Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Encore quelques livres 1 16 avril 2015

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


DVD : SHOAH MÉMOIRE DE DEMAIN
Ils vous guident dans Auschwitz et Birkenau . Portraits de 20 témoins .
Présentation et témoignage de Simone Veil
Editions Hatier –ISBN 9782218937132-
 
Réalisé par l’Union des Déportés d’Auschwitz, le DVD-Rom Shoah - Mémoire Demain est un outil multimédia innovant. Il présente pour la première fois les témoignages de déportés d’Auschwitz-Birkenau filmés sur les lieux mêmes de leur calvaire. Plus de 200 séquences - soit au total 8h de témoignages - sont ici proposées à travers plusieurs parcours de consultation. Ces récits guident l’utilisateur et lui présentent les différents aspects de l’univers concentrationnaire.
20 témoins : 16 sont enregistrés in situ et 4 hors des camps.
La parole des déportés est contextualisée à l’aide de cartes dynamiques, de documents historiques (photographies, textes) et d’une représentation des camps d’Auschwitz et de Birkenau, réalisée en images de synthèse.
Ce DVD-Rom est un outil pédagogique unique. La virtualité est ici mise au service de la réalité historique : la représentation des deux camps et de l’une des chambres à gaz de Birkenau nous aide à prendre conscience du dispositif d’extermination créé par les Nazis et de ce que fut l’ultime itinéraire de centaines de milliers d’êtres humains.
 
Présentation et témoignage de Simone Veil
 
*********
 
LA DEPORTATION DANS LES CAMPS NAZIS
Explique –moi…racontez –moi…expliquez –moi….raconte – moi…
Editions : Nane- ISBN 9782843681066- 55 pages
 
L’ouvrage explique les raisons de la montée du nazisme en Allemagne et de son expansion dans toute l’Europe. Il décrit ce que furent les camps de concentration et d’extermination : le voyage, la vie dans les camps, les maladies, les violences mais aussi la Résistance et la solidarité́.
Cette nouvelle édition insiste sur la déportation en France et explique les particularités des principaux camps en Europe. Enfin, le livre relate la fin des camps : la libération, le procès de Nuremberg et aborde également le devoir de mémoire face à cette atrocité́ que fut la déportation.
 
*********
 
Bertrand HERZ
Le PULL – OVER DE BUCHENWALD
J avais 14 ans dans les camps de la mort
Editions Tallandier Témoignage
ISBN 9791021007055-254 pages -19,90 euros
 
Comment raconter l'innommable, surtout quand il vous touche de si près? Bertrand Herz était encore adolescent quand il a été interné à Buchenwald, après avoir grandi au Vésinet, une vie «heureuse et active, parmi la famille et les amis, mêlant l'école, la musique et les jeux». L'intéressé le dit d'emblée, il aurait pu, il aurait dû disparaître, victime des mille et un sévices qui faisaient l'ordinaire du camp, des travaux exténuants aux redoutables infections en passant par les sévères brimades. Des premiers jours, à l'été 1944, au bloc 52 qui accueillait les nouveaux arrivants jusqu'à son retour vers Paris au printemps 1945, ces pages sont une lente plongée en enfer.
Mais Bertrand Herz est un survivant qui doit au moins autant à sa personnalité trempée qu'à sa robustesse d'avoir défié l'appareil de mort SS. La force de son témoignage, en marge de son horizon dramatique, c'est qu'il est pris sur le vif. Pas de circonvolutions, pas d'introspection ou d'analyse psychologique: le jeune homme raconte Buchenwald au plus près, de façon tellement intense que l'on côtoie presque physiquement les baraquements ou les ateliers de production.
Dévorés par des bestioles
Chaque journée est une aventure d'un autre âge, où les appels, les nourritures minimales, la misère et la pouillerie testent les limites de chacun: «Nous sommes dévorés par des bestioles, des punaises et des puces. C'est un véritable supplice de se gratter constamment», se souvient Bertrand Herz, qui déroule aussi en arrière-fond les grands épisodes de la fin de la guerre.
Paradoxalement, le retour à la liberté n'est pas chose facile: après la déportation, son souvenir tenace et le poids des disparitions sont de nouveaux obstacles qu'il faut surmonter
 
********
 
Maurice CLING
UN ENFANT A AUSCHWITZ
Editions : Les éditions de l’Atelier
ISBN 9782708242999- 238 pages -21 euros
 
Le récit de Maurice Cling est celui d’un enfant, élève de quatrième à Paris, portant l'étoile jaune, et de sa vie quotidienne, persécuté puis déporté. Maurice Cling, élevé dans la religion juive, choyé, "bien élevé" par des parents d'origine roumaine (le père est un ancien combattant de 14-18, engagé volontaire, blessé et décoré), est arrêté à l'école Lavoisier, en mai 1944. Il sera déporté avec ses parents et son frère aîné qui seront assassinés à Auschwitz, dans le cadre de la "solution finale". Il est au nombre des rares enfants et adolescents qui, rescapés, peuvent témoigner. L'essentiel de son ouvrage est consacré à sa déportation à Auschwitz, puis à Dachau (en 1945) et à ses deux évacuations, avant sa libération au Tyrol par les troupes US, en avril 1945.
Ce témoignage est d'autant plus précis, et émouvant, qu'il reprend très fidèlement des notes détaillées, écrites par Maurice Cling, à son retour, à l'âge de seize ans ; d'où une abondance de détails que le temps aurait nécessairement effacés. Ces notes seront déposées au Centre de documentation juive contemporaine.
 
Maurice Cling est né en, 1929 à Paris. Agrégé d'anglais, il enseigne au lycée de Nîmes puis, professeur à l'université jusqu'en 1989. Il est l'auteur de nombreux articles linguistiques et didactiques dans le domaine de l'anglais ainsi que d'ouvrages scolaires publiés chez Labor-Nathan, Larousse et Hachette.
Actif depuis des décennies à l'Amicale d'Auschwitz, il est également président-délégué de la FNDIRP et membre du conseil d'administration de la Fondation pour le Mémoire de la Déportation. Enfin, il est un des trois témoins du documentaire Héritages, présenté par France 3 en octobre 1998, film de Daniel et Pascal Cling.
 
*********
 
Ida SPITZBERG
LES CAHIERS D IDA
Mémoires d’une femme juive, de la Pologne à la France, dans la première moitié du XX siècle .
Editions : L’ Harmattan
ISBN 9782343030203- 270 pages -22,50 euros
 
Ida, Mémé Ida. La grand-mère de mon enfance. La seule, parmi mes quatre grands-parents, à avoir survécu à la chasse aux Juifs menée en France par les Allemands et leurs complices locaux. Sa voix, c'était le Yiddish, que je ne comprenais pas et que je ne voulais pas entendre : parle français, Mémé ! Ce n'est pas un récit de plus sur la Shoah, mais la vie d'une jeune fille pauvre dans une Pologne misérable du début du XXe siècle, ses peurs et ses malheurs ( je pleurais en écrivant , m'avait-elle dit en me remettant ses cahiers), un mariage hâtif et raté. La fuite vers l'Allemagne pour échapper à un long service militaire pour son jeune époux, David. Hitler les fait fuir une nouvelle fois, dès 1933. Ida sent les choses et n'hésite pas : cette fois, ce sera la France. Le nazisme les rattrape. Ce récit est écrit, on l'apprend à la fin du texte, en 1944. Ida est cachée à La Varenne. Son mari a été pris. Il est déjà parti pour Auschwitz. Sa fille, ma mère et son fils sont cachés, pas loin. Elle les évoque à peine. Elle écrit dans une sorte de panique, pour tout dire avant qu'il ne soit trop tard. La grand-mère inculte se révèle une incroyable conteuse. Elle dit tout. Certains passages sont d'une crudité que seules les circonstances expliquent. Ces Cahiers d'Ida sont un document rare, où l'envie de mourir surgit à chaque instant, dès l'enfance, volée, Cendrillon juive sans Prince charmant. Par ses Cahiers, Ida revit. Son passé redevient notre héritage, celui dont nous n'avions pas su profiter de son vivant. Son dernier cadeau, inestimable. Daniel, son petit-fils
 
Ida Spitzberg est née le 14 Décembre 1897, à Piotrow, en Pologne, et morte en 1988, à l'âge de 91 ans. Elle vécut en Pologne jusqu'à l'âge de 22 ans puis en Allemagne, à Magdebourg, jusqu'en 1933, année de l'arrivée d'Hitler au pouvoir, date à laquelle elle émigra en France.
 
********
 
 
 

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -