Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Les Réfugiés du Silence (31 octobre 2003)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Les Réfugiés du Silence


Un documentaire de Pierre Rehov
Octobre 2003

Nous connaissions de Pierre Rehov ses précédents documentaires : "Le Cheval de Troie, Chrétiens en Terre Sainte et La Route de Djénine*. Il nous revient avec un témoignage, fruit de deux ans de labeur, sur les réfugiés juifs des pays dits-arabes.

Comme dans le livre « L'Exode oublie, Juifs des pays arabes » de Moïse Rahmani, ed. Raphaël, Paris, avril 2003, une constante se dégage tout au long de ces récits : ni haine ni rancoeur contre ceux qui chassèrent le million de Juifs - la présence juive est attestée depuis deux millénaires, sinon plus - des pays dits arabes. Une présence antérieure de plus de quatorze siècles à l'envahisseur arabe, de plus de quatorze siècles à l'islam.

Du Maroc à l'Irak, du Liban au Yémen, ces femmes et ces hommes, témoins « privilégiés » de cet exode, nous racontent leur saga. Saga faite de peines et de douleurs car, depuis l'instauration de l'islam, les Juifs, comme les Chrétiens d'ailleurs, sont des dhimmis, des citoyens de seconde catégorie, taillables et corvéables à merci. Certes il y eut des moments heureux et l'abolition de la dhimmitude au dix-neuvième siècle leur procure un siècle de répit et de prospérité jusqu'à l'indépendance des pays dits-arabes.

La guerre avec Israël change la donne. Les Juifs redeviennent victimes, servent à nouveau des boucs émissaires.
Un grand nombre sera assassiné. D'autres emprisonnés, torturés. Leurs biens confisqués. Ils seront chassés ou forcés au départ, la plupart dans le dénuement absolu.
Mais, contrairement aux réfugiés palestiniens, les réfugiés juifs s'adapteront à leur nouvelle vie et s'intégreront parfaitement à leurs nouveaux pays d'accueil : sept cent cinquante mille opteront pour Israël où ils résideront dans des tentes ou des baraques durant quelques mois, le temps de s'acclimater et d'apprendre la langue. Israël, en guerre, les absorbera et en fera de dignes citoyens.
Les autres choisiront pour havre l'Europe, les Amériques ou l'Australie. Ils ne pourront compter que sur eux-mêmes et sur les communautés juives. Tous aujourd'hui, sont depuis des décénies parfaitement intégrés et ont enrichi par leur travail, leur nouvelle patrie, contrairement aux réfugiés palestiniens maintenus par leurs « frères arabes » dans la précarité pour en faire un éternel ferment de haine.

Avec ce documentaire poignant, chargé d'émotion et de pudeur, Pierre Rehov fait enfin parler ces Réfugiés du Silence. Il était grand temps.

*Nous vous entretiendrons, dans une prochaine analyse, de ces trois documentaires.

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -