Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Encore quelques livres 2 16 avril 2015

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


UN MARIAGE MIXTE OU PRESQUE
Soly FRANCO
Edition : Société des écrivains
144 pages -13,95 euros - ISBN 9782924312506
 
Un livre fort, intéressant qui repose sur des éléments vrais où l’on voit que la réalité dépasse, parfois, la fiction.
 
"Le docteur Cohen ouvre le dossier et regarde le nom de la patiente: Yasmina Mansour.
Il est pris d'un sursaut.
Il blêmit, s'arrête quelques secondes, regarde Yasmina, ne dit mot, referme le dossier, se lève de son bureau et vient s'asseoir sur le fauteuil visiteur situé à gauche [...].
David la regarde tellement qu'il la met mal à l'aise, Yasmina s'interroge car elle ne comprend toujours pas cette action jusqu'au moment où il saisit avec une certaine délicatesse ses deux mains et lui dit en reprenant son accent d'antan: "Je suis David"."
Après vingt ans de séparation, alors qu'ils ont tous deux quitté l'Égypte de leur enfance, David et Yasmina se retrouvent à Paris... Vingt ans d'absence l'un à l'autre, et pourtant, leurs sentiments amoureux sont toujours aussi forts, évidents. Mais le seront-ils assez pour imposer aux leurs, de confessions différentes, leur union? Un mariage entre un juif et une musulmane est-il possible sans que ne se produise une levée de bouclier? Sans que les postures des uns et des autres ne se crispent? Et si la découverte et le dialogue avec l'Autre parvenaient à surmonter ces noirs scénarios? Une théorie pour laquelle penche Soly Franco avec ce roman plaidoyer qui, sans verser dans l'idéalisme, prouve et clame que les religions peuvent coexister en amour, en famille...
 
Soly Franco est né en Égypte en 1942, et a passé son adolescence à Paris à partir de 1956. Il devient un cadre d'entreprise puis expert auprès de compagnies d'assurance dans le domaine des responsabilités civiles professionnelles, ce qui fait de lui un spécialiste des relations humaines mais surtout, un homme de cœur.
 
*********
 
MARIE de MAGDALA. L’apôtre préférée de Jésus
Patrick BANON
Editions Michel Lafon document
319 pages -21,40 euros -  ISBN 9782749923529
 
Premier témoin et première messagère de la résurrection de Jésus de Nazareth, Marie de Magdala, plus connue sous le nom de Marie Madeleine, est un personnage aussi essentiel que contesté dans l’histoire du christianisme. Apôtre préférée de Jésus pour les uns, pécheresse repentie pour les autres, elle a subi les foudres des disciples de Jésus, jaloux de l’attention qu’il lui accordait, avant d’être délégitimée par les Pères de l’Église, inquiets de l’influence de cette femme scandaleusement libre. Si les ruses furent nombreuses pour la faire disparaître des textes sacrés au profit de la Vierge Marie, les témoignages des Évangiles apocryphes mis au jour au xixe siècle attestent du rôle central de la jeune Galiléenne dans l’édification de la religion chrétienne.
Alors qui était-elle vraiment ? L’’initiée élue par Jésus ? Son amante, sa femme, ou un simple disciple ? À travers ce document passionnant, Patrick Banon nous emmène à la découverte historique, sociologique et théologique de la véritable Marie de Magdala, symbole d’une émancipation des femmes que le Christ aurait voulue et que les hommes auraient refusée.
 
Chercheur à l’université de Paris Dauphine, Patrick Banon a publié de nombreux ouvrages sur la religion, sur la naissance du christianisme et plus largement sur cette période de l’histoire de l’humanité. Ainsi, il s’est par exemple intéressé à Moïse et à Flavius Josèphe.
 
*********
 
LES JUIFS D’ALSACE AU XX SIECLE - Ni ghettoïsation Ni assimilation
Ouvrage collectif sous la direction de Freddy RAPHAEL
Editions : La Nuée bleue
334 pages- 22 euros - ISBN 978271650844
 
L’Alsace et les Juifs ont toujours vécu ensemble : cette région fut celle de France où les juifs ont été les plus nombreux et les mieux accueillis. « Les Juifs se sont inscrits dans le paysage physique et humain des villages alsaciens et lorrains, rappelle Freddy Raphaël, professeur émérite en sciences sociales à l’Université de Strasbourg. Juifs et chrétiens se sont apprivoisés. On est passé du vivre à côté au vivre ensemble… »
 
Pour autant, même ici, les tensions n’ont pas manqué. « Dans les années 1930, il y eut un fort regain d’antisémitisme dans la région » , rappelle l’universitaire. Et aucune paix n’est jamais gagnée : « Aujourd’hui, je ne pense pas que l’Alsace soit plus à l’abri que d’autres des tentations antisémites et xénophobes… »
 
Ce livre ne traite pas l’histoire des juifs alsaciens et lorrains au XXe siècle de façon classique, chronologique et linéaire ; il se présente comme une compilation d’articles qui éclairent des détails remarquables de cette histoire. Les thèmes abordés sont la transmission, la mémoire, les guerres, l’humour, les apports des communautés d’Europe de l’Est et d’Afrique du Nord, etc.
 
Le sous-titre de cette histoire est « ni ghettoïsation, ni assimilation ». Un dosage idéal, sachant que cette assimilation serait perçue par Freddy Raphaël comme une « liquidation » ? Encore une fois, si équilibre il y a, il est par nature fragile. « Ce livre , dit Freddy Raphaël, je le vois comme un garde-fou, à la fois contre les tentatives d’exclusion de l’autre, mais aussi, sur le plan interne, contre une tentation de repli sur soi de notre communauté… »
 
Puisque cette histoire est plurielle, Freddy Raphaël a voulu l’écrire à plusieurs : il vient de diriger une équipe de vingt auteurs (quasiment tous juifs) dans le but d’étudier « l’entrée des juifs d’Alsace et de Lorraine dans la modernité ». Le parti pris est de « désenclaver cette histoire » , « en refusant de s’enfermer dans une déploration victimaire ou dans une autosatisfaction complaisante ». De parler à la fois de la « capacité de résistance » du judaïsme local et du secours porté par les Justes aux persécutés. À ce propos, Freddy Raphaël, né en 1936, n’a pas peur de faire appel à son histoire personnelle pour rappeler que, s’il a survécu au cataclysme de la Seconde Guerre mondiale, c’est bien parce que, tout autour de sa famille, « des portes se sont constamment ouvertes »…
Freddy Raphaël, né le 27 juin 1936 à Colmar en Alsace, est un sociologue français. Il est professeur émérite de sociologie à l’Université Marc Bloch de Strasbourg.
 
*********
 
LE MARECAGE DES AYATOLLAHS
Pierre et Christian PAHLAVI
Une histoire de la révolution iranienne
Editions : Perrin –
572 pages -25 euros -  ISBN 9782262047634-
 
La véritable histoire de la révolution verte qui a changé le monde.
 
La Révolution iranienne reste méconnue, alors que son histoire et ses conséquences sont matricielles pour comprendre le monde actuel. A la fois historiens et témoins, Christian et Pierre Pahlavi, membres de l'ancienne famille impériale régnante d'Iran, dépeignent le pouvoir déclinant du Chah rongé par la maladie et confronté à la montée en puissance d'un chiisme de combat, incarné par l'ayatollah Khomeini. Celui-ci orchestre d'une main de maître son retour en instrumentalisant l'Occident, en particulier la France où il a trouvé refuge avec une poignée de fidèles.
A la lumière de trente années d'études et de réflexions, les auteurs ont interrogé des dizaines de protagonistes de tous les partis pour offrir un éclairage unique et sans concessions. Tour à tour, ils racontent le déclenchement et la généralisation de la guerre civile dès 1977, l'abandon progressif du régime par les élites, l'armée et les Etats-Unis pointant du doigt le rôle trouble de la CIA, la parenthèse libérale de Chapour Bakhtiar et le départ tragique du Chah, enfin le triomphe des ayatollahs contre les modérés et leur retournement contre l'Occident ponctué par l'occupation de l'ambassade américaine à Téhéran. Un dernier chapitre résume l'histoire du " nouveau régime " islamique pour conduire le lecteur jusqu'à nos jours. Un grand récit qui fera date.
 
Christian Joachim Pahlavi est né à Paris en 1941. Cinq années plus tard, le frère puîné du nouveau Chah d'Iran, le prince Ali Réza, épouse sa mère et le reconnaît comme son propre fils. A la suite d'études secondaires à Téhéran et d'études à l'IEP de Paris, Christian Pahlavi devient docteur en sciences politiques. Après la Révolution islamique, il travaillera trente ans à la rédaction du journal Nice-Matin. Il a notamment publié une série d'articles dans la revue Politique internationale, ainsi que ses Mémoires, Les Grains du sablier.
Fils puîné de Christian, Pierre Cyril Cyrus Teymour Pahlavi est né en 1972. Il passe sa jeunesse dans le sud de la France, puis émigre au Canada où il entreprend des études d'histoire et de sciences politiques. Il rejoint le Collège royal d'état-major des Forces canadiennes à Toronto (CFC) où il se spécialise dans l'étude et l'enseignement des stratégies d'influence, de la guerre asymétrique et des principaux axes de la politique extérieure de la République islamique d'Iran. Il publie dans des revues internationales renommées et est actuellement directeur du Centre des études sur la sécurité nationale (CESN).
 
*********
 
PAPI NOUGAT N’EST PAS MORT
Catherine LEWERTOWSKI
Editions : l’ Harmattan collection Amarante
188 pages-13 euros -  ISBN 9782343040523-
 
« Ici, on habille les forts, les grands, les gros et les trapus. » Sur la plus grande de ses vitrines, Jacques Guibor qui n’a jamais eu peur du ridicule, a fait inscrire sa réclame en grandes lettres autocollantes jaune fluorescent.
Dans le quartier Montparnasse à Paris, tout le monde connaît la Maison Guibor, une entreprise familiale de confection comme il n’y en a plus – magasin, salon de thé, confessionnal – installée près de la rue de la Gaieté et du cimetière Montparnasse, au 29 de la rue Delambre. Là, comme sur la scène d’un théâtre de boulevard, autour du Patron et de sa femme Ida, se croisent chaque jour des personnages extravagants dans des situations qui ne le sont pas moins. Mais derrière le burlesque, dans un décor suranné, les acteurs jouent une pièce dont la philosophie s’est construite sur les convulsions de l’histoire.
Avec humour et émotion, Catherine Lewertowski raconte l’histoire de son père, juif russe, migrant parmi beaucoup d’autres, arrivé en France dans les années vingt. Epaulé par Ida, sa fidèle « bourgeoise », le couple incarne le parcours des immigrés d’Europe de l’Est, dont les vies ont été à jamais bouleversées par la Shoah.
Les rires et la générosité du Patron sont autant de baumes sur les profondes blessures. Une belle leçon de vie.
 
Catherine Lewertowski, médecin, est l’auteur de Soigner, le virus et le fétiche, avec Tobie Nathan, Odile Jacob, 1998 ; Les enfants de Moissac, 1939-1945, Flammarion, 2003, réédité dans la collection Champs Histoire, 2009, cet ouvrage raconte l’histoire d’un sauvetage d’enfants exceptionnel et ignoré, il a donné lieu à nombreux documentaires et manifestations ; Quand les esprits viennent aux médecins, avec Serge Bouznah,
 
*********
 
DIS MAMAN
Sarah DAUCHY /Anne de la BRUNIERE- Illustration Savine PIED
Editions NANE
32 pages – 6 euros  - ISBN 9782843681226  
 
Dis Maman...
- Tu vas continuer à pousser, tu sais, Mademoiselle le Haricot. Et ton frère aussi.
- Et toi, Maman, tu seras toujours là ?
Une maman et ses enfants imaginent ensemble et partagent en rêve le chemin pour grandir...
Une histoire pour aborder avec tendresse une des grandes peurs de l'enfance, celle d'être séparé, à laquelle il est possible de répondre sans fausse promesse lorsqu'on parle d'amour, de transmission et de confiance
Au fil de scénettes toutes simples de la vie quotidienne, deux enfants et leur mère rêvent ensemble de l'avenir. Peu à peu, les enfants peuvent envisager l'idée d'être moins dépendants de leur mère pour exister et parvenir à l'age adulte. Ils prennent conscience qu'ils ont tout en eux pour devenir autonomes, que l'amour de leur mère durera et les accompagnera tout au long de leur vie, et cela même séparés. Dialogue à lire et à poursuivre, l'ouvrage propose des pages ludiques réservées à l'enfant lui permettant de s'approprier l'album. Pour Sarah Dauchy, la psychiatre à l'origine du projet, «l'annonce d'une maladie grave comme le cancer est souvent pour les parents l'occasion de réaliser leur vulnérabilité et le caractère incertain de l'avenir. Une des façons de s'adapter est de regarder moins loin, à moyen terme, voire à court terme. Sauf que les enfants ont besoin de voir plus loin. L'idée de cet ouvrage est de rappeler aux patients qu'on a toujours le droit de rêver d'avenir. Les enfants ont besoin de se projeter et même ceux qui n'auront pas la chance de voir leurs parents assister à toutes les étapes de leur croissance seront infiniment plus riches et armés si ces étapes ont été regardées, envisagées ensemble. »
 
*********

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -