessée par les talibans : la rébellion de l'enfance. Hamza Kashgari, poète saoudien : la rébellion des mots. Nasrine Sotoudeh, avocate iranienne : la rébellion de la loi. Habib Hazdaghli, universitaire tunisien : la rébellion du savoir. Waleed al Husseini, blogueur palestinien : la rébellion des athées.
 
Rédactrice en chef à l’hebdomadaire Marianne, Martine Gozlan est grand reporter et spécialiste du Maghreb et du Moyen-Orient.
Martine Gozlan couvre également le conflit israélo-palestinien depuis 1988. Elle a publié de nombreux ouvrages dont un récit sur les fractures de l’État hébreu, « Israël contre Israël » (L’Archipel, 2012). Elle a par ailleurs signé « l’appel à la raison » de JCall, le réseau juif européen pour une paix juste entre Israéliens et Palestiniens. Son expérience de terrain lui a permis d’approfondir une réflexion sur l’islam qui a nourri ses précédents ouvrages : L’Islam et la République (Belfond, 1994), Pour comprendre l'intégrisme islamiste (Albin Michel, 1995), Le Sexe d’Allah et Le Désir d’islam (Grasset, 2004 et 2005), Sunnites-Chiites : pourquoi ils s’entretuent (Seuil, 2008), Tunisie-Algérie-Maroc : la colère des peuples (Archipel, 2011), L’imposture turque (Grasset, 2011) et plus récemment Les rebelles d’Allah (L’Archipel 2014).
De livre en livre, elle poursuit, comme dans ses reportages, le même objectif : comprendre et expliquer les mutations du monde islamique.
 
*********
 
A L’OMBRE DES VAINQUEURS
De Marie –Laure De Cazotte - Editions Albin Michel
298 pages -19 euros – ISBN 9782226312365-
 
" Eté 1940, Joseph a sept ans. L’Alsace est annexée à l’Allemagne. Du jour au lendemain, Joseph et les habitants de son village sont contraints de parler allemand et de se plier à la dictature du Reich. Les livres en français sont brûlés, la cathédrale de Strasbourg fermée, les juifs et les insoumis expulsés. Soudain, le père de Joseph est arrêté. Il ne reviendra que six ans plus tard, prisonnier de ses obsessions et de son passé. Un passé dont le secret se cache dans l’ombre de l’Histoire et dont il va révéler à son fils la terrible vérité...Tendre, bouleversant, souvent truculent, ce roman dérangeant nous dévoile tout un pan de la mémoire d’une Alsace ballotée entre deux drapeaux. "
 
Historienne de l’art, Marie-Laure de Cazotte s’est occupée des relations internationales de Christie’s Londres. Elle est l’auteur de nombreux articles sur les collectionneurs, musées et expositions. Elle a déjà publié aux éditions Albin Michel Un temps égaré.
 
*********
 
MEMOIRES D’UN FILS DE NAZIS
D Albert Russo - Editions l’Aleph
192 pages –ISBN 978918751837
 
"Je suis né en 1937. Mon père, duquel je me souviens si peu, à part cette image où je le vois me prenant dans ses bras et me soulevant très haut dans les airs, est mort dans un accident de voiture quelques mois avant la déclaration de la guerre. Petit, il paraît que je ne cessais de le réclamer lorsqu'il était au travail, ma mère, elle, en était très fière, car il comptait parmi les hautes autorités du Parti, faisant de nous une famille respectée ..."
La première partie de ces 'Mémoires' est le texte de l'auteur le plus largement diffusé dans le monde. Il a paru dans des revues littéraires en français (l'Autre Journal, le Bulletin de la Fondation Auschwitz, Les Cahiers du Sens, etc.), en anglais, toujours dans sa propre version, aussi bien aux Etats-Unis, qu'au Canada, en Grande Bretagne et en Inde (Taj Mahal Review, Chandrabhaga, etc.), réédité à plusieurs reprises, ainsi qu'en traduction italienne, allemande (Fremde Verse), grecque, turque et polonaise. En août 2014, ce même texte a été pré-sélectionné, sous le titre de Venitian Thresholds, par l'American Gem and Filmmakers Literary Festival.
 
Auteur bilingue de nationalité belge (le français et l'anglais sont ses deux langues 'maternelles'), publié sur les cinq continents, Albert Russo a obtenu de nombreux prix littéraires, tant pour sa prose que pour sa poésie, dont le Prix Colette, le Prix de la Liberté, The American Society of Writers Fiction Award, The British Diversity Short Story Award, The National Library of Poetry Editor's Choice Award, des mentions honorables aux W.B. Yeats et Robert Penn Warren awards, divers New York Poetry Forum Awards, etc. Ses ouvrages ont été traduits dans une douzaine de langues, dont le grec, le turc et le polonais, et ont été diffusés par le Service Mondial de la BBC. Il est juré du Prix Européen (avec Ionesco, jusqu'à la mort de ce dernier) et a siégé au jury du prestigieux Neustadt International Prize for Littérature, antichambre du Prix Nobel. Ses romans africains ont été comparés très favorablement à l'œuvre de V.S. Naipaul, Prix Nobel de Littérature. Son œuvre a été reconnue et louée par des écrivains tels que Joseph Kessel, James Baldwin, Pierre Emmanuel, Paul Willems, Georges Sion, Douglas Parmee, Werner Lambersy, Edmund White et Gilles Perrault.
 
*********
 
Ce sont des choses qui arrivent
De Pauline Dreyfus - Editions Grasset
228 pages – 18 euros - ISBN 978 2 246 852605
 
1945. Saint-Pierre-de-Chaillot, l’une des paroisses les plus huppées de Paris. Toute l’aristocratie, beaucoup de la politique et pas mal de l’art français se pressent pour enterrer la duchesse de Sorrente. Cette femme si élégante a traversé la guerre d’une bien étrange façon. Elle portait en elle un secret. Les gens du monde l'ont partagé en silence. « Ce sont des choses qui arrivent », a-t-on murmuré avec indulgence.
Revoici donc la guerre, la Seconde Guerre mondiale, la guerre de Natalie de Sorrente. À l'heure où la filiation décide du sort de tant d'êtres humains, comment cette femme frivole va-t-elle affronter la révélation de ses origines ?Les affaires de famille, ce sont des choses qu’on tait. La littérature, ce sont des choses qu’on raconte. Dans ce roman où l’ironie est à la mesure du fracas des temps, Pauline Dreyfus révèle une partie du drame français
 
Pauline Dreyfus est née en 1969. Elle est l’auteur de Immortel, enfin (Grasset, 2012, prix des Deux-Magots). Ce sont des choses qui arrivent est son deuxième roman.
 
*********
 
Ce que j ai voulu taire
De Sandro Marai – Editions Albin Michel
Traduit du Hongrois par Catherine Fay
ISBN 9782226312389-210 pages – 18 euros
 
Ce livre, qui chronique les dix années entre l’Anschluss (mars 1938) et l’exil définitif de
Marai (1948), constitue le dernier volet des Confessions d’un bourgeois. Il n’a jamais été
publié du vivant de Márai. On l’a cru perdu. Il a été retrouvé et a paru en 2013 à Budapest.
Pour répondre à la question centrale du livre, « Comment la Hongrie en est-elle arrivée là ? »,
c’est-à-dire à pactiser avec l’Allemagne nazie, puis à devenir un satellite de l’Union
soviétique, Marai se livre à une analyse approfondie de la société hongroise, indissociable
d’une perception pleine de finesse de la situation mondiale, fondée sur une réflexion
étonnamment moderne, d’une lucidité presque visionnaire. Son point de vue est celui d’un
bourgeois assumé, un humaniste aspirant à un ordre juste qui pourrait prendre la forme d’un
socialisme modéré. Cette chronique de la décomposition d'un pays, d'une culture et d'un mode
de vie est une lecture précieuse pour qui souhaite comprendre la Hongrie et l’Europe
d'aujourd'hui.
Né en 1900 à Kassa, en Hongrie, Sándor Márai fait ses études à Leipzig, puis vit à Francfort,
Berlin et Paris, avant de rentrer dans son pays où il devient dans les années trente un auteur
adulé. Il tombe dans l’oubli après 1948, date de son exil en Europe puis en Californie, où il se
suicide, à San Diego, en 1989. Son œuvre a été redécouverte dans les années 1990. Outre de
nombreux romans, Albin Michel a publié deux volumes de mémoires de Sándor Márai :
Confessions d’un bourgeois en 1993 et Mémoires de Hongrie en 2004.
 
*********
 
Pueblo
D’Evelyne Heuffel –Editions Ker editions
ISBN 9782875860378-261 pages -12 euros
 
1993. Une lettre de Nacha m’invite à la rejoindre à Real de Catorce, un village mythique perdu dans le désert de San Luis Potosi. Ma réponse mest retournée: adresse inconnue. Nacha…
Elle gardait parfois ma petite fille, quand j’habitais à Mexico, il y a longtemps. Une femme fantasque dont la mère, racontait-elle, avait été recueillie par un lieutenant de Pancho Villa lors de la prise de Zacatecas, en 1914. Une Mexicaine qui vivait à travers les héros de ses romans préférés, et revivait sans cesse son film fétiche, LAnnée dernière à Marienbad. Une fille du peuple qui disait avoir été poignardée dans le dos et porter un trait noir sur lâme.
2004. Les histoires de Nacha me hantent: je pars la retrouver.
Née en 1947 à Bruxelles, Evelyne Heuffel est une écrivain, traductrice et illustratrice belge.
Elle découvre le Brésil à l’âge de 18 ans. En 1981, elle part pour Recife et s’établit ensuite à Rio de Janeiro.
Illustratrice, traductrice et romancière, elle publie ses premiers textes dès les années 1970. Dans ses récits, elle « met en scène des personnages dans un jeu de miroirs qui brouille les genres et fait exploser les frontières textuelles conventionnelles. » (L. de Abreu)
 
*********
 
Un jour il viendra frapper à ta porte
Julien Frey et Dominique Mermoux –Editions Decourt, collection Shampooing.
ISBN – 9782756054629-285 pages
 
Un récit autobiographique de 300 pages qui évoque avec justesse et humour des sujets universels comme la paternité, la quête des origines et le devoir de mémoire. En 2007, Julien part à la rencontre d'un père qu'il ne connaît pas. Ce dernier lui livre un secret de famille. Alors qu'il tentait de s'échapper du ghetto de Varsovie, son propre père a dû faire un choix tragique. Suite à cette révélation, Julien décide d'en savoir plus sur le passé de ce grand-père. Une enquête qui durera six ans et l'entrainera, lui qui n'a rien d’un grand voyageur, jusqu'à Jérusalem...
Julien Frey a fait ses études à Paris à l'Université Sorbonne Nouvelle (Paris III). Il a travaillé comme assistant réalisateur aux Guignols de l'info, assistant photographe et assistant de production à France Télévision. Puis comme conseiller artistique à TF1, F3, Studio Canal et Le Seuil. Il se tourne ensuite vers l'écriture dans l'animation avant de se consacrer à des scénarios pour la bande dessinée. Il habite et travaille à Montpellier.
Dominique Mermoux est né en Haute-Savoie, Dom ne se met au dessin qu'assez tard, vers 19 ans. En 2002, il rentre aux Arts décoratifs de Strasbourg en illustration et c'est là qu'il décide de faire de la bande dessinée son métier. Il a reçu plusieurs prix dont le troisième prix Jeunes Talents de la BD de Sierre, le deuxième prix à Lausanne et le troisième prix à Angoulême en 2007. En 2006, il travaille sur une série pour le magazine Tchô! (Freaky Monstrum) et publie son premier album chez Vents d'Ouest en avril 2007.
 
*********
 
France Algérie, l’impossible divorce
De Stephane Babey – Editions du Rocher
217 pages – 17,90 euros - ISBN 9782268076300
 
« L’Algérie est une chance pour la France et la France une chance pour l’Algérie ». Telle est la conviction profonde à l’origine de cet essai dans lequel Stéphane Babey appelle les deux pays à fonder une relation nouvelle, enfin débarrassée des séquelles d’un passé douloureux savamment entretenu des deux côtés de la Méditerranée.
Né d’une mère française et d’un père algérien qu’il n’a pas connu, Stéphane Babey, de par son parcours personnel, intime, s’est attaché à saisir l’extrême richesse de cette double identité alors que la France et l’Algérie, pour des raisons différentes, se trouvent chacune à la croisée des chemins.
À travers une dénonciation sans concession du mépris français envers l’Algérie et de l’autoritarisme d’un pouvoir algérien qui n’a que faire de son peuple, ce livre constitue un vibrant plaidoyer en faveur de la mise en oeuvre d’un projet franco-algérien qui saura unir non seulement nos deux États mais nos deux peuples. Un projet qui nécessite d’abord de mieux connaître cette Algérie d’aujourd hui, dans toute sa profondeur et sa complexité. Loin des préjugés et de l’ostracisme en cours dans une France plus crispée que jamais. C’est en retrouvant la capacité d’aller vers l’autre que la France retrouvera son destin.
 
Stéphane Babey est né d’une mère française et d’un père algérien.
Tout d’abord journaliste dans différents médias dont Radio-France, auteur de plusieurs romans parmi lesquels L’inconnu d’Alger, et d’essais dont Camus, une passion algérienne et La haine de Dieu, Stéphane Babey fut aussi conseiller auprès du Président de la Région Languedoc-Roussillon.
 
*********

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -