Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Pour finir 2015 2 (GdS 21 d├ęcembre 2015)

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


 
 
Dans la main droite de Dieu. Psychanalyse du fanatisme
Gérard Haddad – Editions Premier Parralèle
12 euros - 130 pages – ISBN 979-10-94841-11-2
 
 
Comment comprendre que des individus se précipitent en masse pour en massacrer d’autres ?
 
Du fanatisme, cette maladie de l’esprit qui traverse le temps, nous n’avons jusqu’à présent triomphé que par la violence, par la chirurgie, comme on extirpe une tumeur.
 
Gérard Haddad propose au contraire d’analyser les multiples facteurs qui, aujourd’hui comme hier, encouragent le fanatisme. Il nous invite ainsi à une troublante plongée dans les arcanes psychiques de ceux qui s’y abîment : Comment devient-on fanatique ? À quelles sources psychologiques s’abreuve la jouissance de celui qui croit détenir, seul, la Vérité ? Que signifie le fantasme d’un retour aux origines, l’obsession du complot, la certitude, chevillée au corps, que l’instant décisif qui révélera le monde à lui-même est sur le point d’arriver ?
 
Psychanalyste et fin connaisseur des trois grandes religions du Livre, Gérard Haddad propose une lecture intime, à la fois anthropologique et psychologique, d’une folie collective. Car c’est en connaissant mieux notre ennemi que nous pourrons lutter, pied à pied, contre lui.
 
 
 
 
Leïlah Mahi 1932. Enquête
Didier Blonde – Editions Gallimard
128 pages – 15 euros – ISBN 978-2-07-01833-6
 
Après être parti sur les traces improbables de l'Inconnue de la Seine, puis d'une star du muet oubliée, ou des adresses parisiennes de héros littéraires, Didier Blonde se lance cette fois sur les traces de Leïlah Mahi dont il a découvert un jour le médaillon sur une plaque funéraire au détour des allées du columbarium du Père Lachaise. Troublant, son visage surplombé d'un turban l'attire irrésistiblement et ne le quitte plus. Etrange aussi, cette date unique qui figure sur la plaque : 12 août 1932. En outre, ce médaillon photographique ne se laisse pas photographier. Quoi qu'on fasse un jeu de reflet fait apparaître une tache blanche. Qui se cache derrière cette beauté orientale ? Didier Blonde veut faire parler cette image, percer son secret. Mais ses demandes aux archives n'aboutissent pas. Il découvre en revanche qu'il n'est pas le premier à poursuivre l'ombre de Leïlah Mahi. Un photographe de ses amis a vu en elle le double d'un amour enfui, une peintre américaine démultiplie les portraits de Leïlah Mahi à la manière de Soutine ou Modigliani, un spécialiste du cinéma affirme que c'est le surnom d'une actrice au destin maudit... L'enquête à laquelle l'auteur nous convie est vivante, passionnante, parsemée de rencontres aussi touchantes qu'inattendues. Ballade légère et mélancolique, elle se révèle être une belle réflexion, délicate, jamais insistante, sur la perte et sur la vanité des tentatives qui viseraient à la réparer
 
Didier Blonde a publié six livres aux Éditions Gallimard parmi lesquels Les fantômes du muet, Carnet d’adresses et L’Inconnue de la Seine.
 
 
Sans oublier
Ariane Bois - Editions Belfond
252 pages - 19,50 euros - ISBN 978-2-714-45698-4
 
Lorsqu'elle apprend l'accident qui a coûté la vie à sa mère, une jeune femme voit sa vie exploser. Tout se délite et s'obscurcit dans le ciel de sa mémoire. L'onde de choc atteint ses enfants et son mari. Pour enrayer cette chute libre, il lui faut partir, tenter de se retrouver pour sauver les siens. Récit d'un crash intime, d'une fugue maternelle sur les traces d'un silence familial, Sans oublierraconte comment, pour devenir mère, il faut d'abord cesser d'être une fille. Une écriture intense qui réconcilie de façon saisissante la noirceur du deuil et la rage de vivre.
 
Grand reporter au sein du groupe Marie-Claire et critique littéraire pour le magazine Avantages, Ariane Bois a déjà publié deux romans, Et le jour pour eux sera comme la nuit (Ramsay, 2009 ; J'ai Lu, 2010) etLe Monde d'Hannah (Robert Laffont, 2011 ; J'ai Lu, 2014). Tous deux ont été salués par la critique et par des prix littéraires, et traduits en plusieurs langues.
 
 
 
Le colosse de Rhodes, un géant imaginaire ?
André H. Kaplun - Editions Slatkine
136 pages - 25 CHF - ISBN 978-2-05-102751-9
 
Après avoir tenté de démêler la fin obscure de la XVIIIe dynastie des pharaons d'Egypte (« Toutânkhamon revisité »), arpenté l'ancienne Mésopotamie à la recherche d'une des premières civilisations dans « Sumer une énigme non résolue ? » et exploré la piste de « La Reine de Saba, légende ou réalité ? », André Kaplun s'est efforcé de réveiller un peuple assoupi dans « Les Hittites, un empire évanoui ». Au fil de son nouvel ouvrage, il s'interroge à propos d'une Merveille du monde antique : le Colosse de Rhodes. A-t-il réellement existé ? Quelles sont nos sources ? Comment a-t-il été construit et dans quelles conditions a-t-il disparu ? Autant de questions et bien d'autres auxquelles ce livre essaie de répondre avec un seul objectif : s'approcher autant que possible de la vérité.
 
 
 
Opération Jones
Milena Caye – Editions Persée
14,20 euros – 152 pages – 978-2-8231-0985-6
 
La mère de Laëtitia Jones, 15 ans, a disparu. Désormais l’adolescente et son frère vivent à Genève. À la mort de son père, la vie de la jeune fille prend une tournure incroyable : enrôlée par les services secrets britanniques, elle est entraînée dans une base souterraine. Elle et son frère sont ensuite chargés de retrouver leur mère, retenue prisonnière en Syrie. Avec l’aide de résistants kurdes, ils tentent une mission de sauvetage. Y arriveront-ils ? « Je me concentrai et fis le vide dans mon esprit avant d’appuyer sur la détente. Pendant un quart de seconde, je n’osai plus respirer, sentant les vibrations du choc dans tout mon corps. La balle partit se figer au centre de la cible que je visais… »
 
Née en 1999 sur le campus de l'Université de Stanford en Californie, Milena Caye étudie à Genève en Suisse dans une école internationale. Elle est l'auteur de nombreux poèmes et de nouvelles. C'est lors d'un long séjour à Marrakech au Maroc qu'elle commence l'écriture d'Opération Jones, dont l'histoire se déroule à Genève et en Syrie.
 
 
 
Le casque victorieux Tome 1 Le mystère des origines
Mathilde Gabory
64 pages – 9,70 euros – ISBN 978-2-8231-0820-0
 
Louis et Léo, un père et son fils, vivaient une existence paisible dans leur forêt en Grèce, jusqu’au jour où Louis attrapa une mystérieuse maladie inconnue.
Alors, il confia son plus grand trésor à son fils : un casque en or massif !
Mais très vite Léo le perdit et son père retrouva subitement la santé…
Léo avait-il vraiment perdu le casque ou lui avait-on dérobé ?
Et qui était cette mystérieuse Mélissa ?
Louis et son fils allaient devoir déjouer plus d’un plan !
 
Issue d’une famille de six enfants, Mathilde Gabory, née le 8 mars 2002, élève en 5ème à Azay-le-Rideau, est une jeune auteur passionnée par l’Histoire et plus particulièrement par l’Égypte ancienne. L’écriture et la lecture sont pour elle des passe-temps depuis son plus jeune âge.
 
Alice au pays des merveilles
Lewis Carroll – illustré par Benjamin Lacombe – Editions Metamorphose
290 pages - ISBN 978-2-302-0487-8
 
Les Aventures dAlice au pays des merveilles (titre original : Alices Adventures in Wonderland), fréquemment abrégé en Alice au pays des merveilles, est un roman écrit en 1865 par Lewis Carroll (nom de plume de Charles Lutwidge Dodgson). À lheure de commémorer les 150 ans du roman, cette très belle édition inédite, traduite par Henri Parisot, propose une immersion singulière : au fil du récit, les images simprègnent dune envoûtante fantaisie baroque. Grâce à différentes techniques (gouache, huile et aquarelle), Benjamin Lacombe auteur phare de la nouvelle illustration française offre une dimension graphique surréaliste et subversive à un grand classique de la littérature anglaise.
 
 
L’histoire vraie d’Esther Naschelski
Simon Gronowski - Editions Renaissance du Livre
144 pages - ISBN 078-2-507-05274-4
 
Esther n’a pas encore 3 ans lorsque ses parents sont déportés à Auschwitz, camp d’où ils ne reviendront pas. Avec son frère et sa demi-sœur, elle est confiée aux Sœurs franciscaines du couvent de Malines par le commandant SS de la caserne Dossin et survit aux atrocités de la guerre. Son calvaire est toutefois loin d’être fini : aucun parent proche ne la réclamant après la Libération, l’Aide aux israélites victimes de la guerre ne cherche pas à connaître sa situation alors qu’elle a été confiée à une certaine Fernande Henrard, personnage aux motivations des plus troubles. Baptisée puis ballottée d’une institution catholique à une autre, Esther est séparée de son frère et de sa sœur. Fernande Henrard, dont le but premier est certainement de convertir les orphelins de la Shoah au catholicisme, lui cache ses origines, ne daignant même pas répondre aux questions que la jeune fille lui pose à l’âge de la majorité. Pour Esther, qui envisage un temps d’entrer en religion, la vie continue péniblement jusqu’ à l’âge de 65 ans. Nous sommes alors en 2005 et une personne venue l’interviewer lui annonce qu’elle connaît quelqu’un qui peut l’aider à retrouver le nom et à découvrir le sort de ses parents... Débute alors l’histoire vraie d’Esther Naschelski.
 
Né en 1931, Simon Gronowski (grand prix Condorcet-Aron pour la démocratie en 2006) est avocat au barreau de Bruxelles et témoin de la Shoah auprès de la jeune génération. Il est l’auteur de L’Enfant du 20e convoi, ouvrage réédité en 2013. Son histoire a aussi été adaptée en album pour enfants sous le titre Simon, le petit évadé. En 2013, suite à sa rencontre avec Koenraad Tinel, fils de collaborateur flamand, il a publié Ni victime ni coupable, enfin libérés.
 
 
Minuit.12 histoires d’amour pour Noël
Collectif sous la direction de Stéphanie Perkins – traduit (anglais US) par Géraldine d’Amico
Editions Gallimard jeunesse
496 pages – 21 euros – ISBN 978-2-07-066810-6
 
La neige, les fêtes, les longues soirées d'hiver... C'est le moment de tomber amoureux ! Humour, émotion, coups de foudre, étincelles... l'amour sur tous les tons par les 12 meilleurs auteurs de la littérature ado.
 
 
Et, chez le même éditeur
 
Histoires de Merlin le Merle - Les tricots de Mireille – Romain le Lapin magicien
Antoon Krings
19,95 euros – ISBN 978-2-07-064186-4
 
Écoutez... Écoutez les rires, les petits grognements, les ritournelles, le bruissement des feuilles dans le jardin des Petites Bêtes... Un CD audio avec trois histoires des «Drôles de Petites Bêtes» à écouter : • «Merlin le Merle»,• «Les tricots de Mireille»,• «Romain le Lapin magicien». Raconté par Isabelle Andréani, Camille Garcia et Alix Poisson.
 
 
 
J’avais 14 ans en 1938. Souvenirs d’une jeune fille juive en Italie
Rosemarie Wildi-Benedict – Editions Alphil
132 pages – 27 FS – ISBN 978-2-88930-027-3
 
Rosemarie naît dans une famille juive hongroise le 3 mai 1924 à Fiume, l'année même où l'Italie fasciste annexe la ville. En 1929, les étrangers ont le choix entre prendre la nationalité italienne ou quitter le pays. Les Benedikt décident de rester et deviennent italiens. C'est là leur premier changement de nationalité (il y en aura sept jusqu'en 1950 !) Le 7 octobre 1938, les journaux annoncent en première page les lois antijuives de Mussolini, suivies des interdictions infligées aux Italiens « della razza ebraica ». Ferenc, le père, directeur technique d'une raffinerie de pétrole, est licencié ; la famille doit quitter son appartement ; Rosemarie, quatorze ans, n'a plus le droit de fréquenter l'école publique. Commence dès lors l'odyssée des Benedikt : plus d'une fois, ils échappent de justesse à la déportation (leurs proches parents auront moins de chance...). Rosemarie entame en avril 1938 la rédaction de son journal intime où elle décrit sans pathos tout ce qui se passe autour d'elle. Rosemarie alias Mariarosa ne baisse jamais les bras. Elle a bien mérité son surnom de misirizzi (« dure à cuire »), tant sa persévérance et sa présence d'esprit lui permettent de surmonter tous les obstacles et d'écarter tous les dangers. Son optimisme naturel lui donne une force inouïe et son époustouflante audace lui permettra de faire un pied de nez à la machine d'extermination nazie. Pendant ces sept années de fuite pour échapper aux rafles, la vie des Benedikt est jalonnée de craintes, de doutes, d'incertitudes, parfois de moments de panique, mais aussi d'instants de pur bonheur et même d'épisodes burlesques ou franchement comiques. On pleure, on sourit, on rit... On vit. Tout simplement. Les souvenirs de Rosemarie se lisent comme un roman, une ode à la vie. La vie triomphante, envers et contre tout. Primo Levi en personne a persuadé Mariarosa que son précieux témoignage méritait amplement d'être publié. Il avait vu juste.

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -